DIOCESE DU BOMA
Notre identité

Nos engagements

Du Bureau de l'évêque

De la chancellerie

Congrégations religieuses

Eglises Confessions religieuses

Hôpitaux et Centres de santé

Associations , ONG-NGO

 

Hôtels

Sociétés et Entreprises

Nos appels a la solidarité

 
 

BOMA

Envoyez vos nouvelles, commentaires et photos (cliquer sur le texte)
Dernières nouvelles/urgences: ENCORE UNE  FOIS,  PLUSIEURS DECES PARMI LES MEMBRES DE FAMILLES DES CONSACRES* PAPA DE LA SOEUR ELISABETH KHONDE TSAKALA, SSMB, ENTERRE A TSHELA LE SAMEDI 22.09 * PAPA DE L'ABBE OLIVIER MALONDA ENTERRE DIMANCHE 23.09 * MAMAN DE LA SOEUR FLORENTINE NSAFU NZEBO, SSP, SERA ENTERREE A BOMA MERCREDI 26.09 * NOS SINCÈRES CONDOLÉANCES A LA FAMILLE ÉPROUVÉE *
ACTUALITÉS LOCALES ET ÉTRANGÈRES
VIDEOS :  * NOMINATIONS 16-17DU NOUVEAU A LA MAIRIE DE BOMA   *  JUBILE SAC. 25ANS  

SSMBVC16   SSMBSD16   SSMBPTH16   SSMBP16   SSMBJA16   SSPVC16   SSPVJ16  

FSJBVJ16   

SSMB-VETURE    FUNERAILLES-MGR KEMBO    SSFB-JUBILE  

PHALANGA-NDENGA 

NGANDA-TSUNDI 75 ANS     INTERNOVICIAT 2016.1    INTERNOVICIAT 2016.2

CLIPS   
SSMB  SSMB SSMB  Ballet  Chorale  Chorale  Chorale  Chorale  Chorale  Chorale M.Cath    Chorale  Chorale   Chorale 

     NOM18-19: DIO TEXTE  VIDEO   SSMB  SSP  FSJB  CAL. EP DIO 2018  CAL EP OCT 18

16-04-2018®24-09-2018 : -Super-Rétrospective.  Durant plus de cinq mois, vous n’avez plus eu la joie de consulter votre Site Web préféré. Des coups de fil, des Mails, des lettres…de partout pour réclamer son retour. Est-il en voyage ? Est-il perdu ?  Est-ce la fin ? NON. Votre Site demeure vivant plus que jamais. Pour rattraper le temps perdu, nous avons fouillé nos archives pour y puiser quelques situations que nous allons vous présenter non pas chronologiquement mais sous forme de regroupements selon la nature des événements: A. Formation Initiale [clercs et consacrés] ; B. Fêtes patronales paroissiales ; C. Célébrations sacerdotales et religieuses ; D. Jubilés matrimoniaux ; E. Jubilés des chorales ; F. Célébrations nuptiales individuelles ; G. Funérailles ; H. Visite fraternelle et missionnaire de Boma à Évreux ; I. Divers. A. Formation Initiale [clercs et consacrés]. Dans ce regroupement nous aurons d’abord l’Internoviciat, SSMB-FSJB, ensuite les diverses visites canoniques des séminaires et enfin la rencontre des jeunes en formation initiale. INTERNOVICIAT SSMB-FSJB. Tous les deux ans le Père évêque donne le cours d’ecclésiologie aux novices de première et deuxième en internoviciat regroupant les Sœurs Servantes de Marie de Boma et les Frères de saint Joseph de Boma ; les novices passent leur séjour en internat au centre pastoral, suivant les cours dans la salle de Conseil de l’évêché [Voir diapositives], partageant la vie avec la communauté de l’évêché : prière [Voir diapositives] et repas [Voir diapositives] et profitant de l’occasion pour un peu de tourisme et de détente [Visite de certains sites de Boma : Voir diapositives ; Visite du grand Séminaire Abbé Ngidi : Voir diapositives]. Cette année cela a eu lieu du 16 au 20 avril ; ils étaient trois frères, tous de la première année (année canonique) et quatre sœurs (une de la deuxième année, année pratique) et trois de la première année (année canonique) ; une de la deuxième année était absente pour raison de maladie [Arrivée des novices et leurs formateurs à l’évêché : Voir diapositives]. Le weekend du 21 au 22 avril les novices ont accompagné le Père en visite pastorale auprès des étudiants catholiques des Universités et Instituts Supérieurs de Boma, qui a eu lieu à l’IBM, l’un des sites fréquentés par les étudiants de l’Université Président Joseph Kasa Vubu, UKV en sigle. Le samedi c’était pour une conférence débat [Voir diapositives] et le dimanche pour l’eucharistie avec baptêmes et confirmations de quelques étudiants [Voir diapositives]. VISITE CANONIQUE DES SEMINAIRES. 06-06-2018: Les Petits Séminaristes : À côté de la visite générale faite au petit séminaire de Mbata-Kiela à deux occasions : à la fête patronale et durant la semaine sainte, le Père évêque rencontre individuellement chaque finaliste. Cette année cela s’est passé à Kangu, à la Maison CICM le 06 juin ; ils étaient 8 finalistes et 6 ont choisi d’aller au grand séminaire [Voir diapositives]. 4/6-05-2018 : Les Propédeutes : Comme pour chaque année, à l’occasion de la fête patronale de la Propédeutique anticipée, le Père évêque effectue la visite canonique de cette communauté ; commencée le vendredi soir le 04 mai, cette visite s’est prolongée jusqu’au samedi 05 ; l’abbé Albert Vuna, Chargé de la Formation Initiale, était aux côtés du Père évêque sans oublier l’abbé Secrétaire. Toute la visite s’est passée à la Propédeutique; il faut admirer l’industria propria [Voir diapositives] ; le samedi 05 dans l’après-midi a eu bénédiction du chemin de la croix suivie de la messe vespérale en l’église paroissiale de Kangu, chemin de la croix lié au sanctuaire Notre Dame, Mère des croyants ; le dimanche 06 a eu lieu la grande célébration eucharistique en l’église paroissiale dans le cadre de la fête patronale de la propédeutique, suivie d’une réception à la propédeutique même. Ces divers événements vous ont déjà été rapportés dans nos éditions antérieures.  24/25-04-2018 : Les Philosophes : Du 24 au 25 avril ; d’abord la visite individuelle (24 avril), ensuite la rencontre en communautés (étudiants d’une part et formateurs d’autre part), puis l’eucharistie avant de clôturer par le repas (25 avril) [Voir diapositives]. 26/28-04-2018 : Les Théologiens : du 26 au 28 avril. Parti le matin du 26 avril [Père évêque, abbé Vuna Albert Chargé de la FI, abbé Mabonzo Joseph secrétaire épiscopal et 5 novices] le convoi épiscopal arrive à Mayidi vers 13h00, accueilli avec joie par l’équipe des Formateurs ainsi que les Séminaristes de Boma [Voir diapositives]. Sans tarder, après le diner, un travail intense commence : rencontre individuelle des séminaristes et des Formateurs de Boma avec le Père évêque et l’abbé Albert [Voir diapositives]. L’abbé Joseph ainsi que les novices ont le temps, pendant tout le séjour, de visiter Kisantu, notamment les communautés des Sœurs (SSMB et SSP), le Jardin botanique et autres lieux d’attraction. Par ailleurs, logeant au séminaire même, les novices peuvent partager la vie des Séminaristes [Voir diapositives]. C’est le 28 avril, après la messe, le petit déjeuner et la rencontre du Père évêque et de l’abbé Albert avec l’équipe des Formateurs que les visiteurs bomatraciens prennent congé de Mayidi [Voir diapositives]. Sur la route de retour, le convoi épiscopal fait une première escale à Kisantu chez les Sœurs Servantes des Pauvres et Servantes de Marie de Boma et ensuite à Mbanza Ngungu où le Père évêque a la joie de bénir la nouvelle communauté des Sœurs Servantes de Marie de Boma [Voir diapositives].  L’arrivée à Boma est très tardive, dans la nuit. Le dimanche 29, après la messe de 06h30 à la Cathédrale, les novices en profitent pour visiter quelques paroisses de la ville ; ils continueront leur visite le lundi 30 dans l’avant midi, sous la houlette de l’abbé secrétaire, visitant également quelques centres commerciaux de Boma. C’est ce lundi 30 avril qu’après le diner les novices quittent l’évêché pour regagner leurs noviciats en compagnie de leur Formateurs [Voir diapositives]. Rencontre des jeunes en formation initiale. C’est une pratique qui s’installe. Chaque année le Père évêque rencontre les jeunes en formation initiale à la vie cléricale et consacrée (grands séminaristes, novices, postulants et postulantes). Cette année, consacrée aux jeunes à qui, selon les catégories, on a confié des parrains et des marraines, a connu une tournure spéciale. La rencontre a eu lieu le 30 juin à Kangu dans l’après-midi jusque tard dans la soirée. Une adoration au saint sacrement dans l’église paroissiale a clôturé la rencontre de partage d’expériences qui, elle, a eu lieu dans la salle paroissiale (Nzo Bingimbula) ; l’ adoration a été animée par des membres de la Communauté famille chrétienne, parrains et marraines des jeunes en Formation Initiale [Voir diapositives]. B. Fêtes patronales paroissiales et institutionnelles.  Nos archives ont retenu quatre paroisses qui ont célébré durant cette longue période leur fête patronale et 1 Communauté d’expérience religieuse : 1. Saint Sacrement (Boma Saïco) ; 2. Saint Kisito (Kai-Tshinionga) ; 3. Saint Pierre Apôtre (Kisama) ; 4. Notre Dame de l’Assomption (Boma-Cathédrale) et La Communauté des Disciples et Filles de Jérusalem. 03-06-2018 : Saint Sacrement (Boma Saïco). Comme chaque année, la paroisse de Saint Sacrement a eu la joie de célébrer sa fête patronale avec deux événements significatifs : confirmations et jubilés matrimoniaux d’argent et d’or. Une belle messe très animée dans une ambiance très festive et familiale. L’église, future basilique, est bien avancée ; le grand défi lancé est de la bénir à la prochaine fête patronale. Une procession avec saint sacrement a eu lieu et la bénédiction finale, après cette procession, s’est faite à la cour de l’église, le père évêque et tous les concélébrants placés à la tribune de la nouvelle église en construction. [Voir diapositives]. Le même dimanche a eu lieu la messe à la prison centrale de Boma. L’abbé Hygin, aumônier de la prison a célébré l’eucharistie. Une petite procession au saint Sacrement y a été organisée. Au terme de la messe quelques cadeaux préparés par Mademoiselle Maria Dolores et la Sœur Krystyna Olszewska, fmm, ont été offerts aux prisonniers. [Voir diapositives][Voir diapositives]. 08/10-06-2018 : Saint Kisito (Kai-Tshinionga). Ce weekend a été très riche en événements. Déjà la veille, le vendredi 08-06, au passage, le Père évêque et son convoi font une brève escale à Kai-Tshinionga où les travaux de construction du presbytère sont en cours [Voir diapositives] ; puis l’accueil au plateau de Baki par le doyenné de Muanda qui se prolonge jusqu’à la paroisse Sainte Famille, Pika-Pende [Voir diapositives]. Le samedi 09-06, après les laudes et le petit déjeuner : visite des communautés et travaux dans divers sites des paroisses de la côte atlantique : Communauté des Sœurs Servantes de Marie de Boma ; (Sainte Famille, Muanda Pika-Pende) ; [Voir diapositives]; GSCOM [Voir diapositives]. Ensuite, dans l’après-midi de ce même samedi 09/06 juin, visite et messe au village de Kinsongo, village de Mgr Nsumbu-a-Matona Alphonse à l’occasion du 25è anniversaire de sa mort. Un accueil pompeux et très traditionnel est réservé au Père évêque ; après la messe, une stèle dédiée à Mgr Nsumbu est bénie. C’est par un repas de fête que se clôture cette belle journée [Voir diapositives]. Le dimanche 10-06 : avant de quitter Muanda, à 07h00 : bénédiction de la grotte à la Sainte Famille, Pika-Pende[Voir diapositives] ; puis par la suite, visite pastorale à Kai-Tshinionga avec la bénédiction du dispensaire nouvellement construit ; une belle messe. Après la messe : repas, diverses rencontres [Voir diapositives]. 17-06-2018 : Fête patronale anticipée à Saint Pierre Apôtre (Kisama). Visite pastorale avec une grande célébration nuptiale de 41 couples ; une véritable fiesta mais très pieuse et priante malgré l’immense foule. Les couples ont été sponsorisés par Honorable Gaston Ngumba. Que Dieu soit loué. Une autre belle et heureuse nouvelle, la route de Kisama est désormais très accessible ; de Tshela à Kisama : 50 minutes ; tous les ponts sont en dur et la route très belle, même une voiture y passe allègrement. « Kisama…ki…ki…ki…Kisama ngolo ! » Sur la route de retour pour Boma le convoi épiscopal s’est arrêté au petit Séminaire de Mbata-Kiela où les préparatifs pour les ordinations du 1 juillet étaient dans la phase finale.  [Voir diapositives]. 12-08-2018 : Fête patronale de Notre Dame de l’Assomption (Boma-Cathédrale). À l’occasion de sa fête patronale, la Cathédrale a célébré plusieurs événements : Institution d’un chef catéchiste, jubilés d’argent matrimoniaux, jubilé d’argent religieux et jubilé d’argent d’une chorale ; bénédiction du nouveau sanctuaire Notre Dame de l’Assomption, Reine de la paix : œuvre du défunt Gouverneur Jacques Mbadu. Belle fête [Voir diapositives] [Voir diapositives]. 14-09-2018 : Fête patronale des Disciples et Filles de Jérusalem. Comme on le sait, l’Exaltation de la Sainte Croix (Croix glorieuse) est la fête patronale des Disciples et Filles de Jérusalem. Cette fête a lieu le 14 septembre et cette année c’était un vendredi. Conformément au calendrier épiscopal, le Père évêque a présidé une eucharistie dans la cour de la maison des Disciples et Filles de Jérusalem, dans la paroisse Bon Pasteur à Boma Km 8 ; ont concélébré : Mgr Jean Basile, Vicaire Général, les abbés Dieudonné Luzolo, Chancelier, Martin Phuati, Curé de Bon Pasteur, ainsi que Crispin Basuesumuka, Comptable général et adjoint à l’aumônerie militaire Mbotama ; l’abbé Joseph Mabonzo, secrétaire et cérémoniaire épiscopal, était bien sûr présent. La cour de la communauté était pleine de participants : chorale, jeunes et adultes, hommes et femmes, religieux et religieuses venus prier avec cette communauté en cette Fête de l’Exaltation de la Sainte Croix. Il est 17h00 quand la messe commence ; elle est bien animée. La participation est active. La soirée se clôture par un repas fraternel [Voir diapositives].  C. Célébrations sacerdotales et religieuses. Cinq occasions ont été retenues dans nos archives. 29-07-2018 : Jubilé d’argent presbytéral du Père Léon MFUNDU NKAMBU, cicm à sainte Marie, Kangu. Une messe haute en couleur ; des invités venus de Kinshasa, prêtres et laïcs. L’un des collègues du Père Léon, Père Michel Ekonzo, cicm, qui a été avec lui en mission en Belgique à la partie flamande et ordonné avec lui le même jour, actuellement curé de la paroisse de Fatima àKinshasa, s’est fait le devoir d’être présent. Après la messe, un repas festif a été offert à Nsioni chez Mr Guy Mvula [Voir diapositives].  12-08-2018 : jubilé de 25 ans de vie religieuse du Père Martin Mvibudulu, cicm. Ne s’étant pas annoncé à temps pour être programmé normalement, le Père Martin a été annexé aux cérémonies de la fête patronale de la Cathédrale d’autant plus que ses parents sont depuis un certain temps basés à Boma. Grâce à Dieu, tout s’est bien passé [Voir diapositives]. 19-08-2018 : Chez les SSMB, Professions et Jubilés religieux à Saint Sacrement, Boma-Saïco. Comme le veut la tradition, avant leurs professions et jubilés religieux, les Sœurs diocésaines comme les Frères diocésains ainsi que les Sœurs Servantes des Pauvres rencontrent l’évêque pour ce que l’on appelle habituellement « visite canonique » individuelle. C’est souvent le samedi qui précède l’événement. Ce samedi 18 août 2018, il est 09h30, lorsque le véhicule transportant les Sœurs Servantes de Marie de Boma pénètre l’évêché. Elles sont au total 14 : 4 professes perpétuelles [Jovite PHUMU KHONE, Séraphine MBUMBA LELO, Béatrice MBUMBA PHUELA et Georgette PEMBE ISOMI], 6 jubilaires d’argent [Marguerite SIMBA TSHIODO, Madeleine-Lucie PHEMBA MBENZA, Isabel CHIOLA PANZO, Micheline PHONGI MASEVO, Émilie NZAU MBIZI et Viviane NZINUNU BINANA] et 4 jubilaires d’or [Astrid BUNGA TSOLA, Isabelle DIANA NLENZO, Marthe MAFUKA MALONDA et Françoise MAMBU ma MBODO]. Elles sont conduites par la Mère Colette, Modératrice Suprême. Les plus jeunes sont placées au parloir de l’évêché et les aînées dans le salon d’accueil de l’évêché. La visite se clôture par un repas offert par l’évêché dans la salle de Conseil. [Voir diapositives]. Le dimanche 19-08-2017 : messe solennelle. Cette fois-ci nous sommes à Saint Sacrement, Boma-Saïco. Il est 09h00, une foule immense : prêtres, religieux, religieuses et laïcs. Belles cérémonies, pieuse et joyeuse participation. Avant la bénédiction finanle une petite cérémonie d’ouverture de l’année capitulaire des Sœurs a lieu. [Voir diapositives de toute la messe] [Voir diapositives de la profession et jubilés].  Pour les invités, le repas a lieu à la salle saint Antoine, à la Cathédrale [Voir diapositives] Chacune des sœurs concernées organise une réception pour ses propres  invités. 26-08-2018 : Chez les FSJB, Jubilés religieux et vêture. Ici aussi, comme pour les SSMB, le samedi 25-08-2018, la veille, a lieu la visite canonique. Les Frères sont conduits par le Frère Calixte, Vicaire général. Pour des raisons d’indisponibilité, le Père évêque n’a pas pu offrir à manger aux Frères à cette occasion [Voir diapositives]. Dimanche 26 août 2018 : à 08h55, accueil du Père évêque à Christ Roi, Boma Kalamu, par la fanfare diocésaine ; les fidèles et plusieurs prêtres sont déjà là. La RTDN fait le direct à la Radio. La concélébration est bien fournie : beaucoup de prêtres. La messe est haute en couleurs. La chorale sélectionnée s’exécute merveilleusement bien. Un repas fraternel, dans la salle paroissiale, clôture l’événement.  [Voir diapositives de toute la messe]. Au cours de la messe ont lieu la cérémonie du jubilé de 25 ans de vie religieuse des Frères Roger et Gaëtan [Voir diapositives] et celle de la vêture de Crispin, François et Léon [Voir diapositives]. 09-09-2019 : Chez les SSMB, vêture. C’est au cours de la messe de l’ouverture de l’année pastorale que les Sœurs Servantes de Marie de Boma ont prévu la vêture de leurs nouvelles novices qui sont au nombre de 6 (six) : Bernadette, Brigitte, Hortense, Pamela, Rosalie et Sephora. Une belle cérémonie haute en couleurs [Voir diapositives]. La messe, qui a commencé à 09h00, a connu une grande participation des prêtres venus pour l’ouverture de l’année pastorale. Comme d’habitude, le Père évêque y a été accueilli, avant la messe, par la fanfare diocésaine [Voir diapositives de toute la messe].  D. Jubilés matrimoniaux. Trois cérémonies jubilaires matrimoniales ont été retrouvées dans nos archives : 03-06-2018 à Saint Sacrement, Boma-Saïco : des couples de 50 ans et de 25 ans [Voir diapositives]. 24-06-2018 à la paroisse Saint Antoine de Padou, Temvo, au sous-poste de Patu : le couple de 50 ans sont les parents de Mr Jean-Hilaire Ngoma et la dame est la grande sœur de la Sr Jacqueline Diana Mombo) ; tandis que le couple de 25 ans a des liens familiaux avec l’Abbé Édouard Makoko et la Sr Egidia Mbadu [Voir diapositives] [Voir diapositives . 12-08-2018 à la Cathédrale Notre Dame de l’Assomption : deux couples de 25 ans [Voir diapositives]. E. Jubilés des chorales. Deux chorales jubilaires ont été retenues ici : 15-07-2018 à la paroisse Saint Luc de Nsioni : c’était le jubilé des 25 ans de la Fraternité Saint Philippe Apôtre regroupant plus d’une dizaine de chorales venues depuis Muanda en passant par Boma et bien sûr jusqu’au Mayombe. Une immense force d’évangélisation. L’Abbé Jean-Claude Diaki, parrain de cette Fraternité, a été présent. Au cours de la messe il y a eu aussi une bénédiction nuptiale. La grande fraternité Saint Philippe a organisé un repas de fête mais très fraternel dans une parcelle de la Cité de Nsioni [Voir diapositives]. 12-08-2018 à la Cathédrale Notre Dame de l’Assomption, Boma : 25 ans de la Chorale Notre Dame de l’Immaculée Conception ; à cette même occasion un diplôme de mérite a été remis aux membres qui, individuellement, ont totalisé les 25 ans [Voir diapositives].  F. Célébrations nuptiales individuelles. 02-06-2018 : Bénédiction nuptiale de Mr Évariste LELO VANGI et Mme Céline NLANDU MPATA. Ce samedi 02-06-2018 Mr Évariste, pour les intimes « Lelo » tout court, s’est uni devant le Seigneur et son peuple avec Madame Céline, une policière, roulage. C’est depuis plusieurs années qu’ils vivent ensemble ; ils se sont connus à Kasangulu où Madame Céline travaillait comme roulage. Leur relation est restée stable et solide jusqu’au mariage religieux. Célébrée par le Père évêque, la messe a eu lieu à la paroisse Mama ya Luzingu à Boma-Mbangu. Après la messe une réception a eu lieu à Zola Tsiaku [Voir diapositives]. 07-07-2018 : Messe de Mariage à la Cathédrale, Mr Bienvenu DJOHO TAYETA et Mme Géraldine SITA BUENGO [Voir diapositives]. 28-07-2018 : Messe de Mariage à Mama ya Luzingu, Boma-Mbangu, de Mr Vital  TSUMBU et Mme Claudine MBUMI. Pour mémoire, Monsieur Vital est le neveu du Père évêque tandis que Madame Claudine est la nièce de l’Abbé Roger-Florent Sambu Khiedi en Fidei donum à Pointe Noire. Après la messe les festivités ont eu lieu à « Chez Tonton » [Voir diapositives du mariage à la Commune] [Voir diapositives du mariage religieux]. 25.08.2018 : Messe de Mariage à Christ-Roi, Boma-Kalamu, de Dr Didier Luamba et Madame Rosette Bueya. Engagé dans le mouvement des jeunes, le couple a été accompagné par une foule de jeunes très enthousiastes [Voir diapositives]. G. Funérailles. 01-06-2018 : Inhumation du Frère Louis LUBANZU. Décédé à Kangu, le Frère Louis LUBANZU, alors l’aîné des Frères de Saint Joseph de Boma, a été inhumé ce 01-06-2018 au cimetière des ecclésiastiques de Kangu après la messe et les absoutes célébrées par le Père évêque avec une forte concélébration et une grande participation des fidèles : religieux, religieuses et laïcs. [Voir diapositives]. 05-06-2018 : Messe de funérailles de l’Abbé Fulbert Ntedika, à Sainte Marie de Kangu. Le mercredi 23 mai 2018, l’Abbé Fulbert Ntedika entre dans la paix de Dieu à l'hôpital de Vernon, en France dans le diocèse d’Évreux. La dépouille arrive à Kinshasa le 03-06 où une veillée mortuaire est organisée à Nzo Dikanda avec une eucharistie [Voir diapositives]. Le lendemain le corps est acheminé à Boma où une autre veillée mortuaire a lieu avec messe présidée par le Père évêque et dont l’homélie est assurée par l’abbé David Ndelo, un des collègues de promotion du défunt. Le 05-06, la dépouille est acheminée à Kangu pour la messe de funérailles et l’enterrement Voir diapositives]. 07-08-2018 : messe de funérailles de S E Mr Jacques Mbadu Nsitu.  Le mardi 17 juillet à 17h30 à l’esplanade de la Cathédrale de Boma, S. Exc. Mr Jacques MBADU NSITU, Gouverneur du Kongo Central, dit discrètement au-revoir car le lendemain il devrait se rendre à Kinshasa pour assister à l’adresse du Président de la République au Congrès. Il annonçait également que par la suite il se rendrait en Europe et qu’il célèbrerait la fête de L’Assomption à Lourdes. Ce geste d’au revoir faisait suite aux entretiens qu’il venait d’avoir avec quelques membres sur la grotte mariale, véritable sanctuaire, qu’il venait de construire à côté de la Cathédrale de Boma, et qui a été inaugurée dimanche 12-08-2018, solennité de l’Assomption, fête patronale de cette Cathédrale. Le Gouverneur quitte Boma le mercredi matin 18 juillet à bord de sa Jeep qu’il conduit lui-même en compagnie de son épouse et de sa suite habituelle. Le voyage se passe bien. C’est dans la nuit du 18 au 19-07 qu’il ressent un malaise qui l’oblige, dans la matinée du jeudi 19-07, de se rendre à la Clinique du Cinquantenaire d’où il ne reviendra plus jamais vivant. Le corps sortira de la morgue le lundi 06-08 pour être enterré provisoirement [Il est prévu de l’enterré définitivement à Boma] à Kinshasa le mardi 07-08. À la veillée mortuaire au Palais du peuple une des chorales de Nzo Dikanda a animé, notamment la messe qui y a été célébrée, célébrée par Mgr Daniel Nlandu avec la concélébration des deux autres évêques du Kongo Central et de quelques prêtres ; la prédication assurée par l’Aumônier national de l’ADEC. La même chorale a été présente à la Cathédrale Notre Dame du Congo lors de la messe d’inhumation présidée par le Cardinal avec la concélébration des trois évêques des diocèses du Kongo Central et bien d’autres prêtres, et la prédication assurée par l’évêque de Boma [Lire l’Homélie de Mgr MBUKA].  S. E. Mr Jacques Mbadu a été enterré provisoirement au cimetière de la Nécropole, Kinshasa, avant son enterrement définitif à Boma dans un mausolée. A la même heure que se tenait la messe à Kinshasa, une eucharistie avec une présence très importante de toutes les couches et confessions religieuse de Boma a eu lieu à l’esplanade de la Cathédrale de Boma, messe présidée par le curé doyen, Abbé Pamphile Mbadu, et prolongée par une animation religieuse funèbre de caractère œcuménique [Voir diapositives]. [Lire l’homélie de l’abbé Pamphile]. 09-08-2018 : Messe d’inhumation de S. E. Mr Adolphe Sambu Mabiala, dit « chèque barré ». Retraité des ministères des finances et du budget, Mr Alphonse Sambu, oncle de l’abbé Victor-Jonas Mabiala, termine sa vie au Gouvernorat du Kongo Central aux côtés du Gouverneur Jacques Mbadu qu’il suit auprès du Père éternel quelques jours après. Il a été d’abord Directeur adjoint du cabinet et ensuite ministre du budget. Il meurt aux cliniques universitaires de Kinshasa le 27-07-2018, peu de jours après son retour de l’Inde pour des soins. Le corps sortira de la morgue des Cliniques Universitaires de 08-08 ; une messe vespérale a été célébrée à la paroisse Marie Auxiliatrice par Mgr Mbuka Cyprien et la prédication assurée par le vicaire de la paroisse. C’est dans cette même église qu’a eu lieu la veillée mortuaire. Le 09-08, après la messe, présidée par l’abbé Victor-Jonas et dont l’homélie a été assurée par l’Abbé Willy Mbonzila, S. E. Mr Adolphe Sambu a été conduit dans sa dernière demeure terrestre au cimetière de la Nécropole à Kinshasa [Voir diapositives]. 31-07-2018 : Messe de 40è jour pour S.E. Mr Jacques Mbadu. Une messe de quarantième jour a été dite dans la Cathédrale de Boma. L’assistance, surtout de l’Officiel, était nombreuse [Voir diapositives]. 30-08-2018 : Messe de funérailles de Mr Léonard Pholo-di-Umba, dit « Magnus ».  Décédé dans la nuit du samedi 18-08 dans un Centre de santé du Km8, le corps sera placé à la morgue de Boma. L’enterrement a eu lieu au village, Mbata-Mbenge, vers où le corps a été acheminé après la messe célébrée par le Père évêque le jeudi 30-08 à 12h00 dans l’église de Bon Pasteur, Boma Km8. Honorable Mbatshi Floribert était parmi les personnalités présentes. [Voir diapositives]. Messe d’inhumation de papa Célestin Nimi. La dépouille mortelle de papa Nimi est sortie de la morgue le samedi 08-09-2018 ; directement après, une messe a été célébrée par le Père évêque dans la cathédrale avec une concélébration de plusieurs prêtres et une forte présence des fidèles. L’abbé Floribert Mananga a assuré l’homélie. Le corps a été acheminé dans sa ferme à Kikobo, près de Materne (Lovo) pour l’enterrement. Il est décédé à 80 ans de suite d’une crise cardiaque  [Voir diapositives].H. Visite fraternelle et missionnaire de Boma à Évreux. 09/22-05-2018 le diocèse de Boma en visite au diocèse d’Évreux, France. Il est vrai que le décès inopiné de l’abbé Fulbert NTEDIKA KHONDE, prêtre du diocèse de Boma en fidei donum au diocèse d’Évreux, la veille même du retour de la délégation de Boma a fort affecté tout le monde, mais cela n’a pas altéré la qualité de la visite demeurée fraternelle et missionnaire. Cette mort a été vécue dans la foi et l’espérance, comme une graine jetée en terre pour germer en nombreux fruits chargés de catholicité. Prolongeant une longue expérience de solidarité entre deux Églises-sœurs et située dans le contexte de la clôture du synode diocésain d’Évreux par le grand rassemblement de la « Pentecôte » la visite de la délégation de Boma a été vécue comme un véritable pèlerinage chargé d’appels, de  rencontres, d’écoute, de contemplation et de mission. En 1997, un prêtre du diocèse de Boma, l’abbé Alain MABIALA-ma-LUTETE, est accueilli comme fidei donum dans le diocèse d’Évreux. Six ans plus tard, en 2003, un deuxième prêtre, l’abbé Florent BABAKA-MVEMBA, le rejoint dans les mêmes conditions. Depuis lors, le groupe a évolué sous la mouvance de l’Esprit Saint. Numériquement, en 2018 : il y a une présence de sept prêtres de Boma ; pastoralement : outre les charges de curé de paroisses certains d’entre eux assument d’importantes missions d’Église : charge de la coopération missionnaire, membre du Conseil presbytéral, membre du Collège des Consulteurs, membre du Conseil épiscopal, charge de la Formation Initiale des prêtres, charge des diacres permanents du diocèse. La minuscule présence du début a été une véritable graine de moutarde, la plus petite de celles que l’on sème en terre, mais une fois semée, elle monte et dépasse toutes les autres plantes ; elle fait de longues branches et les oiseaux du ciel viennent chercher son ombre (cf. Mc 4, 31-32). Déjà avec S. E. Mgr Jacques DAVID une correspondance renseigne des signes de fraternité mutuelle entre les deux Églises-sœurs, Évreux et Boma. En 2004 et 2005, deux lettres de Mgr David donnent des nouvelles des abbés Alain et Florent. Dans les accusés de réception, l’évêque de Boma ne manque pas d’exprimer sa profonde gratitude et d’admirer la profondeur des liens entretenus entre le diocèse de Boma et l’Église qui est à Évreux. Déjà dans sa lettre du 17 avril 2005 adressée à Mgr David, évêque d’Évreux, Mgr Mbuka Cyprien, évêque de Boma, rêve du jour où son homologue pourrait se rendre à Boma : un projet tant attendu. Ces échanges continueront avec le successeur de Mgr Jacques DAVID, S.E. Mgr Christian NOURRICHARD, évêque actuel d’Évreux. Dans sa correspondance du 12-05-2007 à Mgr Christian, Mgr Cyprien écrira : « Par cette note je voudrais accuser réception et vous remercier pour la solidarité ecclésiale que vous venez, une fois de plus, de nous manifester ». Le projet de la visite de l’évêque d’Évreux à Boma tant attendu va se concrétiser en 2009. Du 05 au 19 décembre 2009, Mgr Christian Nourrichard est accueilli au diocèse de Boma en frère et en missionnaire. Plus qu’une visite fraternelle et missionnaire, il y fait un véritable pèlerinage : dépaysement, rencontres, découvertes, contemplations, fraternisations et célébrations. DU 16 au 25 octobre de l’année suivant, 2010, l’évêque de Boma, Mgr Cyprien MBUKA, effectuera une visite similaire au diocèse d’Évreux. C’est au cours de cette visite, en Conseil épiscopal, le vendredi 22 octobre 2010, que Mgr Christian, annonce un nouveau développement des relations ecclésiales entre les deux Églises-sœurs : un envoi d’un séminariste du diocèse d’Évreux à Boma en stage pour une année académique, signe visible de la solidarité entre les deux Églises et attestation indiscutable de la catholicité de l’Église. L’année pastorale 2010-2011 le diocèse de Boma accueillera un séminariste Ludovic BAZIN, du diocèse d’Évreux, pour son stage de séminariste. Il partagera la vie avec la communauté de la Cathédrale, assurera des enseignements à l’Institut Boma Mungu (IBM), sera intégré dans la jeunesse du diocèse et fera partie des jeunes en formation initiale au ministère presbytéral. Durant ce séjour, la présence d’Évreux au diocèse de Boma est intensifiée : d’abord fin janvier début février 2011, Ludovic reçoit la visite du Père Pascal Le Roux, son curé d’origine, et fin avril début mai de la même année c’est la visite de son Vicaire général d’origine, le Père Michel DAUBANES et de son Accompagnateur-Formateur, le Père Alain Mabiala, prêtre de Boma en Fidei donum à Évreux. À partir de l’année pastorale 2010-2011, l’envoi des prêtres Fidei donum de Boma vers Évreux va s’intensifier. À part un prêtre qui y est resté quelques trois années, depuis 1997 jusqu’en 2018 sept prêtres y travaillent comme Fidei donum. L’idée d’accueillir les Sœurs Servantes de Marie de Boma a été envisagée, mais freinée par les difficultés dans la reconnaissance des diplômes de la RDC surtout dans le domaine de la santé. Du 05 au 18 juillet 2017 Mgr Christian NOURRICHARD, avec 6 de ses collaborateurs et collaboratrices [Père Michel DAUBANES, Vicaire Général ; Mme Paola, Membre du Conseil Épiscopal ; Mme Isabelle  ALFONSI, Responsable du service diocésain de la formation permanente ; Martine HUE, Responsable de service diocésain de la Coopération Missionnaire ; Père Sébastien JEAN, curé de paroisse et  Membre du Conseil Épiscopal ; Abbé Achille TATI MBUNGU, curé de paroisse, prêtre de Boma en Fidei donum à Évreux], visite le diocèse de Boma. La délégation a la joie de prendre part aux ordinations diaconales et presbytérales à Nganda-Tsundi le 09 juillet 2017 au cours desquelles Mgr Christian ordonne les diacres. L’année suivante, du 9 au 22 mai 2018 une délégation de 8 personnes du diocèse de Boma [S.E. MGR MBUKA NKUANGA CYPRIEN, MGR MAVUNGU KHOTO JEAN-BASILE, ABBE PHANZU TSASA  WILLY, MME NIONGO NSUAMI MARIE JOSEE, Sr NKOY  BOLUMBU GEORGETTE,  LELO NIATI ELGUETTE (HELENE), MME MAVINGA LUIZI MARIE LOUISE, MR  NTEDIKA YALA LUC PAMPHILE] est en mission d’Église au diocèse d’Évreux où elle est accueillie fraternellement. La visite fraternelle et missionnaire à Évreux permet aux membres de la délégation de connaître le diocèse-frère, de visiter des Services diocésains et des Responsables pastoraux, de découvrir certaines particularités de ce diocèse et de l’Église en Europe, de voir les missions pastorales des prêtres Fidei donum et enfin de vivre des temps forts, notamment la Pentecôte 2018. Les Bomatraciens n’ont pas seulement eu à célébrer la Pentecôte le samedi et le dimanche de Pentecôte, mais ils ont vécu deux semaines de vraie Pentecôte. Trois moments restent vivants dans leur mémoire : la messe de l’Ascension, le jeudi 10 mai, au cours de laquelle les deux pères Évêques confèrent le sacrement de confirmation ; la participation de la délégation de Boma au Conseil épiscopal du vendredi 11 mai, lieu d’importantes décisions diocésaines ; la journée de la Pentecôte, le 20 mai, avec le grand rassemblement diocésain clôturant le cheminement synodal diocésain, marqué notamment par : la conférence de l’Évêque de Boma sur la catholicité de l’Église, l’annonce de l’envoi au diocèse de Boma en fidei donum d’un prêtre du diocèse d’Évreux et l’échange entre les deux Églises-sœurs, à la fin de la messe, des cadeaux matérialisant la Charte pour jumelage. Pour la délégation de Boma, cette visite a été une véritable pluie des grâces : grâce de connaître l’autre et son Église et de vivre avec lui en fraternité ; grâce de vivre le jeu du « donner et recevoir » ; grâce de se sentir frères et sœurs venus d’un même diocèse et d’un même pays, et de porter solidairement les joies et les peines de ce diocèse et de ce pays ; grâce de rencontrer les frères et sœurs issus du terroir dans leur milieu d’accueil. Ci-après les diverses expériences vécues à travers quelques diapositives sélectionnées en frac : [08/09-05. Dans l’avion pour Paris] [09-05. Jour d’arrivée-journée] [09-05. Jour d’arrivée-souper à Saint Jean] [10-05.Ascension : Cathédrale-Confirmations] [10-05. Visite Monastère du Bec Hellouin] [11-05. Visite Évreux et Cathédrale] [11-05.Souper] [12-05. Visite Lisieux] [12-05. Souper avec les Gds Séminaristes] [13-05. Visite Marché..Messe chez A. Alain Mabiala] [14-05. Chez les prêtres aînés] [15-05. Visite Secteur Enseignement] [15-05. Equipe de Cathéchèse…Souper chez A. Achille TATI] [16-05. Frères missionnaires campagnes..visite Ferme..Diner] [16-05. Visite Équipe Animation Pastorale à Neubourg…Arrivée de Mgr Jean Basile] [17-05. Rassemblement Frères et Sœurs de la Charité..Messe..diner] [18-05. Visite Évreux] [18-05. Visite Maire d’Évreux] [19-05. Visite. Évreux] [20-05. Pentecôte : Rassemblement..Messe] [20-05. Pentecôte..Rassemblement..Conférence Mgr MBUKA..Echange des cadeaux à la messe..Accueil P. Sébastien] [21-05. Lundi Pentecôte..viste de la Basilique de la Couture] [Autres diverses visites ci et là]  I. Divers. 17-06-2018 : Grande Fiesta à Lukula, Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus. Dimanche 17 juin 2018, 11ème dimanche ordinaire B la paroisse Sainte Thérèse de Lukula a célébré dans une grande liesse la confirmation de 81 catéchumènes, les jubilés d’argent et d’or matrimoniaux de 5 couples, l’institution de 3 chefs catéchistes et la mise en retraite d’un autre. Au cours de cette Eucharistie, présidée par le Vicaire épiscopal en charge des laïcs, entouré de toute l’équipe presbytérale paroissiale, un membre de la Légion de Marie était aussi honoré pour ses 50 ans de fidélité dans le Mac. C’était une seule, belle et longue célébration dominicale animée par la chorale sélectionnée d’un quartier ecclésial de la paroisse. Au cours de son homélie, tout en exhortant les confirmands à témoigner de leur foi catholique et tout en félicitant les jubilaires ainsi que les chefs catéchistes en honneur, le célébrant a invité tous les fidèles à prendre en charge l’Eglise et à préparer avec détermination et engagement le jubilé de diamant de leur paroisse, qui sera célébré l’année prochaine 2019. A ce sujet, quelques travaux ont déjà été entrepris : la protection et la consolidation des fondations de l’église paroissiale, la construction des toilettes pour les fidèles, la couverture de la Grotte mariale avec des tôles, etc. A la fin de la messe, un repas fraternel et familial a été offert aux prêtres, aux membres des Conseils paroissiaux, aux chefs catéchistes, aux couples jubilaires et aux invités [Voir diapositives]. 23-06-2018 : Visite canonique des futurs prêtres et diacres. Cette fois-ci, la visite canonique des futurs prêtres et diacres a précédé leur retraite ; en effet, le Père évêque ayant été empêché à la date habituelle, c’est-à-dire la veille des Ordinations, a préféré anticipé cette activité. La visite a eu lieu à l’évêché. Comme d’habitude, après la visite, une messe a été célébrée dans la chapelle de l’évêché, au cours de laquelle les futurs prêtres et diacres ont professé leur fois et fait serment de fidélité à la Doctrine catholique et à la morale. Un repas fraternel a été servi dans la salle de Conseil de l’évêché [Voir diapositives]. 01-07-2018 : Ordinations diaconale et presbytérale à Mbata-Kiela. Mbata-Kiela avait été choisi cette année pour cet événement en vue de lancer officiellement la préparation de la célébration des 100 ans de l’existence de cette Maison de formation, qui aura lieu en 2020. Déjà à 08h15 les futurs prêtres et diacres rejoignent le Père évêque à Kangu à la Maison CICM pour se rendre ensemble à Mbata-Kiela ; ils viennent de Lukula pour leur retraite. La colline sacrée est inondée…Un monde fou ; la route par Nsioni est passable, même les voitures arrivent à Mbata-Kiela; le problème de parking est est crucial, mais on s’en tire d’affaires. La messe se passe à la cour et la véranda extérieure de la résidence des professeurs sert de tribune. Un rite de lancement officiel de la préparation au centenaire de Mbata-Kiela a lieu à la fin de la messe. Les six nouveaux diacres: MALANDA BUTSILA Faustin de Tsanga Kiyeba/Ste Bernardette, MUANDANGOMA Marc-Harmel de Kai-Mbaku/St Quirin, NDEMBE MUANDA Malachie de Kai-Mbaku/St Quirin, NSASI NSASI Joachim de Nsioni/St Luc, NZINGA NGIMBI Jean-Paul de Nganda-Tsundi/St Paul et TSUEKILA MUAKA Joseph de Kangu/Ste Marie. Les sept nouveaux prêtres : BOTA NLANDU Blaise-Prosper de Lukula/Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, LELO PHAMBU Justin de Loangu/Sainte Anne, LONGO KIDILA Dieu-Justin de Lukula/Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, MBUNGU NGIMBI Barthélémy de Nganda Tsundi/Saint Paul Apôtre des Nations, MUANDA UMBA Robert de Boma/Boma II/Sacré-Cœur de Jésus, NGOMA WOLA Raymond de Khanzi/Saint Alphonse et NSUNDA BINDA Emmanuel de Lukula/Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus. [Voir diapositives]. 04-07-2018 : Le Père évêque tête à tête avec les Acteurs politiques et de la Société civile de Boma. Depuis quelque temps, le Père évêque a pris l’habitude de faire la restitution du Message de l’Assemblée Plénière de la CENCO aux acteurs politiques et de la Société civile de Boma. Pour ce 04 juillet, il s’agit de l’Assemblée du 25 au 28 juin 2018. La restitution a eu lieu dans la salle Jean Paul II à 16h00. [Voir diapositives]. 18-07-2018 : Ouverture à Saïco de la campagne d’évangélisation. L’après-midi du 18-07, le Père évêque a été invité à ouvrir la Campagne d’évangélisation organisée par la Communauté Famille Chrétienne à la paroisse Saint Sacrement de Boma Saïco pour le doyenné de Boma. Cela s’est passé à la cour de l’église en construction [Voir diapositives]. 21/22-07-2018 : Les jeunes des doyennés du Nord avec leurs parrains et marraines. Commencé par une veillée de prière et d’instructions le samedi 21-07, le rassemblement des jeunes des doyennés de Kuimba, Tshela et Maduda s’est prolongé le dimanche 22-07 par une grande célébration eucharistique animée par une chorale des jeunes. Le thème pastoral triennal concerne les jeunes ; ces derniers sont particulièrement accompagnés par des aînés. Les doyennés du Nord avaient été confiés à la Ligue du Sacré-Cœur de Jésus. Plusieurs jeunes ont répondu positivement. Un repas fraternel a clôturé cette belle rencontre [Voir diapositives]. 28-07-2018 : Messe de collation des grades à ISTB. Ce samedi 28 juillet, le Père évêque a eu à célébrer, en l’église saint Charles Lwanga, Boma Kabondo, une messe d’action de grâce pour la clôture de l’année académique à l’Institut Supérieur Technique de Boma (ISTB), « ex- ISCIA ». Comme on le sait, l’autorité de tutelle avait décrété depuis un temps que tous les Instituts Supérieurs et les Universités devaient clôturer leur année académie pour la fin du mois de juillet. Ainsi, la semaine qui a précédé le 31 juillet a connu, dans la ville de Boma, un tintamarre impossible : des défilés, cris, sifflés…après défenses et collations des grades académiques dans les divers Instituts et Universités de la place (ça pullule… !) L’ISTB a choisi de faire sa collation des grades le samedi 28 juillet en commençant par une eucharistie célébrée par le Père évêque. Après la messe, le programme s’est poursuivi au Site de la Ferme, sans Père évêque. C’est surtout là que la foule s’est amassée. Dans la soirée : Autorités académiques, Enseignants, Lauréats, Étudiants, Invités se sont retrouvés comme d’habitude à Zola Tsiaku pour une réception. [Voir diapositives]. 20-08-2018 : chez les SSMB, messe d’envoi en mission. En guise d’ouverture de l’année pastorale nouvelle pour les Sœurs avec les nominations 2018-2019, comme d’habitude depuis quelques années, une messe d’envoi en mission a eu lieu au Généralat des Sœurs Servantes de Marie de Boma en ce lundi 20 août 2018 au Généralat des Sœurs. La messe a été présidée par le Père évêque. Plusieurs sœurs étaient présentes. La chapelle de la Maison généralice était trop petite pour contenir toutes les sœurs présentes, plusieurs étaient dehors à l’entrée de la chapelle. Un serment de mission est lu par toutes les sœurs avant la bénédiction finale. La messe a été suivie d’un repas fraternel [Voir diapositives]. 22-08-2018 : Rencontre avec les Gouvernements généraux des deux Congrégations diocésaines. Chaque année, le Père évêque rencontre les membres des gouvernements généraux des deux congrégations diocésaines, Frères de Saint Joseph de Boma et Sœurs Servantes de Marie de Boma. Cette année, cette rencontre a eu lieu à l’évêché dans la salle de Conseil à partir de 10h00. Après la rencontre un repas fraternel a été pris ensemble [Voir diapositives].01-09-2018 : Bénédiction des deux salles de classe au CSK. Ce samedi 01-09, l’Abbé André Lelo, Coordonnateur de Caritas Développement et Vicaire Épiscopal en charge des Œuvres, bénit deux nouvelles salles de classe au Complexe Scolaire Saint Kisito (CSK) sur le site dit « Ferme de Boma ». Cette Institution scolaire : maternelle, primaire et et secondaire » appartient au diocèse ; elle est encore en progression ; après la maternelle et la primaire, le secondaire commence la deuxième année. Quelques enseignants sont autour de lui pour cette circonstance [Voir diapositives].  05-09-2018 : Arrivée à Boma du Père Sébastien JEAN. Le diocèse d’Évreux vient d’envoyer au diocèse de Boma un prêtre du nom de Sébastien JEAN pour un contrat de Fidei donum. C’est la réalisation d’un rêve, celui d’avoir aussi Évreux à Boma comme Boma est à Évreux depuis des années. L’arrivée du Père Sébastien a été annoncé officiellement lors de l’eucharistie de la Pentecôte le 20-05-2018 au grand rassemblement clôturant la démarche synodale diocésaine au Val de Reuil par S.E. Mgr Christian NOURRICHARD, évêque d’Évreux, en présence du Père évêque, Mgr MBUKA Cyprien, cicm accompagné d’une délégation du diocèse de Boma. Arrivé à Kinshasa par Ethiopian Airlines le mardi 04-09-2018 et accueilli par Mgr Jean Basile Mavungu, Vicaire Général, le Père Sébastien arrive à Boma dans la soirée du 05-09-2018 ; il est accueilli à la cour de l’évêché par le Père évêque et quelques-uns de ses collaborateurs. Par la suite, un souper a été organisé à la cure de la Cathédrale où étaient présents tous ceux et celles qui ont constitué la délégation de Boma en visite fraternelle et missionnaire à Évreux. Au Père Sébastien, le diocèse de Boma tout entier souhaite la bienvenue et un ministère fructueux [Voir diapositives]. 06/07-09-2018 : Rencontre des curés, administrateurs paroissiaux et responsables des communautés presbytérales extraparoissiales. Comme pour chaque année, la semaine qui précède le dimanche de l’ouverture de l’année pastorale connaît une intense activité pastorale : diverses rencontres des agents pastoraux. La rencontre des curés, administrateurs paroissiaux et des responsables des communautés presbytérales extraparoissiales est une occasion de formation permanente aussi, de fraternisation, d’échange et d’écoute mutuels ; une opportunité, pour les prêtres, de conseils et d’interpellations mutuels. Cette année, cette rencontre a eu lieu du jeudi 06 au vendredi 07 septembre. Tous les concernés étaient présents.  Cette année, les participants se sont proposé de l’évaluation de la session organisée l’année dernière sur la Redevabilité financière, administrative et managériale.  C’est par un repas fraternel que ces journées se sont clôturées. [Voir diapositives]. 08-09-2018 : Mise au point et fixation du thème pastoral. Le travail de l’évaluation du thème de l’année pastorale commence dans les communautés paroissiales et dans les commissions diocésaines. Les divers rapports de ces entités arrivent au Centre Pastoral où l’équipe permanente du Centre Pastoral fait une première synthèse. Ensuite, l’Équipe Diocésaine de Coordination pastorale travaille sur base de cette synthèse et propose un thème pour l’année nouvelle pastorale avec un argumentaire. Enfin, le Père évêque réunit, le samedi qui précède le dimanche de l’ouverture de l’année pastorale en diocèse, le vicaire général, les vicaires épiscopaux, la déléguée à la vie consacrée, le vicaire judiciaire, les curés et administrateurs paroissiaux, les aumôniers diocésains et leurs adjoints, deux représentants des M.A.C. par paroisse (un homme et une femme), les présidents et vice-présidents des commissions diocésaines, l'Équipe permanente du Centre Pastoral, l'Équipe diocésaine de coordination pastorale, le Coordinateur des ECC, l'Économe diocésain, les Recteurs des séminaires, les Supérieur(e)s majeur(e)s ou leurs délégués, le chargé des questions juridiques et domaniales. Comme on vient de le dire plus haut, pour cette année, c’était le samedi 08 septembre ; c’était dans la salle saint Antoine. La réunion a commencé à 10h45, sous la présidence de Père évêque. Après la fixation du thème pastoral, on est passé aux divers. Il était 12h50. Un repas fraternel a clôturé le tout [Voir diapositives]. 10-09-2018 : Rencontre avec tout le personnel de la RTDN dans la Grande salle de l’évêché. C’était l’occasion pour le Père évêque, accompagné de l’abbé André Lelo, Vicaire épiscopal en charge des Œuvres, de présenter le nouveau Directeur en la personne de Mr Guélord Tsumbu Longo et l’abbé François Mbambi Mbambi, prêtre attaché à la RTDN et chargé spécialement de suivre la dimension chrétienne, catholique et diocésaine de la chaîne [Voir diapositives]. 15-09-2018 : Sanctuaire Notre Dame de l’Assomption, Reine de la Paix. Ce samedi 15 septembre a eu lieu au Sanctuaire récemment béni, Œuvre du défunt Gouverneur Jacques Mbadu, un rosaire suivi d’une messe et une procession mariale avec les Légionnaires et les « Ntima Yezu » (Sacré-Cœur) de la Ville de Boma. Le Père évêque, entouré de quelques prêtres, a célébré l’eucharistie ; les Légionnaires ont animé le rosaire et les « Ntima Yezu » les prières au Sacré-Cœur de Jésus. Il y avait du monde : dedans comme dehors ; la RTDN, qui a diffusé l’ »événement en direct à la Radio comme à la TV, a dû utiliser des écrans géants pour permettre à ceux qui étaient dehors de suivre. La procession s’est faite à l’intérieur de la cour de la Cathédrale [Voir diapositives].  

26/27-05-2018 : Visite fraternelle et pastorale de la cathédrale à Maduda. Une visite qui s’inscrit dans le cadre du jumelage de la paroisse Notre Dame de l’Assomption Cathédrale de Boma et la Paroisse Saint André de Maduda. Prévu à 8h00, le départ a lieu à 9h30. Avant le départ, il y a eu les formalités d’embarquement à l’esplanade de la Cathédrale : trois véhicules dont un grand bus, un grand véhicule, une Jeep Land Cruiser pour 118 personnes se recrutant parmi les forces vives de la paroisse : chorales, MAC, Conseil pastoral paroissial, Conseil paroissial pour les affaires économiques, Conseil pédagogique paroissial, Commissions paroissiales, le curé (Abbé Pamphile) et deux de ses vicaires (Abbés Joachim Mvemba et Omer Khote, etc.). Une autre Jeep d’un particulier s’y est ajoutée. Après la prière dirigée par le Curé, celui-ci a donné l’ordre du départ.  C’est autour de 13h30, que les voyageurs arrivent à Tshela Mbata Ntombo, pour une escale d’une heure pour se refaire avant de s’engager sur la route de Maduda peu avant 15h30. La route Tshela - Maduda a été merveilleuse : une heure de route. Le temps de s’arrêter au premier village du secteur de Maduda (trente minutes) pour former le cortège et arriver à la paroisse de Maduda peu après 17h00, sous les acclamations et les cris de joie de gens de Maduda (Catholiques et protestants). Sur la cour de la paroisse : les enfants du groupe KA et d’autres adultes réservent à leurs hôtes un accueil délirant et chaleureux. Installation et répartition des logements. 18h30 : partage du repas. Les enfants de Maduda bénéficient également des biscuits leur apportés par la famille Eric Lubamba. Après le repas, à 20h00, a commencé la séance de travail des conseils paroissiaux de deux paroisses avec les membres des comités de jumelage. Le curé de la cathédrale qui a présidé cette réunion, a privilégié l’écoute des conseillers de Maduda, avant de présenter les propositions de la cathédrale sur les projets à mettre en œuvre. Après la présentation individuelle, un porte-parole des Conseils de Maduda a présenté leurs projets et leurs attentes : En tout premier lieu, l’acquisition d’un terrain de 3 ha pour un projet de culture des palmiers nains, et des cultures vivrières (maniocs), puis un élevage du petit bétail (chèvres). Pour acquérir ce terrain, il leur faut 2.000 USD qu’ils attendent, en grande partie, de leur sœur jumelle, la paroisse Notre Dame de l’Assomption. De son côté, la Cathédrale s’était préparée à leur proposer un triple projet : un élevage du petit bétail (Chèvres ou cochons), l’ouverture à Boma d’un dépôt pour la vente des produits de Maduda – le fruit de cette vente reviendrait intégralement aux gens de Maduda – et l’ouverture d’une cabine téléphonique pour vente de cartes téléphoniques prépayées. Après échanges, ceux de Boma ont promis d’étudier les priorités présentées par les gens de Maduda, pour fixer des stratégies efficaces pour la mis en œuvre de leurs projets. 27-05-2018 : Après le petit déjeuner, la messe a commencé à 10h30. L’abbé Pamphile Mbadu Kumbu, curé de la cathédrale, préside la célébration eucharistique, avec comme concélébrants l’abbé Willy-Faustin Thubi, curé de Maduda, les abbés Joachim Mvemba et Omer Khote, vicaires de la cathédrale, et l’abbé Victor Makumbu, vicaire de Maduda. Tous les autres acteurs liturgiques (Lecteurs, Annonciateurs, Servants de messe, Louangeuses, protocole, Quêteuses), sont de la cathédrale. La messe est animée par la chorale sélectionnée de la Cathédrale. Dans l’Assemblée, on note la présence des « Amis de Maduda » (le Président du tribunal de grande instance de Tshela, le Procureur de Tshela et d’autres commerçant et hommes d’affaires et Administratifs de Tshela). Dans son homélie, l’Officiant a insisté sur le symbolisme de la Sainte Trinité pour inviter les deux paroisses jumelles à cultiver l’esprit de communion et d’unité, de solidarité et de soutien mutuel pour la promotion de l’œuvre de Dieu, en s’inscrivant dans la logique de  l’ecclésiologie de communion prônée par Mgr Cyprien, évêque de Boma. A la suite et à l’instar des Israélites invités à découvrir l’Unique Dieu, à travers ses actions depuis la sortie d’Egypte, les deux jumelles – Maduda et Cathédrale – doivent saluer ce projet de jumelage et y découvrir l’action rédemptrice et promotrice de Dieu à travers l’engagement effectif des uns et des autres pour la réussite dudit projet. Un moment capital a marqué cette célébration eucharistique : la collecte spéciale « Tsisani » entre ces deux paroisses et la remise du panier de Maduda par les fidèles de la Cathédrale. Le fruit de la quête spéciale (plus de 590.000FC) a été confié au vice président CPAE comme premier geste concret pour l’acquisition du terrain pour la culture des palmiers nains et des maniocs. Soulignons également l’importance du panier par les fidèles de la cathédrale pour les prêtres et les fidèles de Maduda. À la fin de la messe se sont succédé les différents mot de remerciement. Le curé de la cathédrale est revenu sur l’importance de l’accompagnement des jeunes durant ces trois années consacrées à ce thème. Après la messe, la paroisse de Maduda a offert un repas à tous leurs hôtes, à la grande satisfaction de tous. C’est à 16h30 que le cortège de Boma s’ébranlait pour reprendre la route de Boma. Avec le souhait de plein succès aux deux jumelles : Cathédrale (Tsimba) et Maduda (Nzuzi). [Voir diapositives]  

15-05-2018 : Fête patronale des Frères des E.C. Le mardi 15 mai, l’Église universelle célèbre Saint Jean-Baptiste de la Salle, Fondateur de la Congrégation des Frères des Écoles Chrétiennes. Au diocèse de Boma, la Fête patronale des Frères des Écoles Chrétiennes a été célébrée en l’Église paroissiale Christ-Roi de l’Univers de Boma-Kalamu. C’est le Vicaire épiscopal chargé de la pastorale, l’Abbé Pamphile MBADU KUMBU qui a présidé cette célébration, entouré des Abbés Curé et Vicaires de Paroisse Christ-Roi. On note dans l’assemblée une présence massive des élèves de l’Institut Boma Bungu (IBM), l’école où œuvrent les Frères des Écoles Chrétiennes au diocèse de Boma. Cette célébration a eu son point de chute dans un cocktail dans la grande salle de l’IBM. [Voir diapositives]

13-05-2018 : Ascension de Notre Seigneur Jésus. En ce dimanche de l’Ascension du Christ, l’Abbé André Lelo,  Vicaire épiscopal chargé des Œuvres a séjourné à la paroisse Notre Dame de Fatima de Tseke-Mbanza. C’est le samedi 12 dans la soirée qu’il foule le sol de cette paroisse, accompagné de quelques fidèles et consacrées dont la Sœur Clémentine MALEMBE, Présidente de la Commission diocésaine des Jeunes.  Dans la soirée, Le Vicaire épiscopal a eu des entretiens avec les Forces vives de la paroisse puis avec les prêtres, tandis que l’Aumônière des Jeunes s’est entretenue avec la jeunesse paroissiale. Le Dimanche, divers événements ont été célébrés : Fête patronale paroissiale, confirmation des 17 jeunes, filles et garçons, deux chefs catéchistes ont été instituées et un été mis en retraite et 17 couples ont célébré leurs jubilés des noces de 25 ans et plus ainsi que de 50 ans et plus, tandis que 19 enseignants ont reçu des diplômes de mérite pour le service rendu dans l’éducation de la jeunesse depuis une période allant de 25 à 58 ans. [Voir diapositives]

11-05-2018 : Réunion du Comité organisateur de la messe des Rameaux des Jeunes 2018. Cette réunion prévue dans le Calendrier épiscopal au 29 mai 2018 a été organisée plus tôt, le 11 mai 2018 à 11h00 au Centre Pastoral Jean-Paul II ; et ce, pour des raisons de disponibilité des participants. Elle  a regroupé six membres : le Vicaire épiscopal chargé des Laïcs, la Présidente de la Commission diocésaine des jeunes, le Directeur des OPM, le Directeur adjoint des OPM, l’abbé Coordinateur des Écoles Conventionnées catholiques, l’Aumônier diocésain des Mamans catholiques. L’évaluation de la messe des Rameaux des Jeunes à Lukula et la projection de celle de 2019 ont été les deux points inscrits à l’ordre du jour. [Voir diapositives]

02-05-2018 au 06-05-2018 : rétrospectives : Un regard rétrospectif sur quelques activités du Père évêque. 02-05-2018 : Conseil Épiscopal. Autant que possible, le Père évêque réunit son Conseil épiscopal une fois le mois. C’est un organisme de dialogue et de consultation au haut niveau. [Voir diapositives] 04-05-2018 : Bénédiction de la chapelle saint Joachim, Paroisse Saint Luc de Nsioni. Prévue pour le 14 avril 2018 le samedi avant la messe des confirmations le dimanche 15 avril à Nsioni saint Luc, cette bénédiction n’a finalement eu lieu que le 04 mai dans le cadre de la visite canonique de la Propédeutique. Ce vendredi 04 mai 2018, nous sommes dans un quartier ecclésial de la paroisse saint Luc de Nsioni ;  la célébration commence à 16h10 ; une foule nombreuse participe au culte ; après la bénédiction, un rafraîchissement populaire à la cour de la nouvelle chapelle. Comme on peut le constater sur les photos : une belle chapelle, aussi grande sinon plus grande que la chapelle mère de la paroisse saint Luc de Nsioni. Félicitations au curé, Abbé Crispin NDUNDA, et à toute son équipe et à ses paroissiens. Des exemples à suivre. [Voir diapositives] 05-05-2018 : Bénédiction du chemin de Croix du sanctuaire Notre Dame Mère des croyants à la paroisse sainte Marie de Kangu. Qu’on se le rappelle : le dimanche 04-10-2015 avait été érigé, à la paroisse sainte Marie de Kangu, un sanctuaire diocésain dédié à « Marie, Mère des croyants » [Maria, Mama ya bakuikini ; Maria, Ngudi bawiluki]. L’idée d’un sanctuaire marial à Kangu a fait son chemin ; elle s’est imposée dès lors que la paroisse de Kangu, mère de toutes les paroisses du Mayombe, se voyait fort réduite en territoire. Il fallait trouver une manière de revaloriser ce « monument » historique du  cheminement de foi des fidèles du diocèse de Boma. C’est au cours de l’année pastorale 2014-2015, avec la création de Nsioni saint Luc, que Kangu a été déclarée paroisse sanctuaire. La célébration de cette érection avait été placée sous l’égide du Jubilé extraordinaire de la Miséricorde, lancé par le saint Père François qui, dans sa Bulle d’indiction, encourageait la fréquentation des sanctuaires. Dans le concret : un triduum, nourri d’importantes et significatives célébrations liturgiques et dévotionnelles, avait été organisé  du vendredi 02 au dimanche 04 octobre 2015, jour de la promulgation du décret d’érection. Ce triduum devait traduire la mission du sanctuaire et sa dédicace. Le vendredi 02 avait mis en relief l’enracinement de notre foi dans la croix, « CRUX, spes nostra ». Ainsi, un chemin de croix avait été organisé le vendredi 02 octobre 2015, à partir de 15h00 et une célébration eucharistie avec confirmations, comme processus dans le cheminement de foi. On était parti du nouveau cimetière ecclésiastique de Kangu, où avait été placée la première station ; on avait profité de cette occasion pour bénir le cimetière lui-même. Après avoir fait un parcours en « M », pour rappeler la Vierge Marie, l’assemblée s’était dirigée vers l’ESEKA en passant par derrière le cercle paroissial et en remontant par la route qui débouche sur la chapelle de l’ESEKA ; avant celle-ci on était passé entre la maison des professeurs et la communauté des Frères (ancienne imprimerie) et descendre vers la route qui longe le mur du Lycée et se diriger vers le dos de l’église paroissiale où se trouvait la XIIe station, puis on avait longé la véranda de l’église du côté du presbytère pour faire la XIIIe station à l’entrée de l’église et terminer la XIVe station dans l’église même. Les tableaux de XIV stations ont été portés en respectant les trois « Makuku » et aussi hommes, femmes, adultes, jeunes. C’est ce chemin de croix, construit, qui venait d’être béni ce samedi 04-05-2018. L’itinéraire a été légèrement modifié ; au lieu de passer par le camp des travailleurs, le chemin de croix débouche sur le site des « pirates » et s’achève à la cour de l’église presqu’en face du noviciat des Frères de Saint Joseph De Boma. Après la cérémonie de bénédiction dite devant la première station (au bord de la route vers Mbata-Kiela par Kingambula) la foule, très nombreuse, a entamé le chemin de croix ; au passage et en s’arrêtant pour la prière, le Père évêque bénissait chaque station. Après la dernière station, tous se sont rendus à la grotte pour la bénédiction finale. [Voir diapositives] La bénédiction du chemin de croix a été suivie de la messe dans l’église. Après la messe, un souper fraternel a été organisé au presbytère, suivi d’un concert des chorales de la paroisse de Kangu. [Voir diapositives] La RTDN a été au rendez-vous. [Voir diapositives]  06-05-2018 : Messe animée par les jeunes des doyennés de Kangu, Lukula, Mbata-Mbenge et Tseke-Mbanza, ainsi que les Légionnaires et les Nkangu-Vuvu de ces mêmes doyennés (Représentation). Dans le programme diocésain du thème pastoral 2017-2018 il a été prévu ceci : 05 Mai : Pèlerinage au sanctuaire Notre Dame, Mère des croyants, à Kangu, Sainte Marie, animé par les jeunes des doyennés de Kangu, Lukula, Mbenge et Tseke-Mbanza, ainsi que les Légionnaires et Nkangu de leurs doyennés (représentation) ; 06 Mai : Ouverture du mois marial à Kangu, messe animée  par les jeunes des doyennés de Kangu, Lukula, Mbenge et Tseke-Mbanza, ainsi que les Légionnaires de leurs doyennés (représentation). Tout s’est bien passé avec pompe et faste. Quatre événements ont été célébrés au cours de la messe du 06-05-2018, qui a eu lieu à la cour de la paroisse : confirmations, jubilaire d’argent de la chorale Sainte Trinité de Kangu, ouverture du mois marial et Fête patronale du Séminaire propédeutique. [Voir diapositives] Dans l’après-midi, le Père évêque a rencontré les enfants de chœur (servants de messe et majorettes) du doyenné de Kangu dans la salle paroissiale, Nzo Bingimbula. [Voir diapositives]

29-03-2018 au 23-04-2018 : rétrospectives. : Nous reprenons ci-après quelques événements depuis le 29 mars jusqu’au 23 avril, qui  n’ont pas encore fait l’objet de partage au sein de notre famille rassemblé autour du Site Web de notre diocèse. 29-03-2018 : JEUDI SAINT À MBATA-KIELA. Comme pour chaque année, le Père évêque a passé le jeudi saint et le vendredi saint au Petit Séminaire de Mbata-Kiela. Arrivé vers 13h00 de Boma, il a été accueilli d’abord par les Formateurs et ensuite par les élèves dans la salle d’étude. Dans l’après-midi, avant la sainte Cène, le Père évêque s’est entretenu avec tous les séminaristes dans la salle d’étude. La journée s’est clôturée avec la sainte Cène. [Voir diapositives] 30-03-2018 : VENDREDI SAINT À MBATA-KIELA. Tout a commencé par les laudes dans la chapelle des Formateurs. Tout l’avant-midi a été consacré aux visites : d’abord les prêtres formateurs individuellement, ensuite les professeurs laïcs, puis le personnel auxiliaire et enfin la rencontre de la rencontre de la communauté de tous les prêtres Formateurs. Le chemin de la croix a dû avoir lieu dans l’église à cause de la pluie ; il a été animé par les Propédeutes. C’est après le souper que le Père évêque a quitté le Petit Séminaire pour Boma. [Voir diapositives] 31-03-2018 : Veillée pascale. [Voir diapositives] 01-04-2018 : Messe de la Résurrection de Notre Seigneur à la prison de Boma. À la prison de Boma, le Père évêque étaient avec les Légionnaires du doyenné de Boma, qui ont apporté de la nourriture et de vivres non préparés pour les prisonniers. Le curé de la paroisse de Christ-Roi était présent ainsi que l’abbé aumônier de la prison. Plusieurs fidèles : religieux, religieuses et laïcs étaient au rendez-vous. Une chorale de Christ-Roi et une chorale de la Prison ont animé à tour de rôle cette belle célébration sous un soleil puissant. Il y avait des baptêmes, premières communions et confirmations, dont enfant d’un an, en prison avec sa mère. Belle ambiance. Après la messe, les Légionnaires ont mangé avec les prisonniers. [Voir diapositives……….a    ……………(b)] 07-04-2018 : Messe d’action de grâce à Kikobo. À la ferme située sur la route Boma-Matadi, au lieu-dit Kikobo, à un km de Lovo, a eu lieu ce samedi 07 avril 2018 une messe d’action de grâce en faveur de Papa Célestin NYIMI pour ses 80 ans d’âge. Ce diplômé d’agronomie de Gembloux, Belgique, et fonctionnaire de l’État congolais retraité, habite dans ce lieu qu’il a aménagé en une belle ferme modèle avec un site touristique. Veuf depuis des années il y habite avec quelques petits fils et petites filles. Ami intime des consacrés, il a tenu rendre grâce à Dieu à travers une eucharistie célébrée par le Père évêque sur le site même. Amis et connaissances ont envahi le site ; une belle messe animée par la paroisse de Lovo qui a aligné protocoles, majorettes, acolytes, lecteurs et chorale. Comme il fallait s’y attendre : prêtres, religieux et religieuses y étaient nombreux. C’est par des paroles de gratitude à l’Éternel Dieu et à tous ses amis et connaissances, ainsi que d’encouragement des jeunes que Papa Célestin s’est adressé à l’assistance. [Voir diapositives] 08-04-2018 : Inauguration du Chemin de Croix AU CALVAIRE DE NOTRE DAME DES DOULEURS à l’ITAV-Loangu. Parti à 08h30 de Kangu où il a passé la nuit, le Père évêque est accueilli un peu avant le carrefour de km 111 et escorté par un convoi motorisé jusqu’à l’ITAV où un autre groupe l’attendait. Après un moment de relaxe, le culte débute par la bénédiction de la première station du chemin de Croix puis la longue montée serpentée de la colline qui porte le Calvaire Notre Dame dees douleurs. Au passage, le Père évêque bénit chacune des stations qui jalonnent la colline. C’est au sommet, bien aménagé, à côté de la dernière station, qu’a lieu la messe. Une longue marche véritablement « chemin de croix ». Déjà très visible sur la grand-route Boma Tshela. Un chemin par moments assez raide. Une belle messe animée par la chorale de la paroisse sainte Anne de Loangu. Une foule nombreuse : prêtres, religieux, religieuses et fidèles laïcs. Tous les élèves de l’ITAV sont présents. Quelle belle vue ! Cette belle initiative est à encourager…Il y a encore beaucoup à faire pour rendre ce chemin de Croix comme un véritable sanctuaire bien accueillant et priant. Merci pour votre don en nature ou en espèces. [Voir diapositives] 09-04-2018 : Fête patronale des SSMB à Mbangu. C’est la fête de l’Annonciation, fête patronale des Sœurs Servantes de Marie de Boma. Toutes les communautés de la ville sont rassemblées à la Maison généralice pour célébrer cet évènement ; amis et connaissances y sont invités. Empêché, en déplacement pour une réunion à Kinshasa, le Père évêque a délégué Mgr le Vicaire général pour la célébration eucharistique. Comme d’habitude, une assistance nombreuse, une belle messe bien animée par les sœurs, une procession à la grotte mariale, un repas festif et de la danse. [Voir diapositives] 13-04-2018 : Réunion avec les Consacrés oeuvrant dans l’enseignement.  Profitant Une pratique habituelle dans le diocèse, le Père évêque rencontre habituellement tous les ans les prêtres, religieux et religieuses engagés dans l’enseignement primaire, secondaire et professionnel. Cette année cette rencontre a eu lieu dans la grande salle de l’évêché ; le thème des échanges était : “Notre engagement comme consacrés en milieu scolaire dans un monde en pleines turbulences et mutations. Accompagnement de nos jeunes, élite de demain : quel rôle jouer? Quelles attentes de la part de cette jeunesse? Quelles attentes de la part de notre Église et de notre peule?”. Cinq grands moments de la journée : exposé du Coordinateur, travail en carrefour, mise en commun et échanges, message de l’évêque et le repas. [Voir diapositives]  14-04-2018 : messe de mariage à la Cathédrale Notre Dame de l’Assomption. Mr Daniel Madituka et Mlle Sylvie Madilu se sont unis dans le Seigneur au cours d’une messe célébrée par le Père évêque dans la cathédrale en cet après-midi du 13 avril. Pour mémoire, Mr Daniel, pour les intime « Dajo » est animateur occasionnel à la RTDN, il est aussi agent à la Direction générale des recettes du Kongo Central (DGR/KC). [Voir diapositives] 15-04-2018 : Confirmation à la paroisse saint Luc de Nsioni. Après la bénédiction nuptiale du samedi 14 avril après-midi à la cathédrale, le Père évêque s’est rendu à Nsioni Saint Luc pour célébrer avec les fidèles l’eucharistie du dimanche 15-04-2018. La messe de ce 3è dimanche de Pâques a été célébrée avec faste à Nsioni ; beaucoup de confirmations. Une journée ensoleillée et une participation très active des fidèles. Directement après la messe le Père évêque s’est rendu dans un des quartiers ecclésiaux, Saint Joachim, pour visiter la nouvelle chapelle en finition ; à l’allure où vont les choses, il s’agit d’une véritable église, plus grande que l’église-mère. Un groupe de fidèles y compris une des chorales du quartier attendait le Père évêque. Le chef de quartier a dit un mot, la chorale a exécuté un chant, le Père évêque a dit un mot avant de terminer par la bénédiction. C’est après cette courte visite qu’a eu lieu le repas à la cour de la paroisse. [Voir diapositives] 15-04-2018 : ÉTOILE du ciel dans salle Jean Paul II. C’est devenu une coutume, l’aumônerie universitaire catholique du diocèse de Boma organise un concert de chants durant le temps pascal. C’est un concert religieux par le MIEC (Mouvement International des Étudiants Catholiques). La chorale du MIEC, section Boma, s’appelle « Etoile du ciel ». Tout a commencé à 18h10’ par le mot de bienvenue prononcé par l’abbé Dominique PHUMU MBAMBI, Aumônier Diocésain des Universités, est venue la prière dite par le Père évêque. C’est après cette prière qu’a commencé le concert proprement dit. La RTDN n’a pas manqué de faire le direct aussi bien à la Radio qu’à la Télévision. [Voir diapositives] 21-04-2018 : Rencontre-dialogue des étudiants du MIEC (Boma) avec le Père évêque à l’Université Président Joseph Kasa Vubu (UKV). À 16h00, dans la chapelle de l’IBM, le Père évêque rencontre des étudiants du MIEC pour un entretien libre, introduit par lui. Après cette introduction, l’heure est passée aux questions-échange. Plusieurs domaines ont été évoqués : l’avenir, les études, la discipline, la vie éthique et morale, la précarité de la vie, l’environnement politique et socio-économique, la vie spirituelle et relationnelle. Tous ont souhaité que de telles rencontres se poursuivent et qu’un cadre plus propice (église et salle de réunion) propre au MIEC soit créé. [Voir diapositives] 22-04-2018 : Célébration eucharistique à L’Université Président Joseph Kasa Vubu (UKV). Il est 09h55 lorsque le Père Évêque et sa suite sont accueillis par la fanfare diocésaine à la cour des locaux de l’IBM utilisés par l’UKV ; après la fanfare, un bouquet de fleurs et un accueil par certaines personnalités. La messe commence à 10h10 dans la chapelle de l’IBM, organisée par l’aumônerie catholique de l’enseignement supérieur et universitaire ; la messe connaît une importante affluence : Madame la Recteure ainsi que le comité de gestion de l’U.K.V., certains professeurs, plusieurs étudiants laïcs catholiques sont au rendez-vous. La chorale « étoile du ciel » et la chorale saint Jean Paul II aux couleurs plus locales se mettent ensemble pour animer cette messe : très épatant. Le caractère festif de la messe et de la journée est renforcé par le fait qu’il y a des baptêmes, des confirmations, des premières communions. La journée se clôture, comme il fallait s’y attendre, par un repas fraternel au guest des professeurs. [Voir diapositives]  23-04-2018 : À la Coordination, rencontre biennale des chefs d’établissement et de leurs adjoints. Accueilli à l’entrée de Lukula, le convoi épiscopal arrive à la Coordination escorté par des véhicules et motos ; les élèves et leurs formateurs l’attendent à l’entrée de la Coordination ; il est 09h55. Comme d’habitude, une immense foule. Cette année, à la suite du thème pastoral triennal diocésain consacré aux jeunes, les assises ont porté sur des questions d’actualité de l’environnement social dans lequel évolue les écoles et donc les élèves et écoliers, à savoir : « Notre engagement et rayonnement dans l’exercice de notre beau métier de professionnels éducateurs/éducatrices (responsables) en milieu scolaire dans un monde en pleines turbulences et mutations. Accompagnement de nos jeunes, élite de demain : Quelles attentes de la part de cette jeunesse ? Quelles attentes de la part de notre Église et de notre peuple? Quel rôle jouer ?». Quatre grands moments : intervention du Coordinateur, échange, communiqués sur des questions administratives et message de l’évêque. Un repas fraternel a clôturé la rencontre.

Message de Pâques 2018: « Ne craignez pas…Il est ressuscité » (Mc 16, 6). Ces paroles de l’ange aux saintes femmes voulant embaumer le corps de Jésus suscite en nous le sentiment de libération. Le mot « Pâques » vient de « pasah », mot de la langue des Juifs, rendu en grec par « Paskha ». Chez les Juifs, ce mot signifie passage, en référence au passage de Jahvé qui, la nuit où Il frappa les premiers-nés de l’Égypte, épargna les maisons des Israélites marquées par le sang de l’agneau sur les montants des portes (Ex 12, 13.23)…[Lire le texte en entier]

24-02-2018 au 25-03-2018 : rétrospectives. Plusieurs événements depuis le 24 février jusqu’à ce jour, 25 mars n’ont pas encore fait l’objet de partage au sein de notre famille rassemblé autour du Site Web de notre diocèse. Aussi voudrions-nous vous donner l’occasion de passer rapidement en revue quelques-uns de ces événements. 24-02-2018/05-03-2018 : Atelier de validation du plan stratégique du CGAT à Kinshasa. Qu’on se rappelle, le CGAT est le sigle de Centre de Gestion des Risques et d’Accompagnement Technique des Mutuelles de Santé. Le Père évêque en assume actuellement la présidence du Conseil d’Administration au niveau national. L’atelier a porté sur la préparation et la validation du plan stratégique à l’horizon 2017-2021. Les travaux ont connu trois moments : exposés par des intervenants, réflexions en groupes et mise en commun. De Boma, outre le Père évêque, ont aussi pris part à ces assises Dr Madame Adolphine Metamonika, Directrice du BDOM-Boma et Présidente du Comité de Gestion de CGAT Kongo Central ainsi que Mr LiévinMboyi Coordonnateur Provincial de CGAT Kongo Central.  [Voir diapositives] 13-03-2018 : Rencontre avec les Communautés nouvelles. Comme on le sait, dans l’Église on distingue les Communautés Nouvelles, qui relèvent du Dicastère en charge des Laïcs, de Nouvelles Formes de vie Consacrée, qui sont régies par …. Au diocèse de Boma on rencontre des expériences qui s’apparentent à l’une ou l’autre forme. Ce sont : le « Monastère » du désert (Moanda-sur-mer) avec le Père Marie-Fidèle Pakaf, les Filles et disciples de Jérusalem, avec la Sœur Josiane et enfin les Oblates de Notre Dame de Lourdes au Km8 avec Hélène et Christine…Chaque année le Père évêque, en compagnie de la Sœur Déléguée à la vie consacrée, les échange avec les supérieurs de ces communautés pour évaluer les expériences respectives et voir comment mieux les aider à se développer et à mieux s’intégrer dans la famille diocésaine et dans l’Église universelle. [Voir diapositives] 17-03-2018 : Culte de retrait de deuil de l’oncle de la 1ère Dame de la République au Cimetière de Boma Kipungu II. Qu’on se le rappelle, il y a quelques semaines mourait l’oncle paternel de la 1ère Dame de la République, Marie-Olive LEMBE SITA ; il a été enterré à Boma. Comme la tradition le veut, le retrait de deuil vient d’avoir lieu ; la 1ère Dame était présente ainsi que plusieurs autres personnalités nationales, provinciales et locales. Le culte a été célébré au cimetière même, présidé par l’Église protestante, car le concerné était diacre protestant. Après le culte un repas fraternel a été organisé dans plusieurs sites. [Voir diapositives] 18-03-2018 : La famille joséphite en fête. Chaque année la famille « joséphite » de Boma [les Frères de Saint Joseph de Boma, les chorales Saint Joseph et Sainte Joséphine, les élèves du complexe scolaire Saint Joseph ainsi que les membres du Mouvement d’Action Catholique « Joséphite »] se retrouvent à deux grandes occasions : aux professions et jubilaires religieux des Frères ainsi qu’à la fête patronale, Saint Joseph, le 19 mars. La famille joséphite de Boma a préféré se retrouver le dimanche 18 mars, car c’est plus facile dans la mesure où plusieurs membres travaillent ou sont à l’école. La messe a eu lieu à la paroisse Boma Sacré-Cœur, Boma II. Un repas de famille a été servi dans la salle paroissiale. [Voir diapositives] 19-03-2018 : Fête patronale à l’ESEKA. Ce jour de saint Joseph a été un grand jour à l’ESEKA, solennité de Saint Joseph, patron de cette prestigieuse Institution diocésaine. Le Père évêque, qui avait passé la nuit à Lukula (Makuku matatu), a été accueilli à l’entrée de Nsioni ce lundi 19-03-2018 ; il était 08h55 ; il en a profité pour visiter les malades au Centre de santé Mabuilu. De là, un cortège motorisé a accompagné le Père évêque jusqu’à l’ESEKA où les élèves ainsi que les Formateurs et les invités l’attendaient : après la visite au saint Sacrement et un temps de relaxe, la messe a commencé dans la chapelle de l’école. Y étaient principalement invitées les Lycéennes. Au cours de la messe, bien animée, des enfants ont été baptisés, des élèves de l’ESEKA et du Lycée ont eu certains la confirmation et d’autres le baptême, la confirmation et la première communion. Avant la bénédiction finale, le Père évêque a exhorté et béni les finalistes. Un repas familial a clôturé la belle fête. [Voir diapositives] 21/22-03-2018 : Journées presbytérales 2018. Dans la tension qui le propulse continuellement vers l’avenir, notre diocèse ne cesse d’être invité à consolider son être Église, Famille de Dieu. Dans tout processus d’évolution, il existe des groupes significatifs qui constituent la « masse critique » sans laquelle l’évolution n’est guère possible. Parmi ces groupes, il y a les prêtres. C’est ainsi que les journées presbytérales, dans notre diocèse, sont d’une importance capitale. Pour mémoire, du 03 au 05 février 1998 ont eu lieu les premières Journées presbytérales du presbyterium de Boma auxquelles Mgr MBUKA Cyprien prenait part pour la première fois. Depuis lors du chemin a été parcouru. À part l’année 2001 et 2005, où une toute autre activité a été envisagée, ces Journées ont annuellement eu lieu mais avec des ajustements circonstanciels : en 2002 et 2008 : une journée seulement alors qu’habituellement la durée était de trois journées ; en 2009, 2010 et par la suite depuis 2013 jusqu’à nos jours les prêtres ont opté pour deux journées précédées d’une préparation au sein des communautés et des doyennés. Au fil des années plusieurs thèmes ont été abordés : vie et ministère des prêtres, questions économiques, développement, questions pastorales, etc. Pour cette année il a été retenu de jeter un coup d’œil sur le cheminement parcouru depuis les Journées presbytérales de 1998 et regarder l’avenir. A côté du traitement du thème principal plusieurs interventions ont eu lieu : un mot sur l’ARCAD, une brève présentation du Fonds de Solidarité Financière Diocésaine pour le Développement, un mot sur la SOPREDIBO, un mot sur la mutuelle de santé des Chefs catéchistes, un mot du Chargé de la Formation Initiale, questions Canoniques et administratives. Les traditionnels moments importants ont été maintenus : messe d’introduction, le 21-03-2018 à 09h00 dans la Cathédrale [Voir diapositives], rencontree et repas [Voir diapositives] et messe chrismale avec renouvellement des promesses sacerdotales le 22-09-2018 à 17h00 (après une pluie). [Voir diapositives] Un résumé du travail abattu a été lu à la fin de la messe [Lire le texte en entier] 23-03-2018 : Conseil Presbytéral. Profitant de la présence de tous les prêtres aux Journées presbytérales, le Père évêque a fixé la première réunion du Conseil Épiscopal de cette année au lendemain de ces assises. Ce Conseil a traité de questions suivantes : création de nouvelles paroisses, évaluation ; nouvelles constructions dans les paroisses ; échange sur l’expérience de Fidei donum, de Formation permanente du clergé et de l’envoi des prêtres aux études ; solidarité presbytérale dans les finances et dans la discipline de vie ; Fonds de Solidarité Financière Diocésaine pour le Développement ; finalisation du Vade mecum pour les principaux acteurs économiques de la base. Commencée à 10h30, la réunion, qui a eu lieu dans la grande salle de l’évêché, a pris fin à 15h00 par un repas fraternel au réfectoire du Centre Pastoral Diocésain.   24-03-2018 : messe à l’occasion du 49è anniversaire de la mort du Président Joseph Kasa Vubu. En présence de Madame le Maire de la Ville Marie-Josée NIONGO NSUAMI, les membres du Conseil urbain de sécurité et d’autres invités, le Père évêque a célébré une messe ce samedi 24 mars à l’occasion du 49è anniversaire de la mort du premier Président de la RDC, Joseph Kasa Vubu. La communauté de l’Université Président Joseph KASA VUBU y a été largement représentée. Après la messe, les participants se sont rendus au monument du Président Joseph KASA VUBU. Le diocèse y était représenté par Mgr Jean-Basile, Vicaire Général. Des gerbes des fleurs ont été déposées. [Voir diapositives] 24/25-03-2018 : Rameaux des jeunes. Weekend consacré à l’Enfance Missionnaire. Cette année nous célébrons le 175e Anniversaire de la Fondation de l’Œuvre Pontificale de l’Enfance Missionnaire. L'œuvre de l'Enfance Missionnaire est le service officiel en charge de l'Évangélisation des enfants âgés de 5 à 14 ans dans chaque diocèse et paroisse du monde catholique. Depuis quelque temps la direction diocésaine des OPM, en partenariat avec la Commission des jeunes et la Coordination des Écoles, organise des activités avec des enfants et des jeunes pour célébrer la Sainte Enfance et faire la collecte des fonds pour cette Œuvre. Jusque-là cela se faisait par zone regroupant trois doyennés. Cette année, le Père évêque a voulu célébrer le dimanche des rameaux avec les jeunes comme cela a été initié par le pape Jean-Paul II ; il a suggéré que tout soit mis ensemble : rameaux des jeunes et Sainte Enfance, et cela non pas quelques doyennés mais l’ensemble des enfants et des jeunes du diocèse par représentation décanale. Les mamans catholiques avaient été désignées marraines des jeunes et des enfants pour les guider dans ce cheminement jusqu’à cette célébration. Lukula a été  retenu pour sa centralité et sa logistique. Le samedi 24-03-2018 : informations sur la Sainte Enfance et activités culturelles et informations sur la sainte Enfance à la cour du collège saint Charles Lwanga de Lukula. [Voir diapositives] Le Père évêque est arrivé vers 17h00 pour prendre part au reste du programme de ce samedi et passer la nuit sur place. [Voir diapositives] Le dimanche 25-03-2018 : bénédiction des rameaux à la cour du collège, procession vers la tribune de la famille à la paroisse et grande célébration dominicale. Les jeunes avec leurs marraines, les mamans catholiques, sont venus nombreux de toutes les paroisses. Au cours de la messe : envoi en mission des jeunes et des mamans catholiques ; spéciale prière des fidèles animée par les jeunes ; dans le prolongement des offrandes il y a eu la remise de la collecte des fonds par les diverses écoles du diocèse. Un weekend très ensoleillé ; beaucoup d’enfants et de jeunes ; beaucoup de vitalité et de joie. L’expérience est retenue : chaque année le Père évêque célébrera le dimanche des rameaux avec les enfants et les jeunes accompagnés par les mamans catholiques comme marraines. Après la messe, le Père évêque a procéder à la bénédiction du Centre de santé de la MEDIBO. Un repas fraternel a clôturé cette belle journée. [Voir diapositives]   

08-03-2018 : Messe avec les mamans catholiques à la paroisse Bx Isidore Bakanja, Boma Seka-Mbote. Ce jeudi 08-03-2018, le coup d’envoi a été donné à Boma pour la célébration du mois de mars, mois de la femme. D’abord dans l’avant-midi, les mamans se sont retrouvées à la Mairie ; après un mot de Madame le Maire, elles ont initié une marche de joie à travers quelques artères de la ville. À 16h00, à la paroisse Bx Isidore Bakanja, les mamans étaient présentes pour la messe. Célébrée par le Père évêque, la messe a connu une concélébration de quelques curés de la ville, de l’aumônier diocésain des mamans catholiques et de l’abbé chancelier. Une messe de carême mais bien animée par une chorale du lieu. La RTDN était présente pour la diffusion en direct. Les mamans catholiques du doyenné de Boma ont fait don de 50 sacs de ciment à la paroisse. Un repas fraternel a clôturé cette rencontre de prière. [Voir diapositives]

08-03-2018 : Les mamans catholiques de Kuimba. Les mamans catholiques du doyenné de Kuimba ont célébré de manière particulière la journée du 08 mars dédiée à la femme. Plusieurs enseignements leur ont été adressés pour commémorer ce jour. Sous la houlette de l’Abbé Willy PHANZU TSASA, curé de la paroisse de kuimba et curé doyen du doyenné de kuimba, les mamans catholiques de cette circonscription ecclésiale se sont retrouvées à Tsanga-nord. Le Sous-poste Tsanga-nord a servi de lieu de rassemblement. Toutes les mamans catholiques et les invités pour la circonstance notamment les autorités politico-administratives, militaires et policières se sont retrouvés dans l’Eglise du Sous-poste pour célébrer ce jour. Tout a commencé par la présentation de quatre conférenciers à savoir Mademoiselle NZATI, Présidente de la Commission Justice et Paix, la Sœur Marceline, servante des pauvres, l’Abbé Edouard MAKOKO, Directeur de la RTDN et Président de la Commission Diocésaine des Médias et l’Abbé Willy PHANZU TSASA, Curé de Kuimba et Curé doyen. S’en sont suivi la prière d’ouverture par l’Abbé Willy, l’Hymne National et l’hymne des mamans catholiques. Ont alors commencé les allocutions. Premièrement celle de l’Abbé Willy qui a circonscrit l’événement et souhaité la bienvenue à toute l’assistance. C’est après cette allocution qu’ont commencé les communications prévues comme enseignements. Mademoiselle NZATI, la première, a instruit les mamans catholiques sur le processus électoral. La Sœur Marceline a invité la maman à se rendre compte de son rôle dans le rajeunissement des cœurs et le développement rural. L’Abbé Edouard, quant à lui, a abordé comme thème ‘’la maman catholique et les médias ‘’. Ici il s’est agit de leur faire comprendre ce qu’on entend par médias, le rôle des médias dans l’Eglise, le rôle des commissions diocésaine et paroissiale des médias et l’utilisation à bon escient des médias pour l’œuvre de l’évangélisation et la défense de l’Eglise. L’Abbé Edouard MAKOKO a aussi éveillé la conscience des mamans à la prise en charge de la Radio Télé Diocésaine Nguizani (RTDN) qui est une œuvre diocésaine. L’Abbé Willy a, de sa part, présenté une structure que les mamans catholiques de Kuimba viennent de créer à savoir : Organisation Paysanne des Mamans Catholiques de Kuimba, en sigle OPMACK. Au cours de sa communication, il a attiré l’attention de tout le monde en général et des mamans catholiques en particulier sur la misère de l’heure et a invité à remédier à la situation en entrant dans cette association de développement du milieu. Il a fini son allocution par la présentation du Comité de Coordination élue. C’est après toutes ces allocutions que le rassemblement a été clôturé par la célébration eucharistique. Après la messe, les invités ont été reçus à la maison d’accueil des prêtres, tandis que les mamans catholiques ont partagé un repas d’amitié dans la cour. [Voir diapositives]

07-03-2018 : Rencontre avec la Ligue des jeunes. Qu’on se rappelle : le 18-01-2018 a eu lieu un dialogue entre des jeunes de Boma et le Père évêque. Cette première rencontre a suscité un intérêt auprès des jeunes de telle sorte qu’ils ont décidé de continuer l’expérience en progressant dans les réflexions. La rencontre du 18 janvier s’est surtout focalisée sur les joies et les préoccupations des jeunes. Ce mercredi 07-03-2018, après avoir écouté la synthèse des problèmes considérés comme majeurs, les jeunes ont porté leurs échanges sur la priorisation de ces problèmes. Sept problèmes principaux ont été retenus lors la première rencontre  : 1) l'extrême pauvreté de la population dans un pays potentiellement riche qui se manifeste par le chômage accentué des jeunes, la faim, le faible niveau d'instruction et le manque de soins de santé appropriés, le phénomène « Facture de la Dot » ; 2) la présence manifeste des antivaleurs dans la vie sociale notamment la corruption, la dépravation des mœurs, la tracasserie routière, les vols à mains armées, l'injustice ; 3) le manque de prise de conscience, de l'estime de soi et de la détermination des jeunes ; 4) l'accès difficile à la bonne information lors des recherches ; 5) le non-respect des règles juridiques et environnementales établies ; 6) le manque des foyers sociaux et de l'aire des jeux dans la ville (terrains de football, salles de cinéma et autres) ; 7) l'accès difficile à un emploi rémunérateur à cause de l’exigence de l'expérience professionnelle et la recommandation. Le problème numéro 1 retenu est la pauvreté. Plusieurs considérations ont été faites. À la prochaine fois on devra s’attaquer sur les questions classiques : qui doit faire quoi, où, avec quoi, avec qui et quand ? Tenue dans la salle Jean Paul II et diffusée en direct à la Radio et à la TV, la rencontrée a commencé à 16h30 et a pris fin à 19h40 par rafraîchissement. [Voir diapositives]

04-03-2018 : Bénédiction du presbytère et pose de la première pierre de l’église paroissiale à la paroisse Bx Isidore Bakanja, Boma Seka-Mbote. L’événement, prévu pour le dimanche précédent, a été renvoyé à ce dimanche à cause de la marche pacifique. Il est 08h50 lorsque le Père évêque et sa suite sont accueillis à Seka-Mbote ; les gens sont déjà nombreux. Sans trop attendre, le culte s’ouvre par la bénédiction du nouveau presbytère suivie de la pose de la première pierre de l’église, non pas à l’endroit où l’on prie actuellement mais du côté du presbytère où un terrain plus large a été acquis. Plusieurs invités à ce double événement, notamment la paroisse de Kuimba, paroisse jumelle. Une messe bien animée, une forte participation et un climat très ensoleillé. Plusieurs invités ont apporté leur participation aux efforts de construction, notamment en nature (sacs de ciment), parmi eux : ARCAD. Tout s’est terminé avec repas fraternel. Au retour à l’évêché le Père évêque et sa suite s’arrêteront à un orphelinat qui fonctionne dans un des bâtiments de l’ancienne ferme de Boma dans le quartier de Kabondo [Voir diapositives]

25-02-2018 : Marche pacifique des fidèles de la Cathédrale. En écho à l'appel de sa Sa Sainteté le Pape François invitant les chrétiens catholiques et les hommes de bonne volonté à la prière pour la paix au Sud Soudan et en RD Congo, notre pays, les laïcs catholiques de la RD Congo, regroupés au sein du Conseil de l'Apostolat des Laïcs Catholiques du Congo (CALCC), ont décidé de programmer dans les diocèses catholiques du Congo un triduum de prière; celui-ci a commencé le vendredi 23-02-2018, en union avec le Pape, par le jeûne et la prière de repentance suivis de la confession du samedi 24-02-2018 et se clôturant le 25-02-2018 par une marche pacifique de prière et de pénitence pour la paix dans les aires paroissiales. En ce qui concerne le Diocèse de Boma, le Conseil diocésain de CALCC a relayé les dispositions nationales et a pensé à organiser une marche pacifique sur des itinéraires bien précis dans les aires paroissiales en évitant, autant que faire se peut, les places populeuses et les points « chauds » de la ville. Mais, pour sécuriser les itinéraires, assez courts d'ailleurs, ils ont eu à écrire à l’Autorité urbaine, Madame le Mairie de Boma, pour se conformer à la Constitution en son article 26. Ladite lettre, signée le 21-02-2018, n'a pas été réceptionnée à la Mairie où le Président de CALCC diocésain s'était rendu la déposer en personne. Le Maire de la Ville lui a fait dire d'aller l'attendre à l'évêché pour qu'ils puissent en discuter avec l'Évêque de Boma ensemble. À la plus grande surprise, c'est le Conseil de sécurité de la ville qui a débarqué au complet à l'évêché où il a été reçu par Mgr le Vicaire Général, le Père évêque  étant déjà parti pour Kinshasa pour une réunion. En gros, le Conseil de sécurité, n’ayant même pas pris la peine de lire la lettre a farouchement repoussé toute idée d’une marche dans la ville de Boma. Il a même nié l'existence antérieure du CALCC, le qualifiant d’une structure ad hoc créée de toute pièce par les laïcs de Boma pour perturber l'ordre dans la ville et entraîner les bomatraciens à une marche qui ne pouvait se solder que par mort d'hommes. Pire encore, la ville a mis les services de I'ANR aux trousses du Professeur Julien Sorel Nyimi Phanzu et de deux autres membres du CALCC respectivement président de CALCC au diocèse et membres. Jusqu’à présent, le Président et les deux autres membres ciblés par la ville se sentent en insécurité dans la ville de Boma aussi longtemps que le «mandat » contre eux n'a pas encore été levé. Quoiqu'il en soit, le CALCC diocésain de Boma a fait preuve du respect et de l'autorité urbaine de la ville et de la procédure en la matière. Avec le refus de réceptionner le courrier, le CALCC a noté le refus de sécuriser ses itinéraires primitifs ; il n’a pas démissionné, il organié la marche pacifique à l'intérieur des enceintes des paroisses et non sur les voies publiques, emboîtant le pas à l’option retenue par le diocèse de Matadi. L''impressionnant dispositif sécuritaire mis en place pour contraindre les fidèles catholiques à ne pas sortir sur les voies publiques s'est avéré inutile et superflu. Bref, pour emboîter le pas au mouvement « marche pacifique » de plus en plus grandissant réclamant la mise en œuvre correcte de l’Accord du 31 décembre 2016, dit Accord de la Saint Sylvestre du Centre Interdiocésain, le Comité diocésain de CALCC de Boma a lancé une invitation à tous les chrétiens catholiques, de toutes les paroisses de Boma, en leur demandant ce qui suit : organiser, pour le dimanche 25 février 2018, une seule messe dans toutes les paroisses de Boma de 8h00' à 11h00'. Après les annonces, une marche pacifique de l'Église à la grotte, aux sons des cloches, prières et chants ; à la grotte, avant la bénédiction finale, réciter le Catena et la prière de saint François d’Assise sur la paix. C’est ce qui a été fait. Les images ci-après donnent quelques moments de ce qui a été vécu par des fidèles de la Cathédrale. [Voir diapositives]

24-02-2018 : Assemblée Générale de l’ARCAD. Comme on le sait, ARCAD est le sigle d’une jeune plateforme  du diocèse dénommée « Association des Responsables et Cadres laïcs pour les œuvres de l’Apostolat Diocésain ». Elle poursuit les objectifs ci-après : assurer un soutien moral, matériel et financier en faveur de la prise en charge de l’Église locale de Boma ; émettre, dans ses initiatives, des avis et considérations conformément à ses statuts ; veiller à la protection des biens, immeubles et domaines du diocèse de Boma. ARCAD a tenu son Assemblée Générale ordinaire ce samedi 24-02-2018 à partir de 13h00 dans la salle Jean Paul II. Le programme prévoyait les informations, les rapports d’activités de l’année écoulée, le rapport financier 2017 et les prévisions budgétaires 2018. Il y a eu aussi traitement de quelques questions notamment les démarches en vue de l’obtention de la personnalité juridique de l’Association. C’était aussi l’occasion d’échanger les vœux et cela s’est fait à travers la remise des cadeaux aux amis secrets et le repas. L’Assemblée était présidée par l’Abbé José-Claude MBIMBI comme Vicaire Épiscopal en charge des Laïcs ; les abbés Valentin LUZOLO et Jean-Liévin MALONDA respectivement Directeur des OPM et Directeur adjoint des OPM y étaient aussi présents, comme Aumôniers de l’ARCAD. Le Père évêque les a les rejoints pour les derniers moments : échange des cadeaux et repas. [Voir diapositives]

21-02-2018 : Conseil Épiscopal. Comme d’habitude, le Conseil Épiscopal a tenu sa réunion ordinaire mensuelle ce mardi 21 février 2018 dans la salle de Conseil. Tous les membres étaient présents. Cette rencontre a eu la particularité de connaître la cérémonie de prestation de serment de fidélité de quelques membres assumant des tâches au sein de la Curie diocésaine ou autres Services centraux ; ils étaient au nombre de cinq : l’abbé Dieudonné Luzolo comme chancelier et aussi Official a.i. ; l’abbé Gilbert Nyimi, Directeur du Centre Pastoral Diocésain ; l’abbé Joseph Mabonzo, secrétaire de l’évêché ; l’abbé Joachim Mvemba, notaire à l’Officialité ; la Sr Hélène Mbuzi, attachée au secrétariat de l’évêché. [Voir diapositives]

20-02-2018 : Ngidi en liesse, Fête patronale. Depuis 5 ans, le Grand séminaire « Abbé Ngidi » célèbre l’anniversaire de son patron, le Vénérable abbé Philippe Ngidi en 3 moments : une journée scientifique, une représentation théâtrale et la célébration. Pour respecter cette tradition, le samedi 17 février, Notre séminaire, emboitant les pas au Souverain pontife et à son Pasteur local, a réfléchi sur la jeunesse : « la jeunesse, avenir de la Nation et oxygène de l’Église. Décryptage, diagnostic et thérapie ». Il s’est agi d’une véritable autopsie, parfois aux allures de réquisitoire tel dans un procès, pour évaluer les forces et les faiblesses, les « plaies » et la thérapie appropriée de cette jeunesse afin qu’elle répondre à ce vœu tant attendu et rêvé d’une jeunesse « crème » et « perle » de l’Église et de la Nation, à défaut d’être « merde » et « pourriture » de la société. Empruntant la méthode sociologique de voir-juger-agir, 4 intervenants se sont livrés à cette étude d’une urgence absolue, car il s’agit d’une question de vie ou de mort. Le cri de cœur d’un pasteur (Mgr le Vicaire général)  nous a amené à sonder les Saintes Écritures et la tradition Yombe pour y découvrir comment se faisait l’éducation des jeunes. De ce retour aux sources, Monseigneur a relevé 3 idées-forces ; discipline, correction (Tradition biblique) et éducation vécue (tradition Yombe). La relecture de ces 2traditions est nécessaire si l’on veut lever le défi de l’avenir de notre jeunesse. Du juriste et éducateur (Pr Richard Lumbika), prenant pour socle de sa réflexion l’éducation comme droit de la 2 e génération et évaluant l’aide internationale liée à ce secteur, il s’est dégagé que l’éducation « capabilise » l’homme. Cependant, l’exercice de ce droit ne dépend pas de son titulaire ; plusieurs facteurs entrent en jeu. En tant qu’il « capabilise » l’homme, l’éducation devient la condition du développement à la fois économique et politique. Dans le cadre du partenariat en rapport avec ce secteur, il est donc urgent et nécessaire d’exiger la redevabilité et la responsabilité. Initié et pétri de la dialectique platonicienne, le Pr Julien a brossé succinctement l’histoire de la délinquance juvénile dans notre pays. Il a souligné la récurrence de ce phénomène connu actuellement sous le triste vocable de « kuluna ». Cet état de lieu ne permet pourtant pas de désespérer de cette jeunesse. Pour y remédier, il faut refonder l’État, inventer un projet de société sur la vision d’une société démocratique et pluraliste. Pour marquer le rôle incontournable et irremplaçable de l’éducation dans une société, le dernier orateur (Pr Maurice Makaya), dans une démarche en 4 parties a souligné 3 éléments importants : éduquer évoque un horizon vers lequel on tend ; on éduque pour inculquer un savoir, un savoir-faire, un savoir-être et être. Pour cela, il faut des contraintes, ce qu’il a appelé les « castrations ». L’éducation est donc la seule réponse à notre jeunesse en crise. Passée dans la salle Jean Paul II, sous le Haut Patronage de Son Excellence  Mgr Cyprien Mbuka, cicm, évêque de Boma, représenté par son vicaire général, cette journée scientifique, ponctuée de débats enrichissants, à 10h57 et finissait à 16h53 avec une participation de 64 personnes. [Voir diapositives] Dimanche 18 février à St Antoine à partir de 18h 15, les séminaristes ont interprété « le jeu de l’amour et du hasard » de Marivaux, une comédie en 3 actes. Un mariage arrangé entre deux personnes déguisées. Silvia, une fille de bonne condition et d’une beauté éblouissante attend la venue de son prétendant Dorante. Dans ce jeu du hasard se découvriront pourtant deux personnes qui vont s’aimer selon les affinités de leur cœur et non selon les apparences. [Voir diapositives] Le mardi 20-02-2018, à 10h00 : messe dans la chapelle du Séminaire. Célébrée par le Père évêque, la messe a été animée par les séminaristes. Comme d’habitude, après la messe, a eu la bénédiction des tombes. Du cimetière l’assistance est passée dans la salle de lecture à la partie supérieure de la bibliothèque. Le programme s’est déroulé en deux temps, d’abord les mots (le président des étudiants, le Recteur et l’Évêque) ensuite le repas. La journée s’est clôturée par un match de football les séminaristes entre eux. [Voir diapositives]

19-02-2018 : Le Père évêque en dialogue avec les partis politiques et la Société civile de Boma. La Père évêque a initié une heureuse pratique, qui voudrait renforcer et encourager le service diocésain aux Acteurs politiques. C’est de se retrouver avec les acteurs politiques et des membres de la Société civile autant que possible chaque fois que l’Épiscopat de la RDC s’est réuni et a adressé un message aux fidèles catholiques et aux hommes et femmes de bonne volonté. Il s’agit de restituer à ces personnes l’économie du message des évêques. La première rencontre a eu lieu le 14-12-2017 à Boma dans la salle Jean Paul II après la réunion extraordinaire de la CENCO du 22 au 24 novembre 2017, et qui a adressé aux fidèles catholiques et aux hommes et femmes de bonne volonté un message intitulé : « Peuple congolais crie sa souffrance (cf. Ex 3, 7). Allons vite aux élections ». La deuxième, dont nous parlons maintenant, s’est tenue au même lieu le 19-02-2018 faisant suite à la Déclaration récente de la CENCO après son assemblée plénière extraordinaire du 15 au 17 février 2018. Dans sa restitution de la Déclaration de la CENCO, le Père évêque a relevé trois points, précédés d’une introduction et suivis d’une conclusion. Les trois points relevés sont les suivants : 1) les raisons d’une autre assemblée extraordinaire à peine trois mois après ;  2) l’objectif de la Déclaration ; 3) un mot sur la pratique des marches pacifiques. [Lire le texte intégral] [Voir diapositives]

18-02-2018 : Échange des vœux à Nzo Dikanda Kinshasa. Ce dimanche, bien que l’année 2018 soit déjà avancée, le Père évêque a célébré  à Nzo Dikanda-Kinshasa pour le traditionnel grand rassemblement annuel d’échange des vœux, occasion de  rendre grâce au Seigneur pour tous les bienfaits accordés au cours de l’année 2017 à ses fils et filles originaires du diocèse de Boma en diaspora à Kinshasa et opportunité de se confier au Seigneur pour cette année nouvelle en cours, surtout en ce temps de carême. Comme les habitués le savent, c’est aussi l’occasion de l’ouverture de l’opération « collecte des fonds », opération à laquelle, chaque année, le diocèse de Boma associe ses fils et filles vivant dans la « diaspora ». À l’autel, une dizaine de prêtres ont entouré le Père Évêque ; religieux, religieuses et laïcs étaient nombreux. Deux chorales ont animé la messe. Quelques personnalités politico-administratives originaires du diocèse de Boma étaient présentes. Avant la bénédiction finale : tout d’abord, mot de la Maman Présidente du Comité de coordination de Nzo Dikanda ; ensuite, mot des jeunes ; puis, présentation, par le Père évêque, du couple Chef Catéchiste marié la veille ; enfin, rapport sur la Collecte des fonds « 2017 » et Ouverture de l’année « 2018 » par le Père évêque. Après la messe, le Père évêque a visité le chantier (bureaux, partie étage) et s’est entretenu avec un groupe des jeunes avant de passer au repas auquel les participants à la messe ont été invités dans une ambiance très festive et familiale. Grâce à Dieu, contrairement aux années précédentes, la journée était ensoleillée. [Voir diapositives : ….…….(a)   ……………….(b)    …………….(c)]

17-02-2018 : Mariage du Chef Catéchiste de Nzo Dikanda. Le Chef Catéchiste de Nzo Dikanda, Kinshasa, Mr Daniel MABENGO Mademoiselle Rachel BAZABA se sont unis dans le Seigneur en l’église paroissiale sainte Trinité de Kinshasa dans la commune de Matete. C’est le Père évêque qui a béni ce mariage, qui a eu lieu le samedi 17-02-2018 dans l’après-midi. Le Père évêque était accompagné de l’Abbé Victor Jonas Mabiala, Recteur de Nzo Dikanda, Kinshasa. Le curé de la paroisse a concélébré ; une des chorales de la paroisse, au sein de laquelle évolue Mr Daniel, a animé la messe. Une assistance de quelques amis à la fois de la paroisse et des habitués de Nzo Dikanda. Après la messe, quelques personnes ont été invitées au cocktail organisé proche de la cure, dans la communauté des Auxiliaires de l’Apostolat. [Voir diapositives]

15/17-02-2018 : Assemblée Plénière extraordinaire de la CENCO [Lire la Déclaration en intégralité]

13-02-2018 : Rencontre avec les Supérieur (e) s majeur(e)s. C’est une tradition, au début de l’année le Père évêque rencontre les Supérieur(e)s majeur(e)s des Instituts religieux œuvrant dans le diocèse ou leurs délégué (e)s. Tous les Instituts étaient présents : SSMB, SSP, Sœurs de la Charité, FMM, ICM, Sœurs de la Sainte Famille de Bordeaux (Phatu), FSJB, CICM, Passionistes et les Frères des Écoles Chrétiennes. Quelques invités y étaient aussi présents : la Déléguée à la vie consacrée, le Vicaire Épiscopal chargé des Œuvres, le Coordinateur des écoles, une déléguée de la Directrice du BDOM. Outre les informations générales et particulières, les membres ont échangé utilement autour des Secteurs de collaboration : Pastorale, Éducation, Santé et Projets. C’est par un repas fraternel que s’est terminée la réunion, qui a commencé à 10h00 et s’est tenue dans la salle de Conseil de l’évêché. Il était 15h00. [Diapositives]

10/11-02-2018 : Rencontre des jeunes du doyenné de Moanda. Dans le cadre du thème triennal consacré aux jeunes, le programme prévoyait, ce samedi 10 février 2018, un pèlerinage au sanctuaire « Notre Dame de la Miséricorde, Consolatrice des affligés » à Kinlao animé par les jeunes du doyenné de Moanda et le Renouveau du doyenné de Moanda, et le dimanche 11 février 2018 une célébration eucharistique à la tribune de la foi à la paroisse Notre Dame de grâce, Moanda Ville, toujours animée par les jeunes du doyenné de Moanda et le Renouveau du doyenné de Moanda. Quelques modifications ont malheureusement eu lieu pour des raisons indépendantes de la volonté des concernés. Le samedi 10 février 2018, la côte atlantique a accueilli le Président de la République pour une inauguration de quelque chose à la Société pétrolière PERENCO REP¨ ; du coup, le pèlerinage a été annulé. A aussi été annulée la messe que le Père évêque devait célébrée dans l’avant-midi de ce même samedi à Kisongo, village du feu Mgr Nsumbu, pour le 25è anniversaire de sa mort. Tous les «Assolongo étaient mobilisés, mais hélas ! On s’est contenté d’une intention de messe lors de la célébration du dimanche à Moanda Cité. Mais la messe aura lieu en juin prochain. Par ailleurs, par crainte de la pluie en pleine saison des pluies, la messe a été finalement renvoyée à la paroisse Sainte Trinité, Moanda Cité, qui a une église de grande capacité. Le Père évêque est arrivé à Moanda le samedi autour de 13h00. Il a commencé par une rapide visite à la paroisse Sainte Famille, Moanda Pika-Pende où les travaux de l’église avancent (déjà sous toit) [Diapositives] ; puis il s’est arrêté à la paroisse Sainte Trinité, Moanda Cité pour le repas de midi ; c’est là du reste qu’il passera la nuit. La soirée s’est passée à la paroisse Notre Dame de grâce avec les jeunes : chants (quelques chorales des jeunes), récitations, jeux, exposition de quelques œuvres d’art confectionnées par les enfants et vendues aux enchères [Diapositives]. Le dimanche 11-02-2018 : laudes, petit déjeuner et messe, qui a commencé à 09h30. Trois chorales des jeunes et leurs parrains et marraines (du Renouveau) ont merveilleusement animé les chants ; une église archicomble aussi bien dedans qu’à la tribune et dehors. C’était aussi l’occasion de déclarer officiellement, par décret lu par le Père évêque, l’érection du Sanctuaire « Notre Dame de miséricorde, Consolatrice des affligés » de Kinlao ; le Recteur, Abbé Roger Diela, a également été officiellement présenté par la lecture de son acte de nomination par l’abbé Chancelier. Parmi les cadeaux donnés au Père évêque il faut signaler une nouvelle mitre, qu’il a d’ailleurs portée dès le moment des offrandes. [Diapositives] Après la messe, le Père évêque est passé auprès de différents groupes des jeunes venus à cette assemblée pour une photo de famille [Diapositives] ; après ce bain de foule, le Père évêque a eu une brève rencontre avec les prêtres du doyenné de Moanda présents à cette assemblée [Diapositives]. La journée s’est clôturée par un repas fraternel dans la grande salle paroissiale. [Diapositives] Le convoi épiscopal a regagné Boma ce même dimanche.

06-02-2018 : Échange des vœux avec le personnel. Ce mardi 06 février 2018 a eu lieu le traditionnel échange des vœux avec le personnel engagé dans les divers services diocésains dans Boma, notamment : l’économat-procure, la PDS (Mabaku), Florentia, le Complexe Scolaire Kizito et RTDN. C’est une grande et belle famille. La messe a commencé à 15h45, dans la grande salle de l’évêché, présidée par le Père Évêque entouré des Abbés Vicaire Épiscopal en charge des Œuvres, Chancelier, Secrétaire, Econome et le Directeur du BDD. Comme il fallait s’y attendre, la messe a connu une transmission en direct aussi bien à la Radio qu’à la Télé. La chorale abbé Philippe a bien assumé sa tâche et toute l’assistance a bien participé. Après la messe, toujours dans la grande salle de l’évêché, la parole a été donnée tour à tour au Chef du personnel, à l’Économe et enfin au Père Évêque, qui a relevé particulièrement la nécessité de développer le sens de la solidarité dans nos relations et nos engagements. Le Père Évêque a eu droit à un cadeau de la part du personnel. La soirée s’est clôturée par un cocktail nourri de la danse. [Diapositives]

03/04-02-2018 : Père évêque en visite pastorale à Mbata-Siala. Parti de Kinshasa par avion ce vendredi 02 février, le Père évêque continue dans l’après-midi sur Maduda en route pour Mbata-Siala. Le convoi épiscopal, arrive à Maduda à 19h30 et y passe la nuit. Le lendemain matin, samedi 03-02-2018, tôt le matin, à 06h00, le Père évêque et sa suite se mettent en route pour Mbata-Siala. Ceux et celles qui le savent, Maduda est à 20 km de Mbata-Siala. Malheureusement à cause de la mauvaise route entre Maduda et Mbata-Siala, le Père on est obligé de faire un grand détour en passant par Phalanga, Zimba, un trajet de plus de 5 heures. La messe à Mbata-Siala, prévue pour 10h00, commence finalement à 12h00 ; l’assistance est surtout scolaire. La partie nord de la paroisse, regroupée autour du sous-poste de Nsumbi, n’est pas présente à cette messe. La messe connaît la célébration des confirmations et une retraite d’un chef Catéchiste. La journée est belle ; les gens sont en fête. Dans l’après-midi, le Père évêque rencontre les divers membres représentant la paroisse ainsi que les notables du lieu sans oublier l’équipe sacerdotale. [Diapositives] Le dimanche matin, 06h30, de nouveau en route, cette fois-ci pour Nsumbi ; déjà à 08h15 le Père évêque entre dans Nsumbi sous les acclamations des fidèles. Comme on le sait, Nsumbi se prépare à devenir une quasi-paroisse ; ils sont en processus de fondation ; ils espèrent y arriver pour la réntrée pastorale prochaine ; à les entendre dire, ils y arriveront car tout est en train de se mettre en place. En tout état de cause, à la messe il y a foule ; plusieurs confirmations, un mariage, une institution de chef Catéchiste et un chef Catéchiste à la retraite. Nsumbi,  devenue paroisse, aura 10 sous-postes et 98 villages pour la plupart dans le secteur de Nsumbi et territoire de Tseke-Mbanza. Que la volonté de l’Éternel se fasse. Parti de Nsumbi après le repas le convoi épiscopal arrive à l’évêché près de 23h00. [Diapositives]

27/28-01-2018 : Visite pastorale à la nouvelle fondation « Communauté saint Philippe », Cathédrale Notre Dame de l’Assomption. Ce weekend du 27 au 28 janvier 2018 le Curé doyen de la Cathédrale Notre Dame de l’Assomption, Vicaire Épiscopal en charge de la Pastorale, Abbé Pamphile Mbadu, a effectué, au titre de curé doyen de sa paroisse, la visite pastorale de la Communauté Saint Philippe, proche du grand Séminaire Abbé Ngidi. Comme on le saint, cette Communauté, qui appartient actuellement à la paroisse Cathédrale, est en processus de fondation d’une nouvelle paroisse. C’est le Grand Séminaire qui a la charge de cette fondation mais sous le regard et l’accompagnement de la paroisse mère. C’est ainsi que le curé doyen s’y est rendu pour visiter les lieux, célébrer avec les fidèles ainsi qu’échanger avec eux sur l’avancement du projet. [Diapositives]

25-01-2018 : Funérailles de la Sœur Laurence. La sœur Laurence Nzinga Bukambu, de la Congrégation Sœurs de Saint Vincent de Paul, Servantes des pauvres a achevé sa course terrestre le samedi 13 janvier 2018, à l’hôpital saint Joseph de Limete à Kinshasa à13 heures. Née à Kinshasa, le 17 mai 1984. La Sœur Laurence est fille aînée d’une famille de deux enfants : une fille et un garçon. C’est en 2009 qu’elle entre au postulat de Lukula le 11 août. Elle fait la prise d’habit religieux à Kinshasa, le 08 septembre 2011, et la première profession à Lukula, le 24 août 2014. La communauté chrétienne, en particulier ses consœurs, gardent d’elle les souvenirs d’une religieuse calme, souriante et très d’endurante ; une femme de foi, dévote de la sainte Vierge Marie, attentive aux autres, serviable, polie et reconnaissante. Depuis le 13 janvier, date de sa mort, son corps est gardé à la morgue de l’hôpital saint Joseph de Limete d’où il sera sorti le mardi 23 à 15h00 pour l’exposition à la paroisse saint Jean Paul II à la 7ème rue quartier industriel à Limete à Kinshasa. Sur place à Kinshasa une messe est célébrée pour le repos de son âme dans cette paroisse dans la soirée du 23 janvier par le Père évêque avec la concélébration de quelques prêtres dont les originaires de Boma. Une nombreuse assistance dont les religieux et religieuses. [Voir diapositives]. [Voir diapositives]. Le mercredi 24 janvier dans la matinée, un cortège funèbre part de Kinshasa pour le Kongo Central précisément à Lukula, auprès de la Maison-provinciale des Sœurs Servantes de Pauvres de la province de Kinshasa. C’est dans l’église paroissiale Sainte Thérèse de l’enfant Jésus de Lukula que le corps de la défunte sera exposé. Dans la nuit, une messe sera célébrée sous la présidence de Mgr le Vicaire général. La veillée mortuaire a connu une présence importante des fidèles, notamment des choristes qui chantaient les uns après les autres. Le Jeudi 25 janvier, après la messe des obsèques présidée par le Vicaire épiscopal chargé des œuvres et concélébrée par près d’une quarantaine de prêtres, le corps de la Sœur Laurence a été mis en terre au cimetière des Sœurs Servantes des Pauvres à Lukula même. On gardera en mémoire cette foule des religieuses, prêtres et fidèles laïcs qui a accompagné la dépouille mortelle de la Révérende Sœur Laurence jusqu’au lieu de son repos. Que son âme repose en confiance auprès du Père [Voir diapositives].

19-01-2018 : Échange des vœux avec la Communauté Famille Chrétienne de Boma. Les célébrations d’échange des vœux ouvertes avec les consacrés du doyenné de Boma se poursuivent. Ce vendredi 19 janvier 2018 c’était le tour de la Communauté Famille Chrétienne de Boma. La messe, qui a eu lieu à la paroisse saint Sacrement, Boma Saïco, et célébrée par le Père évêque, a commencé à 17h00. Les abbés chancelier et secrétaire épiscopal étaient aux côtés du Père évêque. L’abbé José-Claude, Vicaire Épiscopal en charge des Laïcs, ainsi que l’abbé Aumônier diocésain de la Communauté Famille chrétienne et l’équipe sacerdotale de Saïco étaient aussi présents à la concélébration. Avant la bénédiction finale, le Père évêque a présenté le nouveau couple BCP (Berger Coordinateur de Pool) en la personne du couple Mr Bruno. Ensuite Mr Bruno a présenté l’abbé Aumônier diocésain avant d’adresser un mot à l’assemblée et de procéder à la présentation des cadeaux au Père évêque. Après la messe, un repas familial a été servi sur place, dans le hangar de l’église en construction. Avant de quitter le lieu, le Père évêque est passé dans chaque communauté pour une salutation paternelle. [Voir diapositives]

18-01-2018 : Dialogue entre des jeunes de Boma et le Père évêque. Comme on le sait, cette année, au diocèse de Boma, ouvre le thème pastoral triennal consacré aux jeunes et dont la formulation est : «Makuku matatu matelimina nzungu. Avec les jeunes, levons-nous et bâtissons notre Église et notre nation ». « Makuku matatu matelimina nzungu. Sika mosi na bantuenia, betu telema mpe betu tunga dibundu ya betu mpe insi ya betu ». «Makuku matatu matelimina nzungu. Vakimosi ayi batsueso, tutelamanu ayi tutunganu dibundu dietu ayi tsietu ». La première année est consacrée à l’écoute des jeunes et le discernement vocationnel  sous toutes ses formes. C’est dans ce contexte que des jeunes de Boma, surtout d’Instituts Supérieurs et Universitaires, ont sollicité une rencontre avec le Père évêque. La rencontre de ce jeudi 18 janvier, tenue dans la salle Jean Paul II du Centre Pastoral Diocésain, est à considérer comme la première d’une série. L’économie globale suivra cette logique : écoute (partage des expériences : joies, peines, préoccupations) ; pour les préoccupations : classification selon leur importance et leur prioritisation par rapport au suivi. Ensuite, ce sera la programmation : qui fera quoi, comment, où, avec qui et avec quels moyens et pour combien de temps ? Et enfin, mise en œuvre de la programmation. La rencontre du 18 janvier s’est déroulée telle que prévue, beaucoup de jeunes, très participatifs et respectueux les uns des autres. Commencée à 16h30, la rencontre a pris fin à 19h20 ; un rafraîchissement s’en est suivi. Rendons grâce à Dieu. [Voir diapositives]

16-01-2018 : Échange des vœux entre les consacrés du doyenné de Boma. C’est dans les habitudes de nos doyennés que les « consacrés » (prêtres, religieux et religieuses) se retrouvent pour s’exprimer mutuellement leurs meilleurs vœux pour l’année nouvelle, en même temps qu’ils rendent grâce à Dieu pour toutes les grâces reçues au cours de l’année écoulée. Ils lui confient également la nouvelle année pour qu’elle soit une année de grâce, de prospérité et de succès dans tous leurs projets pastoraux et dans leurs relations interpersonnelles et communautaires. Dans le doyenné de Boma, pour cette année, la date du 16 janvier a été retenue. La messe a commencé à 17h00. Beaucoup étaient au rendez-vous. Célébrée par le Père Évêque, la messe a connu la concélébration de quelques prêtres du doyenné dont Mgr le Vicaire Général  pendant que d’autres étaient dans la foule. Directement après la messe, tous sont passés dans la salle saint Antoine pour la cérémonie proprement-dite d’échange des vœux. Après la prière d’introduction par le Père évêque, on est passé au discours bilan du Curé doyenné, puis la présentation des nouveaux membres au sein du doyenné, suivie de la remise des cadeaux aux amis secrets. Après la remise des cadeaux, les participants sont passés au repas très simple mais fraternel. La soirée s’est clôturée par la prière dite par le Père évêque. Le traditionnel « Kinthueni » n’est plus au programme. [Voir diapositives]

14-01-2018 : Le Père évêque en visite à Florentia. Dans le cadre des célébrations de Noël, le Père évêque s’est rendu ce dimanche 14-01-2018 à Florentia pour une eucharistie avec les handicapés [Sourds-muets], les malades et tout le personnel de Florentia. La messe a commencé à 10h00 à la cour de l’école : élèves, malades, garde-malades ainsi que quelques fidèles de la paroisse Bon Pasteur ont constitué l’essentiel de l’assemblée en prière ; le « groupe vocal » saint Luc de la paroisse Bon Pasteur a assuré l’animation, les acolytes et les majorettes sont venus de Bon Pasteur sous la conduite du curé lui-même. Une messe bien animée avec une participation active ; des sourds-muets sont intervenus tant pour la lecture de la Parole de Dieu que pour la prière des fidèles, la quête et la procession des offrandes. L’abbé Alain Vutu, Coordinateur du complexe Florentia, a adressé un mot de remerciement à tous les participants. Après la messe, le Père évêque et sa suite ont effectué un tour des lieux : Centre de santé, boulangerie et porcherie. [Voir diapositives]

13-01-2018 : Obsèques du diacre Jean-Paul SITA. Le diacre Jean-Paul SITA, oncle paternel de la très distinguée 1ère Dame de la République Démocratique du Congo est décédé à la PDS (ex-Mabaku) le dimanche 7 janvier 2018 dans la journée. Le corps a été déposé à la morgue de Boma. La sortie de la morgue a eu lieu le vendredi 12-01-2018 en présence de la 1ère Dame ainsi que de nombreuses personnalités civiles, politiques, religieuses, administratives, militaires et policières. La 1ère Dame est arrivée à Boma en début d’après de ce vendredi 12 janvier et, malgré la pluie fine, un accueil chaleureux lui a été réservé tout au long du boulevard principal de Boma. La veillée mortuaire a eu lieu dans la maison familiale laissée par la défunte Maman Lembe, tante paternelle et homonyme de la 1ère Dame. Étant protestant et diacre, les cérémonies religieuses ont partout été assurées par les ministres de l’Église protestante. Le Père évêque et d’autres prêtres n’ont pas manqué d’accompagner la 1ère Dame dans les moments cultuels importants. Le samedi 13-01-2018, après le culte au temple protestant (SINAÏ), dans une église archicomble, le cortège s’est dirigé vers le cimetière de Kiphungu II, à Boma où papa diacre Jean-Paul repose à jamais. Une immense foule s’y est retrouvée pour la prière, les gerbes de fleurs, les mots de circonstance et les derniers adieux. Papa Jean-Paul laisse une veuve et de nombreux enfants, petits-enfants et arrières petits-enfants ; il meurt dans sa 75è année. [Voir diapositives]

08-01-2017 : Réunion statutaire de la CAAMEBO. Qu’on se rappelle, CAAMEBO est le sigle de l’appellation : Centrales d’Achat des Médicaments Essentiels dans le Bas-Congo Ouest. C’est une des Centrales de Distribution Régionale, CDR en sigle. C’est de l’initiative de l’État en partenariat avec la société civile ; l’État et des partenaires privés nationaux se mettent ensemble pour constituer des Centrales d’Achat des Médicaments essentiels avec l’objectif de rendre les médicaments essentiels disponibles auprès de la population à moindre frais pour une bonne qualité. Ces Centrales existent dans toutes nos Provinces civiles ; dans le Kongo Central nous disposons de deux Centreales : une à Matadi pour la partie Ouest et une autre à Kisantu pour l’Est. CAAMEBO existe depuis 2006 et le diocèse en est parmi les Institutions fondatrices. Le Père évêque en est, depuis le début, le Président du Conseil d’Administratif. Madame Adolphine Metamonika, du Bureau Diocésain des Œuvres Médicales de Boma (BDOM), fait partie du Comité de suivi. CAAMEBO se réunit ordinairement quatre fois l’an. Un Comité de gestion gère quotidiennement la structure. Le 26-12-2016 un incendie a réduit en centres le dépôt, toutes les installations connexes ainsi que les médicaments et les équipements. Depuis lors le travail consiste à refaire la structure, ce qui exige pas mal de contacts de la part de la Présidence. Un fonctionnement minimal a été retenu, la plupart du personnel renvoyé. Ce lundi 08-01-2018 vient d’avoir lieu la première réunion statutaire de l’année 2018 pour essentiellement approuver le bilan 2017 et le budget 2018. C’était de 10h30 à 17h00 avec un repas à la fin. Le ministre provincial en charge de la santé représente l’État comme membre de droit. Les réunions se tiennent habituellement à Matadi dans les bureaux de l’OMS. [Voir diapositives]

Le 07-01-2018 : Messe avec les orphelins de Boma. L’année dernière, jour de Noël, le Père évêque a prié avec les orphelins de Boma rassemblés dans l’enceinte de la Communauté des Disciples et Filles de Jérusalem au Km8. Cette année ce même événement a eu lieu ce dimanche de l’épiphanie le 07-01-2018 dans l’enceinte de la Communauté de l’orphelinat des Sœurs Servantes de Marie de Boma, à Mbangu. Il y avait beaucoup de monde, surtout les jeunes, les enfants sans oublier les enfants des six orphelinats de la ville. La pluie a failli gâcher tout ; c’était juste au début de l’homélie qui, au reste, a été interrompue pour attendre la fin de la pluie. La messe a pu continuer sans pluie bien que la menace ait été toujours présente. Une belle rencontre de famille. Merci aux divers orphelinats de la ville, aux paroisses de la ville ainsi qu’à la Commission diocésaine des jeunes et au Vicariat épiscopal en charge des laïcs. Des cadeaux ont été discrètement remis aux orphelinats. Un repas de famille a été organisé. [Voir diapositives]

05-12-2018 : Messe des funérailles de Nicole MBUMBA PHOLA. Décédée au Cabinda (Angola) à l’Hôpital Général de Référence, le 24 décembre, le corps de la défunte Nicole MBUMBA PHOLA, une grande sœur de l’abbé PHOLA PHOLA Jean-Paul, a été acheminé vers Boma et placé dans la morgue de l’Hôpital Général de Référence de Boma. Le jeudi 04-01-2018 a eu la levée du corps de la morgue ; la veillée funèbre s’est passée dans la salle paroissiale de la paroisse Christ-Roi, Boma Kalamu. C’est ce vendredi 05-01-2017 qu’a eu lieu l’inhumation au cimetière de Kiphungu II après une messe célébrée par le Père évêque avec une importante concélébration dans l’église de la paroisse Christ-Roi à 12h00. La défunte meurt à l’âge de près de 50 ans. Après la messe un repas fraternel a été service dans la salle paroissiale. [Voir diapositives]

04-01-2018 : Funérailles de Papa Alphonse LUNGUBA NSAKALA. Décédé le 25 décembre 2017 à Matadi à l’HGR de Kinkanda, papa Alphonse Lunguba Nsakala, père biologique de l’abbé Jean-Claude Nsakala, est sorti de la morgue de Kinkanda ce mercredi 03-01-2018 et acheminé à Manterne-Lovo où il vivait après sa retraite, et ce pour la veillée funèbre. Papa Alphonse meurt à l’âge de 77 ans et laisse une veuve et plusieurs enfants. Le corps a été exposé à la cour de l’école primaire catholique de la paroisse Bienheureuse Anuarite de Lovo. Une immense foule y était présente parmi laquelle beaucoup de consacrés dont le Père évêque et le Vicaire Général. Protestant, Papa Alphonse a été enterré ce jeudi 04-01-2018 au cimetière de Kiphungu I après un culte protestant conduit par le Pasteur de l’ECC du district de Lovo/Manterne. Un repas fraternel a clôturé le culte. Sur le chemin de retour, le convoi épiscopal s’est arrêté à la PDS (ex-Mabaku) pour rendre visite aux malades dont l’abbé Antoine Ndilu retenu en observation. [Voir Diapositives]

03-01-2018 : Conseil Épiscopal. Le Père évêque a réuni ce mercredi 03 janvier 2018, dans la salle de Conseil de l’évêché, son Conseil Épiscopal pour la première fois en cette année nouvelle. Tous les membres étaient présents. Après la prière d’ouverture et le mot de bienvenue par le Père évêque, les membres ont abordé les points prévus à l’ordre du jour : suivi des décisions prises à la dernière réunion, informations générales, tour de table et échange sur quelques questions soumises par le Père évêque. Comme d’habitude, la réunion s’est clôturée par un repas fraternel. Commencée à 10h10, la réunion a pris fin à 14h30. [Voir diapositives]

01-01-2018 : BUANANA au Centre Mgr Nsumbu. Depuis quelque temps, la communauté de l’évêché passe la journée de la Bonne Année au Centre Mgr Nsumbu. Le Gouverneur de la Province du Kongo Central, S. E. Mgr Jacques Mbadu, et son épouse ont de nouveau prié avec la communauté. La messe a commencé à 11h30, avec une participation de quelques religieux (Sœurs Servantes de Marie de Boma de la Communauté de la Résurrection et Frères de Saint Joseph de Boma de la communauté de Kabondo) et de quelques fidèles des environs. Après la messe, un repas a été servi au réfectoire de la communauté. La visite s’est passée fraternellement. Dans la discrétion, le Gouverneur n’a pas manqué d’offrir aux membres de la communauté quelques vivres. [Voir diapositives]

30/31-12-2017 : Visite pastorale à la paroisse Sainte Élisabeth de Loangu-Bendo. Le Père évêque a tenu à se rendre à Loangu-Bendo au cours de l’année 2017 après plus de deux ans depuis sa dernière visite pastorale de cette jeune paroisse. Bien sûr, entre-temps la paroisse a reçu la visite des délégués attitrés. Après une nuit à la paroisse sainte Anne de Loangu où il est arrivé la veille, vendredi 29-12-2017, et où il a célébré la messe matinale de ce samedi 30-12-2017 [Voir diapositives]  et visité le chemin de la Croix en construction à l’ITAV-Loangu (Tseke-Temba) [Voir diapositives], le Père évêque arrive à Loangu-Bendo à 11h30. Comme d’habitude, l’accueil est couronné par la visite au saint Sacrement. Avant le dîner, à 13h00, le Père évêque visite les chantiers (église paroissiale et l’Institut secondaire en construction) ainsi que le Centre de santé juste à côté de l’Institut. Le dîner a lieu à 13h00 ; il est suivi de la sieste, puis de la rencontre des forces vives de la paroisse y compris l’équipe sacerdotale individuellement, le souper et enfin le concert musical religieux avant le repos de la nuit. Le dimanche 31-12-2017 : laudes, petit déjeuner, rencontre avec la communauté sacerdotale et messe qui commence à 10h30 ; une messe sans cérémonie particulière à part la remise des enveloppes de la collecte des fonds par les MAC et Chorales. Alors qu’il avait plus la nuit, grâce à Dieu, la messe se passe dehors sans être bousculés par la pluie. C’est par un repas fraternel que se termine cette visite pastorale. [Voir diapositives] Sur la route de retour, le convoi épiscopal s’arrête un moment à la paroisse sainte Anne de Loangu et à la paroisse saint Luc de Nsioni où il visite une chapelle en construction dans un quartier ecclésial [Voir diapositives]. 

28-12-2017 : Appel définitif de Mademoiselle Alexandrine Ngoma Phungi, Auxiliaire de l’Apostolat. C’est ce jour qui a été retenu pour l’appel définitif de Mademoiselle Alexandrine Ngoma Phungi, Auxiliaire de l’Apostolat.  Chez les Auxiliaires de l’Apostolat « Appel » renvoie d’une certaine manière à ce que les religieux et religieuses appellent « profession religieuse ». Par appel définitif il faut entendre « profession perpétuelle ».  La cérémonie, au cours de l’eucharistie, a eu lieu ce jeudi 28 décembre fêtes des Saints Innocents. Nos neuf Auxiliaires de l’Apostolat étaient déjà au Centre Mgr Nsumbu pour une récollection depuis deux jours ; elles sont arrivées à l’évêché pour la circonstance cet avant-midi à 10h00. Le Père Évêque a commencé par rencontrer Mademoiselle Alexandrine seule avant de rejoindre l’ensemble du groupe pour une causerie. Aussitôt terminée cette rencontre communautaire, est venue la messe, animée par les Auxiliaires elles-mêmes, avec la concélébration des membres de la communauté de l’évêché. C’est au cours de cette eucharistie qu’a eu lieu, de façon très simple, comme d’habitude, la cérémonie d’appel définitif de Mlle Alexandrine. La messe terminée, la petite assemblée est passée à table pour le repas dans la salle de Conseil. Une longue causerie a eu lieu tout au long du repas. C’est par le repas que s’est clôturée cette rencontre. Il était près de 16h00. Pour ceux qui ne le savent pas, le diocèse de Boma dispose actuellement de 9 Auxiliaires de l’Apostolat : Thérèse MBUMBA, Marie MALONDA, Pascaline KIPHUNDI, Marcelline NZATI, Philomène TSEVE, Marcelline MUAKA, Angèle Clarisse MAYUNDA, Charlotte YIMI et Alexandrine NGOMA. [Voir diapositives]

27-12-2012 : Messe de funérailles du Séminariste Florimond MAKABA TSIMBA. Décédé le 18-12-2017, le séminariste Florimond, a été placé à la morgue de Boma. La sortie du corps a eu lieu le mardi 26 décembre, puis directement acheminé à l’église paroissiale Christ-Roi, Boma Kabondo où un rite liturgique d’accueil a été célébré par l’abbé José-Claude Recteur du granb Séminaire abbé Ngidi avec l’assistance de quelques fidèles mais surtout des membres de la FRASEBO [Voir diapositives]. La veillée a commencé par les vêpres avec la présence du Père évêque et du Vicaire général ainsi de plusieurs membres du clergé, de religieux et religieuses, de jeunes en formation initiale à la vie sacerdotale et consacrée ainsi que de plusieurs fidèles ; une prière avec Parole de Dieu s’en est suivie, présidée par l’abbé César Mbungu Nlandu, Directeur spirituel du grand séminaire abbé Ngidi puis enfin les chorales. Nos grands séminaristes ainsi que les jeunes en formation initiale en général ont veillé en même temps que les chorales paroissiales. Le lendemain : Laudes puis messe à 10h30, présidée par le Père évêque avec une importante concélébration. Les grands séminaristes ont animé la messe, appuyés par la chorale Étoile du Ciel (MIEC). [Voir diapositives] Une forte participation aussi bien du clergé que de consacrés et de laïcs. Beaucoup d’émotion devant un jeune séminariste qui meurt à 22 ans, le 5è d’une famille de 8 enfants et le 5è à mourir de cette même famille. Les parents, papa et maman, ainsi que les autres frères et sœur en vie étaient présents. [Lire curriculum vitae] Parmi ceux qui ont parlé avant la fin de la messe, il y a eu le Macro doyen de la FRASEBO [Lire son adresse] Après la messe, le corps a été acheminé au grand séminaire abbé Ngidi où le séminariste a été enterré. C’est là aussi qu’a eu lieu le bain de consolation. Sur le chemin de retour, le Père évêque et sa suite se sont arrêtés à la PDS (ex-Mabaku) pour visiter les malades. [Voir diapositives]

25-12-2012 : Noël avec les malades à l’Hôpital Croix-Rouge de Boma. Le calendrier épiscopal de décembre indique que le Père évêque célèbre le jour de Noël à Kai-Tshinionga avec la bénédiction du Centre de santé. Ce programme a été modifié pour permettre de finaliser les travaux du Centre de santé. C’est ainsi que le Père évêque a prié avec les malades de l’Hôpital Croix-Rouge de Boma où il s’est rendu en compagnie des membres du Renouveau charismatique des paroisses Cathédrale et Saint Charles Lwanga, Boma-Kabondo. Ils n’ont pas manqué d’apporter des cadeaux (vivres) aux malades. Des membres du Renouveau des autres paroisses de la ville ont prié avec les prisonniers à la prison de Boma où le Vicaire Épiscopal en charge des laïcs a célébré. À la Croix-Rouge : la messe a eu lieu à la cour ; des mamans du Renouveau ont assuré l’animation ; les malades capables de se déplacer étaient présents. Après la messe, le Père évêque a visité les malades et communié ceux qui le désiraient. Un repas fraternel a été offert par une famille de la Cathédrale proche de la cure ; quelques membres y étaient invités. [Voir diapositives]

25-12-2012 : Noël à la Prison centrale de Boma. L’Abbé José-Claude Mbimbi Mbamba, Recteur du grand Séminaire Abbé Ngidi et Vicaire Épiscopal en charge des laïcs a célébré la messe à la prison de Boma en ce jour de Noël 2017. À concélébré l’abbé Hygin, Procureur et animateur spirituel de la Prison. Étaient aussi présents Mademoiselle Maria Dolores et la Sœur Krystina, Fmm. Des membres du Renouveau des paroisses de la ville ont accompagné le Vicaire Épiscopal ; ils se sont joints à la chorale de la prison pour les chants. Le repas a été assuré par les membres du Renouveau. [Voir diapositives] [Voir diapositives]

24-12-2012 : Veillée de Noël à la Cathédrale Notre Dame de l’Assomption. Le Père évêque a célébré, comme de coutume, la veillée de Noël à sa Cathédrale. La messe a commencé à 20h00 et a pris fin à 22h30. Le panier de l’évêque était assuré par trois communautés : Notre Dame, Saint Paul et Saint Michel. En dépit de la crise économique de nos pays, les gens ont manifesté leur joie et leur générosité. L’Autorité Urbaine, Madame La Maire de la Ville de Boma, a été présente. Le Message-Homélie de l’Évêque, que vous pouvez lire et visionner sur votre Site, a souligné les valeurs de solidarité et de sens du bien commun, qui, une fois vécues à l’échelle individuelle et collective, favorisent l’épanouissement individuel et le développement national. Le Fils de Dieu s’est fait l’un de nous et Il a habité parmi nous, exemple de solidarité et de sens du bien commun donné à celui qui veut le suivre. Il a renoncé à ses propres intérêts pour nous sauver. Le Père évêque et sa suite ont été les hôtes de la communauté sacerdotale de la cathédrale à la cure où d’autres membres de la paroisse se sont retrouvés aussi pour partager fraternellement la table. [Voir diapositives]

JOYEUX NOEL 2017HEUREUSE NOUVELLE 2018. [LIRE LE MESSAGE-TEXTE] [VISIONNER LE MESSAGE-VIDEO]   

23-12-2017 : Funérailles de Maman Henriette MALONDA NGIMBI. Décédée le jeudi 14-12-2017 à Boma, où elle a vécu depuis des années avec son mari encore en vie, maman Henriette a été placée à la morgue de Boma. C’est le vendredi 22-12-2017 qu’a eu la levée du corps de la morgue de Boma ; après une prière en l’église paroissiale saint Charles Lwanga, Boma Kabondo, le corps a été exposé dans la salle paroissiale Christ-Roi, Boma Kalamu pour la veillée mortuaire. La messe de funérailles, présidée par le Père évêque, a eu lieu à Boma Christ-Roi, suivie de l’inhumation au cimetière de Kiphungu II. Un rafraichissement a été servi dans plusieurs lieux dont la grande salle des réunions de  l’évêché. Pour mémoire, Maman Henriette laisse un veuf et 7 fils et filles ainsi que plusieurs petits-fils et petites-filles et des arrières petits-fils et petites filles. Elle est la maman de feu Mgr MBINDA SAMBU Théodore, ancien Vicaire général, d’heureuse mémoire, et de la sœur MAMBU MBINDA Alexandrine, Sœur de Saint Vincent de Paul, Servante des Pauvres. QUE SON ÂME REPOSE EN PAIX [Voir diapositives]

22-12-2017 : À l’IST-Boma, accueil des nouveaux étudiants. Ce vendredi à 10h30 a eu lieu une messe célébrée par le Père évêque sur le site de la Ferme de Boma, siège actuel de l’IST-Boma ; c’était pour rendre grâce au Seigneur pour le don des nouveaux étudiants. La pluie de la veille n’a pas permis à toute la famille estudiantine d’être présente ; elle s’élève actuellement à plus de 500 étudiants. La messe a eu lieu à la cour. Madame le Maire était présente. Après la messe : mot de bienvenue du Directeur Général, Historique de l’Institut, mot du Secrétaire Général Académique et du Secrétaire Général Administratif, un poème par deux étudiantes, « baptême » des nouveaux par le Père évêque,  défilé des modes par quelques étudiants, présentation des activités professionnelles par option, mot de Mme le Maire, mot du Père évêque, repas en même temps danse traditionnelle et enfin danse moderne et divertissement libre. Belles retrouvailles familiales sous un ciel clément. [Voir diapositives]  

16/17-12-2017 : Père évêque en visite pastorale à la paroisse saint Joseph de Mvuangu. Il est 07h00 lorsque le Père évêque et ses compagnons ainsi que le curé de Mvuangu venu les accueillir pour les guider quittent Makuku matatu, Lukula, où ils ont passé la nuit pour se rendre à Mvuangu. Qu’on se rappelle, un grave accident avec mort d’hommes avait endommagé le pont de Lukula sur la route de Kakongo la nuit du 1er au 2 septembre dernier (2017). [Voir diapos] Jusqu’à présent les véhicules ne peuvent pas l’emprunter ; il faut passer par ntulumba pour rejoindre Kimbianga. C’est ce que le convoi épiscopal a dû faire. Une route tortueuse et par endroits boueuse. Il est 09h50 lorsque le Père évêque est accueilli par une foule en liesse à Makungu-Lengi, première station de la visite pastorale : chants, discours, remise des cadeaux et repas. L’essentiel du message adressé au Père évêque par le chef de groupement : « nous voulons une paroisse car nous sommes désireux d’être proches de la Parole de Dieu. » [Voir diapos] De Makungu-Lengi, le Père évêque a continué sa route vers Mvuangu en s’arrêtant à Kiphanga Pfuati, deuxième station : accueil, bénédiction de la première pierre de l’église du sous-poste, messe, repas. [Voir diapos] De Kiphanga Pfuati, c’est le tour de Kiphanga Nombe d’accueillir le Père évêque : mot d’accueil, chants et remises des cadeaux. [Voir diapos] C’est autour de 16h00 que le convoi épiscopal est accueilli à l’entrée de Mvuangu et escortée jusqu’à l’église pour une brève adoration au saint sacrement. Le programme du reste de l’après-midi a été le suivant : diner, repos, rencontre des membres des conseils paroissiaux, souper et concert religieux. La « Fluki » (Flute kimbanguiste » a accompagné le Père évêque depuis Makungu-Lengi jusqu’à la paroisse; elle s’est encore exhibée lors du concert religieux. [Voir diapos]  Dimanche 17-12-2017 : laudes au presbytère, messe [Au cours de la messe, les MAC et Chorales de la paroisse ont remis leurs enveloppes pour la collecte des fonds 2017], diner [Voir diapos], repos, visite du Centre de Santé de Référence de Mvuangu [Voir diapos], visite et rencontre de la communauté des Sœurs Servantes des pauvres [Voir diapos], rencontre avec l’équipe sacerdotale suivie des vêtres et du souper [Voir diapos]. Lundi 18-12-2017 : laudes, messe et petit déjeuner au couvent des sœurs. [Voir diapos],  Après, visite de la pépinière des palmiers « nains » de l’école et de la paroisse, et enfin, rencontre avec les élèves, d’abord secondaires et primaires[Voir diapos], avant de quitter la paroisse. [Voir diapos].

16-12-2017 : Récollection pour les consacrés du doyenné de Boma. Aux temps forts de l’année liturgique, notamment Avent et Carême, généralement les divers doyennés du diocèse organisent des récollections en paroisses mais aussi  pour tous les prêtres, religieux et religieuses œuvrant au sein du doyenné. Le 16-12-20017, c’était le tour des consacrés du doyenné de Boma. La récollection, animée par l’abbé François Mamona, a eu lieu dans la salle Jean Paul II du Centre Pastoral. [Voir diapos].

16-12-2017 : Récollection chez les disciples et filles de Jérusalem. La récollection a été animée par Mgr Jean Basile, Vicaire Général. Cela s’est passé dans l’enceinte même de la communauté au km8. [Voir diapos].

15-12-2017 : Messe à l’occasion de la sortie de la dépouille morte de Maman Marie-Germaine PHASI MAKAYA à Boma. Maman Marie-Germaine, grande sœur de l’abbé Jean-Berder KUMBU MAKAYA, est décédée la nuit du 09 au 10 octobre 2017 à Boma. Le corps est sorti de la morgue de Boma le vendredi 15-12-2017 ; une messe a été célébrée par le Père évêque à la paroisse Bon Pasteur, Km8, ce même jour. L’enterrement et les absoutes ont eu lieu le samedi 16-12-2017 ; elle a été inhumée au cimetière de Kiphungu II, Boma. [Voir diapos].

14-12-2017 : Le Père évêque en dialogue avec les partis politiques et la Société civile de Boma. Il y a un an, à cette époque, le Père évêque avait pris l’initiative d’inviter les Chefs de confessions religieuses de Boma ; ils ont ensemble préparé un Message de paix adressé non seulement à nos fidèles mais même aux hommes et femmes de bonne volonté. À leur grande surprise, contrairement au comportement des plusieurs villes du pays, notamment de celles de notre Province, Boma a connu les 19 et 20 décembre 2016 des actes déshonorants, des casses, des pillages et des tueries. Des voix se sont même levées pour accuser  les évêques catholiques de ce pays d’être un frein à la démocratie en RDC ! Cette année, le Père évêque a pensé aux hommes et femmes de la politique et de la Société civile, non pas pour  préparer un message à adresser à la population mais à un dialogue invitant chacun à l’engagement. Plusieurs personnes, hommes et femmes, y ont répondu. C’était ce jeudi 14-12-2017 à 16h00 dans la salle Jean Paul II. Le Père évêque a introduit les échanges fraternels en évoquant les récents engagements de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo dans des questions d’ordre sociopolitique, notamment le Message de l’Assemblée plénière extraordinaire de novembre dernier intitulé: « Peuple congolais crie sa souffrance (cf. Ex 3, 7). Allons vite aux élections ». Après ce mot d’introduction et avant de conclure, le Père évêque a donné l’économie de ce Message: 1) les raisons du Message; 2) l’objectif principal du Message; 3) les objectifs particuliers du Message. Plusieurs questions ont été posées. De moments d’émotion et de tensions n’ont pas manqué. Ce qu’il faut retenir comme essential de l’adresse du Père évêque: même après les élections si nous ne changeons pas de mentalité, si nous continuons à privilégier l’égoïsme dans notre comportement, notre pays demeurera toujours pauvre. [Diapositives]

10-12-2017 : 2è dimanche de l’Avent, célébration de l’Immaculé Conception à la Cathédrale de Boma. En ce deuxième dimanche du temps de l’Avent, un motif particulier avait conduit le Père évêque à prévoir une grande célébration mariale à la Cathédrale de Boma : c’était la bénédiction de la nouvelle grotte-sanctuaire. Tout était mis en œuvre pour une grande célébration. C’est ainsi que la fête de l’Immaculée Conception a été renvoyée au dimanche pour permettre à un plus grand nombre de personnes de la ville d’y être, les jeunes ainsi que leurs parrains et marraines, les chorales mariales, qui étaient chargés d’animer cette célébration. Presqu’au dernier moment, vu l’avancement des travaux, la bénédiction de la grotte a été renvoyée à une date ultérieure, mais les préparatifs étaient tels que le jour et la fête ont été maintenus. C’était à l’esplanade de la Cathédrale. Une sélection des chorales mariales de la ville ainsi qu’une sélection des chorales des jeunes ont animé la messe ; toutes les paroisses de la ville ont aligné leurs acolytes et majorettes. Beaucoup de monde, malgré la pluie qui a bousculé un peu pendant un moment. La célébration a connu plusieurs événements : lancement des jubilés pour l’année pastorale 2017-2018, engagement des nouveaux membres du Prado, jubilé d’argent religieux de la sœur Marie-Jeanne Tsimba, fmm, remise de la collecte des fonds des MAC et Chorales. Avant la bénédiction finale, les jeunes ont dit un mot et, par les mains d’une de leurs marraines, ils ont remis le rapport sur leur cheminement jusqu’à ce jour. Après la messe, plusieurs participants, jeunes et autres, se sont retrouvés dans salle saint Antoine pour un repas fraternel. [Diapositives] Dans la soirée, quelques invités étaient chez les sœurs franciscaines missionnaires de Marie pour chanter en chœur « bon anniversaire » à la saveur Marie-Jeanne. [Diapositives]

09-12-2017 : Pèlerinage à Lovo des jeunes du doyenné de Boma avec leurs parrains et marraines, les Chorales mariales. Qu’on se le rappelle : le diocèse a retenu un thème pastoral triennal portant sur les jeunes. Il se formule comme suit : «Makuku matatu matelimina nzungu. Avec les jeunes, levons-nous et bâtissons notre Église et notre nation ». « Makuku matatu matelimina nzungu. Sika mosi na bantuenia, betu telema mpe betu tunga dibundu ya betu mpe insi ya betu ». «Makuku matatu matelimina nzungu. Vakimosi ayi batsueso, tutelamanu ayi tutunganu dibundu dietu ayi tsietu ». Pour la stratégie dans la mise en pratique, le diocèse s’est référé à la lettre que le Saint Père le Pape François a écrit aux jeunes dans laquelle le Pape trace le chemin spirituel que les jeunes doivent emprunter ; le Pape souligne cinq dispositions spirituelles pour bien vivre ce thème : être conscient que le Seigneur appelle chacun, écouter le Seigneur qui appelle, s’ouvrir à la rencontre des autres et de l’Autre, témoigner et se laisser accompagner. C’est sur ces cinq piliers que le Père évêque a proposé, dès la première année, de construire le cheminement des jeunes, d’où la place du pèlerinage et l’apport de l’accompagnement particulier. Les jeunes du doyenné de Boma, les premiers à ouvrir l’itinéraire de pèlerinage, ont comme parrains et marraines les Chorales mariales de leur doyenné. Le Pèlerinage a commencé à 14h00 par le rosaire ; peu de temps après, une grande pluie s’est abattue obligeant les pèlerins à continuer leur prière dans l’église. Tout s’est bien passé malgré la forte pluie. Le Père évêque est arrivé pour les encouragements et la bénédiction finale. Après la prière, un repas a été organisé au presbytère pour les consacrés tandis que les autres pèlerins ont cassé la croûte ci et là. Enfants et jeunes étaient très nombreux, encadrés par leurs parrains et marraines. [Diapositives]

09-12-2017 : Enterrement de la Maman de l’Abbé Adolphe à Singini. Le samedi 09 décembre, maman Bernadette Mavungu a été portée en terre  à Ntombo-Singini après la messe présidée par le Vicaire général.  A la dépouille mortelle de la défunte a été jointe celle de Monsieur Elie MBELE, 72 ans, catéchiste du village, décédé le vendredi 08 de suite d’une morsure de serpent en forêt. Qu’ils reposent dans la paix. [Voir diapos]      

08-12-2017 : Messe à l’occasion de la sortie de la dépouille morte de Maman Bernadette Mavungu à Lukula. Maman Bernadette est la mère de l’abbé Adolphe Tsumbu Khonde et la grand-mère de l’abbé Valery Khonde Nkuanga. Une messe, célébrée par le Père évêque avec une concélébration de plusieurs prêtres et prêchée par l’abbé Valery, petit-fils de la défunte, a eu lieu dans l’église paroissiale Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus de Lukula juste après la sortie de la morgue de Lukula. Après la messe, un repas a été servi à la paroisse. La dépouille mortelle a été acheminée au village à Konde di Singini pour la veillée mortuaire ; la messe d’inhumation a été célébrée par le Vicaire Général, Mgr Jean Basile. L’abbé Adolphe Tsumbu en Fidei en France a fait le déplacement pour la circonstance. Que l’âme de la défunte repose en paix. [Diapositives]

02-12-2017 : Célébration de la Journée mondiale pour les personnes vivant avec handicap. Le 03 décembre : journée internationale pour les personnes vivant avec handicap. À Boma, notamment pour les Centres du réseau catholique celle-ci a été anticipativement célébrée le samedi 02 décembre. Encadreurs et éducateurs ainsi que les enfants, jeunes et adultes concernés se sont retrouvés dès 10h00 à la paroisse Bon-Pasteur pour une messe d’action présidée par Mgr le Vicaire Général, en présence des autorités de l’enseignement primaire, secondaire et technique et des présidents de quelques associations. Occasion de rappeler les droits et devoirs de nos frères et sœurs vivant avec handicap et d’inviter les responsables de différents centres à promouvoir davantage l’union et la solidarité. À la fin de la messe ont pris parole l’Aumônier diocésain des sourds, le Sous-Proved, le Président du Réseau Bas-Fleuve et l’Abbé Coordinateur de la Caritas diocésaine. Le repas fraternel à la cour du presbytère de Bon-Pasteur a été suivi par une visite guidée du port de Boma, du Baobab Stanley, de la Cathédrale et de l’Évêché. Les participants sont venus de Tshela, de Lemba, de l’Institut Luzolo de Boma, de l’école des aveugles de Boma et du Centre Florentia de Boma. Pour le rendez-vous de l’année prochaine, nous aurons la joie des baptêmes, premières communions et confirmations de quelques-uns de nos jeunes vivant avec handicap. [Diapositives]

Quelques activités pastorales du Père évêque : Assemblée plénière extraordinaire de la Conférence Épiscopale Nationale (Cenco) ; Retour de l’Europe ; Fête patronale à l’ITP-Tshela ; Fête patronale au petit séminaire de Mbata-Kiela ; Bénédiction nuptiale à la cathédrale ; Ordination presbytérale à Boma Sacré-Cœur, Boma II. Du 22 au 24 novembre 2017 : Assemblée plénière extraordinaire de la CENCO. C’était surtout pour échanger sur la situation socio-politique de l’heure. Ils ont adressé un Message aux fidèles catholiques et aux hommes et femmes de bonne volonté, Message intitulé : « Le peuple congolais crie sa souffrance (cf. Ex 3,7). Allons vite aux élections ». [Lire intégralement le Message.] 28-11-2017 : Retour du Père évêque à Boma. A cette ocasion, un souper fraternel, rassemblant quelques collobarirateurs et collaboratrices, est organisé dans la salle de Conseil de l’évêché [Diapositives]. Comme on le sait, le Père évêque a effectué un séjour de quelques semaines en Europe. A part le check-up médical personnel et la retraite à Lourdes,  le Père évêque a rencontré quelques prêtres, consacrés et laïcs originaires de Boma : l’abbé André-Jacques Mbongo, aux soins en Allemagne ; en Belgique : outre des rencontres individuelles, quelques membres en groupe [Diapositives] ; au diocèse de Bayonne (France) : les abbés Roger Olivier Makaya et Achille Makoso ; au diocèse de Saint Dié (France) : abbé Oscar Nzemba [Diapositives] ; à Dijon (France) : abbé Michel Donat Tembo avec rencontre de l’évêque du diocèse [Diapositives] ; au diocèse de Troyes (France) : abbé Jean Marie Tetika avec rencontre de l’évêque du diocèse [Diapositives] ; au diocèse de Coutances (France) :  abbés Edgar Phaka et Fulbert Lukanga avec rencontre de l’évêque du diocèse [Diapositives] et enfin à l’archidiocèse de Barcelone, Espagne : abbé Jean-Berder Kumbu avec rencontre du Cardinal de l’archidiocèse [Diapositives]. En Espagne, le Père évêque a eu la joie de célébrer son anniversaire de naissance avec quelques amis [Diapositives]. 30-11-2017 : Fête patronale à l’ITP-Tshela pour la fête patronale, la Saint André. Arrivés dans la nuit du 29-11-2017, le Père évêque et ses compagnons de route sont accueillis à l’entrée de la Cité de Tshela par l’équipe sacerdotale de Mbata-Ntombo. À part le souper, la soirée ne connaît aucun autre programme. Le jeudi 30-11-2017 : messe solennelle en l’honneur de saint André, patron de l’ITP Tshela. Au cours de la messe se célèbrent quatre autres événements : première communion de quelques élèves, Institution d’un Chef catéchiste, mise à la retraite d’un Chef catéchiste et Jubilé d’or matrimonial.  Après la messe : repas fraternel dans une des salles de l’ITP [Diapositives]. 01-12-2017 : Fête patronale au petit séminaire de Mbata-Kiela. De Tshela, le Père évêque se rend à Mbata-Kiela dans la soirée du 30-11-2017: accueil par l’équipe sacerdotale et ensuite par toute la communauté des séminaristes rassemblés dans la salle de lecture, déjà en attente pour la soirée culturelle. En attendant l’arrivée des invités à la soirée culturelle, un souper est organisé au réfectoire des prêtres. La soirée culturelle commence autour de 20h : une forte assistance, venue surtout de Kangu et de Nsioni. Les séminaristes, comme d’habitude, exhibent leurs talents culturels : saynettes, chants et pièce de théâtre. Cette fois-ci c’est du classique : Dom Juan de Molière. Le vendredi 01-12-2017 : messe, animée par les séminaristes avec une administration du sacrement de confirmation à une femme d’un des professeurs laïcs. Après la messe : accueil des nouveaux avec le traditionnel baptême, ensuite un exposé sur les causes du paludisme par Dr Bazinga Maba Basile, Médecin chef de Zone de Kangu, puis le discours du président des étudiants [Lire le texte intégral]  et celui du Recteur [Lire le texte intégral], en outre le mot d’ouverture officielle de l’année scolaire par le Père évêque et enfin repas [Diapositives]. 02-12-2017 : Bénédiction nuptiale à Cathédrale. De bénédictions nuptiales, on en fait ci et là ; le cas du samedi 02 décembre 2017 évoqué ici est particulier. Mademoiselle Phola Nicole, la mariée, est une ex-SSMB, sortie il y a quelques années après 10 ans de professions temporaires. Elle a tenu à ce que le Père évêque, qui lui avait remis la croix et l’anneau à ses premiers vœux de religion et qui avait confirmé l’indult de sa sortie de l’Institut, lui remette aussi l’anneau nuptial. C’est ce qui a été fait de façon émouvante. Une de ses collègues du noviciat, encore religieuse, a exprimé son affection envers sa compagne en l’aidant à traîner sa robe de mariée. Que ce que Dieu a uni personne ne le sépare. [Diapositives]. 03-12-2017 : ordination presbytérale. En ce premier dimanche de l’Avent année B la paroisse Boma Sacré-Cœur Boma II, a été, une fois de plus, en liesse. Un de ses fils, le Père André Nzuzi Mabiala, de l’Institut de la Consolata, a été ordonné prêtre. Le Père André est le petit frère de la Sœur Bernadette Luvuezolo Mabiala Servante de Marie de Boma. Une messe bien animée, beaucoup de monde, une importante présence des confrères du nouveau prêtre ainsi que de ses amis venus de Kinshasa. Un repas fraternel a été organisé dans la salle paroissiale après la messe sans oublier le repas pour un groupe plus élargi organisé aux Champs-Élysées dans la soirée. Le Père André est le sixième fils du diocèse de Boma à embrasser le charisme de la Consolata, Institut qui, à l’exemple de notre Dame, consolatrice des affligés, témoigne de ta communion aux situations où les hommes et les femmes sont privés de lumière, où la voix de l’Évangile arrive à peine et où beaucoup courent le risque de se perdre à cause de la peur, de l’injustice et de l’abandon. C’est ce que l’on appelle en langage missionnaire : situations frontières ou que le Pape François qualifie de « périphéries existentielles ». Le Père André est nommé pour la mission de Tanzanie. Que nos prières l’accompagnent. [Voir diapositives]

26-11-2017 : Fête de Christ-Roi à la Cathédrale Notre Dame de l’Assomption. L’abbé Dieudonné LUZOLO LAU, Chancelier et vicaire judiciaire a.i, a été le délégué de Mgr MBUKA Cyprien, évêque de Boma, à la paroisse Notre Dame de l’Assomption/Cathédrale de Boma pour la célébration de la solennité du Christ, Roi de l’univers et celle du jubilé d’argent de la chorale Saint Michel Archange. Cette messe, qui a connu la participation massive des fidèles et la concélébration des prêtres de ladite paroisse, était l’occasion de rendre grâce au Seigneur pour ce qu’Il réalise pour son Église à travers les chants liturgiques de ladite chorale et son implication réelle dans l’établissement du Règne du Christ sur terre. Cette chorale étant constituée essentiellement de jeunes, c’était également une aubaine pour encourager les jeunes, en cette année qui leur est dédiée, à aller de l’avant dans le discernement de leur vocation. La messe a été célébrée à partir 7h00. Et c’est à 14h00 qu’un repas fraternel a été partagé dans la joie et l’estime mutuelle dans la salle saint Antoine. Lors de ce repas, en dépit du fait que le diplôme du diocèse a été remis à la chorale pendant la messe, des diplômes de mérite et de reconnaissance ont par ailleurs été décernés par la paroisse aux plus anciens membres de cette chorale. Ad multos annos ! [Voir diapositives]

26-11-2017 : La paroisse Christ-Roi, Boma Kalamu, était en grande fête. Leur nouveau Curé, l’abbé Raphaël Kimbambala, a  été installé par Mgr le Vicaire Général en présence d’une grande foule de fidèles, des autorités civiles et administratives de la ville de Boma, des religieux et religieuses ainsi que d’une dizaine de prêtres. Le nouveau curé a été invité à être, comme le Christ-Roi, un Bon Berger pour ses brebis, avec un cœur plein de miséricorde.  Ses huit tâches contenues dans le décret épiscopal de nomination auront l’avantage de bien préparer la paroisse à la célébration de son jubilé de diamant, 75 ans, en 2021. [Diapositives]

11/12-11-2017 : MUANDA PIKA-PENDE en fête ! Le week-end du 11-12 novembre, la paroisse Sainte Famille de Pika-Pende a reçu le Vicaire Épiscopal en charge des Œuvres pour installation du nouveau curé et confirmations. Partie de Boma samedi à 9h, la délégation s’est arrêtée successivement à Khanzi, à Kaï-Tshinionga, à BAKI et à Muanda-Cité avant d’être accueillie à Pika-Pende en début d’après-midi. Après le recueillement au Saint Sacrement et le repas, le VEO s’est entretenu avec le nouveau curé. Des échanges avec d’autres personnes présentes se sont poursuivis jusqu’en fin d’après-midi avant d’arriver au Centre Spirituel de Muanda-Ville pour le repas du soir et le coucher. Dimanche matin, la solide nouvelle église en achèvement était déjà pleine pour la messe qui commençait à 8h30. Belle et longue célébration de près de quatre heures pour l’installation du curé et les 104 confirmés. Dans son homélie, le célébrant a insisté : Laissons-nous conduire par la sagesse de Dieu ; c’est elle qui nous aidera à présenter dignement et de tout’aise tant les bilans de nos différentes responsabilités déjà ici sur terre qu’à celui le plus attendu au Jour du Seigneur. Il était 16h30 quand la délégation quittait Muanda. [Diapositives]

11/12-11-2017 : Session de formation des Chefs catéchistes du doyenné de Boma. Les chefs catéchistes du doyenné de Boma sont venus des 11 paroisses pour suivre une session de formation biblique animée par Mgr le Vicaire général dans la Grande salle de l’Évêché. Il s’est agi de leur donner accès aux connaissances de base que doit avoir tout usager régulier de ce Livre dont ils sont hérauts dans leurs CEV, quartiers ecclésiaux, sous-postes et  villages. Pendant deux jours, du samedi 11 au dimanche 12 novembre, ils  ont eu à se rendre davantage compte de la nécessité pour eux de souvent lire la Bible et de l’étudier en vue de mieux prêcher la Parole de Dieu en langage humain qu’elle contient. Commencée  par une introduction de la Bible, la session s’est clôturée par une célébration eucharistique qui a été suivie d’un repas fraternel. D’autres sessions de formation du genre vont suivre tant en Bible qu’en liturgie, morale, pastorale et droit canon. [Diapositives]

12-11-2017 : Installation de l’Aumônier de Sainte Barbe/Baki. L’Aumônerie militaire de Moanda/Baki, Sainte Barbe, a célébré le 32è dimanche du Temps ordinaire A dans la joie d’accueillir officiellement un nouvel Aumônier, Abbé Déo-gratias MBAMBI. La messe a été présidée par l’Aumonier national des FARDC. Cinq autres prêtres ont concélébré: l’Eucharistie a connu la participation de plusieurs militaires et policiers de la ville de Moanda mais aussi beaucoup de civiles des environs, dont les Soeurs de la Charité et les Soeurs Servanntes de Marie de Boma. L’installation s’est déroulée conformément au rituel diocésain en vigueur. Après la messe, un repas fraternel a été servi sur place aux personnalités de marque. Au nouvel Aumonier : saint et fructueux ministère, pour la gloire de Dieu et le salut des âmes. [Diapositives]

Du diocèse de Saint Flour, France : La Journée missionnaire, une prise de conscience et une interpellation. C'est généralement au mois d'octobre que l'Église catholique romaine célèbre la Journée Mondiale Missionnaire. Cet événement est de portée universel et chaque diocèse s'efforce dans la mesure du possible d'en faire large écho auprès des fidèles. Avant de viser sur les animation ou une série d'animations pour que les fidèles, réguliers ou circonstanciels, et même les philanthropes ou humanistes puissent s'approprier du bien-fondé différentes contributions pécuniaires récoltées ce jour-là, il est plutôt indiqué d'en faire d'abord une de cette Journée Mondiale de la Mission. Nous constatons par ailleurs que les autres journées dédiées à l'échelon mondial tel la lutte contre le SIDA/VIH, contre le tabac, l'environnement, la femme etc... sont fortement médiatisées. Ce qui n'est pas le cas pour l'église, Corps mystique du Christ dont chaque fidèle est un membre. Soit ! Dans le chapitre des initiatives, une organisation se met péniblement en place. Il s'agit d'un regroupement des prêtres et des religieuses venus d'Afrique, précisément de Burkina Faso, de Madagascar et de la République Démocratique du Congo qui, sous l'impulsion des Pères fondateurs Jean-Marie Tetika et Alexandre Bazié, organise une Journée Missionnaire Africaine, JMAF en sigle, en terre cantalienne. Il s'agit de la Fraternité Missionnaire d'Afrique et de Madagascar, FRAMAM en sigle. L'activité en est à sa troisième édition. [Diapositives] [Lire le texte en entier]

09-11-2017 : Réunion de l’équipe diocésaine de coordination pastorale. Dans le cadre de mise en route du Thème pastorale triennal portant sur la pastorale et l’encadrement des jeunes, l’équipe diocésaine de coordination pastorale s’est réunie autour du Vicaire épiscopal chargé de la Pastorale et du Directeur du Centre Pastoral diocésain, dans une des salles de réunion du Centre Pastoral Saint Jean-Paul II. Toutes commissions ont été présentes à cette réunion.  Après la prière d’ouverture et mot de bienvenue par le Vicaire épiscopal en charge de la pastorale,  le Directeur de Centre Pastoral Diocésain a fait le point sur le fonctionnement du Centre Pastoral notamment à travers ses différentes Commissions et Macs. Étant donné que cette réunion a concerné seulement les commissions et non les Macs, le président ou représentant de chacune d’elles a exposé devant les 17 personnes présentes à cette réunion le planning d’activités programmées pour l’année pastorale 2017-2018. Pour rappel le Centre Pastoral Diocésain compte 13 commissions à savoir : la Commission de Liturgie, la Commission Bible et Doctrine, la Commission de l’Animation missionnaire, la Commission de la Catéchèse, la Commission du Clergé, la Commission pour la Formation initiale, la Commission des consacrés, la Commission de l’Apostolat des laïcs, la Commission de l’Action catholique des jeunes et de l’éducation chrétienne, la Commission Justice et Paix, la Commission Caritas et Développement, la Commission des Communications sociales et la Commission des Implantations pastorales. Après l’exposé du calendrier annuel de chaque Commission est venu le moment d’échanges aussi bien sur les différents exposés que sur des questions diverses. Des Communiqués et annonces ont constitués le point de chute de cette réunion qui a commencé à 10h20 pour se terminer à 14h30. Fructueuse  année pastorale 2017-2018. [Diapositives]

05-11-2017 : Monseigneur l’Évêque a rencontré les consacrés de Boma en mission en Belgique. La réunion a eu lieu le 5 novembre à la Cure de la Paroisse Saint Rémi d'Ottignies-Centre dans le Brabant-Wallon. L'abbé Barnabé Mbenza Kumbu est le curé de la paroisse hôte. Pendant les entretiens trois questions ont été  posées à l'autorité diocésaine. La question de la situation sociopolitique du pays et les enjeux y afférents, la question de la sécurité des biens du Diocèse en lien avec le rôle de l’Église dans la décrispation de la crise politique  dans notre pays ainsi que les perspectives pour une relance économique au Diocèse de Boma. Concernant la situation sociopolitique du pays et le rôle de la CENCO dans la recherche des voies pour sortir de la crise multiforme qui gangrène le pays, Monseigneur  a expliqué qu'il n'appartient pas à l’Église catholique de demander à la population de descendre dans la rue pour exiger le respect de la Constitution, comme pensent certains observateurs. Devant le non-respect de l’accord de la Saint Sylvestre, L’Église se doit d'attirer l’attention sur la mauvaise volonté de la classe politique toutes tendances confondues ; il revient au peuple, souverain primaire, d’en tirer les conséquences en vue de promouvoir le bien commun ; les évêques sont disposés à encadrer le peuple dans ses démarches légitimes en vue du bien de tous. Monseigneur a annoncé la tenue d'une assemblée extraordinaire des évêques de la CENCO pour les 22,23 et 24 novembre prochains. Les prélats Congolais devront se pencher sur le type de message adéquat à proposer aux différents protagonistes de la crise en fonction de l'évolution de la situation à la date de la rencontre des évêques. Le Père Évêque a ensuite abordé le dossier des attaques des biens de la paroisse de Bon Pasteur par des inciviques non autrement  identifiés. Pour le Père évêque, massivement parlant, il n'y a pas de lien explicite entre le rôle de l’Église dans la décrispation de la crise politique en RDC et les actes de vandalisme dont la paroisse a été victime. Cependant, la présence de cette nouvelle paroisse à côté des sectes pour le moins hostiles à la foi chrétienne pourrait être une des explications plausibles. L'évêque a ajouté que les chefs des confessions religieuses de Boma, surtout chrétiennes, se sentent souvent en insécurité et exigent à l'autorité urbaine la sécurisation des lieux des cultes et du personnel ecclésiastique et religieux. Il revient en premier lieu aux concernés eux-mêmes, Pasteurs et  fidèles, de se défendre et de protéger leur patrimoine religieux. Ce qui a été, par exemple, le cas à la paroisse sacré cœur de Boma II. Les perspectives de relance économique du Diocèse dépendent notamment  de la capacité de créer des chaînes de solidarité pour le bien commun. Au sein de notre diocèse, comme certains le savent déjà, il existe quelques chaînes de solidarité à configuration variable. Parmi elles: les mutuelles de santé [MEDIBO aujourd’hui recadrée au standard des mutuelles et au-delà des enseignants, TUZOLANA, MUSAO], SOPREDIBO et SOPRESU. Tout récemment, à la session du 1er au 2 septembre dernier consacrée sur l’économie du diocèse, le Père évêque, a annoncé la mise sur pied d’une nouvelle chaîne de solidarité qui a l’ambition de rassembler tous les fils et filles originaires du diocèse de Boma ainsi que leurs amis et connaissances, où qu’ils soient et quoi qu’ils fassent. Elle se nomme : Fonds de Solidarité Financière Diocésaine pour le Développement [FSFDD]. Ce fonds, régulé par l’Évêque, intervient dans les dépenses de nature diocésaine, par exemple : création de nouvelles paroisses, entretien de paroisses et bâtisses diocésaines anciennes, ordinations, jubilés d’Institutions, professions religieuses, développement Agro-pastoral des paroisses, appui de la population aux activités du développement local. Certes, ce fonds n’exclut pas de collectes ponctuelles répondant aux situations urgentes. Pour favoriser et renforcer ce Fonds interne au diocèse, Monseigneur l’évêque va initier un service de transfert d’argent avec l’appui technique et logistique d’une banque locale. Ainsi, au cours du mois de décembre 2017, avant les fêtes de fin d’année, les originaires de l’espace du Bas-Fleuve, de Boma et de Muanda pourront effectuer leurs transferts d’argent à qui ils voulent dans l’espace du diocèse de Boma ainsi que de la ville de Kinshasa en lien avec Nzo Dikanda-KIN. Une lettre relative à cette opération est sous presse. Il s'agit de faire du Diocèse de Boma un partenaire dont certains sites ou paroisses vont servir de guichets de transfert de fonds. Monseigneur a tenu  à rassurer l'assemblée sur le fait que tout sera géré par des logiciens directement contrôlés par la banque elle-même. Sur ce point, le Père évêque a terminé par inviter les consacrés de Boma à encourager cette aventure économique du Diocèse en privilégiant des envois d'argent par une des agences de notre église locale. La rencontre a commencé par l’accueil de l’Évêque et des membres. S'en était suivie la récitation des vêpres dans l’Église paroissiale saint Rémi d'Ottignies-centre. Les membres se sont ensuite rendus dans la salle des réunions pour des échanges autour d'un repas très convivial. À la fin du repas, Monseigneur a remercié ses fils et filles pour l'accueil chaleureux et les a enjoints à continuer d'être des bons ambassadeurs du Diocèse et de l’Église du Congo dans les différents ministères qui sont les leurs. Le Père Évêque a enfin remis à tous les consacrés de Boma la lettre qu'il a adressée aux fidèles de Boma à l'occasion de ses 20 ans d'épiscopat. Pour la Fraternité, José-Adélard Matoko, membre. [Voir diapositives]

05-11-2017 : Installation du Curé de Tsanga Kiyeba. C’est peu après 15h du samedi  04 novembre que la délégation conduite par Mgr le Vicaire général foulait le sol de la paroisse Sainte Bernadette de Tsanga-Kiyeba. Comme d’habitude, le salut au Saint Sacrement a été suivi de l’installation des hôtes après laquelle était programmée la visite des classes de l’école primaire du Sous-poste Tseke-Mvindu. Un bel accueil par le chef de Groupement, le Chef catéchiste et quelques notables du milieu. Malheureusement, quelle route ! S’ils ont réussi à y arriver, sur le chemin de retour, ils ont fini par se faire prendre dans un gros bourbier qui leur a pris plusieurs heures. Retournés de nuit au presbytère, le souper a été suivi de l’entretien du Vicaire général avec les chefs catéchistes, les CPP/CPAE ainsi que les prêtres avant le coucher. Le dimanche 05 novembre, une grande pluie a fait que la messe n’a pu commencer qu’à 12h05’ pour finir à 15h15’. Église à moitié vide à cause de la pluie, la chorale était au rendez-vous presqu’au complet. Les fidèles étaient heureux d’accueillir officiellement leur nouveau Pasteur, l’abbé Roger LELO MATUNDU qui a été installé  et invité à être un bon « saint curé » vivant et travaillant dans l’esprit des béatitudes pour l’évangélisation et le développement de cette jeune paroisse. [Voir diapositives]

Mgr LE VICAIRE GÉNÉRAL :rétrospectives. Notre edition reprend certaines activités pastorales du Vicaire Général ; les unes sont antérieures à des activités déjà connues. Nous allons les présenter selon l’ordre chronologique. Dimanche 1 octobre 2017, installation curé de Dizi et mariage de 30 couples. C’est le samedi 30 septembre, aux environs de 15h, que Mgr Jean Basile foulait le sol de la paroisse saint Ferdinand de Dizi pour l’installation du nouveau curé de cette paroisse, abbé Roger Nzungu. Après le salut au Saint Sacrement et un petit repos, Mgr le VG s’est rendu chez les Sœurs Servantes de Marie où il a visité les malades avant de s’entretenir avec les religieuses. Puis est venu l’entretien avec les prêtres affectés à Dizi. Les membres des conseils n’étant pas au RDV, est venu le souper qui a précédé le concert des chorales. La soirée a connu la présence de la chorale Kupika de la paroisse Mama ya Luzingu venue en visite fraternelle. C’est cette chorale qui a animé la messe de dimanche au cours de laquelle Mgr le VG a procédé à l’installation du nouveau curé avant la bénédiction nuptiale de 30 couples. Grande fête qui a drainé du monde à la paroisse [Voir diapositives]. Fructueux mandat au nouveau curé et heureuse vie familiale aux nouveaux mariés. Mercerdi 4 octobre 2017, session des Administrateurs paroissiaux. Parmi les  activités annuelles de l’office du clergé, en collaboration avec la Commission du clergé, il y a la formation des Curés et Administrateurs paroissiaux. La journée de formation de nouveaux administrateurs paroissiaux récemment nommés a été organisée au Centre pastoral Jean Paul II le mercredi 4 octobre. L’agenda du jour était bien chargée [Voir programme]:  en vue d’aider les 4 jeunes prêtres dans l’exercice de leurs responsabilités dans les paroisses rurales de Kilengi, Maduda, Khanzi et Mbata Makongo. Le Père Évêque est passé les saluer et leur faire part de ses attentes sur quelques points d’importance et d’actualité. Seuls ceux qui se distingueront seront confirmés curés [Voir diapositives]. Dimanche 8 octobre 2017, installation du curé de seka Mbote Bhx Bakanja. Il était 7h50 quand Mgr Jean Basile arrivait à la paroisse Bienheureux Bakanja le dimanche 8 octobre pour la messe d’installation du curé Jean Pierre Mavinga. Outre les chantiers pastoraux, pour donner de bases solides à la nouvelle paroisse, parmi les taches qui attendent le Curé de la nouvelle paroisse, il y a l’achèvement, d’ici Pâques, du presbytère en construction et le début des travaux de construction de l’église paroissiale. La générosité des hôtes a été sollicitée. Nous souhaitons plein succès au nouveau curé ! [Voir diapositives]Samedi 14 octobre 2017, mariage à Mbanga Notre Dame des pauvres. Mgr le Vicaire général a passé la soirée du samedi 14 octobre pour le mariage du Dr Dieudonné Ndiengo, Médecin directeur de l’hôpital des Sœurs Servantes de Marie à Kai Mbaku. Il s’est marié avec Mme Rebecca Olga Tsimba, infirmière au même hôpital. A l’occasion ont également été leurs enfants. Après la messe, une réception festive a été offerte aux familles et invités dans la salle paroissiale de Mbanga. Était remarquable une forte délégation des sœurs servantes de Marie et des médecins venus honorer les leurs. [Voir diapositives] Dimanche 15 octobre 2017, mariages et baptêmes à Minienzi à la paroisse St Paul de Nganda Tsundi. Le matin du dimanche 15 octobre, Mgr le Vicaire général s’est rendu au village et sous-poste Minienzi Mabiala dans la paroisse Saint Paul de Nganda Tsundi où l’attendaient une grande foule en liesse et le Vicaire de Nganda Tsundi. Au cours de la messe, il y a béni le mariage de 4 couples, dont il a confirmé deux épouses venues de l’église protestante, et baptisé 4 enfants. Y étaient également présents le pasteur et ses fidèles protestants ainsi que les fidèles catholiques du sous-poste Kiphidi. A 2 Km de Minienzi, Mgr s’est arrêté quelques minutes à Loangu Bivololo où sont enterrés ses grands parents et oncles paternels. Après la messe, il a rendu visite aux malades du centre de santé de Minienzi. Il était 16h quand Mgr a quitté ce coin de la forêt du Mayombe encore très enclavé, faute de bonne route, pour reprendre le chemin de retour pour Boma. [Voir diapositives] Samedi 21 octobre 2017, ouverture de l’année académique au séminaire propédeutique de Kangu. Après une semaine de retraite prêchée par l’abbé Patrick Mabiala ("Viens et suis-moi" en était le thème), le matin du samedi 21 octobre, les Séminaristes propédeutes et leurs formateurs ont invoqué sur eux le Saint Esprit pour une nouvelle année académique à la gloire du Très Haut au cours d’une eucharistie présidée par Mgr le Vicaire général, entouré par un bon nombre de prêtres, en présence de quelques invités et amis du séminaire. Durant cette année nouvelle, les séminaristes sont invités à « fleurir là où Dieu les a semés ». Mgr le Vicaire leur a rappelé ce qu’il leur avait déjà dit, au nom de Mgr l’Evêque, lors de la session de prérentrée tenue à l’évêché, les invitant à être à l’écoute de l’Esprit Saint pour se laisser conduire sur les voies de Dieu, comme Abraham et la Vierge Marie, se référant à la lettre du Pape François aux jeunes. Après la messe, la séance académique a connu les moments forts des mots du Doyen des séminaristes, de l’Abbé Recteur et du VG avant le repas et les pas de danse. [Voir diapositives] Samedi 21 octobre 2017, baptêmes à Mbata Ntombo St Jean Apôtre. Dans l’après-midi du samedi 21 octobre, Mgr le Vicaire Général a présidé une eucharistie à la paroisse Saint Jean Apôtre au cours de laquelle il a baptisé 4 enfants dont les 3 enfants du Dr Doudou Disuka,  Médecin conseil à la Mutuelle de santé Tuzolana, et de l’enfant de Mr Peki, Directeur des chants de la chorale française Magnificat qui a animée l’eucharistie. Après la messe, une réception a été offerte aux invités à la maison familiale. Puisse le Maître de la vie, les parents et parrains de ces enfants les aider à grandir en âge et en sagesse, dans la foi.  [Voir diapositives] Dimanche 22 octobre 2017, présentation de l’Administrateur paroissial de Mbata Makongo St Esprit. La paroisse Saint Esprit de Mbata Makongo vient d’accueillir un nouveau Pasteur au nom de Constant Ngimbi. Il a été présenté par Mgr le VG le dimanche 22 octobre. Nous lui souhaitons du bon travail dans la vigne du Seigneur de cette jeune paroisse. On a noté en cette circonstance la présence d’une forte délégation de la paroisse de Lukula, paroisse jumelle de Mbata Makongo. Une séance de travail entre les comités de jumellage de deux paroisses a eu lieu avant la messe pour fixer les actions prioritaires à mener cette année pastorale dans le cadre du jumelage. Après la messe, Mgr le Vicaire Général a eu une longue réunion avec les chefs catéchistes et les membres de 3 conseils paroissiaux avant de s’entretenir avec les prêtres. Il ne quittait Mbata Makongo qu’après 18h00. [Voir diapositivesVG-Mardi 24 octobre 2017, enterrement de Papa Donatien Phuku à Nzobe. La Sœur Praxède Pfuku, en mission au diocèse de Saint Flour en France, a perdu son père Donatien Pfuku au village Kotshi Nzobe. Âgé de 97 ans, Papa Donatien a été porté en terre le mardi 24 octobre à la cour de la maison familiale après une eucharistie présidée par Mgr Jean Basile. Très estimé dans le coin de Nzobe dont il a dû même porter le nom « Tata Ma Kotshi », il a été un chrétien très engagé tant au sous-poste de Sebo Nzobe qu’à la paroisse. Les gens sont venus nombreux lui rendre leur derniers hommages. Faute de route en bon état, depuis quelque temps, de Sebo Nzobe, on n’arrive à Kotshi qu’à pieds ou à moto. Que papa Donatien entre dans la lumière éternelle du Dieu qu’il aura aimé et servi !  [Voir diapositives] 26-27 octobre 2017: obsèques de la Révérende Sœur Mathilde PHEMBA. Les Sœurs Servantes de Marie et Boma et avec elles toute la communauté diocésaine de Boma en deuil. La Sœur Mathilde a bouclé son pèlerinage terrestre. Désormais, c’est auprès du Seigneur que son âme se repose pour l’éternité. Née le 27 juillet 1936, elle entrera dans la vie religieuse en 1952 après ses études primaire à Moanda et secondaire à Kangu. Elle fera sa première profession au bout de quatre ans de formation soit en 1956. Neuf ans plus tard, elle s’engagera à mener pour toujours la vie religieuse dans Congrégation des Sœurs servantes de Marie de Boma par sa profession perpétuelle le 08 septembre 1965. C’est en qualité de religieuse qu’elle servira Dieu et son peuple d’abord comme enseignante de l’école primaire puis directrice de l’école primaire et enfin première Supérieure générale de sa Congrégation depuis 1971. Epuisée par l’âge et le travail, elle prendra sa retraite et résidera la Communauté Mgr Nathalis De Cleene (Mamvuamvu) à Kangu jusqu’au 10 octobre 2017, jour où elle sera conduite à l’hôpital Mère et Enfant des Sœurs Servantes de Marie à Boma (Kiveve) où elle rendra son dernier soupir le 19 octobre 2017 à minuit. Acheminé à la morgue de l’hôpital général de référence de Boma, son corps y sortira le jeudi 26 octobre et sera exposé pendant quelques temps à l’Eglise paroissiale Saint Charles Lwanga de Kabondo pour une petite méditation. Autour de 15h00, un cortège funèbre composé des prêtres, consacrés et laïcs accompagne la dépouille pour la veillée mortuaire à l’Eglise de Kangu, près de la communauté où elle a passé les derniers moments de sa vie. L’accueil du corps est fait par Monseigneur le Vicaire général entouré de quelques prêtres. Dans la nuit à 21h00, une messe combinée avec l’office des défunts a été célébrée sous la présidence de l’Abbé Ernest Vangu ki Phemba, Recteur du Séminaire propédeutique.  Le vendredi 27 octobre la messe des funérailles était célébrée dans l’Eglise de Kangu, une vingtaine de prêtres et plusieurs religieuses et laïcs sont venus à cette célébration. Il était 13h15 lorsque tous les prêtres et fidèles présents quittent l’église paroissiale pour accompagner en procession la dépouille à son lieu d’inhumation, au cimetière des Sœurs Servantes de Marie de Boma où repose le corps de la révérende Sœur Mathilde. Que la terre de nos ancêtres lui  soit douce et légère.  [Voir diapositives] [Curriculum vitae]28 octobre 2017 : ouverture de l’année académique et spirituelle au Grand Séminaire de philosophie Abbé NGIDI. Après quelques de vacances, les Séminaristes viennent de regagner leurs maisons de formation au sacerdoce. Au Grand Séminaire Abbé Ngidi l’ouverture officielle de l’année académique et spirituelle a eu lieu samedi 28 octobre 2017. Une messe a été célébrée pour cette circonstance par Mgr le Vicaire général et concélébrée par tous prêtres résidant au Grand séminaire ainsi quelques-uns du doyenné de Boma.  Outre les séminaristes, quelques invités étaient présents. Après la célébration eucharistique, une séance académique était prévue. Celle-ci s’est déroulée en cinq étapes : l’hymne du séminaire, le discours du président des séminaristes, le discours du recteur, la leçon inaugurale par l’abbé Albert Vuna, Chargé de la Formation initiale et professeur résidant au Grand Séminaire et enfin la déclaration d’ouverture officielle de l’année académique Mgr Jean Basile MAVUNGU KHOTO, Vicaire général. Un repas fraternel a conclu lesdites cérémonies. [Voir diapositives] 29 octobre 2017, VG à Khanzi St Alphonse. Parti de Boma tôt le matin, Mgr le Vicaire général est arrivé à la paroisse Saint Alphonse de Khanzi autour de 8h00. Il y a pris le déjeuner avant la messe qui a commencé à 10h00 pour se terminer à 13h00. Les fidèles sont venus nombreux à cette eucharistie au cours de laquelle leur a été présenté le Nouvel Administrateur paroissial, l’abbé Justin Nsuami Vangu. Après la messe, un repas a été offert aux hôtes et aux membres des conseils paroissiaux. Ces derniers ont ensuite eu une réunion sur la vie de la paroisse et des tâches confiées au nouvel Administrateur paroissial avec Mgr le Vicaire général qui a par après conféré avec les prêtres,  avant de quitter Khanzi à 18h15. Bon apostolat à l’Abbé Justin et à son équipe, tous récemment affectés dans cette paroisse. [Voir diapositives]

08-10-2017 : Ordination presbytérale à Saint Luc, Nsioni. À la paroisse Saint Luc de Nsioni a eu lieu l’ordination du Père Raymond Masiala Khazi de la Congrégation des Pères de Scheut (cicm), ce dimanche 08 octobre 2017. En mission au Japon et ordonné diacre dans son pays de mission, le Père Raymond a voulu être ordonné prêtre au milieu des siens. Originaire de la Paroisse Sainte Marie de Kangu, mais résident dans la cité de Nsioni, c’est la paroisse Saint Luc qui a eu l’honneur d’organiser cette célébration d’ordination. Et, à l’absence du Père Évêque et suivant le choix du Père Raymond, c’est Mgr Philibert TEMBO, Évêque de Budjala, membre de la même congrégation que le Père et originaire du diocèse de Boma, qui a présidé à cette eucharistie et qui a conféré le sacrement de l’ordre à notre fils et frère Raymond. La messe a eu lieu à l’esplanade de l’église paroissiale devant une foule considérable de chrétiens venus de tous les coins du diocèse et certains de très loin de Boma. Mgr Philibert était entouré d’une trentaine de prêtres, parmi lesquels des confrères cicm venus de Kinshasa, du Cameroun, du Japon. La messe a suivi son rythme normal suivant le rituel de l’ordination au presbytérat. Dans son homélie, Mgr Philibert a prodigué des sages conseils au nouveau ordonné. Il lui a rappelé qu’en devenant prêtre, il accepté librement d’emboîter les pas et de suivre l’exemple d’Eléazar, de marcher sur les traces de l’Apôtre Paul et de s’attacher totalement au Christ. Comme prêtre, il est donc appelé à remplir sa tâche de sanctifier, d’enseigner et de gouverner à l’exemple du Christ, pour le bien et le salut du monde. Il a ensuite remercié le diocèse de Boma qui ne refuse pas d’envoyer à travers le monde ses fils et filles pour la seule cause du Christ. Boma, une église vivante, il revient dons aux trois piliers (Makuku matatu) de continuer à travailler pour le progrès spirituel de chacun de nous mais aussi aux fidèles de continuer à prendre en charge leur Église. Il n’a pas terminé son mot sans remercier Mgr Cyprien MBUKA qui lui a toujours réservé un accueil chaleureux chaque fois qu’il est en visite à Boma, son diocèse. Commencée à 9h30, la messe a pris fin à 14h10. Après la messe, une réception a été organisée. Et tous les invités ont partagé un verre d’amitié dans la joie d’avoir un nouveau serviteur dans la vigne du Seigneur. [Voir Diapositives]

15-10-2017 : Une communauté des Sœurs de la Charité de Jésus et Marie à Maduda. Qu’on se rappelle : le 15-01-2017 a été célébré l’anniversaire des 125 ans de la présence des Sœurs de la Charité de Jésus et Marie à Muanda et en RDC. À cette occasion, la Père évêque a invité de nouveau et avec instance les Sœurs à envisager une présence missionnaire dans la partie nord du diocèse, dans le Mayombe. Depuis le 04-10-2017, Jour de saint François d’Assise, cette requête est une réalité. La communauté saint François d’Assise des Sœurs de la Charité de Jésus et Marie a été installée à la paroisse saint André de Maduda ce dimanche 15 octobre 2017. Le Père évêque est arrivé sur les lieux le samedi 14-10-2017 tard dans la nuit, 22 heures passées ; certaines personnes étaient déjà endormies mais plusieurs l’attendaient encore. Sitôt arrivé, le convoi épiscopal est invité à la courte visite au saint Sacrement dans la petite chapelle de la communauté presbytérale. Plusieurs prêtres, religieux et religieuses sont encore debout. Après le souper, c’est le repos de la nuit. Le dimanche 15-10-2017 : Laudes à 07h30 suivies du petit déjeuner puis de la messe à 10h15. La journée est très spéciale, grâce à Dieu, elle est belle et ensoleillée…MADUDA BRUXELLES…OYE !. Au cours de la messe, quatre événements : présentation de l’Abbé Administrateur paroissial, Willy-Faustin Thubi ; Institution de cinq Chefs Catéchistes ; Accueil et Installation de la communauté des Sœurs de la Charité de Jésus et Marie ; Action de grâce pour la première profession de la Sœur Julienne Ditona Mambimbi, SSMB, fille de Maduda. Du coup, plusieurs personnes étaient présentes : des prêtres originaires de Maduda, des prêtres des paroisses voisines (Tshela, Kizu, Mbata-Siala, Kai-Mbaku), des Sœurs Servantes de Marie, des Sœurs Servantes des Pauvres, des Frères de Saint Joseph, des Sœurs de la Charité de Jésus et Marie, des anciens curés, des anciens stagiaires, des anciens préfets, des anciens…anciens…Il y a des anciens qui y étaient valablement représentés…Après la prière de post-communion : présentation des membres de la nouvelle communauté par la représentante de la Mère provinciale, prière et bénédiction sur les Sœurs ; ensuite prière et bénédiction sur la Sœur Julienne ; et enfin procession vers la nouvelle communauté pour la bénédiction de la maison, et la bénédiction finale. La nouvelle communauté a récupéré un ancien bâtiment abandonné ainsi que le dortoir des filles pratiquement non utilisé. Mais tout cela est du provisoire, en attendant qu’elles se construisent leur propre communauté. Rendons grâce à Dieu pour tant de merveilles ! [Diapositives]

14-10-2017 : Messe de funérailles de l’Honorable Mbenza Thubi. Il a plu au Seigneur de l’appeler auprès de Lui son serviteur Honorable Mbenza Thubi le 23 septembre à 11h00 à l’âge de 87 ans. Né à Mbenza Mvumbika, dans le territoire de Tseke-Mbanza, le 30 juin 1931, Joseph Mbenza Thubi se révélera très rapidement comme une brillante intelligence. Ancien élève de l’école secondaire de Kangu, école des maîtres, Mbenza Thubi sera très vite repéré bien avant l’indépendance pour être enseignant, fonction très importante à l’époque. Amoureux de sport, excellent musicien, éducateur de talent, homme de caractère, Joseph Mbenza Thubi ne tardera pas à entrer dans le combat pour le peuple d’abord comme syndicaliste et finalement comme homme politique. Membre de plusieurs partis politiques, membre actif à la Conférence Nationale Souveraine, Gouverneur, Parlementaire, Sénateur Joseph Mbenza Thubi est  un véritable baobab du monde politique qui a marqué la scène congolaise pendant au moins soixante ans. Sortie de la Morgue le jeudi 12 octobre 2017, la dépouille mortelle de l’Honorable Mbenza Thubi, qui avait été déplacée de Monkole et placée au Cenquantenaire, transitera un moment par la maison familiale et l’église paroissiale de Kinshasa, avant d’être placée au Palais du Peuple pour la veillée. Le vendredi 13 octobre le corps quittera Kinshasa pour la longue route à travers le Kongo Central avec accueil chaleureux tout au long, un arrêt au gouvernorat du Kongo Central et à Kinzao Mvuete pour une deuxième veillée mortuaire avec des cérémonies coutumières en tant qu’ancien chef de groupement.  C’est le samedi 13 octobre à 10h00 que le corps arrive à la Mairie de Boma où l’accueil est assuré par une forte population dont S. Exc. Mr le Gouverneur Jacques Mbadu en tête. Tout au long de la route depuis Kinshasa jusqu’à Boma les honneurs lui sont rendus. Après les cérémonies d’accueil et les honneurs militaires à la Mairie de Boma, la messe commence à 11h35, célébrée par le Père évêque et animée par la Chorale Voix des anges de la Cathédrale. Après la messe, départ pour « Mbata Nsasi », au Panthéon, nom donné nouveau cimetière construit sur la route rails entre Km15 et l’UKV, sur une des collines des environs. Un beau site, très surélevé où désormais seront enterrés des hommes et femmes Ne-Kongo illustrés par leurs vertus spirituelles et citoyennes. Honorable Mbenza Thubi se trouve ainsi le premier habitant de ce prestigieux village. Cérémonies d’honneur, témoignages sur l’illustre disparu, dépôt des gerbes de fleurs, prière et bénédiction du corps et de la tombe, voilà le menu de derniers instants de cette longue marche accompagnant Honorable Mbenza Thubi jusqu’à sa dernière demeure terrestre. [Voir les diapositives]

12/14-10-2017 : Rentrée des grands séminaristes de Boma 2017-2018. Comme de coutume, avant de rejoindre leurs séminaires respectifs, les grands séminaristes du diocèse se retrouvent autour du Père évêque pour une rencontre. La rencontre est organisée par le Chargé de la Formation Initiale. Cette année, le Père évêque, empêché, n’a pu participer qu’à la célébration eucharistique du samedi 14 octobre, jour du départ. Le jeudi 12 octobre sont intervenus le Vicaire Général et le Chargé de la Formation Initiale, Abbé Albert Vuna. Le thème général de cette année était sur les jeunes, en lien avec le thème pastoral diocésain consacré aux jeunes, en préparation au prochain synode des évêques sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel. Aussi le thème diocésain se formule-t-il comme suit : «Makuku matatu matelimina nzungu. Avec les jeunes, levons-nous et bâtissons notre Église et notre nation ». Ce jeudi, les rencontres ont été clôturées avec le dîner organisé par l’évêché. Le vendredi 13-10-2017 était réservé à embarquer et à apprêter le bus, du moins pour ceux de Mayidi. Le samedi matin, 14 octobre 2017, à 06h30 : messe dans la grande salle du Centre Pastoral Jean Paul II, célébrée par le Père évêque. À 08h15 départ pour ceux de Mayidi ; les autres (Ngidi et Propédeutique) quittaient aussi l’évêché pour rejoindre leur séminaire respectif. [Voir Diapositives]

07/08-10-2017 : Visite pastorale du Père évêque à la paroisse saint Pierre Claver, Kilengi. Arrivés ce vendredi soir 06-10-2017 à Tseke-Mbanza, le Père évêque et sa suite sont accueillis par l’équipe presbytérale, les Frères de saint Joseph de Boma, les Sœurs ICM et quelques laïcs. Moment de causerie et de souper suivi du repos de la nuit. Le samedi 07-10-2017 matin : messe à la paroisse ; c’est la fête de Notre Dame du Rosaire ; une présence assez significative des fidèles ; une messe bien animée. Il est 11h10 lorsque le convoi épiscopal arrive au Sous Poste de Ndimba-Phutu : c’est la joie à l’école primaire et à l’Institut ; les élèves sont heureux de rencontrer et de parler avec leur Père évêque, qui en profite pour faire une visite paternelle des deux écoles. L’Institut Ndimba-Phutu souffre encore de manque d’élèves (trois options) et d’infrastructures convenables. L’école primaire dispose de belles infrastructures réalisées par le Fonds Social de Développement (Organisme national). Quelque temps plus tard, c’est l’accueil à la paroisse mère : les élèves sont également au rendez-vous. Avant le repas, le Père évêque visite le site : écoles, Centre de santé, qui vient d’être doté de panneaux solaires, quelques réalisations en cours : adduction d’eau, moulin à riz, une camionnette NISSAN d’occasion, etc. Merci au Père Urbain MATIMPI, véritable cheville-ouvrière de plusieurs de ces réalisations y compris l’Institut Ndimba-Phutu. L’après-midi est occupé par les rencontres. Le dimanche 08-10-2017 : après les laudes, petit déjeuner ; la messe commence à 10h45 avec une présence timide des fidèles qui, par la suite, remplissent l’église voire avec un grand nombre dehors. Messe bien chantée par la chorale sélectionnée. La journée est belle, c’est vraiment la grande fête. Il est 14h45 lorsque le convoi épiscopal quitte Kilengi. [Diapositives]

06-10-2017 : Messe des funérailles de papa Daniel KIKHOLE, père de l’A. Louis-Junior Mabumbi Kikhole, AP de Mbata-Banga Saint Marc. Papa Daniel est décédé à Boma ; la dépouille mortelle est sortie de la morgue de Boma le jeudi 05-10-2017 ; la bénédiction du corps a eu immédiatement lieu dans l’église paroissiale saint Charles Lwanga, Boma Kabondo. La messe des funérailles a eu lieu en l’église paroissiale Christ-Roi, Boma Kalamu, le vendredi 06-10-2017, célébrée par le Père évêque avec une forte concélébration. Plusieurs fidèles : religieux, religieuses et laïcs étaient présents. [Diapositives]

30.09-01.10-2017 : Visite pastorale à la paroisse sainte Thérèse de l’enfant Jésus, Mbata-Mbenge. Il est 10h45 lorsque ce samedi 30-09-2017 le Père évêque et sa suite, partis de Kangu où ils ont passé la nuit et célébré la messe matinale avec les élèves internes de l’ESEKA et du Lycée, sont accueillis par une foule de fidèles, surtout élèves et écoliers, à la Cité de Mbata-Mbenge. Quelle masse humaine ! C’est à pieds que le convoi arrive jusque dans l’église où, après un court moment d’adoration ainsi que la prière du diocèse, le Père évêque bénit la foule. Après un apéritif avec quelques personalités, le repas de midi est pris au presbytère avec tous les consacrés, prêtres et religieuses, Sœurs Servantes de Marie de Boma. L’après-midi suit le programme habituel : repos et rencontres. Le dimanche 01-10-2017 : laudes à 07h45 au presbytère avec tous les consacrés, suivies du petit déjeuner. La messe commence à 09h00 pour prendre fin à 14h20. Plusieurs événements sont célébrés : dimanche, jour du Seigneur ; 1er octobre : fête patronale, saint Thérèse de l’enfant Jésus ; installation canonique du Curé de Mbata-Mbenge, Curé doyen de Mbenge ; Institution de trois Chefs catéchistes ; Ouverture du mois de rosaire. C’est donc une messe très solennelle avec une belle animation par la chorale sélectionnée et une forte et active participation des fidèles. C’est par un repas fraternel que se clôture cette visite pastorale. La paroisse de Mbata-Mbenge a actuellement trois prêtres ; une importante communauté des Sœurs (8) ; le postulat des Sœurs Servantes de Marie avec 2 formatrices, 7 filles en première année et 2 en deuxième ;   un Centre de Santé de Référence ; une Ecole Médicale (ITM) ; deux écoles primaires ; deux Instituts secondaires et le siège de la ZAP de Mbenge. La route demeure un casse-tête : sable et boue ! Qu’en sera-t-il en pleine saison des pluies ? [Diapositives]

23/24-09-2017 : Visite pastorale à Kuimba, Notre Dame Médiatrice. C’est dans l’après-midi du vendredi 22-09-2017 que le Père évêque quitte Boma pour Kuimba en s’arrêtant à Mbata-Ntombo pour la nuit. Avant Mbata-Ntombo, le Père évêque fait escale à Luangu, sainte Anne, où le Vicaire Général est en réunion avec la promotion des prêtres ordonnés en 2007 ; il soupe avec eux. Le samedi 23-09-2017, après avoir célébré la messe paroissiale dans l’église paroissiale saint Jean Apôtre de Mbata-Ntombo et pris le petit déjeuner, le Père évêque continue sa route vers Kuimba avec une courte escale à Bote di Singini où l’abbé Innocent FUTI apprête la chapelle de son village pour sa bénédiction le dimanche 24-09-2017, jour qu’il a choisi de rendre grâce avec les siens pour ses 25 ans de ministère presbytéral. [Diapositives] À 10h30, l’équipe d’avant-garde, conduite par l’abbé Curé doyen, accueille le convoi épiscopal, à Nnama tsanga ; une partie de la Cité de Tsanga Nord est parcourue à pieds, le reste, à cause de la fine pluie (Disala), l’est en véhicule. À l’entrée du Sous Poste de Tsanga Nord c’est la masse des élèves et quelques fidèles qui attendent le Père évêque.  On se rend à la chapelle où une prière dite par le Père évêque et la bénédiction clôturent l’accueil à Tsanga Nord. [Diapositives] À Kuimba, c’est la même joie de la part des élèves surtout : un accueil chaleureux. Après le repas et le repos, diverses rencontres : membres des conseils et représentants des divers groupes de la paroisse [Diapositives] et enfin les Sœurs Servantes des Pauvres présentes [Diapositives]. La soirée est très familiale ; elle se passe à la cour interne de la paroisse à la paillotte « Makuku matatu » : prêtres, consacrés et laïcs, jeunes et adultes, chefs de villages et chefs de groupements, préfets, directeurs, enseignants, élèves et enfants de villages, policiers et autres agents de sécurité, tous sont là en causerie familiale. Certains viennent avec leur nourriture et d’autres la trouve sur place ; chants, récitations, blagues…tout y passe ; on mange tous ensemble ; le vin de palme (Tsamba) connaît un succès fou. [Diapositives] Le dimanche 24-09-2017, à 06h45, au couvent des Sœurs Servantes des Pauvres : Laudes et petit déjeuner. [Diapositives] 08h15 : départ pour Tsanga Nord où de nouveau l’accueil est chaleureux. Une belle messe où tous les fidèles se retrouvent car dans toute la paroisse il n’y a que cette messe. Plusieurs événements sont célébrés : 436 jeunes confirmés ; 9 couples pour la bénédiction nuptiale ; 7 couples jubilaires de 25 ans ; 1 couple jubilaire de 40 ans et 1 couple jubilaire d’or ; 2 Chefs catéchistes institués et 2 Chefs Catéchistes mis à la retraite. La messe se passe à la cour de l’école très archicomble. Dans leur mot, les gens de Tsanga Nord ne veulent plus continuer à être en « cycle court », ils sollicitent à l’autorité compétente le « cycle long »…Comprenez le langage symbolique : Sous Poste= Cycle court ; Paroisse=Cycle long. [Diapositives] C’est avec joie et allégresse que le Père évêque et sa suite quittent Tsanga Nord avec une brève escale à Bote di Singini pour prendre un rapide verre d’amitié avec l’abbé Innocent FUTI en action de grâce. [Diapositives] On retient de la paroisse de Kuimba : une communauté chrétienne vivante et coresponsable ; une paroisse propre ; un réel effort de prise en charge matérielle notamment par l’entretient de la palmeraie ; la tour de l’église longtemps menacée est actuellement sauvée, elle abrite même le nouveau bureau paroissial. Faut-il accéder à la demande de Tsanga Nord d’être « Cycle long » ? L’Esprit nous fera accéder à la vérité toute entière.  

09-09-2017 au 17-09-2017 : rétrospectives. Nous reprenons ici rapidement certaines visites pastorales du Père évêque depuis le weekend du 09 au 10 septembre. Il s’agit principalement de : Visite pastorale et installation du curé à la paroisse Saint Cyprien/Nzobe ; Célébration eucharistique chez les Filles et Disciples de Jérusalem au Km 8 ; Messe et bénédiction des chapelles Sainte Marie/Kindamba, Saint Joseph/Dongo et Saint Cyprien/Nkonzi Bongila dans la paroisse Saint Quirin/Kai Mbaku. 09/10-09-2017 : Visite pastorale et installation du curé à la paroisse Saint Cyprien/Nzobe. Partis ce samedi 09-09-2017 de Kangu où ils ont passé la nuit, le Père évêque et sa suite arrivent à Sizi ki Nzobe en début d’après-midi en passant par Mbata-Mbenge où ils se font rejoindre par le nouveau curé doyen, l’abbé Roger Situ. La route par Mandu, bien qu’un peu plus longue, est finalement considérée pour l’heure comme la meilleure. Il faut regretter l’abandon quasi total de la route aménagée par SOCO, redevenue conne une « ruelle », à part les ponts qui, du restent, sont menacés. À l’arrivée à Sizi ki Nzobe l’accueil est chaleureux. Après le repas, le programme est le suivant : repos, rencontre avec les représentants des forces vives de la paroisse, rencontre avec les prêtres individuellement et ensuite en équipe, souper et enfin concert musical jusqu’à 04h00 ! Le dimanche 10-09-2017 : messe à 10h00 avec installation canonique du curé. La paroisse s’apprête à commencer la construction de l’église : trois fours à briques déjà prêts et des sacs de ciment donnés par quelques politiciens. L’abbé Cyprien MBI TSASA, dont la paroisse est sous la protection de son saint patron, n’a pas manqué de faire de gestes significatifs : une colonne de sonorisation et des sacs de ciment. Merci, Mr l’abbé. [Diapositives] 13-09-2017 : Célébration eucharistique chez les Filles et Disciples de Jérusalem au Km 8. Pour permettre au Père évêque de se rendre à Kai-Mbaku dès le 14 septembre, les Disciples et Filles de Jérusalem, une communauté d’expérience spirituelle et religieuse dans le diocèse de Boma, ont anticipé la célébration de leur fête patronale, l’Exaltation de la Sainte Croix, le 13 septembre au lieu du 14 septembre. Comme d’habitude, la messe a commencé à 16h00. Six jeunes, trois garçons et deux filles ont reçu leur croix. C’était aussi l’occasion pour le quartier ecclésial de rendre grâce à Dieu pour les 50 ans de vie religieuse de la sœur Josiane, ssmb. Le curé de la paroisse, Bon Pasteur, était aux côtés du Père évêque pour la concélébration. La messe, bien animée par une chorale sans doute du quartier ecclésial, connaît une importante assistance des fidèles. Un repas fraternel clôture la rencontre. La communauté, notamment les enfants orphelins ne manquent pas de saluer par des chants de joie et d’offrir un cadeau au Père évêque. [Diapositives] 14/17-09-2017 : le Père évêque à « Mbusa Masaka ». Parti de Boma à 11h15 ce jeudi 14 septembre 2017, après une escale à Mbata-Ntombo pour le repas et un court arrêt technique à Maduda, le convoi épiscopal arrive à Kai-Mbaku à 19h00. Une route passable, mais tout de même pénible. Vendredi 15-09-2017 : bénédiction de la chapelle saint Joseph À Dongo, un sous poste à 37 km de Kai-Mbaku, à quelques km des deux frontières Cabinda et Congo Brazzaville, point d’intercession entre trois diocèses frères : Boma-Cabinda-Dolisie. Belle chapelle avec de beaux bancs, une communauté dynamique. C’est véritablement à « Mbusa Masaka » puisqu’il n’y a plus de forêt, mais de la savane. La route, passable mais pénible. Au retour, une jeep embourbée nous fait arrêter un bout de temps ; les « pauvres » ne sortiront du bourbier qu’à minuit ; nous avons dû les laisser non sans avoir pitié d’eux. [Diapositives] Samedi 16-09-2017, saint Cyprien, Bénédiction de la chapelle Sainte Marie À Kindamba, un sous poste à 11,4 km de Kai-Mbaku. Un sous poste dans un grand village avec une immense chapelle, plus grande que la Cathédrale de Boma, mais malheureusement les bancs sont encore très rudimentaires. Une belle communauté, très dynamique et vivante. Après la messe, avant de rentrer à la paroisse, l’équipe du Père évêque visite le dispensaire des Sœurs Servantes de Marie en construction à 4km de Kindama, juste à la frontière cabindaise. Des soins ainsi que des accouchements s’y font déjà. [Diapositives] Mais avant de se rendre à Kindamba, le Père évêque avait célébré la messe à la paroisse mère, Kai-Mbaku,  en cette fête de saint Cyprien. Après la messe, une prière et bénédiction devant la grotte. [Diapositives]    Dimanche 17-09-2017 : Bénédiction de la chapelle saint Cyprien À Nkonzi Bongila. Nous sommes à 16 km de Kai-Mbaku, une chapelle nouvellement construite. Un grand village, propre et vivant. C’est dimanche, c’est solennité, les acolytes et majorettes sont venus de Kai-Mbaku ; tout est solennel. Une belle chapelle et avec de beaux bancs. Le soleil est au rendez-vous. Il est 15h15 lorsque le convoi épiscopal quitte Nkonzi Bongila pour Boma via Phalanga, sans repasser par Kai-Mbaku avec une courte escale à Maduda. Il est 22h20 lorsque le père évêque arrive à l’évêché. [Diapositives]

03-09-2017 : Ouverture de l’année pastorale. Cette année, à cause de la session relative à l’économie du diocèse, la mise au point du thème pastoral habituellement prévue au cours de la semaine qui précède le dimanche de l’ouverture de l’année pastorale n’a pas eu lieu. Mais l’équipe diocésaine de coordination pastorale a fait son travail, de telle manière que le thème a été préparé, formulé et promulgué à la fin de la messe de ce 22è dimanche du temps ordinaire année A, à Tshela-Mbanga. En communion avec le l’Église universelle qui célébrera la 15e Assemblée Générale Ordinaire du Synode des Évêques sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel en novembre 2018 et poursuivant l'ecclésiologie de communion, un thème pastoral triennal a été défini ; il se formule comme suit : «Makuku matatu matelimina nzungu. Avec les jeunes, levons-nous et bâtissons notre Église et notre nation ». « Makuku matatu matelimina nzungu. Sika mosi na bantuenia, betu telema mpe betu tunga dibundu ya betu mpe insi ya betu ». «Makuku matatu matelimina nzungu. Vakimosi ayi batsueso, tutelamanu ayi tutunganu dibundu dietu ayi tsietu ». Pour cette première année, l’attention portera sur l'écoute des jeunes et le discernement vocationnel sous toutes ses formes. Oui, les joies et les peines des jeunes sont aussi les joies et les peines de l'ensemble de l'Église et de la nation. Écouter les aspirations des jeunes pour mieux les orienter s'avère nécessaire en ce temps où tout leur horizon semble être bouché. La messe de ce dimanche 03-09-2017, qui a commencé à 09h00, a été célébrée par le Père évêque avec une forte présence des prêtres pour la concélébration ; fidèles laïcs et religieux et religieuses étaient très nombreux ; la messe a eu lieu à la cour intérieure de la paroisse. Messe bien animée et Radio diffusée en direct. N’oublions pas que la messe a connu plusieurs autres événements : jubilé d’or presbytéral de l’abbé Matthieu Muila, ordonné le 03-09-1967 à la paroisse Notre Dame des Pauvres de Tshela-Mbanga ; jubilés religieux des deux Frères de Saint Joseph de Boma [Michel Madiva Ngoma et Innocent Tsumbu Pfuti], Première profession d’un Frère de Saint Joseph de Boma [Landry Bongo Nkambu] et quatre jeunes pour vêture et entrée au noviciat des Frères de Saint Joseph de Boma [Adrien Ndungi Mbambi, Édouard Tsambi Lelo, Matthieu Nzau Phuati et Théophile Mbambi Ngoma]. À la fin de la messe, avant la lecture du décret de l’ouverture de l’année pastorale et de la bénédiction finale, le Père évêque a présenté à la communauté chrétienne les 28 couples mariés religieusement la veille. Un repas fraternel, dans la salle paroissial, a clôturé les retrouvailles. [Voir Diapositives……….(a)          ……………(b)]

02-09-2017 : Célébrations matrimoniales et Confirmations à Tshela-Mbanga. Directement après la session sur l’économie, Mgr le Vicaire Général et certains participants de la session se sont dépêchés pour se rendre à la paroisse Notre Dame des Pauvres pour une grande célébration eucharistique avec bénédictions nuptiales de 28 couples et…Confirmations. Les couples sont venus de deux paroisses de Tshela (Mbata Ntombo et Mbanga). La messe a commencé à 16h30 ; Monseigneur le Vicaire Général l’a célébrée. Comme il fallait s’y attendre, c’était plein de joie, de vitalité et de forte participation. La RTDN était de la partie, diffusant en direct à la Radio. C’est par une soirée de fête (repas, danse et cadeaux) dans la salle paroissiale que s’est clôturée la célébration [Voir diapositives].  Ce même après-midi et soir : Visite canonique des Frères de Saint Joseph de Boma. Ce samedi 02 septembre 2017, le Père évêque arrive à 19h00 à Kangu au noviciat des Frères de Saint Joseph de Boma ; il est accueilli par le Frère Bruno, Supérieur Général, et plusieurs autres confrères à lui. Sans tarder, le Père fait la visite canonique des Lauréats du 03 septembre, à savoir : quatre jeunes pour la vêture et entrée au noviciat, un jeune pour la première profession et deux Frères pour le jubilé d’argent. Après la visite canonique, souper au réfectoire des Frères [Voir diapositives]

01/02-09-2017 : Session sur l’économie du diocèse. Cette année, la rentrée pastorale a été assez spéciale. Le Père évêque a réuni plus de 200 fidèles : prêtres, religieux, religieuses et laïcs pour échanger sur les questions économiques du diocèse. Étaient invités : les membres du Conseil épiscopal, les membres du Conseil diocésain pour les Affaires économiques, les curés, les administrateurs paroissiaux, les deux vices présidents des conseils paroissiaux (CPP et CPAE) et un représentant des chefs catéchistes de chaque paroisse, les Supérieur(e)s majeur(e)s, les Recteurs des séminaires, le président diocésain de l’ARCAD, la présidente diocésaine des Mamans catholiques, le président et la secrétaire du CALCC , le directeur des OPM, les aumôniers diocésains des MAC, le Coordinateur des ECC, l’Économe diocésain, le procureur, le comptable général et le chargé des questions juridiques et domaniales, les directeurs des CAG (Kinshasa, Muanda et Tshela). La session était consacrée au renforcement de la redevabilité financière, administrative et managériale en vue de bâtir une économique diocésaine réaliste, dynamique, rigoureuse et transparente ; elle avait un double objectif spécifique : 1) échanger sur le draft du Vade-Mecum qui donne des orientations et des directives aux acteurs économiques de la base ; 2) créer un Fonds de Solidarité Financière Diocésaine pour le Développement. Grâce à Dieu, pratiquement les deux objectifs ont été atteints; il reste le grand travail de la mise en œuvre effective de chacun des deux. Commencée le vendredi 01 septembre à 10h00, elle a pris fin le samedi 02 septembre à 11h30 par un repas fraternel [Lire l’agenda]   [Lire le mot d’introduction du Père évêque]   [Voir les diapositives]

27-08-2017 : Professions et jubilés religieux. Elles étaient 4 premières professes [Sœur KHUALA KAMBU Joséphine, Sœur DIPFINZI SAMBU Arlette, Sœur MASEVO MABIALA Victorine et Sœur PHEMBA KIUDILA Jeannette], 4 vœux perpétuels [Sœur UMBA THAMBA Marie-Jeanne, Sœur PHUNA VANGU Pascaline, Sœur WUMBA MAKELA Clémentine et Sœur BAWANGAKO NZAU Marie-Thérèse] et 6 jubilaires d’argent [Sœur MABIALA MVUMBI Sylvienne, Sœur TSIMBA KHONDE Sophie, Sœur NTEDIKA MUNGU Nicole, Sœur UMBA KIPHUNI Marcelline, Sœur MASEVO NIMI Octavie et Sœur TSIMBA MBENZA Dorothée]. La jubilaire d’or, empêchée pour raison de maladie fêtera ultérieurement à Kinshasa [Sœur MASIALA MANKANGA Albertine]. La messe, avec une forte participation du peuple de Dieu dans sa triple composante : membres du clergé, membres de la vie consacrée et laïcs, était célébrée par le Père évêque qui est arrivé le matin même, accueilli par la fanfare diocésaine. Outre les professions et les jubilés religieux, la messe a connu la cérémonie de l’ouverture de l’année du bicentenaire de l’existence de la Congrégation des Sœurs de Saint Vincent de Paul, Servantes des Pauvres. Le cierge jubilaire, remis par l’évêque à la Mère provinciale, a été transmis aux supérieures de différentes communautés des Sœurs Servantes des Pauvres pour que cette lumière circule dans toutes les communautés et les illumine durant toute cette année de préparation à la célébration du Bicentenaire elle-même. Un repas fraternel a clôturé la journée dans la nouvelle salle polyvalente au Lycée Ngedi-Ngedi, dont la cour a été envahie par une immense foule d’invités. . [Voir diapositives]

26-06-2017 : Visite canonique des SSP à l’évêché. Tradition oblige : le samedi 26 août, la veille des professions et jubilés religieux, les Sœurs de Saint Vincent de Paul, Servantes des Pauvres, se sont rendues à l’évêché pour la visite canonique. Elles étaient conduites par la Mère provinciale. Il était 09h50 quand la Jeep, bien entassée de sœurs comme des sardines (15), a franchi le portail de l’évêché. Après la brève introduction par la Mère Provinciale, le Père évêque s’est mis à rencontrer chacune des sœurs en commençant par les jubilaires d’argent (6), puis les professes perpétuelles (4) et enfin les premières professes (4). L’unique Jubilaire d’or étant malade, elle célébrera cet événement plus tard à Kinshasa. La visite canonique s’est clôturée par un repas fraternel. [Voir diapositives]

25-08-2017 : Visite pastorale du Père évêque à Kidima saint Joseph. Avant les cérémonies des professions et jubilés religieux à la paroisse saint Joseph de Kidima, le Père évêque a tenu à effectuer une visite pastorale de cette paroisse. Arrivé sur les lieux le vendredi 25 août à 15h00, en compagnie de l’abbé Chancelier, le Père évêque a commencé par la rencontre individuelle des membres de l’équipe presbytérale, tous présents dans leur nouvelle configuration après les nominations de 2017-2018. Après la rencontre des prêtres individuellement, c’était le tour des autres membres de la paroisse selon les diverses catégories habituelles. Après cette visite, le Père évêque a alors rencontré l’équipe sacerdotale pour la restitution de toute la visite. C’est par le souper que s’est clôturée cette visite, souper auquel Mgr le Vicaire Général, prêchant la retraite des Sœurs Servantes des Pauvres a pris part. Avant de regagner Boma dans la nuit, le Père évêque s’est arrêté chez l’abbé Romain Lula. [Voir diapositives]

22-08-2017 : Messe d’Inhumation de Madame Élisabeth MBUMBA NGOYI, maman de l’abbé Floribert Dimbi. Décédée à Phatu le lundi 14 août, elle a été placée dans la morgue de Lukula. La maman vivait à Phatu depuis quelques années. La messe de funérailles a eu lieu à Phatu dans l’église du sous-poste le mardi 22 aout à 13h00. Maman Élisabeth est morte à l’âge de 89 ans. [Voir diapositives]

21-08-2017 : Rencontre avec les prêtres fidei donum en congé au diocèse. Cette année, une importante présence des prêtres de Boma en Fidei donum s’est fait remarquer. Aussi le Père évêque les a-t-il invités à une rencontre fraternelle. Cela s’est passé ce lundi 21 août à l’évêché. Ils étaient une quinzaine ; les jubilaires, déjà rencontrés avant leur fête, ainsi que ceux qui étaient déjà en mouvement de retour n’y ont pas pris part. Après l’apéritif au parloir de l’évêché, nourri d’échanges, les convives sont passés au souper dans la salle de Conseil. Belle initiative à continuer. Ils étaient hôtes de la communauté de l’évêché : le Père évêque, le Vicaire général et le Chancelier. [Voir diapositives]

20-08-2017 : Chez les SSMB, Professions et Jubilés religieux à Mama ya Luzingu, Boma-Mbangu. Grand jour au diocèse de Boma et en particulier chez les Sœurs Servantes de Marie de Boma. Une messe solennelle en ce 20è dimanche de l’année ordinaire A. Comme on le fait depuis quelque temps, les Sœurs Servantes de Marie de Boma, ayant cédé la fête de l’Assomption à la Cathédrale Notre Dame de l’Assomption, elles organisent leurs professions et jubilés religieux le dimanche qui suit cette fête. Ce dimanche 20 août, la messe commence à 08h40 ; une foule immense : prêtres, religieux, religieuses et laïcs. Au rite des professions, quelques modifications à la pratique antérieure : pour les premières professes, pas d’invocation des saints ni prostration ni signature de la lettre, seulement à genoux pendant l’invocation du Saint Esprit. Pour les vœux perpétuels : prostration et litanies avec invocation du Saint Esprit ainsi que signature de la lettre après la lecture. Pour les jubilaires : celles d’argent ont tenu à lire individuellement la formule des vœux, les jubilaires d’or par contre l’ont lu ensemble ; pour les jubilaires en général : pas d’invocation des saints, pas d’invocation du Saint Esprit, pas de signature de lettre ; par contre pour ces deux dernières catégories, une cérémonie jubilaire après la prière de communion : prière sur elles, procession de la lumière et remise des diplômes. Belles cérémonies, pieuse et joyeuse participation. [Voir diapositives] Un repas festif a clôturé la journée sans oublier la remise des cadeaux et la danse. [Voir diapositives]

19-08-2017 : Visite canonique des Sœurs Servantes de Marie de Boma. Comme le veut la tradition, avant leurs premières professions, vœux perpétuels et jubilés religieux, les Sœurs diocésaines comme les Frères diocésains ainsi que les Sœurs Servantes des Pauvres rencontrent chacun l’évêque pour ce que l’on appelle habituellement « visite canonique ». C’est souvent le samedi qui précède l’événement. Ce samedi 19 août 2017, il est 09h50 lorsque les deux Jeeps transportant les Sœurs pénètrent l’évêché. Le Père évêque ainsi que l’abbé Chancelier sont là pour les accueillir. Elles sont au total de 18 : 2 premières professes, 6 professes perpétuelles, 6 jubilaires d’argent et 4 jubilaires d’or [Voir l’invitation]; elles sont conduites par Mère Colette, Modératrice Suprême. Les plus jeunes sont placées au parloir de l’évêché, les aînées dans le salon d’accueil de l’évêché. La visite se clôture par un repas offert par l’évêché dans la salle de Conseil. [Voir diapositives]

18-08-2017 : Visite pastorale du Père évêque à Mama ya Luzingu. Ce vendredi 18 août le Père évêque a effectué une visite pastorale à la paroisse de Mama ya Luzingu, Boma-Mbangu. Accompagné de l’abbé Chancelier, le Père évêque est arrivé sur le lieu à 15h50, accueilli par l’équipe sacerdotale et quelques fidèles. Sans tarder, le Père évêque a commencé par la rencontre individuelle des membres de l’équipe presbytérale avant de rencontrer les divers membres des Conseils et groupes de la paroisse dans la salle paroissiale. Après la rencontre de divers membres des Conseils et regroupements, le Père évêque a fait le point avec l’équipe presbytérale avant de passer à table pour le souper. La paroisse est en train d’effectuer de petits chantiers : agrandissement de l’église, aménagement de l’entrée de l’église, appui à la construction des chambres pour prêtres aînés, clôture autour de la paroisse, etc. [Voir diapositives]

14-08-2017 : Messe de Funérailles de l’abbé Antoine NGIMBI PHAKA NKUB’MESO. [Lire son Curriculum Vitae] Le Père évêque  ainsi que le Vicaire général et l’abbé Chancelier avaient accueilli, l’après-midi du 13 août, la dépouille mortelle de l’Abbé Antoine à Lovo ; le Vicaire Général a continué ce soir même avec le cortège funèbre jusqu’à Kangu. À Kangu, dans la soirée du dimanche 13-08-2017, des prêtres, des religieux et religieuses et des laïcs attendaient. Les membres de sa famille étaient pratiquement tous là, venus de Kinshasa, Matadi, Muanda, Boma et Tshela. L’accueil liturgique a été présidé par Mgr le Vicaire Général. Comme d’habitude, la soirée s’est passée avec les vêpres d’abord et ensuite l’animation par les chorales jusqu’au matin. Le 14-08-2017, la messe célébrée par le Père évêque, arrivé le jour même de Boma, a commencé à 10h30. Une foule de prêtres à la concélébration et une masse de fidèles laïcs, religieux et religieuses. Une messe bien pieuse et émouvante. L’abbé Alain Mabiala a donné un complément de curriculum vitae au début de la messe et aussi a dit un mot lors de l’enterrement. La famille a dit un mot de remerciement avant de quitter l’église pour le cimetière. Dans son homélie, le Père évêque, au nom de toute la communauté chrétienne du diocèse de Boma, a exprimé une profonde gratitude envers  Son Exc. Mgr Éric Aumônier et à tout le diocèse de Versailles pour tout ce qu’ils ont fait en faveur de Père Antoine NGIMBI PHAKA que le Seigneur a appelé auprès de Lui. Pendant 18 ans ce diocèse l’a accueilli et à la fin de sa course, le diocèse a consenti à la charge du rapatriement de la dépouille mortelle. La messe dite à Sartrouville le jeudi 10 août par S.Exc. Mgr Éric Aumônier, évêque de Versailles, avant le rapatriement du corps a été appréciée et estimée comme un adieu digne à ce prêtre qui a travaillé 18 ans dans le diocèse de Versailles. [Voir diapositives]

13-08-2017 : Fête patronale de la Cathédrale N.-D. de l’Assomption, Jubilé d’argent presbytéral, Jubilés d’argent et d’or matrimoniaux. Mais pour les prêtres, déjà la veille, le 12 août, ils ont été reçus à l’évêché : messe à 16h00, dans la chapelle de l’évêché, ensuite apéritif et causerie dans la paillotte de l’évêché et enfin souper dans la salle de Conseil de l’évêché. [Voir diapositives] En ce dimanche 13 août 2017, jour où l’Église de Notre pays célèbre l’Assomption de la Vierge Marie, notre diocèse de Boma est triplement en fête. En effet, à la liesse de ce grand événement de l’Église universelle, deux grandes célébrations viennent augmenter sa joie, à savoir : La fête patronale de la paroisse Notre Dame de l’Assomption, Église Cathédrale de Boma : événement paroissial de grande importance parce que s’inscrivant dans la perspective de la pastorale de proximité. Le jubilé d’argent presbytéral de la promotion de 1992 auquel se sont associés un jubilé d’argent et un d’or matrimoniaux. La promotion qui fête ses vingt-cinq ans de vie presbytérale aujourd’hui a été ordonnée à la paroisse Mama ya Luzingu, le dimanche 16 août 1992 des mains de Son Excellence Mgr Mbadu-Kikhela Kupika Joachim. Ils étaient 17 prêtres, 16 au compte du diocèse de Boma [les Abbés KHONDE NKUANGA Jean-Claude, LUKIELO TATI Zacharie, MAKABA MBADU Corneille, MALONDA KHONDE Jean-Pierre, MANANGA NIMI Floribert, MBENZA KUMBU Barnabé, MBI TSASA Cyprien, MUANDA KIENGA Jules, MUANDA PFUTI Innocent, PHOBA NGOMA Willy-Claude, TATI YUYA Barnabé, THAMBA      DIMBI Nathalis, TSASA MBAKU Gabriel, TSUMBU KHONDE Adolphe, WOLABANGALA Charles, KIBANGU MALONDA Denis] et une [le Père BALUPFUTI Clément] au compte des Missionnaires de la Consolata. Deux de la promotion sont décédés : KHONDE NKUANGA Jean-Claude et THAMBADIMBI Nathalis. C’était une grande joie pour le diocèse de compter tous ces ouvriers dans sa vigne. En ce dimanche 13 août 2017 : ils sont 12 présents, trois étant absents : LUKIELO TATI Zacharie, MUANDA KIENGA Jules et KIBANGU MALONDA Denis. [Voir diapositives] [Lire le texte intégral] [Voir diapositives]

11-08-2017 : Messe de funérailles de Maman Angélique MBADU PHUETA. Décédée au Centre hospitalier de Kiveve, à Boma, le 4 août, la dépouille mortelle de maman Angélique, grande sœur de la sœur Dorothée Phueta, ssmb, est placée à la morgue de Boma. Sortie du corps le jeudi 10 août ; la veillée funèbre se tiend à Mama ya Luzingu. Le vendredi 11 août, en l’église paroissiale de Mama ya Luzingu a lieu la messe de funérailles, célébrée par le Père évêque. [Voir diapositives]

10-08-2017 : Messe de Requiem à Sartrouville. Mgr Éric AUMONIER, évêque de Versailles, a présidé une messe de requiem et d'action de grâce en hommage au regretté abbé Antoine Ngimbi Phaka Nkub'Meso, le jeudi 10 août 2017, dans l'église St Martin à Sartrouville, près de Paris. Outre Mgr Éric, 28 prêtres ont concélébré à cette eucharistie dont 18 abbés du diocèse de Boma, venus de la Belgique, d'Italie, de la Suisse et, bien sûr, de la France, pays dans lesquels ils travaillent comme prêtres fidei donum. L'église était bien pleine. Dans l'assistance, plusieurs congolais et africains, avec la présence de quelques sœurs diocésaines de Boma et des sœurs servantes des pauvres. La chorale, elle, était entièrement africaine (togolo-congolaise). Beaucoup de chants ont été exécutés en français, en lingala et en togolais. C'est notre confrère, l'abbé Alain Mabiala, qui a prêché en partant des lectures proclamées pour la circonstance : 1P 4, 7-11, Ps 22, et Jn 6, 22-35. À la fin de la messe, tous les prêtres de Boma ayant concélébré, ont entouré le cercueil de l'abbé Antoine déposé à même le sol, chantant le « Yaya yoyoee… », les larmes coulaient sur leurs visages. Et à la sortie du corps, ils ont entonné le classique « Na Paradizu banzelo bayamba nge... ». Après la messe, un repas de  « Tsaka madezo » a été servi particulièrement pour la communauté bomatratienne. L'abbé Antoine Ngimbi Phaka Nkub'Meso est décédé à Paris mercredi 2 août 2017 à 9h45, après avoir travaillé pendant 18 ans comme prêtre fidei donum dans le diocèse de Versailles. Que son âme repose en paix. (Propos reccueillis par abbé Vital Ngimbi Phanzu). [Voir diapositives]

06-08-2017 : Le Père évêque à la paroisse Bx Isidore Bakanja, Boma Seka-Mbote. Au 12 août 2017 le calendrier de la CENCO indique la fête de Bienheureux Isidore Bakanja, Patron des laïcs. La paroisse Bx Isidore Bakanja, à Boma Seka-Mbotede a choisi de célébrer sa fête patronale le dimanche 06 août, fête de la Transfiguration. Il est devenu une pratique qu’à cette occasion y soient institués des Chefs Catéchistes des paroisses de la Ville de Boma. La messe, célébrée par le Père évêque, a commencé à 08h40. Cinq chefs catéchistes, de diverses paroisses de la ville, dont trois femmes, ont été institués. Une importante participation des fidèles à cette messe, très animée et bien chantée par la chorale sélectionnée. La fanfare diocésaine était présente ; la RTDN a diffusé la messe en direct pour la Radio. À la concélébration : le Vicaire Général, l’abbé Chancelier, l’abbé Curé doyen de Boma, Vicaire épiscopal en charge de la pastorale, l’abbé Joachim, Secrétaire du Centre Pastoral et l’abbé Guy Biyoko, récemment Vicaire à cette paroisse. À part l’institution des Chefs Catéchistes il y a eu aussi confirmations et jubilé d’or matrimonial. À cette occasion du 5è anniversaire de l’existence de cette paroisse, les fidèles sont heureux de savoir qu’ils sont devenus une paroisse et non plus une quasi-paroisse, leur pasteur est devenu Curé et non plus Administrateur paroissial. On peut aussi admirer le nouveau presbytère bientôt habitable. Félicitations pour les efforts et courage pour entamer les travaux de l’église. [Diapositives……….(a)]         [……………(b)]

Le mercredi 02 Août 2017, au nom de Son excellence Mgr Cyprien MBUKA, Évêque de Boma, je vous annonçais la triste nouvelle du décès de l’abbé Antoine NGIMBI PHAKA (NKUB’MESO), décès survenu le même jour à 08h45 à Paris en France.  Le programme des obsèques se présente de la manière suivante : [Lire le programme]

RIP À toute la communauté diocésaine

Au nom de Son Excellence Mgr Cyprien MBUKA, Évêque de Boma, je vous annonce le décès de l’Abbé Antoine NGIMBI PHAKA, communément appelé NKUB’MESO aujourd’hui Mercredi le 02 Août 2017 à 08h45 en France. L’Abbé Antoine NGIMBI qui nous quitte venait de terminer sa course sur terre en exerçant le ministère d’aumônier  des Sœurs Servantes du Sacré Cœur de Jésus à Versailles (en France).  Le programme de ses obsèques va être fixé incessamment. Entretemps le livre des condoléances sera ouvert dès le lundi 07 Août à 8h30 à l’Évêché pour ceux qui le souhaitent. A toute sa famille biologique, à tout le clergé de Boma et à tous ceux qu’il a servis durant son ministère, nous présentons nos vives et sincères condoléances. Paix à son âme. Abbé LUZOLO LAU Dieudonné, Chancelier.

26/30-07-2017 : Journées Diocésaines des Jeunes (JDJ). Chaque année, la Commission diocésaine des jeunes organise des Journées diocésaines des jeunes. C’est l’occasion de prier, de se divertir et de réfléchir sur un thème d’actualité. Cette année, elles ont eu lieu du 26 au 30 juillet, commencées par une eucharistie et clôturée aussi par une eucharistie. Le thème choisi : « Une nouvelle perspective de la gestion des forêts. Cas de la forêt du Mayombe ». Le lieu choisi, tout indiqué, c’était Kangu, au cœur du Mayombe. Arrivés dans l’après-midi de mercredi 26 juillet, les Journées ont véritablement débuté le jeudi 27 avec la messe d’ouverture célébrée par l’Abbé José-Claude MBIMBI, Recteur du grand Séminaire Abbé Ngidi de Boma et Vicaire Épiscopal en charge des laïcs. Plusieurs exposés ont eu lieu par des gens venus du coin et d’ailleurs sur des aspects variés du thème : 1) De Bonnes manières pour protéger la vie » ; 2) L’impact forestier dans un monde en pleine mutation à la lumière de la Bible » ; 3) Échanges avec les membres de la dynamique des jeunes » ; 4) La reconstruction du capital forestier endommagé par l’action humaine » ; 5) Les préalables pour un village assaini » ; 6) Échanges sur les maladies des mains sales » ; 7) Que faire en faveur de notre milieu pour sauvegarder la vie ? ». Les jeunes, avec leurs encadreurs, sont venus de tous les coins du diocèse. [Voir les diapositives de la messe d’ouverture et de quelques moments des Journées] Le Père évêque les a rejoints le dimanche pour la clôture par la messe dominicale, accueilli à la cour de l’église paroissiale [Lire le mot d’accueil]. Au cours de son homélie, il n’a pas manqué d’évoquer l’encyclique du Pape François sur l’environnement ainsi que le prochain synode des évêques sur les jeunes. Après la prière après la communion, un jeune a lu le Message de ces Journées [Lire le texte du Message] Avant la bénédiction finale, tous les fidèles sont sortis en procession ; le Père évêque, après avoir fait une courte monition, a planté symboliquement un arbre proche de « Nzo Bingimbula ». C’est après cela qu’il a solennellement clôturé les Journées Diocésaines des jeunes et donné la bénédiction finale. C’est après un repas fraternellement que chacun a regagné sa paroisse et son domicile. [Voir diapositives de la messe]

29-07-2017 : Messe de collation des grades à ISTB et messe de bénédiction nuptiale à la Cathédrale. Ce samedi 29 juillet, le Père évêque a eu à célébré deux messes. Tout d’abord à 10h00 en l’église saint Charles Lwanga, Boma Kabondo, une messe d’action de grâce pour la clôture de l’année académique à l’Institut Supérieur Technique de Boma (ISTB), « ex- ISCIA ». Comme on le sait, l’autorité de tutelle avait décrété depuis un temps que tous les Instituts Supérieurs et les Universités devaient clôturer leur année académie pour la fin du mois de juillet. Ainsi, la semaine qui a précédé le 31 juillet a connu, dans la ville de Boma, un tintamarre impossible : des défilés, cris, sifflés…après défenses et collations des grades académiques dans les divers Instituts et Universités de la place (ça pullule… !) L’ISTB a choisi de faire sa collation des grades le samedi 29 juillet en commençant par une eucharistie célébrée par le Père évêque. Après la messe, le programme s’est poursuivi au Site de la Ferme, sans Père évêque. C’est surtout là que la foule s’est amassée. Dans la soirée : Autorités académiques, Enseignants, Lauréats, Étudiants, Invités se sont retrouvés à Zola Tsiaku pour une réception. [Voir le programme] [Voir diapositives de la messe]Dans l’après-midi, le Père évêque devait célébrer, dans la Cathédrale, une messe de bénédiction nuptiale des deux couples : Mr Alexandre Mbukala et Mademoiselle Marie-Claire Ndembe ainsi que Mr Patrice Nlemvo Mananga et Mademoiselle Williame Tsongolo Ntombo. Notre joie était d’autant plus grande que le diocèse venait à peine de clôturer, par un mini-congrès, son thème pastoral triennal qui avait été consacré au mariage et à la famille. Durant trois ans, il a demandé à cor et à cri que soient célébrés en grand nombre des mariages religieux. Voilà que ce samedi 29 juillet, deux jeunes couples se marient dans le Seigneur ; deux jeunes couples dont les maris travaillent au diocèse et dont les épouses sont des sœurs des employées du diocèse (Dr Metamonika Ntombo, Directrice du BDOM et Mlle Edwige…, attachée au Secrétariat du Centre Pastoral. Aux festivités, les personnes se sont départagées ; d’autres ont fait un acte de présence dans les familles. [Voir diapositives de la messe]

23-07-2017 : Confirmations à la paroisse Saint-Esprit/Mbata Makongo. L’abbé Dieudonné LUZOLO LAU, vicaire judiciaire a.i. et Chancelier, a été le délégué de Mgr MBUKA Cyprien, évêque de Boma, à la paroisse Saint-Esprit/Mbata Makongo. En ce 16ème dimanche du Temps Ordinaire A,  84 catéchumènes ont reçu le sacrement de confirmation. Cette messe, qui a connu la participation massive des fidèles et la concélébration des prêtres de ladite paroisse, était également l’occasion de rendre grâce au Seigneur pour la réussite, aux examens d’Etat, de tous les élèves de la première promotion du Collège Saint-Esprit/Mbata Makongo. Après la messe, un repas fraternel a été partagé dans la joie et l’estime mutuelle. [Voir diapositives]

Mgr LE VICAIRE GÉNÉRAL :rétrospectives. Notre edition reprend certaines activités pastorales du Vicaire Général, qui n’ont pas été reportées dans nos éditions antérieures. Nous allons les présenter selon l’ordre chronologique. 24/25-06-2017 : Samedi 24 juin 2017, Mgr Jean Basile s’est rendu à la paroisse de Mbata Mbenge pour la bénédiction des tombeaux de Papa Raphael Lelo et Maman Astrid Nzuzi, parents de l’abbé Raphael Lelo.  Feu Papa Raphael a exercé plus de trente ans le ministère de Chef catéchiste (Pfumu Nlongi) dans la paroisse de Mbata Mbenge jusqu’à sa mort. Papa Lelo et son épouse ont été enterrés au village Nkuangila Lele. Le dimanche 25, la procession au cimetière pour la bénédiction et le repas ont été précédés par une messe d’action de grâce à la cour du sous-poste Mbuku, pris d’assaut par les membres de famille et les nombreux fidèles qui ont connu et bénéficié de l’apostolat du défunt. Qu’ils reposent de leur labeur auprès du Maître de la vigne et intercèdent pour de nouveaux jeunes catéchistes. [Voir diapositives]  01-07-2017 : Avant de prendre la route pour la paroisse Sainte Bernadette de Tsanga Kiyeba, Mgr le Vicaire général s’est arrêté quelques heures à Florentia au Km 4 pour présider la messe de clôture de l’année scolaire dans ce centre qui encadre les jeunes sourds. Après la messe, il a assisté, avec les parents des enfants sourds, à la démonstration des exercices des élèves, puis à la proclamation des résultats. Un repas fraternel avec le personnel de Florentia, école, centre médical et boulangerie, a clôturé la matinée. [Voir diapositives] 1/2-07-2017 : La paroisse Sainte Bernadette de Tsanga Kiyeba a été en quadruple fête le dimanche 2 juillet : confirmation de 34 jeunes, jubilé d’argent de mariage d’un couple, envoi en retraite du chef Catéchiste Raymond, père d’un séminariste en théologie, après 34 ans de service loyal, et institution d’un nouveau chef catéchiste. Ces festivités ont connu la présence de Mgr le Vicaire général. La veille, le samedi soir, Mgr Jean Basile a eu une rencontre avec les chefs catéchistes et les 3 conseils paroissiaux, puis avec les prêtres. Les lauréats du jour ont été bien entourés par une foule très nombreuse des fidèles venus de tous les coins de cette jeune paroisse. [Voir diapositives] 06-07-2017 : Une forte de délégation d’une quarantaine de consacrés du diocèse de Kisantu est passé visiter le « plateau ». Mgr l’évêque se trouvant à Kinshasa pour les réunions de la CENCO, c’est Mgr le Vicaire général et le chancelier qui les ont reçus et les ont guidés pour la visite. Ils ont passé la nuit au Grand séminaire abbé Ngidi avant de continuer sur Muanda. Belles retrouvailles pour les anciens de Mayidi et bonnes découvertes pour plusieurs. [Voir diapositives]  08-07-2017 : Le samedi, la veille des ordinations diaconales et sacerdotales, la paroisse de Nganda-Tsundi était déjà en fête avec 175 jeunes confirmés et 22 couples dont les mariages ont été bénis par Mgr le Vicaire général qui a présidé la célébration eucharistique qui commençait à 16h30. Messe bien animée par la chorale Matsiminanga de kindongo. L’église était archi-comble et la joie en Dieu était au zénith. Gloire à Dieu pour le don de l’Esprit Saint aux jeunes et pour les heureux mariés. [Voir diapositives] 13-07-2017 : Mgr Ngabu, évêque émérite du diocèse de Goma, a profité de son séjour de mission néo catéchuménale au diocèse de Matadi pour venir découvrir la ville historique de Boma. Mgr l’évêque étant en mission à Muanda avec la délégation d’Evreux, c’est le Vicaire général qui a reçu mandat de l’accueillir. Il était accompagné de l’abbé Hervé Mbenza, secrétaire chancelier de Matadi, de l’abbé Fredy Masika, aumônier des jeunes et vicaire à la cathédrale, ainsi que de Mme Sandrine et Dr Bonaventure, responsables du Néo Cathécuménat qui, eux aussi, foulaient pour la première fois le sol bomatracien. [Voir diapositives] 15-07-2017 : La cathédrale de Boma a perdu l’un de ses vaillants fidèles en la personne de Papa Baudouin Tumilali, ancien membre du conseil paroissial et président du groupe musical Maranatha. Il a bâti le record de parrainage des mariages, 27 couples, avec lesquels ils forment un clan d’une centaine de couples dont les filleuls de leurs filleuls. Un beau témoignage surtout en ces temps où est mise en lumière la pastorale des familles et la promotion des mariages. La messe de ses obsèques a été présidée par Mgr le Vicaire général, ancien vicaire de la cathédrale, qui a bien connu le défunt au conseil paroissial. Qu’il repose en paix et intercède pour son « clan » pour les couples et familles de notre diocèse. [Voir diapositives] 22-07-2017 : À Yombe (dans la paroisse Saint Michel/Kizu). Obsèques de papa Fabien MAKUELA, père de l’abbé Crispin BASUESUMUKA MAKUELA. Décédé depuis le 04 juillet 2017, son corps est sorti de la morgue le vendredi 21 juillet 2017. Immédiatement après, le corps a été exposé dans l’Église Saint Charles Lwanga/Kabondo où l’abbé Dieudonné LUZOLO LAU a dit la prière. C’est après cette prière que la dépouille mortelle a été acheminée au village Yombe où il était chef du village. La messe d’enterrement était célébrée par Mgr Jean-Basile MAVUNGU KHOTO, vicaire Général. Cette messe s’est déroulée avec la concélébration d’une trentaine de prêtres, et avec la participation de plusieurs fidèles de la paroisse de Kizu venant des villages environnants, des religieux et religieuses, des amis et connaissances venus de partout. Avant de quitter le village, Mgr le vicaire général a procédé à la bénédiction de la tombe, donnant ainsi l’occasion aux habitants de Yombe d’enterrer l’illustre disparu un peu plus tard. [Voir diapositives]

 

11-06-2017 au 18-07-2017 :rétrospectives. Plusieurs événements survenus au diocèse depuis le 11 juin 2017 jusqu’à ce jour n’ont pas encore fait l’objet de partage au sein de notre famille rassemblée autour du Site Web de notre diocèse. Ainsi, avant de rattraper le temps perdu, nous voudrions vous donner l’occasion de passer rapidement en revue quelques faits survenus durant cette période. Les voici en sommaire : Visites pastorales, Mini-congrès sur le mariage et la famille, Visite canonique des Ordinandi 2017, Ordinations 2017 et Visite fraternelle et ecclésiale d’une délégation du diocèse d’Evreux au diocèse de Boma. Visite pastorales. 10/11-06-2017 : Le Vicaire Épiscopal en charge des Œuvres à la paroisse saint Quirin de Ka-Mbaku. Il y était attendu pour les confirmations, l’institution d’un chef catéchiste, des jubilés matrimoniaux et de service. Le délégué épiscopal a aussi tourné son regard habituel vers les initiatives et actions de promotion sociale et humaine dans cette contrée. Parti de Boma dans l’après-midi du jeudi, il passe toute la journée du vendredi à Kizu pour la réunion trimestrielle du Conseil d’Administration de l’Hôpital Général de Référence de Kizu, structure médicale du diocèse. Signalons qu’à la fin de cette réunion, les participants ont été informés d’une bonne nouvelle : Sr Cécile, supérieure de la communauté icm et Administrateur Gestionnaire de l’hôpital est nommée Supérieure provinciale. Elle repartira donc sous peu pour Kinshasa après une année seulement à Kizu. Le soir du vendredi, la délégation épiscopale arrive à Maduda d’où elle continuera sur Mbusa Masaka le lendemain. Avant d’atteindre Tsinzi, le chef-lieu de la paroisse St Quirin de Kaï, la délégation fait un arrêt au sous-poste Phalanga Mbuda où s’achèvent une maison de passage et la réfection de la chapelle, travaux initiés par un originaire de ce coin ; à Nkonzi Bongila en passant par Tsamvi, Zimba, Makoka, la délégation fait une pause méritée tout en visitant la nouvelle chapelle St Cyprien. Sur la route, de Maduda à Kaï, les équipes de cantonniers à la méthode HIMO et le groupe d’entraide « Mbenza » du sous-poste Luangu Mbengo, qui reconnaissent le Vicaire épiscopal leur ancien curé et accompagnateur des actions à la base, ont du mal à laisser partir la délégation. Prévue et attendue pour 14h, c’est plutôt à 16h que la délégation est accueillie à la paroisse. Après le recueillement devant le Saint Sacrement, les activités retenues au programme se poursuivent comme prévues (divers entretiens, clôture du mois marial, soirée-concert des chorales venues de tous les sous-postes ...). Une agréable soirée qui a su chasser la fatigue! Dimanche, la messe solennelle de la Sainte Trinité commence à 10h30 sous la fraîcheur que les visiteurs habituels reconnaissent facilement à ce lieu, au pied d’une portion de la chaîne de montagnes et des forêts de Mbusa Masaka. A cette célébration bien animée par la chorale sélectionnée, 89 jeunes et adultes dont 2 agents du service d’Etat affectés à la frontière sont confirmés, 1 couple célèbre son jubilé matrimonial et un autre un jubilé de service. L’institution du chef catéchiste est reportée pour une raison familiale. Dans son homélie, le célébrant rappelle la grandeur de l’amour trinitaire de Dieu et invite chaque membre de nos familles, communautés et autres organisations de vie et de travail à imiter et à concrétiser cet amour de Dieu par des gestes et actes d’unité, de collaboration, d’entente, de réconciliation permanente, d’engagement responsable et de recherche permanente du mieux-être de nos milieux, de chacun et de tous. Après cette belle messe, une bonne partie des fidèles, des représentants des MAC et autres forces vives du coin se sont retrouvés pour le repas fraternel dans l’ancien dortoir des bana malongi  réhabilitée et transformée en salle de fête ! A cette paroisse frontalière du pays et de notre diocèse, les mets et la boisson étaient aussi ceux de nos voisins dont quelques-uns, amis et membres de famille, ont traversé pour la circonstance. Dans l’après-midi, le délégué épiscopal a rendu visite aux malades à l’hôpital ; et  la soirée était réservée à une petite récréation fraternelle avec les religieuses et les prêtres. La délégation est repartie de Kaï le lundi matin après la célébration eucharistique et le petit déjeuner ; après une pause à Maduda chez le Chef de Secteur et à la paroisse, elle atteindra Boma dans la soirée. Signalons que Kaï se prépare et souhaite une autre visite épiscopale, autant que possible avant fin 2017, pour la bénédiction des chapelles de Kindamba, Nkonzi, peut-être aussi de Dongo et Kimbenza Lubota. Un appât de bonne motivation pour le travail de la route, travail appuyé par les originaires et en cours un peu partout à travers la contrée ! [Voir diapositives] 24/25-06-2017 : Le Père évêque à saint Antoine de Padoue, Temvo.  Comme d’habitude, le Père évêque ainsi que l’abbé Chancelier sont arrivés la veille ; après un passage rapide à Phatu, ils rejoignent très vite Temvo dont la route est assez bonne malgré les ponts encore en réfection. L’accueil est chaleureux ; les confirmandi, les chefs catéchistes à instituer ainsi que ceux à mettre à la retraite sont déjà présents. Tout commence par la visite au saint Sacrement. Le reste de la journée est consacrée aux activités habituelles : rencontre d’abord avec les forces vives et par la suite avec les prêtres (dimanche matin) : individuellement et communautairement. La messe, bien animée par la chorale sélectionnée, avec une forte participation des fidèles, connaît trois moments importants : confirmations, Institution des chefs catéchistes et Retraite des chefs catéchistes. Avant de quitter Temvo, le Père évêque et sa suite effectuent une visite à la communauté des frères de saint Joseph de Boma à Tsangu, où se trouve actuellement le postulantat. La visite pastorale de Temvo a été marquée par le dossier relatif à l’ « implantation de la croix et la bénédiction des villages ». Phatu est l’un des lieux où la problématique est plus que chaude. Le Père évêque n’a pas manqué d’inviter les fidèles à aimer la véritable Croix, celle de Jésus-Christ, notre espérance. [Voir diapositives] 24/25-06-2017 : Le Vicaire Épiscopal en charge des Œuvres à la paroisse saint Pierre Claver de Kilengi. À 12h45 du samedi 24 juin 2917, l’Abbé André LELO, Vicaire Épiscopal en charge des Œuvres (V.E.O.), arrive à la paroisse de KILENGI  Saint Claver. Il commence par un temps de recueillement devant le Saint Sacrement dans l’église paroissiale avec l’Administrateur paroissial, les catéchumènes et chefs catéchistes. Avant de rencontrer les forces vives, la délégation a effectué une visite des œuvres et infrastructures existant à la paroisse : les écoles (primaire et secondaire, centre de santé, décortiqueuse de riz, maison des chefs catéchistes …). Signalons la présence de trois (3) belges d’une association des amis de l’Abbé Urbain MATIMPI, ancien curé de cette paroisse. Ils étaient là depuis quelques jours pour faire aboutir un projet d’eau et d’électricité. Dimanche matin, après la bénédiction des nouvelles classes à l’Institut Mgr NDUDI NIANGA, à 10h30 commence la célébration eucharistique au cours de laquelle une jeune a reçu la Première Communion et, avec 47 autres, la Confirmation. Pendant l’homélie, l’Abbé André a invité les chrétiens en général à cultiver les qualités du Sacré Cœur de Jésus notamment la bonté qui doit déborder, aidé par le lien permanent avec le Cœur de Jésus. Quant aux catéchumènes, ils ont été invités à garder la foi ferme dans le vécu de leurs sacrements. Le tout s’est clôturé par un repas fraternel, et la délégation repartait de Kilengi à 16h10. [Voir diapositives] 01/02-07-2017 : Le Père évêque à saint Pierre apôtre de Kisama.  Ayant passé la nuit à Tshela Mbata-Ntombo le convoi épiscopal arrive vers 12h00 à Kisama ce samedi 01 juillet, sans fanfare ni trompette. La route, en réfection, présente encore des difficultés quant aux anciens ponts non encore arrangés. Il y a une promesse ferme que cette fois-ci ces ponts seront construits. Avant le dîner, le Père évêque et son équipe se rendent au sous-poste de Kisungu Mbemba inspecter les travaux en cours d’un Institut secondaire dédié au Père Jean-Marie Mbungu Mayala, « Institut Jean de la joie ». Un organisme ami au défunt Père finance ces travaux. Dans l’après-midi : une longue et belle rencontre avec les divers groupes de la paroisse ; les deux prêtres présents auront aussi leur tour de rencontre avec l’Ordinaire du lieu, d’abord individuellement puis les deux ensemble. Le diacre (devenu depuis lors prêtre) était déjà dans les courses d’ordination. La messe avec une forte participation des fidèles est enrichie par les confirmations et l’Institution d’un chef Catéchiste. Mais c’est aussi la fête patronale. Dans la soirée, le Père évêque et sa suite quittent Kisama pour aller dormir à Tshela Mbata-Ntombo. [Voir diapositives] 02-07-2017 : Le Vicaire Épiscopal en charge des Laïcs à la paroisse saint Joseph de Kidima. Le dimanche 02 juillet 2017, la communauté paroissiale de Kidima était en liesse. En effet, en ce treizième dimanche du Temps ordinaire de l'année liturgique A, la paroisse célébrait la confirmation de 43 catéchumènes et le jubilé d'or matrimonial du Directeur d'école Bernard LUKIELO KHONDE et de son épouse Jeanne MASANGA NTEDIKA. La messe était présidée par le vicaire épiscopal en charge des Laïcs, entouré des prêtres de la paroisse et de l'abbé coordinateur des ECCath, avec une forte participation des fidèles laïcs et des religieuses de la place. Dans son homélie, l'officiant a exhorté les fidèles à persévérer dans le service du Seigneur et à s'engager toujours davantage et généreusement dans la prise en charge de l'Église et de ses ministres, y compris les chefs catéchistes. Il a ensuite salué le témoignage édifiant dans et à travers le mariage des foyers chrétiens, en l'occurrence ceux des enseignants et enseignantes de notre réseau catholique. Enfin, il a rappelé à l'assemblée les principales  résolutions et recommandations du Mini-Congrès diocésain sur la famille et le mariage, qui venait d'avoir lieu à Boma la semaine précédente. À la sortie de l'eucharistie, une réception a été organisée à la paroisse à l'intention des hôtes et des jubilaires, dans une ambiance conviviale et fraternelle. MERCI [Voir diapositives] Mini-congrès sur le Mariage et la Famille. 27/29-06-2017 : Mini-congrès sur le mariage et la famille. Du 27 au 29 juin 2017 s’est tenu à Boma un mini-congrès diocésain consacré sur la famille et le mariage. Comme vous le savez, en réponse aux souhaits formulés par le colloque national qui s’est penché sur les Communautés Ecclésiales Vivantes (CEV), au diocèse de Boma l’année pastorale 2010-2011 a été suivie d’une période des trois ans, dédiée entièrement aux CEV.  L’année pastorale 2011-2012 : s’est attelée à l’implantation et la promotion des CEV partout dans le diocèse ; c’est au cours de cette année pastorale qu’a été publié le Directoire diocésain pour la pastorale des CEV. L’année pastorale suivante, l’année pastorale 2012-2013, enrichie par l’année de la foi, a mis l’accent sur la foi : bien comprendre la foi, bien célébrer l’eucharistie et intégrer les MAC, les chorales et les jeunes dans les CEV. L’année pastorale 2013-2014, dernière année du triennat, à continuer le travail d’ d’intégrer les MAC, les chorales et les jeunes dans la vie des CEV. L’attention portée sur les CEV et les expériences vécues au cours de l’année de la foi ainsi que l’annonce par le Pape François en 2013 d’un cycle des deux Synodes des évêques sur la famille ont réveillé au diocèse de Boma une grande sensibilité à la famille. Les fidèles ont d’avantage pris conscience que la famille est une véritable « Église domestique ». Aussi étai-il indiqué de l’intégrer dans le processus de la promotion des CEV, emboîtant ainsi le pas avec le Pape Jean-Paul II qui avait dit que « L’avenir du monde et de l’Église passe par la famille ». La clôture de ce mini-congrès a eu lieu à l’esplanade de la Cathédrale avec une importante célébration eucharistie à laquelle toutes les paroisses ont été représentées par au moins trois personnes [le curé ou son représentant et un couple] ; les paroisses de Boma étaient invitées à y être nombreuses, tout comme les consacrés. La chorale regroupée de la Cathédrale, appuyée par la Chorale Voix des Anges, a animé la célébration. Toutes les majorettes de la ville s’y sont déployées sur le modèle de la célébration des 135 de l’évangélisation de la RDC. Qu’on se rappelle, le 30 décembre2 016, en la fête de la sainte Famille, dans la Cathédrale Notre Dame de l’Assomption a eu la célébration eucharistique lançant l’année du mini-congrès sur le mariage et la famille. Un rite d’envoi des couples missionnaires a été célébré au cours de la messe (cf. nos éditions antérieures). Pour la clôture du mini-congrès, un rite a été célébré aussi au cours de la messe. Ci-après les principales articulations de ce rite : Accueil des couples missionnaires, apportant symboliquement les fruits de leur apostolat (cierges allumés) ; Monition introductive par l’évêque ; Procession des cierges, fruits de l’apostolat des couples missionnaires ; Bénédiction des familles ; Remise des directives et recommandations aux couples missionnaires pour la continuation de leurs apostolats auprès des familles ; Retour des couples dans l’assemblée ; Lecture des directives et recommandations ; TE DEUM. [Lire l’agenda] ; [Lire la synthèse finale lue à la fin de la messe] ; [Voir les diapositives]. Visite Canonique des Futurs diacres et Prêtres. 03-07-2017 : Visite canonique des Ordinandi. Ayant passé la nuit à Tshela Mbata-Ntombo, venant de Kisama, le Père évêque est prêt depuis 08h30 à accueillir les futurs prêtres et diacres qui font leur retraite à Kizu.  Il est 09h00 lorsque ces derniers arrivent de Kizu à Tshela Mbata-Ntombo ; avec eux il y a les abbés Albert Vuna et Richard Mavungu respectivement Chargé de la Formation Initiale et Prédicateur de la retraite.  Le thème est : « Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie » (Jn 20, 21). Après avoir eu un rapide tête-à-tête avec le Chargé de la Formation Initiale et ensuite avec le Prédicateur de la retraite, sans tarder, le Père évêque se met à rencontrer personnellement chacun des futurs prêtres d’abord et des futurs diacres ensuite. Il est 12h30 quand la visite individuelle prend fin. Puis, tous passent à l’église paroissiale pour la messe. C’est au cours de la messe, après l’homélie, que les « ordinandi » professent la foi catholique, selon le rite prévu par l’Église. La visite canonique se termine par un repas fraternel à la cure de la paroisse. Comme on peut le constater, cette visite a eu lieu non pas le samedi qui précède les Ordinations, simplement parce que le programme de la visite fraternelle et ecclésiale de la délégation du diocèse d’Évreux ne le permettait pas. [Voir les diapositives] Ordinations 2017. 09-07-2017 : Ordinations presbytérale et diaconale à la paroisse saint Paul apôtre des Nations, Nganda-Tsundi. Le rendez-vous annuel a effectivement eu lieu. C’était à Nganda-Tsundi. À la question du Père évêque : qui sont prêts à organiser les ordinations 2017 ? Les fidèles de Nganda-Tsundi, comme un seul homme, ont répondu : « Nous…nous…nous ». Ils ont gagné le pari ; Nganda-Tsundi s’est montrée à la hauteur d’une paroisse proche de la centaine. Toutes les paroisses et communautés religieuses ainsi que les originaires de Nganda-Tsundi dans diverses diasporas ont été mobilisées pour venir en aide. Grâce à Dieu, toutes ont répondu positivement, même la route a été nettement améliorée, de telle sorte que le Père évêque a pu y amener tous les jeunes en Formation Initiale et toute la délégation du diocèse d’Évreux. Ce dimanche 09 juillet, en convoi épiscopal, les premiers à quitter Tshela Mbata-Ntombo (06h00) ce sont les jeunes en Formation Initiale avec un grand véhicule de l’ITP-Tshela ; puis les Ordinandi, venus de Kizu, avec le minibus de Florentia et enfin le minibus suivi de la Jeep du Père évêque avec la délégation d’Évreux (08h30). Le Vicaire Général s’était déjà rendu la veille pour les confirmations et mariages (22 couples). Et l’animation sur place a commencé depuis vendredi 07 juillet avec la RTDN et la fanfare diocésaine. Le dimanche 09 juillet, le Père Évêque avec sa suite, notamment la délégation d’Évreux, sont accueillis par la fanfare diocésaine. Il est 09h30 quand la procession commence à partir d’une salle des classes de l’école primaire garçons. Beaucoup de monde : prêtres, religieux-ses et laïcs. C’est à la cour, à la tribune du Jubilé diamant agrandie que la messe se célèbre.  Beaucoup d’Officiels. La chorale sélectionnée est surtout de couleur féminine, elle est épatante. Particularité : les diacres sont ordonnés par S.E. Mgr Christian Nourrichard, évêque d’Évreux ; les majorettes de Tshela Mbata-Ntombo et Mbanga renforcent celles de Nganda Tsundi ; les acolytes et les lecteurs sont ceux Institués (nos grands séminaristes), aidés par trois enfants de choeur. La fête est belle, le climat est doux (Sivu), le repas copieux. Plusieurs infrastructures ont revêtu d’une nouvelle robe. Les trois nouveaux prêtres : BINDA BAKAMBANA Raymond, de Mbanga/N.D. des Pauvres ; MASIALA BAZOLA Jean-Jacques, de Mbanga/N.D. des Pauvres ; NSUAMI BUYANGU Serge, de Kuimba/N.D. Médiatrice. Les sept nouveaux diacres : BOTA NLANDU Blaise-Prosper, de Lukula/Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus ; LELO PHAMBU Justin, de la paroisse Loangu/Sainte Anne ; LONGO KIDILA Dieu-Justin, de Lukula/Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus  ; MBUNGU NGIMBI Barthélémy, de Nganda Tsundi/Saint Paul Apôtre des Nations ; MUANDA UMBA Robert de Boma/Boma II/Sacré-Cœur de Jésus ; NGOMA WOLA Raymond, de Khanzi/Saint Alphonse ; NSUNDA BINDA Emmanuel, de Lukula/Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus.[Voir diapositives] Visite Fraternelle et Ecclesiale d’une Délégation du Diocèse d’Évreux au Diocèse de Boma.  05/18-07-2017 : Une délégation de 7 membres du diocèse d’Évreux  en RDC. Il nous faut remonter un peu dans l’histoire pour mieux savourer le récit qui va suivre ainsi que sa documentation visuelle. En 1997, S. E. Mgr. Joachim Mbadu, alors évêque de Boma, envoie en Fidei donum l’abbé Alain Mabiala au diocèse d’Évreux. Cette petite graine va progressivement faire du chemin vers un arbre. Tout d’abord, du point de vue de Boma à Évreux: de la présence d’un prêtre on progressera doucement vers une présence plus étoffée; actuellement 5 prêtres de Boma travaillent comme fidei donum dans le diocèse d’Évreux, un nombre qui a été, pendant quelques années, jusqu’à 6. Chaque année, des prêtres de Boma passent leur ministère de vacances dans ce diocèse. Il a été évoqué l'idée d’envisager la présence des religieuses de Boma au diocèse d’Évreux. L’idée est encore en chantier. Ensuite, cette présence physique a engendré une présence, pourrions-nous dire « significative». Des membres de Boma occupent dans ce diocèse de charges ecclésiales importantes : membre du Collège des Consulteurs, du Conseil presbytéral, Chargé de la coopération missionnaire, chargé d’accompagner des jeunes en préparation au ministère ordonné, curés de paroisse. En outre, S.E. Mgr Christian Nourrichard, évêque d’Évreux, effectue du  05 au 19 décembre 2009 une visite fraternelle et ecclésiale au diocèse de Boma. Puis, du 16 au 25 octobre 2010, c’est-à-dire l’année suivante, S.E. Mgr MBUKA Cyprien, cicm, évêque de Boma, effectue de son côté une visite fraternelle et ecclésiale au diocèse d’Évreux. De cette visite réciproque naît l’idée d’envoyer un séminariste d’Évreux au diocèse de Boma pour quelques mois de stage. Le diocèse de Boma a eu la joie d’accueil durant l’année scolaire 2010-2011 Mr Ludovic BAZIN, séminariste stagiaire, qui, tout en partageant sa vie avec la communauté de la Cathédrale, a été professeur à l’IBM. Le Père Ludovic vient d’être ordonné prêtre dans la Cathédrale Notre-Dame d’Évreux en la solennité du Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ le 18 juin 2017 des mains de S.E. Mgr Christian Nourrichard. Durant son séjour bomatracien, Ludovic a reçu une double visite d’Évreux : d’abord le Père LE ROUX  Pascal, son curé et ami, alors curé de la Cathédrale d’Évreux ; il a séjourné au diocèse à partir du 4 janvier jusqu’au 7 février 2011. Par la suite, la même année, sont venus lui rendre visite les Pères Michel DAUBANES et Alain MABIALA respectivement Vicaire Général d’Évreux et Accompagnateur-Formateur de Ludovic. Puis encore, lors de sa visite normale des prêtres de Boma à Évreux, S.E. Mgr Mbuka est invité par son collègue d’Évreux à participer au Conseil Épiscopal; c’était le 23-10-2015. C’est au cours de cette importante rencontre qu’il est décidé d’intensifier les relations partenariales Évreux-Boma notamment en envisageant des visites mutuelles avec des délégations conduites par les évêques : 2017 : Évreux à Boma ; 2018 : Boma à Évreux. Mgr Christian annoncera même son intention d’envoyer en 2018 un prêtre Fidei donum à Boma. Ainsi, le programme échafaudé à cette occasion vient de commencer: du 06 au 17 juillet 2017, une délégation d’Évreux, conduite par S.E. Mgr Christian Nourrichard, a effectué une visite fraternelle et ecclésiale à Boma. Voici les noms des membres de la délégation : S.E. Mgr Christian, Philippe, Pierre, Robert   NOURRICHARD (Evêque) ; Père Michel, Henri   DAUBANES (Vicaire Général) ; Mme Paola, Marie Claude  DAUDRE épouse AUCLAIRE, Membre du Conseil Épiscopal ; Mme Isabelle  ALFONSI  épouse  NICOLAS, Responsable du service diocésain de la formation permanente ;  Martine, Julia, Raymonde      HUE, Responsable de service diocésain de la Coopération Missionnaire ; Père Sébastien, Emmanuel, Olivier JEAN (prêtre), curé de paroisse ; Abbé Achille TATI MBUNGU, (prêtre), Curé de paroisse. Prêtre de Boma en service au diocèse d’Évreux.C’est de cette visite que vont parler les lignes suivantes. Le séjour s’est focalisé sur quatre points d’importance inégale : 1) Civilités ; 2) Rencontres : membres de famille des prêtres en fidei donum à Évreux ;  Conseil épiscopal ; quelques plateformes des laïcs ; des consacrés ; les Jeunes en Formation Initiale (séminaristes, novices et postulants) ; Chefs catéchistes ; Conseillers paroissiaux ; des Catéchètes et autres Agents pastoraux laïcs ; des jeunes ; le monde scolaire; 3) Visites : quelques nouvelles paroisses ; communautés aumôneries militaires ;  et couvents de certaines congrégations religieuses (SSMB, SVP, FSJB, FMM, SCJM) ; certaines œuvres ; les Séminaires ; les maisons de formation religieuse ; les Prêtres et les Sœurs Aînés ; la Communauté de Boma à Kinshasa (Nzo Dikanda) ; 3) Célébrations liturgiques ; et Un peu de tourisme. Le contenu des rencontres a tourné autour des points suivants : Chefs Catéchistes : vie, ministère et fonctionnement ; Catéchètes : fonctionnement ; Mise en route de nouvelles paroisses ; Célébrations liturgiques : ordinations, Jubilé d’argent d’une chorale, messe matinale avec les fidèles dans une paroisse rurale ; Conseils paroissiaux : leur identité et leur fonctionnement ; Un doyenné : son identité et son fonctionnement ; Les écoles (maternelles, primaires, secondaires et professions) : leur identité et fonctionnement. Rapport avec l’État; Les efforts d’autofinancement de l’Église; La prise en charge du clergé; Le rôle du laïcat dans l’Église; Le fonctionnement du Conseil épiscopal; Les structures de consultation et de concertation au sein du diocèse. Nous vous donnons la joie de suivre tous ces événements à travers les photos que nous classons simplement selon les jours et les dates  [Jeudi 6 juillet] [Vendredi 7 juillet] [Vendredi 7 juilletBIS]     [Samedi 8 juillet]  [Dimanche 9 juillet]  [Lundi 10 juillet]  [Mardi 11 juillet]  [Mercredi 12 juillet]  [Jeudi 13 juillet]  [Vendredi 14 juillet]  [Samedi 15 juillet]   [Dimanche 16 juillet]  [Lundi 17 juillet]   [Mardi 18 juillet]  [Varia] . Pour mieux suivre la visite, vous trouvez aussi l’emploi du temps global [Lire emploi du temps] et quelques indications contextuelles [Contexte]. Au terme de cette visite fraternelle et ecclésiale, rendons grâce à Dieu pour tant de graces accordées à travers ces relations partenariales de plus en plus enrichissantes. Nous nous confions à Dieu : qu’Il fasse de nous de véritables témoins de son Royaume et de sa Justice. Boma a noté le rendez-vous : Ascension…Pentecôte 2018 à Evreux.

NOMINATIONS 2017-2018……..[Lire intégralement]

19/23-06-2017 : Assemblée plénière de la CENCO. Comme d’habitude, la CENCO a adressé un message aux fidèles catholiques et aux hommes et femmes de bonne volonté. « Le Pays va très mal. Debout, Congolais Décembre 2017 approche. MESSAGE DE L'ASSEMBLEE PLENIERE ORDINAIREDES EVEQUES MEMBRES DE LA CENCO. Nous, Archeêques et Évêques, Membres de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO), réunis en notre 54ème Assemblée Plénière Ordinaire à Kinshasa, du 19 au 23 juin 2017, mus par l'Évangile du Christ et éclairés par la doctrine sociale de l'Église, nous sommes penchés sur les conditions de vie de la population congolaise dont nous avons la charge pastorale. Nous sommes profondément inquiets et préoccupés par la détérioration continue de la situation économique, sécuritaire et humanitaire ainsi que par l'impasse politique actuelle »….. [Lire le message en intégralité]

18-06-2017 : Fête patronale à Saint Sacrement, Saïco. Le dimanche 18-06-2017, l’accueil se fait bien avant le carrefour de SOFORMA : quelques motards et voitures ; il est 08h25. Sur place, la foule attend déjà pour la messe ; la fanfare diocésaine accueille le Père évêque et sa suite, notamment l’abbé Chancelier, avec les traditionnels honneurs. Sans tarder, après l’habillement, la procession se met en branle. Une belle messe : beaucoup de monde, un soleil doux (c’est la saison sèche), une chorale, la sélectionnée, à la hauteur de sa tâche et une population très participative. En ce dimanche du très Saint Sacrement, la fête est plus que solennelle à Boma-Saïco : c’est la fête patronale ; c’est l’occasion choisie pour trois événements ecclésialement très significatifs et qui réhaussent l’importance de cette eucharistie : confirmations, célébration du jubilé d’argent matrimoniaux d’un couple qui est déjà à son 31è année de mariage religieux. Madame le Maire de la Ville de Boma est présente. Une belle ambiance. Au cours de son homélie, félicitant les fidèles de Saint Sacrement pour leurs efforts de bâtir leur église, le Père évêque a annoncé sa décision d’ériger Saint Sacrement en paroisse et de nommé l’Administrateur paroissial curé. Quelles ovations, quelle allégresse…quels cris de joie !!!! Voici la partie de l’homélie de cette annonce : « Awa, muzona sikimisa lukuikinu ya benu bampangi ya munu ya luzolo, bakristu ya Saint Sacrement, mpe kupesa benu lungoya samu lunthata benu memonisa mpe benu ke na kumonisa na kutuadisa quasi-paroisse ya benu. Benu pesaka mbongo samu betu kuzua parcelle yayi; benu ke na kupesa mbongo konso ngonde samu na location ya inzo ya banganga Nzambi; benu ke na kutunga inzo Nzambi kekuiza vuanda luta nnene mpe kitoko na diocèse ya betu ya mvimba. Yawu yina, na kuvingila ve, munu mebaka décision ya ku sala ti Saint Sacrement mekuma Paroisse, bika diaka ve Quasi-paroisse; na yawu, Administrateur paroissial, na anticipation ya ba nomination, mu me pona yandi Curé ya Paroisse Saint Sacrement». Un autre encouragement est venu d’un fidèle de cette paroisse, l’Abbé Drius BAMUENE SOLO, qui a envoyé, pour les travaux de l’église, une enveloppe de 1.000,00 US$. Merci Père Darius. Après la bénédiction finale, une procession avec le Saint Sacrement avec comme reposoir au carrfour “Phuela”; de là on est revenu à l’église pour la bénédiction finale. La messe terminée, le repas se prend au lieu même où la messe a été célébrée. Les invités de marque, dont le Père évêque et sa suite, se retirent après la prière conclusive du repas : il est 15h20. La messe de ce dimanche à Boma-Saïco est diffusée par la RTDN en direct à la Radio. [Diapositives

11-06-2017 : Le Vicaire Épiscopal en charge de l’Apostolat des Laïcs à Boma Sacré-Cœur, Boma II. L’abbé José-Claude MBIMBI MBAMBA, Vicaire épiscopal chargé de l’Apostolat des laïcs, a été le délégué de Mgr MBUKA Cyprien, évêque de Boma, à la paroisse Sacré-Cœur de Jésus/Boma 2. En ce jour de la solennité de la Sainte Trinité et au cours de la messe que le Vicaire épiscopal a célébrée, 30 élèves de l’Institut Kiveve I ont reçu le sacrement de confirmation, deux couples ont  respectivement célébré leurs jubilés matrimoniaux de 25 et de 50 ans et un chef catéchiste a pris sa retraite. Ce dernier, pour raison de santé, n’a pas pu participer personnellement à cette messe ; il s’est pour cela fait représenter par son épouse qui, en son nom, a reçu les félicitations et des cadeaux tant du diocèse en général que de la paroisse Sacré-Cœur de Jésus Boma II en particulier en guise de reconnaissance pour le service rendu à l’Eglise. Cette messe a connu la participation massive des fidèles et la concélébration de quelques prêtres. Après la messe, un repas fraternel a été partagé dans la joie et l’estime mutuelle. [Diapositives]

11-06-2017 : Le Vicaire en charge de la Pastorale à Lukula Saint Thérèse de l’Enfant Jésus. La paroisse Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus/Lukula a reçu du samedi 10 au dimanche 11 juin l’Abbé Pamphile MBADU KUMBU, Vicaire Episcopal en charge de la pastorale et délégué de Mgr MBUKA Cyprien, Evêque de Boma. Cette visite du délégué du Père Evêque s’inscrivait dans le cadre de la célébration de la solennité de la Sainte Trinité et, à l’occasion, il a conféré les sacrements de confirmation à 68 fidèles et de mariage à un couple; en plus, des jubilés matrimoniaux (9 couples pour les jubilés matrimoniaux de 25 ans et 6 couples ont fêté leurs jubilés matrimoniaux 50 ans) et du jubilé de 25 ans du Comitium Ntinu bapostolo (Légion de Marie) ont également été célébrés. C’est donc le dimanche que toutes les cérémonies ont eu lieu au cours de la messe présidée par le Vicaire Episcopal et concélébrée par 9 autres prêtres. Cette messe a été animée par la chorale sélectionnée Saint Jean Apôtre. La grande Église de Lukula contenait un grand nombre de fidèles venus rendre grâce au Seigneur si bien que nombreux d’entre eux n’ont pas trouvé de la place à l’intérieur. Tous ces jubilaires ont été bénis par le Vicaire Episcopal et ont reçu de ses mains les diplômes jubilaires signés par le Père EvêqueA la fin de la messe, le délégué épiscopal a partagé un repas fraternel avec tous les invités de la paroisse. [Diapositives]

11-06-2017 : Lancement de la collecte des fonds pour embellir la cour de Nzo Dikanda Kinshasa. Il est rare que le Père évêque célèbre publiquement la messe à Nzo Dikanda en dehors du traditionnel échange des vœux, qui souvent, a lieu en février. Cette année, après la messe d’échange des vœux en février dernier (cf. nos éditions antérieures), le Comité directeur de la Communauté des originaires du diocèse de Boma à Kinshasa a estimé qu’il était indiqué que le Père évêque lui-même lance la collecte des fonds destinés à améliorer la cour de Nzo Dikanda, à Kinshasa. Comme on le sait, cette cour, en terre, est souvent boueuse lorsqu’il pleut ; par ailleurs, les manifestations qui s’y passent en saisons des pluies sont souvent vécues avec inquiétude ; on est exposé aussi bien aux fortes chaleurs qu’aux pluies elles-mêmes. L’arbre situé au cœur même de la cour, bien qu’il donne de l’ombre, attaque peu à peu mais sûrement les fondations des bâtiments par l’infiltration de ses racines. C’est au vu de tout cela que plusieurs personnes intéressées à cette Maison familiale et aux rencontres qu’elle offre estiment qu’une amélioration de cette cour s’impose. Deux questions se posent et le Père évêque les a posées au cours de son homélie, et il en a suggéré des pistes de solution. Première question : quelle forme donner à cette cour, quel genre d’amélioration ? Pour cette question, le Père évêque a retenu de constituer un Comité ad hoc  chargé d’y réfléchir ; ce dernier lui donnera ses conclusions. Il sera composé de personnes du métier : architectes, ingénieurs en ponts et chaussés, environnementalistes, économistes, hommes et femmes de Dieu. Deuxième question : avec quels moyens effectuer cette amélioration ? Ici aussi, le Père évêque n’a pas mâcher ses mots : en tant qu’enfants d’une même famille, c’est à chacun de s’engager. Il a rappelé ici les paroles de l’apôtre Paul : « qui sème largement moissonnera aussi largement. Que chacun donne selon la décision de son cœur, sans chagrin ni contrainte, car Dieu aime celui qui donne avec joie  » (2 Co 9, 6-7). Il a également renvoyé à la sagesse de nos ancêtres: nsinga usietolongo ko va kuma di ngana ; kiaku kiakuveka, kingana buna kingana ; kivanu kiyukutungu ko ; ngo didi kidi manzi, ngolo ziandi ka sidi.  C’est dans ce sens que le Père évêque s’est dit heureux de voir que le Comité de la Maison a choisi ce dimanche de la solennité de la Sainte Trinité pour organiser le lancement de la collecte des fonds en vue de cette opération. « Makuku matatu matelimina nzungu, soyons ensemble pour bâtir au mieux notre Église ». Le Père évêque a ainsi encouragé l’action et souhaité qu’elle aille jusqu’au bout. Par ailleurs, le Père évêque en a profité pour confier aux frères et sœurs originaires de Boma vivant à Kinshasa une mission supplémentaire : c’est de lui trouver une parcelle dans les environs de Mongafula pour une « Nzo Dikanda II », plus particulièrement pour les étudiants prêtres aussi bien à l’Unikin qu’à l’UCC, campus de Mongafula. Ce serait aussi un autre pôle de rencontres familiales. La messe a commencé assez tard, à 11h45, cela pour deux raisons principales : saison sèche (thangu sivu) et la route principale était barrée pour raisons des travaux de voirie. En dépit de cela, il y avait foule, et des personnalités politiques n’ont pas manqué : Son excellence le Ministre de la Recherche Scientifique, Mr Heva MUAKA, l’épouse du Président de l’Assemblée Nationale, Mme Daddie MINAKU, le Conseillé spécial du Président de la République, Excellence LUZOLO (représenté car empêché au dernier moment), Honorable LUBAMBA César, Mr et Mme Umba Tito, Mr et Mme Ronsard MALONDA de la CENI, etc. A la concélébration il y avait une dizaine de prêtres ; les religieuses n’étaient pas absentes. Les sept chorales de la Communauté étaient toutes là. Après la quête normale pour la Communauté, un « Tsisani » a été organisé comme lancement de la collecte des fonds pour l’amélioration de la cour de Nzo Dikanda. Une chorale devait se mesurer avec une autre ; la septième chorale s’est mesurée avec les « non alignés », ceux qui ne sont dans aucune chorale. Évidemment, cette dernière catégorie a emporté de loin. Une messe bien animée, avec majorettes et les trois diacres de Boma, futurs prêtres. C’est véritablement la solennité de la Sainte Trinité. Un « panier de l’évêque » très copieux. La messe a pris fin à 15h30 après avoir rappelé que le 09 juillet ordination diaconale (7) et presbytérale (3), à Nganda-Tsundi Saint Paul Apôtre. À cette occasion, le diocèse de Boma reçoit des hôtes du diocèse frère d’Évreux (France) : Mgr l’Évêque, son Vicaire Général, un prêtre et trois laïcs dont deux femmes. Rendez-vous donc le 09 juillet à Nganda-Tsundi saint Paul Apôtre. [Diapositives]

30-05/04-06-2017 : Célébration du Jubilé d’or du Renouveau charismatique catholique (1967-2017). Le pape  François  a pour cela convoqué un grand rassemblement des charismatiques catholiques du monde entier à Rome du 31 mai au 4 juin 2017. Au diocèse de Boma, outre le fait que certains membres de Renouveau se sont rendus à Rome pour répondre à l'invitation du pape, sous le haut patronage de Mgr MBUKA Cyprien, une semaine charismatique a été organisée. Celle-ci s'est déroulée dans 5 doyennés (Boma, Muanda, Lukula,Tshela et Mbata Mbenge). Le thème principal développé était « Dans le paquet de la Pentecôte ». Cette semaine charismatique était consacrée à l'écoute de la Parole de Dieu et à la prière pour l'Église, le pays et les familles. L'activité a commencé le mardi 30 mai et s'est clôturée le dimanche 04 juin 2017 à 19h00 avec l'engagement de vivre la Pentecôte pour un nouveau départ. Près de 4.500 fidèles ont participé à cette semaine charismatique, parmi eux, plusieurs prêtres dont les abbés José-Claude MBIMBI (Vicaire épiscopal chargé des laïcs), Pamphile MBADU (V.E. chargé de la pastorale) et Hyppolite MUAKA (aumônier diocésain du renouveau charismatique catholique) [Diapositives]

03-06-2017 : Célébration du septième centenaire du diocèse de Saint-Flour (France). Le diocèse de Saint-Flour, en France, est en célébration de son septième centenaire et de son entrée dans son huitième centenaire. Certaines personnes ont été invitées à cette célébration dont deux évêques, un de Madagascar et celui de Boma. L’évêque de Madagascar a trois prêtres Fidei donum dans ce diocèse et quelques religieuses ; Boma a trois prêtres et deux religieuses (Sœurs Servantes de Marie de Boma) : les abbés Bunga Anatole, Norbert LEVO et Camille MBODO, ainsi que les sœurs Praxède Pfuti Pfuku et Gisèle Nkoy Boyele. Le point fort de cette célébration, qui dure depuis un temps et se poursuit encore, est la célébration eucharistique du 3 juin 2017, le veille de la solennité de la Pentecôte. Parti de Kinshasa le lundi 29 mai à 20h00, le Père évêque arrive à Bruxelles le mardi matin, 30 mai, et le même jour il fonce sur l'Allemagne (Cologne) pour voir l'abbé André-Jacques MBONGO, malade. Ils passent l’après-midi ensemble : causerie et dîner dans un restaurant. Revenu à Bruxelles le mercredi 31 mai, le Père évêque se rend en France le jeudi 1er juin, où il est accueilli à Paris Nord par l'abbé Alain MABIALA. De Paris, les deux se rendent à Versailles où, après le dîner, le Père évêque rencontre son homologue, S. Exc. Mgr Éric Aumônier, évêque de Versailles, diocèse dans lequel les abbés Antoine Ngimbi et Emery Mbadu sont en Fidei donum. Après Versailles, le Père évêque et l’abbé Alain se rendent à Sarcelles pour rendre visite à l’abbé Antoine Ngimbi, malade. L'abbé Alphonse Makanda, en Fidei donum dans le diocèse de Pontoise, dans lequel se trouve Sarcelles,  rejoint le Père évêque et l’abbé Alain à l’hôpital. De là, le Père évêque et l’abbé Alphonse se rendent à la paroisse de ce dernier pour la nuit, tandis que l'abbé Alain regagne sa paroisse au diocèse d’Évreux. Le vendredi 2 juin matin, le Père évêque prend le train pour Saint-Flour via Paris Bercy. Le Vicaire Général du diocèse de Saint-Flour et l'abbé Norbert LOVO accueillent le Père évêque à Clermont Ferrand; il faut encore plus de deux heures de voiture pour arriver à Saint-Flour, à cause des travaux sur l’autoroute. Sur place, à l’évêché, Mgr Bruno Grua, évêque de Saint-Flour, Mgr Philippe, un évêque d’un diocèse de Madagascar avec ses trois prêtres en Fidei donum à Saint-Flour, les abbés Bunga Anatole, Mbodo Camille et Phaka Emmanuel de passage sont déjà prêts pour le souper ; c’est avec une immense joie que l’hôte de Boma est accueilli autour d’une table bien garnie et inondée de vin. Le Samedi 3 juin, de toutes les paroisses du diocèse et Institutions, les fidèles arrivent à Saint-Flour en pèlerinage, malgré la pluie. Point de convergence : la chapelle de l’ancien grand séminaire ; c’est là que se prend le repas de midi, chacun ayant apporté son part. S’y retrouvent dans l’allégresse : le Père évêque ainsi que les quatre prêtres de Boma sans oublier les deux sœurs Servantes de Marie de Boma. À 16h00 : visite de quelques actions menées par le diocèse au cours de son histoire (parcours touristique avec Vidéo), spécialement avec les élus de la région. 17h00 : grand-messe à la cathédrale, célébrée par Mgr Bruno Grua avec concélébration des 5 évêques de la Province ecclésiastique (Clermont Ferrand), des deux évêques hôtes ainsi que de tous les prêtres du diocèse. Beaucoup de monde, malgré la pluie. Après la messe, un rafraîchissement avant le souper limité aux seuls  invités; le Père évêque s’y retrouve avec les prêtres de Boma sauf l'abbé Anatole Bunga, rentré avec ses paroissiens, et les deux sœurs reparties plus tôt. Dimanche 4 juin : messe de la Pentecôte à la cathédrale, célébrée par le Père évêque avec concélébration de Mgr Bruno Grua, évêque de Saint-Flour. Après la messe, dîner dans un restaurant de campagne : de nouveau Mgr Grua, Mgr MBUKA et les prêtres de Boma (plus Emmanuel) sauf l'abbé Bunga. Le lundi 5 juin, le Père évêque quitte Saint-Flour à 06h00 du matin, conduit à Clermont Ferrand par le Vicaire Général de Saint-Flour; de là, le Père évêque prend le train jusqu'à Bruxelles via Paris Nord. Mardi 6 juin, retour du Père évêque à Kinshasa. [Diapositives]

03-06-2017 : Obsèques de Mgr Philippe DINZOLELE à Mbanza Ngungu. Né le 27 mars 1948, Mgr Philippe Dinzolele, ancien Vicaire Général du diocèse de Matadi, est décédé le 22 mai 2017 à la clinique Ngaliema/Kinshasa. Après la levée du corps de la morgue de la clinique Ngaliema, la dépouille mortelle a été acheminée à la paroisse Sainte Thérèse de  Mbanza Ngungu, où, jusqu'au dernier jour de sa vie,  il a exercé les responsabilités de curé de ladite paroisse et de curé doyen de Mbanza Ngungu. Une foule immense de fidèles ont participé aux funérailles organisées par le diocèse de Matadi à la mémoire de l'illustre disparu. Plusieurs délégations sont venues de partout pour pleurer ce vaillant témoin de la Bonne Nouvelle. Mgr MBUKA Cyprien a délégué pour la circonstance l'abbé Dieudonné LUZOLO LAU pour le représenter. Plusieurs autres prêtres et religieuses de Boma ont aussi été présents à la messe d'enterrement. [Diapositives]

30-05-2017 : Funérailles de papa Arthur KHONDE TUVI. Décédé à Boma le lundi 22  mai 2017 à 03h15, son corps a été gardé à la morgue de l'HGR de Boma; la levée du corps a eu lieu le lundi 29 mai 2017. Après la sortie de la morgue un recueillement a été organisé dans l'église paroissiale saint Charles Lwanga/Kabondo. Par la suite, la dépouille mortelle a été acheminée à Tshela/Mbanga (au terrain de Kiyela) où s'est passée la veillée mortuaire. Le jour suivant, l'abbé Pamphile MBADU KUMBU, délégué de l'Évêque  a célébré la messe des suffrages en présence d'une multitude des fidèles. Cette messe a été concélébrée par une cinquantaine de prêtres. Après la messe, le corps a été acheminé dans son village natal à Kiphunzu (dans la paroisse saint Quirin / Kai Mbaku) où une autre veillée mortuaire a été organisée. Une autre messe a été célébrée au village même par l'abbé Claude NSITU MBIZI, curé doyen de Maduda avant de procéder à la bénédiction de la tombe où il repose. [Diapositives]

27/28-05-2017 : ARCAD fête ses 5 ans. 27 mai 2012 - 27 mai 2017, voici cinq ans, jour pour jour, depuis que Monseigneur l'évêque a lancé officiellement l'Association des Responsables et Cadres laïcs pour les œuvres de l'Apostolat Diocésain, en sigle ARCAD. Pour célébrer ce 5ème anniversaire, plusieurs activités ont été organisées. D'abord, une série d'émissions d'information, d'animation et de sensibilisation à la RTDN,  la Chaîne diocésaine, les deux jours précédant l'Assemblée Générale Ordinaire, qui s'est tenue le samedi 27 mai dans la Salle St Jean-Paul II, précédée par une marche de santé des membres de l'ARCAD à travers la Ville de Boma. Pour cette Assemblée Générale, les délégations de Cellules, venues de Matadi, de Muanda, du Mayombe et de Boma, se sont jointes au Comité Directeur pour l'évaluation de l'exécution du Budget 2016 et l'adoption de celui de 2017. Au cours de cette séance, un poste vacant du Comité Directeur a été pourvu et deux panneaux solaires ont été remis au Diocèse pour éclairer deux autres paroisses, après celles de Kilengi et Kai-Tshinionga. [Diapositives]  Le lendemain, le dimanche de l'Ascension, une messe d'action de grâces a été célébrée à la Quasi-Paroisse Saint Sacrement; elle était présidée par le Vicaire épiscopal en charge des Laïcs, entouré de plusieurs concélébrants, parmi lesquels figuraient l'aumônier de l'ARCAD, l'équipe sacerdotale de Saint Sacrement, le Directeur de Programmes de la RTDN et le Curé Doyen de Lukula, venu personnellement accompagner les membres de la cellule de sa paroisse. L'Eucharistie a connu une forte participation des fidèles de la Quasi-Paroisse et des membres de l'ARCAD, portant l'uniforme aux couleurs de l'Association. A la fin de la messe, le Comité récemment élu de la nouvelle Cellule de Saint Sacrement a été installé, et pour appuyer la Quasi-Paroisse en pleine construction, une enveloppe de 1000,00 USD, l'équivalent de 100 sacs de ciment, a été remise par l'ARCAD à l'Administrateur paroissial. [Diapositives] Enfin, pour clôturer les festivités, un repas amical et fraternel a été offert aux membres de l'ARCAD et aux invités dans la Salle St Jean-Paul II. [Diapositives] L'ARCAD remercie Monseigneur l'évêque pour sa géniale initiative et pour la confiance et l'espoir placés dans l'Association, elle forme le vœu d'accueillir des adhérents plus nombreux et plus engagés, en même temps qu'elle souhaite et salue une plus grande implication des prêtres dans l'accompagnement et l'animation des Cellules de leurs paroisses. Ad multos et beatos annos!

28-05-2017 : Ordination épiscopale de Mgr Oscar Nkolo. Le diocèse de Mweka, dans la Province ecclésiastique du Kasai a un nouvel évêque en la personne de S. Exc. Mgr Oscar Nkolo, cicm, originaire de Mbuji-Mayi, dans le Kasai. Il remplace S. Exc. Mgr Gérard Mulumba, émérite à l’âge de 80 ans. Cette ordination était prévue pour le 21 mai à Mweka, mais les événements d’insécurité que connaît le Kasai actuellement ont obligé les organisateurs à délocaliser ; ce qui a entraîné aussi la modification de la date. La messe a eu lieu dans la cathédrale de Kinshasa, en présence du Nonce apostolique et de plusieurs évêques de la CENCO. Le Cardinal Laurent a assuré l’ordination assisté de leurs Excellences Mgr Marcel Madila, archevêque de Kananga et de Mgr Cyprien Mbuka, cicm, évêque de Boma. À Mgr Gérard nous disons merci pour les 28 ans d’épiscopat et à Mgr Oscar : ad multos annos. [Diapositives]

23/24-05-2017 : Visite canonique du Père évêque au Grand Séminaire Abbé Philippe Ngidi. Après Mayidi, le Père évêque a effectué du 23 au 24 mai la traditionnelle visite canonique du Grand Séminaire de Philosophie Abbé Ngidi de Boma. Depuis l’année dernière, l’expérience de la surcharge a conduit le Père évêque à programmer cette visite en deux journées : la première journée est consacrée à l’écoute individuelle des membres de la communauté, Étudiants et Formateurs résidents ; la deuxième journée est dédiée à la rencontre de tous les Étudiants ensemble et de tous les Formateurs ensemble, suivie de l’eucharistie. Cette année a connu une légère modification : la rencontre individuelle des Formateurs ainsi que celle des deux étudiants malades la veille ont eu lieu le deuxième jour, juste avant les rencontres communautaires. Les étudiants sont au nombre de 37 : 14 en 1ère, 14 en 2è et 9 en 3è. Quant aux Formateurs résidents : 5, renforcé par l’abbé Chargé de la Formation Initiale qui habite au Séminaire. Les deux journées ont été clôturées par un repas fraternel ; et la deuxième journée l’eucharistie. L’assainissement de l’environnement demeure une priorité à Ngidi. Félicitations ! La nouvelle fondation fait son chemin. Courage ! [Diapositives]

20/21-05-2017 : Visite pastorale à Tseke-Mbanza. De Matadi, le Père évêque et l’Abbé Chancelier arrivent à 11h50. Ils sont accueillis par l’équipe sacerdotale, des membres de la paroisse ainsi qu’une foule d’élèves primaires et secondaires. Avant toute chose : visite au saint Sacrement. À 12h45 : diner suivi de la sieste. Les rencontres commenceront à 16h00 : d’abord les divers groupes des fidèles laïcs, puis visite chez les Frères  de Saint Joseph de Boma avant de rencontrer individuellement les prêtres de la paroisse. Le dimanche 21-5-2017 : à 07h15, Laudes suivies du petit déjeuner puis visite chez les Sœurs ICM. La messe commence à 09h00 : une messe animée par la chorale sélectionnée avec une importante et active participation des fidèles. Il y a quatre événements célébrés : fête patronale (Notre Dame de Fatima), conformations, Mise à la retraite d’un Chef Catéchiste et Jubilés matrimoniaux (25 ans et 50 ans). On n’a jamais vu une célébration aussi populaire : le Chef Catéchiste retraité ainsi que les jubilaires matrimoniaux ont drainé de foules de membres de famille, les uns venant du Mayombe les autres de Kinshasa, de Matadi et de Boma. Une allégresse extraordinaire. Après la messe, tous les Jubilaires et le Chef Catéhiste ainsi que d’autres personnalités de la paroisse sont invité à partager la table avec le Père évêque dans une des salles chez les Sœurs ICM. C’est à la fin du repas que les novices restés à Mayidi rejoignent le Père évêque à Tseke-Mbanza pour partir ensemble à Boma. Il Ets 18h00 quand le convoi épiscopal arrive à l’évêché. La journée se clôture par le souper à l’évêché. [Diapositives]

17/19-05-2017 : Visite canonique à Mayidi. Après la visite canonique de la Propédeutique (voir nos précédentes éditions), Mgr l’Évêque, accompagné de l’Abbé Chancelier, Dieudonné Luzolo, du Chargé de la Formation Initiale, Abbé Albert Vuna ainsi que des novices des SSMB et FSJB, quitte l’évêché ce mercredi 17 mai 2017 à 07h00, pour le Grand Séminaire de Mayidi en vue de la visite canonique des séminaristes de Boma, nos Théologiens. Après une escale à Kimpese chez le père Charles KUSIKA, Rédemptoriste, pour le repas, le convoi arrive à Mayidi à 18h00 ; le retard est dû à cause d’une déviation entre Kimpese et Mbanza Ngungu qui provoque un embouteillage monstre et une petite escale à Kisantu pour présenter les civilités à l’évêque, Mgr Fidèle Nsielele. Le Recteur, l’équipe des Formateurs ainsi que les séminaristes de Boma sont là pour accueillir les hôtes de marque. Après le souper, les novices SSMB se rendent à Kisantu auprès de leurs consœurs pour la nuit, d’où elles partiront chaque matin pour Mayidi dès la messe matinale. Tan disque l’unique novice FSJB loge au séminaire. La nouveauté dans ce convoi, c’est que le Père évêque voyage avec les novices (première et deuxième année pour les SSMB et deuxième pour les FSJB). Cette présence des novices a une double signification : d’une part, le Père évêque a voulu que ces jeunes en Formation Initiale connaissent les lieux et les contextes où leurs frères futurs prêtres étudiant ; d’autre part, le Père évêque, après avoir donné le cours d’ecclésiologie et des ministères à ces novices, il est intéressant que ces jeunes voient se fait le rite de l’Institution aux ministères de Lecteur et d’Acolyte. C’est dans ce sens que les jeunes novices sont restés au Séminaire du 17 au 20 mai, pour ainsi avoir l’occasion de participation à l’Institution qui a eu lieu le samedi 21 mai, présidée par S. Exc. Mgr Fidèle NSIELE, évêque de Kisantu. Les novices sont restés à Mayidi avec l’Abbé Albert Vuna, Chargé de la Formation Initiale, et ont rejoint le Père évêque à Tseke-Mbanza le dimanche 21 mai dans l’après-midi d’où le convoi au complet a regagné Boma. Les novices ont vécu un véritable voyage touristique et familial. Les novices SSMB ont même la joie, au théâtre du jeudi 18 mai soir, de maquiller les acteurs au rôle féminin et aussi d’orner la chapelle pour la cérémonie de l’Institution aux ministères du 20 mai. Aux dires de tous : une expérience à maintenir. De la visite canonique. Ȧ ce jour d’arrivée, 17 mai, après le souper, le Père évêque rencontre les 6 étudiants de la quatrième année tandis que le Chargé de la FI rencontre ceux de la première année. 18-05-2017 : journée des rencontres : le reste des séminaristes (1ère, 2è et 3è années). 19h00 : après le petit déjeuner, le Père évêque rencontre le Recteur et ensuite toute l’équipe des Formateurs. C’est par cette rencontre que prend fin la visite canonique. Avant de quitter Mayidi, photos de famille. Il est 10h10. [Diapositives……….(a)          ……………(b)          ……………(c          ……………(d)]

13/14-05-2017 : Le Vicaire Épiscopal en charge des Œuvres à Loangu Sainte Anne. L’équipe qui doit accueillir la délégation de Boma aura passé une bonne partie de la journée du samedi à l’ITAV où Mgr l’évêque a effectué une visite pastorale depuis le matin. Le curé, l’Abbé Gustave … a prévenu le délégué épiscopal, l’Abbé André Lelo, Vicaire épiscopal en charge des œuvres, et lui a proposé d’arriver plutôt en début de soirée. Après une mise au point sur le programme, les visiteurs sont invités au repas du soir avec quelques membres de la communauté paroissiale. L’après-repas jusqu’au coucher est détendu, ponctué par des échanges, notamment avec les prêtres de la paroisse et la seule religieuse présente de la communauté des SSP. Le lendemain, la journée commence par les laudes à la sacristie de l’église paroissiale, suit le petit déjeuner puis la messe à 9h45. La cour a été bien aménagée et accueille du monde venu des sous-postes. Le mariage et l’institution du chef-catéchiste prévus n’auront plus lieu ; c’est reporté, mais la pose de la première pierre pour la construction de la grotte et les confirmations sont bien au programme. 90 jeunes (51 filles et  49 garçons) sont confirmés au cours de la célébration eucharistique de ce 5ème dimanche de Pâques. Dans son homélie, s’appuyant sur les lectures du jour, le célébrant a insisté sur la responsabilité et le plein engagement de chacun(e), jeune et adulte, dans le service que nous confie le Christ, à travers nos différents ministères, pour la continuité de son Eglise. Belle et douce journée de fête et de prière ! Ni pluie ni trop de soleil ! Bravo à la chorale sélectionnée et à la commission liturgique paroissiale, non seulement pour la bonne animation, mais aussi pour la référence aux dispositions récemment rappelées dans le nouveau directoire diocésain sur la liturgie ! Après le repas fraternel, le délégué épiscopal a épuisé son programme en terminant par un entretien avec les membres du CPAE et quelques représentants des structures associatives de développement. Il était près de 16h quand la délégation partait de Luangu Sainte Anne. [Diapositives]

14-05-2017 : Célébration eucharistique à L’Université Président Joseph Kasa Vubu (U.K.V.). Il est 09h55 lorsque le Père Évêque et sa suite sont accueillis par la fanfare diocésaine à la cour des locaux de l’IBM utilisés par l’UKV ; après la fanfare, un bouquet de fleurs et un accueil par certaines personnalités. La messe commence à 10h10 dans la chapelle de l’IBM, organisée par l’aumônerie catholique de l’enseignement supérieur et universitaire ; la messe connaît une importante affluence : Madame la Recteure ainsi que le comité de gestion de l’U.K.V., certains professeurs, les étudiants consacrés de l’ESU de Boma, plusieurs professeurs prêtres de l’ESU, plusieurs étudiants laïcs catholiques sont au rendez-vous. À l’autel, le Père évêque est entouré des prêtres étudiants et professeurs dans l’ESU. La chorale « étoile du ciel » et la chorale saint Jean Paul II aux couleurs plus locales se mettent ensemble pour animer cette messe : très épatant. Le caractère festif de la messe et de la journée est renforcé par le fait qu’il y des baptêmes, des confirmations, des premières communions, ainsi que la première sortie de la Chorale saint Jean Paul II, une chorale de l’ESU mais en langue locale. Cette chorale est parrainée par la chorale saint Paul de Kabondo dont certains membres ont été présents. La journée se clôture, comme il fallait s’y attendre, par un repas fraternel : les invités de marque sont accueillis au guest des professeurs. Sur le chemin de retour, le Père évêque et sa suite s’arrêtent à la PDS (Mabaku) pour voir les malades. [Diapositives]

13-05-2017 : ITAV Saint Benoît, Tseke-Temba. En ce samedi 13 mai, l’ITAV/Loangu (Tseke-Temba) a connu trois événements majeurs : fête patronale, confirmations de quelques élèves et bénédiction de la première station du Chemin de la Croix. Le Père Évêque ainsi que l’abbé Chancelier arrivent ce matin, un peu avant 10h00. Accueillis bien avant km 111 par le curé de Loangu, le Préfet de l’Itav et quelques membres de l’école, le Père Évêque et l’abbé Chancelier sont escortés jusqu’au site de l’école où un groupe plus important les attend. L’entrée à partir de km 111 suppose une gymnastique de la part des chauffeurs ; il faut se faire guider car des petits ponts y dérangent. Les travaux sont en cours pour améliorer cette entrée. La messe commence à 10h30, à la cour de l’école. Les élèves animent la messe avec l’appui d’une chorale de la paroisse saint Luc de Nsioni. Plusieurs personnes sont invitées du monde scolaire, du monde des consacrés et de la population des environs. Saint Benoît est désormais le saint Patron de cette école ; Ora et labora constitue la devise. Le lieu est baptisé « Cité Verte » à cause de son environnement vert. La messe se clôture par la bénédiction de la première station du Chemin de la Croix à bâtir sur une des collines qui entourent l’Institut. Toute l’assistance s’y est rendue en procession. Après la bénédiction de la station, le Père Évêque procède à la bénédiction finale. Un repas fraternel, au lieu où a eu l’eucharistie, clôture la journée. Une belle journée, une ambiance très festive. Tseke-Temba présente un beau visage, propre et accueillant. Espérons que nous aurons plus d’élèves dans l’avenir. [Diapositives]

11-12-2017 : Mamans Catholiques à l’évêché. Les Mamans Catholiques de la Cathédrale ainsi que quelques-unes des autres paroisses de Boma ont passé la soirée avec le Père évêque, accompagné de l’abbé Chancelier et de l’abbé aumônier paroissial des Mamans Catholiques de la Cathédrale, l’abbé Joachim, secrétaire du Centre Pastoral et Notaire.  On s’attendait à un groupe d’une vingtaine des Mamans, mais comme d’habitude, elles ont surpris le Père évêque : elles étaient près de cinquante ; Maman Maire de la Ville était du nombre. La salle de Conseil n’a pas suffi pour les contenir, plusieurs étaient dehors. Deux points essentiels à l’ordre du jour : 1) la préparation du pèlerinage des Mamans Catholiques en Europe ; 2) l’initiative des Mamans Catholiques Junior. Après l’intervention de la Présidente des Mamans Catholiques de la Cathédrale, qui a présenté le status questionis sur les deux points, la parole a été donnée au Père évêque. Concernant le pèlerinage, ces points ci ont été retenus : a) envisager ce pèlerinage en 2018, de préférence au mois de mai ; b) lieu : Rome ; c) négocier un groupe en Belgique ou en France auquel s’associer ; d) chercher une ligne aérienne vers Bruxelles ou Paris la moins chère ; e) savoir qu’il s’agit d’un pèlerinage et non d’un voyage touristique ; f) chacune doit penser à son passeport, à son billet et aux moyens pour le séjour sur place ; g) le Père évêque continuera à faire les démarches pour une issue heureuse du projet. Quant aux Mamans Catholiques Junior : le Père évêque a précisé qu’aucune décision de l’autorité compétente n’a été prise à ce propos ; mais, l’autorité a estimé que cette initiative devait être soumise à un discernement pour éviter des confusions. En effet, au diocèse, pour beaucoup, parler de Maman Catholique c’est penser à la Cathédrale (un Mouvement de ville), c’est penser à un Mouvement à côté des autres Mouvements d’Action Catholique présents au sein du diocèse. Or, il n’en est pas ainsi ; toutes les mamans de l’Église catholique, sont des Mamans Catholiques. Dans la coutume de chez nous, le mot maman est très extensive, très élastique, elle est pratiquement synonyme de femme. Dans ce sens, toute femme est maman et donc y compris les jeunes filles. Mais à cause de l’imprécision encore existant autour de Maman Catholique et pour ne pas induire les jeunes filles ou filles enfants dans l’erreur et les empêcher ainsi d’entrer dans des Mouvements d’Action Catholiques, il n’est pas actuellement indiqué d’encourager cette expérience. La soirée s’est clôturée par un repas copieux apporté par les Mamans Catholiques. À part la nourriture préparée, les Mamans Catholiques ne sont pas venues mains vides ; elles ont aussi apporté des cadeaux au Père évêque : nourriture et boisson. Belle soirée, belle ambiance, très maternelle. [Voir diapositives]

07-05-2017 : À la Propédeutique Jean Marie Vianney, Fête patronale. Comme on le sait, le 08 mai, date de la naissance de saint Jean-Marie Vianney, a été retenu par notre diocèse comme la fête patronale de notre Propédeutique dont Jean-Marie Vianney est précisément le saint Patron. Cette année, pour diverses raisons, et aussi pour associer beaucoup de fidèles à cet événement, la fête a été anticipée le dimanche 07-05-2017. Depuis quelque temps aussi le Père évêque profite de cet événement pour effectuer la visite canonique de la communauté. Ainsi, ce vendredi 05-05-2017, à 17h00, le Père évêque, en compagnie des abbés Chancelier et le Chargé de la Formation Initiale, abbé Albert VUNA, quitte Boma pour aller dormir à Kangu afin d’effectuer la visite canonique le samedi 07 mai dès le matin. Il est 19h50 ce vendre 05-05-2017 lorsque le convoi épiscopal arrive à la Propédeutique, accueilli par le Recteur et deux étudiants, les autres étant déjà au théâtre présenté par les Propédeutes dans « Nzo Bingimbula ». Sans trop tarder, c’est le souper. Après le souper, le Père évêque se retire pour le repos de la nuit, tandis que sa suite se rend au théâtre. [Diapositives] Le lendemain matin, 06-05-2016, à 07h00 : Laudes à la Propédeutique, suivies du petit déjeuner. [Diapositives] À 08h30, le Père évêque commence la visite canonique avec les étudiants de la première année, qui sont 11, puis ceux de la deuxième (11), en outre les Formateurs résidents (3). Parallèlement à la rencontre de Père évêque avec chaque étudiant, le Chargé de la Formation Initiale fait de même. Après la rencontre individuelle, le Père évêque fait la restitution d’abord aux Formateurs puis à toute la communauté [Diapositives] avant de passer à la messe, suivie du repas de midi. [Diapositives] Après-midi, à 17h00 : le Père évêque rencontre individuellement en visite canonique les Finalistes du petit Séminaire de Mbata-Kiela : ils sont dix, en compagnie de l’abbé Recteur, Alain MALUNDAMA. [Diapositives] Dimanche 07-05-2017 : Laudes à la Maison CICM. La messe commence à 08h30, tous les prêtres du site de Kangu sont présents pour la concélébration y compris ceux du petit Séminaire. La messe connaît quatre événements significatifs : la fête patronale de la Propédeutique, les confirmations de quelques petits Séminaristes et élèves de l’ESEKA, l’ouverture du mois marial et le dimanche des vocations. Une belle messe bien animée par la chorale sélectionnée sous un ciel assez clément. Juste après la sortie de la messe, dans le couloir de l’église, le Père évêque prie et bénit les finalistes du petit séminaire, du Lycée et de l’ESEKA, candidats aux examens d’État édition 2017. [Diapositives] Après la messe, la réception pour les invités, a lieu à la Propédeutique : discours du Président des Propédeutes, discours du Recteur, mot du Père évêque et enfin repas. [Diapositives]  Le Père évêque et sa suite regagnent Boma avec escale à Kidima pour saluer l’abbé Romain Lula. Il est 15h00 quand ils quittent la Propédeutique.

28/04-02/05-2017 : Le Directeur National des Œuvres Pontificales Missionnaires en visite au Kongo Central. Le Directeur National des Œuvres Pontificales Missionnaires a séjourné  dans le Kongo Central, principalement au Diocèse de Boma, du 28 avril au 02 mai 2017. Sa visite s’inscrivait dans le cadre de la célébration de la 54è semaine mondiale de prière pour les vocations qui a pris fin le quatrième dimanche de Pâques, dimanche du Bon-Pasteur. Ce dimanche est généralement consacré à la promotion de l’Œuvre Pontificale Missionnaire de Saint Pierre Apôtre, une des quatre Œuvres Pontificales, fondée par Jeanne et Stéphanie BIGARD en 1889, qui soutient les maisons de formation religieuse (Petits et Grands Séminaires, Noviciats et Postulats…).  Le Révérend Père Godé MANUNGA s’est fait accompagner de Monsieur Alain, secrétaire du Bureau National des OPM, du Révérend Abbé Matthieu : Directeur Diocésain des OPM du Diocèse de Lisala dans la Province Ecclésiastique de Mbandaka; du Révérend Abbé Basile : Directeur Diocésain des OPM/Matadi et son Collaborateur Monsieur Daniel MPANZU. Le soir de leur  arrivé, le Directeur National des OPM et sa suite, ont été cordialement reçu, autour d’un repas fraternel, par le Père Évêque accompagné de ses proches collaborateurs dont le Secrétaire Chancelier, les trois Vicaires Épiscopaux et la Révérende Sœur Georgette NKOY, Déléguée Épiscopale à la vie consacrée. Le Samedi 29 avril matin, après la célébration eucharistique à la Chapelle épiscopale, le Père Directeur et sa suite ont pris part à une page magazine sur la RTDN organisée par le Révérend Abbé Valentin LUZOLO,  Directeur Diocésain des OPM/Boma,  avec les représentants de différentes congrégations œuvrant au diocèse. Cette émission avait pour objectif faire connaitre les congrégations représentées, vulgariser leurs charismes et leurs modes de recrutement des candidats. Ceci, en vue de susciter et de stimuler  les vocations au sein de la jeunesse diocésaine. L’après-midi du même jour, le convoi du Directeur National a pris le chemin du Mayombe avec pour visée : visiter les différentes maisons de formation religieuse. Il était 15h lorsque la délégation arrivait au postulat des Sœurs de Saint Vincent de Paul, Servantes des pauvres à LUKULA. Là était organisé le repas de midi et échanges avec les postulantes ainsi que leurs formatrices. La soirée de ce jour se clôturait par la visite à Mbata-Kiela dans une ambiance de joie et d’espérance. Les petits séminaristes et leurs formateurs n’ont pas manqué de l’exprimer par des mots justes.  Le dimanche 30 avril 2017, après l’Eucharistie en l’église paroissiale de Sainte Marie de Kangu, le Père Directeur a été reçu au Séminaire Propédeutique où s’étaient retrouvées toutes les maisons de formation de la place et a été témoin de la visite des chrétiens de Moanda venus encourager nos jeunes en formation, par leur mot d’encouragement et les dons en nature. Ceci a motivé le Père Directeur à remercier l’ensemble de l’Église de Boma pour cette volonté de bien éveiller l’esprit missionnaire et encourager le dynamisme pastoral prôné par Son Excellence Mgr Cyprien comme son Pasteur. Après avoir visité les Noviciats des Sœurs Servantes de Marie et celui des Frères de Saint Joseph, le cortège a repris la route de Boma avec arrêt à la Maison Blanche de Lukula. La soirée a été organisée à la maison généralice des Sœurs Servantes de Marie à Mbangu : repas et échanges avec les sœurs sous la modération de la Sœur Georgette Nkoy comme Vicaire Générale de la Congrégation. Le lundi 01 mai 2017 était consacré à la visite au Grand Séminaire Abbé Ngidi autour de midi, suivie de la  visite de la ville de Boma et le soir, la réception à l’évêché par le Père Évêque autour d’un repas fraternel avec la communauté sacerdotale de la Procure diocésaine. C’est finalement le matin du mardi 02 mai 2017 que la délégation du Bureau National des OPM a quitté Boma pour Kinshasa après escales à Matadi (Évêché), Kisantu (Évêché) et au Grand Séminaire  de Mayidi. [Diapositives]

28.04.2017 : Funérailles du chef catéchiste Pamphile MUANDA KUMBU. Décédé le mardi le 18 avril 2017 à l’âge 67 ans et de  façon inopinée à la forêt où il s’était rendu seul, son corps a été retrouvé dans la nuit vers 19h00 et placé par la suite à la morgue de Lukula. Le 27 avril 2017, la dépouille mortelle est sortie de la morgue et acheminée à Patu pour la veillée. Pour mémoire, monsieur Pamphile MUANDA KUMBU a été chef catéchiste de la paroisse Saint Antoine de Padoue/Temvo pendant 40 ans. Comme chef catéchiste, il a rendu service respectivement aux sous postes Temvo (9 ans) et Patu (31 ans). La messe d’enterrement a été célébrée par l’abbé Dieudonné LUZOLO LAU, secrétaire-Chancelier, avec la concélébration de plusieurs prêtres que le défunt a connu comme curés, comme vicaires, comme stagiaires à la paroisse de Temvo ou simplement comme amis. La nature même du décès a drainé un grand nombre de fidèles de la paroisse saint Antoine de Padoue et ceux venus d’ailleurs pour rendre hommage à ce vaillant témoin de l’Evangile du Christ mort et ressuscité. Après la messe, toutes les chorales de Patu ont constitué une seule chorale et ensemble, avec les autres  fidèles présents aux obsèques, ils ont accompagné le cortège funèbre avec des chants jusqu’au cimetière. [Diapositives]

23-04-2017 : Quatre couples joséphites se marient dans le Seigneur. Qu’on se rappelle, la famille joséphite du diocèse [les Frères de Saint Joseph de Boma, les chorales Saint Joseph et Sainte Joséphine, les élèves du complexe scolaire Saint Joseph ainsi que les membres du Mouvement d’Action Catholique « Joséphite »] s’était retrouvée de façon anticipée le 19 mars 2017 pour une messe d’action de grâce à l’occasion de leur fête patronale. C’était à la paroisse Christ-Roi, Boma Kalamu, avec une messe célébrée par le Père évêque. Déjà à cette occasion, on voulait célébrer des mariages. Mais étant donné que c’était en plein carême, la célébration des mariages a été renvoyée à une date ultérieure. Et c’est le dimanche 23-04-2017 qui a été retenu et cela à la paroisse Saint Charles Lwanga, Boma Kabondo. Le Père évêque et sa suite arrivent sur le lieu à 08h25 ; ils sont accueillis par le curé ainsi que les couples prêts à se marier religieusement ainsi que leurs témoins. La messe commence à 08h30 ; les curés de Boma Sacré-Cœur, Mama ya Luzingu, et un vicaire de Saint Sacrement sont aussi présents car parmi les quatre couples certains viennent de ces trois paroisses. L’église est pleine, certains fidèles doivent se tenir dehors. Une eucharistie bien animée ; une belle et active participation des fidèles ; les nouveaux mariés [des couples déjà avancés en âge] sont très heureux ; la paroisse a réservé à chaque couple comme cadeau : une attestation, une grande lampe torche de marque chinoise et une bible. Les festivités communes ont pris fin avec le repas fraternel pris au Centre Luzolo, chez les Sœurs Franciscaines de Marie. [Diapositives] Dans la soirée de ce même dimanche 23-04-2017 : Concert musical par la Chorale « Étoile du Ciel ». Parmi les chorales françaises de la ville de Boma il y a la Chorale « Étoile du Ciel » du M.I.E.C, chapeautée par l’Aumônerie catholique des ESU. Chaque année cette Chorale ne manque pas d’offrir un concert. Tout a commencé à 18h00, dans la salle Jean Paul II ; le Père évêque, l’abbé Chancelier et l’abbé recteur de Ngidi, Vicaire Épiscopal en charge des Laïcs et d’autres prêtres et consacrés étaient au rendez-vous. La RTDN a retransmis l’événement intégralement et en direct. Deux moments importants : la première partie, musique classique ; la deuxième partie, Gospel et musique locale (RDC) ; deux chants italiens ont fait jointure. L’alléluia du Messie de G. F. Haendel, tellement bien exécuté, qu’il a été chanté deux fois de suite par la Chorale « Étoile du Ciel » et une troisième fois par l’ensemble des membres présents dans la salle évoluant dans une quelconque chorale française du diocèse. Le thème général du concert était : « Le tombeau est vide, nous sommes sauvés ! ». Après la prière d’ouverture est venu le mot d’introduction de l’abbé Aumônier, Dominique Phumu. À la fin, le mot de remerciement de l’Aumônier a précédé le mot d’exhortation du Père avant la prière de clôture et la bénédiction finale. Il était 20h15. [Diapositives]

 22-04-2017 : Messe à Kikobo. Dans une ambiance très familiale, familiers, amis et connaissances se sont retrouvés ce samedi 22-04-2017 à Kikobo, à un km de Manterne, dans la ferme de papa Célestin Nyimi pour une messe d’action de grâce sollicitée par ce dernier à l’occasion de ses 79 ans d’âge. C’était une occasionne or pour papa Célestin d’inviter le Père évêque à lui rendre visite et à célébrer cette eucharistie. Papa Célestin, homme de l’agriculture et de l’environnement, ancien fonctionnaire de l’État, a aménagé sa ferme comme un beau parc, très agréable et très paisible. Parmi les convives, outre ses voisins, quelques fidèles de la paroisse de Lovo, notamment la chorale et les enfants de Chœur, il y a eu les membres des familles et des originaires de Dizi-Singini, région d’origine de papa célestin. Parmi les convives, pas mal de consacrés, prêtres et religieuses. La messe a commencé à 09h30, chantée par une chorale de la paroisse de Lovo. La messe a eu lieu dans une des paillotes avec, évidemment, plusieurs personnes au-dehors. Après la messe un repas fraternel dans une ambiance très familiale. Le Père évêque s’y est rendu avec l’abbé Secrétaire-Chancelier, A. Dieudonné Luzolo Lau. [Diapositives]

16-04-2017 : Jubilé d’or de la Chorale « Lufutumuku » de Tshela Mbata-Ntombo. Ils tenaient à célébrer avec le Père évêque. Très tôt le matin de Pâques, le Père évêque et sa suite, en route vers Mbata-Ntombo. Le convoi est accueilli à l’entrée de Tshela, une délégation conduite par le curé doyenné, abbé Gabriel Tsasa. De là, escorte jusqu’à Mbata-Ntombo. Après le petit déjeuner, la messe commence à 10h00. La Chorale « Lufutumuku » est, bien sûr, à la commande. Tout de la lumière et remise du diplôme à la Chorale jubilaire. Le cœur de 50 bougies est doublement représenté : la couronne de 50 bougies au milieu et un autre grand cœur tracé à même le sol orné de 50 bougies. Une prière est dite sur la Chorale ; le diplôme jubilaire ne manque pas. [Diapositives] Tout respire l’air festif ; le ciel est très ensolleillé ; après la prière postcommunion : cérémonie] Après la messe, réception dans une des salles de l’ITP [Diapositives] Dans l’après-midi, le Père évêque, entouré de l’abbé Chancelier et de l’abbé aumônier diocésain des jeunes, abbé Jean-Liévin Malonda, rencontre les enfants de chœur et les majorettes des paroisses Notre Dame des Pauvres, Tshela Mbanga et Saint Jean Apôtre, Mbata-ntombo : belle rencontre sur la connaissance religieuse : paroisse, diocèse, Église, ministres…etc. Très sympa… «Un sucré» et des biscuits sont servis aux enfants. [Diapositives] Le lundi 17-04-2017, après avoir eu quelques audiences, le Père évêque et sa suite quittent Tshela-Mbata-Ntombo, escorté jusqu’à la sortie de Tshela. Il est 12h50 lorsque l’équipe épiscopale arrive à Lukula : repas à la cure, quelques audiences. Il est 18h00 lorsque le Père évêque regagne l’évêché. Ce même jour de Pâques, le 16-04-2017 : Messe à la prison de Boma, célébrée par  l’abbé Hygin LELO, Aumônier de la Prison de Boma. La messe a été animée par la chorale des prisonniers eux-mêmes. Mademoiselle Maria Dolores a accompagné l’abbé Hygin. Ils ne sont pas partis mains vides : avec eux ils avaient de la nourriture préparée, ainsi que des biens en nature : du lait, du sucre et du sel. Les quelques mamans en prison (on peut voir dans les images leurs enfants) se sont occupées de distribuer la nourriture à leurs collègues. Véritable fête en prison. La messe, bien animée, a commencé à 09h15 et pris fin à 11h30. [Diapositives] Toujours ce même jour de Pâques, le 16-04-2017 : le Vicaire Général était à la quasi-paroisse Bienheureux Isidore Bakanja où l’on peut voir l’avancement de la nouvelle cure, style moderne comme les maisons du quartier. [Diapositives].

15-04-2017 : Veillée pascale à la Cathédrale Notre Dame de l’Assomption. Comme de coutume, le Père évêque a célébré la veillée pascale à la Cathédrale. Les cérémonies ont débuté à 19h00. Tout s’est passé sans faille : bénédiction du feu, procession de la lumière, célébration de la nuit pascale, Parole de Dieu, etc. Au cours de la messe il y a eu trois jeunes adultes baptisés, un garçon et deux filles. C’est la Communauté Famille Chrétienne qui a apporté le panier de l’évêque. La soirée a pris fin avec le rafraîchisse[ment offert dans la salle saint Antoine. [Diapositives……..(a)       Diapositives………(b)] [Lire le Message épiscopal]  [Visionner le Message épiscopal]

14-04-2017 : Vendredi saint à Ngidi. Le Père évêque encore à Ngidi, avec les grands séminaristes et le quartier ecclésial saint Philippe. Le chemin de la croix débute à 16h00, devant les tombes des anciens Vicaires Généraux. Il est animé par une équipe mixte : séminaristes et membres de la communauté du quartier ecclésial, tout comme la passion, chantée, l’est aussi par une équipe mixte. L’église est pleine ; de telles cérémonies emballent les gens. Tout se passe très bien : passion, homélie, prières des fidèles, adoration de la sainte croix et communion. [Diapositives]

13-04-2017 : Jeudi saint à Ngidi. Cette année, le Père évêque a prié le jeudi saint avec la communauté du grand séminaire abbé Philippe Ngidi et le quartier ecclésial saint Philippe, en processus de création d’une nouvelle paroisse. Accueilli par l’abbé Recteur, José-Claude MBIMBI, sans tarder, le service cultuel a commencé. Il était 17h00. Les abbés formateurs du séminaire ont concélébré ainsi que l’abbé Chancelier, Dieudonné Luzolo, et l’abbé Jules KIENGA présent pour des enseignements. La messe était animée par la Chorale du Quartier ecclésial. Au départ peu de gens à cause de la pluie, mais finalement l’église était bien pleine. La soirée s’est clôturée par un repas fraternel dans une des salles du grand séminaire. [Diapositives]

En marche vers le mini-congrès diocésain sur la famille. Comme on le sait déjà, il est prévu qu’à la fin du mois de juin de cette année se tienne à Bomaun mini-congrès diocésain sur la famille. Qu’on se souvienne : le vendredi 30-12-2016, au cours de la messe, une cérémonie d’envoi des « missionnaires de la famille » a eu lieu ; il s’agissait de neuf couples, pris des neuf paroisses de la ville et représentant les neuf doyennés du diocèse, envoyés avec une mission particulière, celle d’être, auprès des autres doyennés, des messagers de la Bonne Nouvelle de la famille, mission placée sous la houlette de Mgr le Vicaire Général. que chaque couple devait accompagner dans chaque doyenné pour une catéchèse et formation relatives à la famille. À cause des abus de plus en plus nombreux autour de la tradition de la « dot » et ses conséquences dans la célébration des mariages et la vie des familles chez nous, c’est cette question de la doSt que Mgr l’évêque a choisie comme point de départ pour aider les délégués de toutes les paroisses du diocèse (prêtres, religieux/ses, couples, fiancés, jeunes) à réfléchir et échanger, à la lumière de la Parole de Dieu, sur les valeurs chrétiennes de l’amour, du mariage et de la famille qu’ils sont appelés à promouvoir. La formation et les échanges devront se poursuivre dans les paroisses. Après Muanda, 27 et 28 janvier,  et Tseke Mbanza le 22 février 2017 , [voir diapositives]gr le Vicaire Général a été à Maduda du 28 février [voir diapositives], à Tsanga-nord [Kuimba] du 1er au 2 mars soir [voir diapositives], à Mbata Mbenge, où il a aussi réuni les jeunes prêtres ordonnés en 2011, le 4 mars [voir diapositives], à Tshela Mbata Ntombo du lundi 6 soir au mardi 7 mars [voir diapositives], à Lukula la journée du 8 mars [voir diapositives], à Kangu, où il a aussi réuni les jeunes prêtres ordonnés en 2014, du mardi 14 matin au mercredi 15 mars midi [voir diapositives] ; cette série de sessions s’est clôturée à la Cathédrale de Boma le lundi 17 avril  pour les paroisses du doyenné de Boma [voir diapositives]. Une expérience riche en couleurs en vue de la reconstruction de nos familles.  Le rendez-vous est pris pour le mini congrès diocésain où le thème reviendra en débat pour des orientations pastorales.

09-04-2017 : Visite pastorale à Kaï-Tshinionga. Qu’on se rappelle : La quasi-paroisse Saint Kizito de de Kaï-Tshinionga, dans le doyenné de Muanda, a été créée en 2012, il y a maintenant 5 ans. La quasi-paroisse, située dans un gros village, elle est sur la route Boma-Muanda, entre Khanzi et Luibi. Le premier Administrateur paroissial, l’Abbé Gabriel OLENGA, d’heureuse mémoire ; il n’a pas fait longtemps ; comme on le sait, il est mort très vite d’une cardiopathie. Le deuxième Administrateur, l’abbé Roger Nzungu Nlandu, l’actuel Administrateur de Saint Ferdinand, Dizi. Aujourd’hui l’équipe de Kaï-Tshingionga est composée de deux prêtres : l’abbé Alain Phuati Khiendo, Administrateur et Alain-Xavier Mabiala ma Ngoma, vicaire. Ce dimanche 09-04-2017, le Père évêque arrive à Kaï-Tshinionga peu avant 08h00, après deux heures de route à partir de Boma. Tous sont surpris ; on croyait faire davantage, mais les travaux en cours sur la route ont amélioré sensiblement la vitesse. Accueil par les gens tout occupés à préparer les cérémonies, visite du village, petit déjeuner : voilà le menu avant la messe. C’est le dimanche des rameaux. À Kaïtshinionga, un autre événement a lieu : bénédiction de la première pierre de la nouvelle cure. C’est par cette cérémonie que commence la messe suivie de la bénédiction des rameaux. Il est 09h45. Tout se passe dehors car l’église est trop petite. Bonne animation par la chorale sélectionnée, une forte et dynamique participation ; la journée est très ensoleillée. Après la messe : repas fraternel suivi des rencontres d’abord avec les forces vives de la paroisse puis avec chacun des prêtres de la communauté pour terminer par les deux prêtres ensemble. C’est par cette rencontre que prend fin cette visite pastorale. Kaï-Tshingionga prend de plus en plus la forme d’une entité ecclésiale paroissiale : un Centre de santé dont la construction est déjà avancée ; un enclos qui circonscrit et individualise la quasi-paroisse implantée dans un village ; les bâtiments déjà existants mieux présentés. Bravo…Mais, il y a encore beaucoup à faire : votre générosité n’est pas de trop. Merci. [Diapositives]

5/6-04-2017 : Journées presbytérales 2017. Sous la présidence du Père Évêque, le diocèse de Boma a organisé, dans la grande salle de l’évêché [Diapositives] les journées presbytérales édition 2017  sur le thème « «Miséricorde pastorale et discernement dans notre accompagnement des familles ».» Ce thème, comme on le voit, s’inscrit dans l’ensemble de la thématique pastorale triennale de notre diocèse ; d’autre part, il enchaîne sur les préoccupations du saint Père le  pape François, qui, ayant bien perçu la pertinence de ce thème, y a consacré deux synodes des évêques. Il va sans dire que des familles vraiment chrétiennes, avec des prêtres vrais pasteurs, pères de famille apporteront plus de vitalité à l’économie de notre diocèse. Une bonne pastorale familiale enrichit le diocèse. En effet, la promotion de la santé économique d’une Église locale modèle inévitablement le visage de cette Église ; l’autofinancement d’une Église locale ne doit pas seulement faire entrer de l’argent ; il doit aussi exprimer l’identité de l’Église en tant que « famille de Dieu ». C’est dans cette perspective que ces Journées presbytérales ont réservé une importante place aux questions économiques, d’autant plus que les familles vivent une pauvreté extrême. Comme d’habitude et en vue d’un meilleur approfondissement, ces réflexions se sont déroulées en trois étapes : chaque communauté presbytérale a répondu au questionnaire envoyé par la commission du clergé. Ensuite, chaque doyenné s’est retrouvé pour rassembler les réflexions de différentes communautés. Enfin, l’assemblée plénière au niveau diocésain a réuni tous les prêtres autour du Père Évêque pour recueillir le travail des doyennés. Les assises  se sont étendues sur deux jours au niveau diocésain: du mercredi 05 au jeudi 06 avril 2017. Venus de tous les 9 doyennés du diocèse, ils étaient 177 prêtres autour du Père Évêque, les autres empêchés pour diverses raisons. C’est l’occasion pour les prêtres de prier ensemble, de fraterniser, de se détendre et de s’écouter mutuellement. Ces Journées  sont, en outre, une opportunité d’encouragement et d’interpellation mutuels  dans la justice, la vérité et le respect mutuel. Elles sont, enfin, un moment propice d’évaluer la marche commune, de regarder ensemble vers l’avenir par rapport aux questions de l’heure. Ces assises terminent toujours par la messe chrismale au cours de laquelle les prêtres renouvellent leurs engagements sacerdotaux. Les échanges durant les deux jours  ont enrichis les uns et les autres, les aidant ainsi à regarder la réalité vivante et complexe dans laquelle ils évoluent.  [Lire intégralement le Rapport lu dans la Cathédrale après la messe] L’Agenda [Lire l’agenda] indique clairement le déroulement des activités avec deux moments forts : la première journée avec la messe d’introduction dans la Cathédrale, célébrée par le Père évêque avec la concélébration de quelques prêtres, les autres participant activement [Diapositives] ; la deuxième journée avec la messe Chrismale anticipée, célébrée par la Père évêque avec la concélébration de tous les prêtres et la participation des fidèles laïcs, religieux et religieuses [Diapositives] Chacune des deux journées a été clôturée par un repas fraternel.

01/02-04-2017 : Père évêque en visite pastorale à Bula. C’est depuis près de trois ans que le Père évêque n’avait personnellement plus fait de visite pastorale à Boma. Toute l’attention ces dernières années était focalisée sur la nouvelle fondation de Mbata-Banga, saint Marc. Ce samedi 01-04-2017 avec la composition habituelle, l’équipe se met en route pour faire escale à la paroisse saint Luc de Nsioni, pour le repas. Le Père évêque en profite pour un entretien avec le conseiller pédagogique résident de la ZAP de Kangu. Il est 14h15 lorsque le convoi épiscopal arrive à Bula sur une route passable, un peu moins d’une heure à partir de Nsioni. L’équipe sacerdotale, les religieuses, quelques nobles ainsi que des élèves sont là pour l’accueil. Visite au saint sacrement, repos, rencontre avec les forces vives de la paroisse, rencontre avec chaque prêtre de la paroisse (ils sont deux) et ensuite les deux ensemble. La soirée se clôture au couvent des sœurs : vêpres et souper. Dimanche 02-04-2017 : 07h15, laudes et petit déjeuner au couvent des sœurs ; après le petit déjeuner, le Père évêque rencontre la communauté des sœurs. La messe commence à 10h30. Au début, une poignée de fidèles, mais la chorale sélectionnée est au rendez-vous ; bonne animation. Finalement, l’église est trop petite tellement qu’il y a du monde. Bula, l’une de nos paroisses à l’âge moyen, se débrouille pour avancer aussi bien spirituellement que matériellement. L’appui de l’un ou l’autre des prêtres originaires de cette paroisse est un motif de joie et d’action de grâce ; l’équipe locale est encouragée à fructueux ce don et geste de solidarité, et à développer des initiatives locales. Après le repas, le convoi épiscopal regagne Boma en passant par le Centre hospitalier « La Visitation » des Sœurs Servantes de Marie de Boma. [Diapositives]

25/26-03-2017 : Visite pastorale du Père évêque à la côte atlantique. Il y avait plusieurs activités durant ce weekend. Alors que le samedi 25 mars, fête de l’annonciation, Mgr le Vicaire Général est allé célébrer au Généralat des Sœurs Servantes de Marie de Boma, à l’occasion de leur fête patronale, le Père évêque s’était rendu à Muanda. Partis déjà le vendredi tard dans l’après-midi, après une brève escale à Khanzi et à Kai-Tshinionga, le Père évêque et sa suite sont accueillis dans la soirée d’abord à Makasamba par la délégation de la paroisse Sainte Trinité Muanda Cité conduite par le Curé de la paroisse et ensuite au plateau de Baki par le groupe décanal conduit par le Curé doyen. Sitôt arrivés à la paroisse Muanda Cité, après un bref temps de relaxe et d’apéritif, souper et puis repos du soir, à Muanda Cité. [Diapositives] Le samedi 25 mars, fête de l’annonciation, la journée commence par les laudes suivies du petit déjeuner. La messe débute à 10h00 : ACIES pour les Légionnaires du Comitium Mama ya Luzingu de la paroisse Sainte Trinité ainsi que Jubilé d’argent de ce même Comitium. Belle fête, une journée très ensoleillée ; les Mamans Légionnaires animent la messe ; des premiers engagements et renouvellements ont lieu au cours de la messe ainsi que la cérémonie jubilaire : lumière et remise du diplôme. Après la messe, repas fraternel dans la grande salle de la paroisse. [Diapositives] Dans l’après-midi de ce samedi 25-03-2017 : visite pastorale à la paroisse Saint Jacques de Nsiamfumu. Il est 16h00 lorsque le Père évêque est accueilli par une foule en liesse ; il est accompagné de l’abbé Chancelier, de l’abbé Cérémoniaire et du Curé doyen de Muanda Ville ainsi que de tout le protocole décanal. Après les salutations de la foule, visite au Saint Sacrement, petit temps de relaxe, visite des lieux, rencontre avec les forces vives, souper et enfin retour au Centre Spirituel, Muanda Ville, pour le repos de la nuit. [Diapositives] Le dimanche 26-03-2017 : laudes, petit déjeuner et départ pour Nsiamfumu. La messe commence à 09h00 ; d’abord avec une poignée de gens pour terminer avec une immense foule, obligée d’être dehors. Messe bien animée. Une belle journée, qui se clôture par un repas fraternel dans les classes de l’Institut Nsiamfumu. La jeune paroisse se construit tout doucement : l’église est en construction, les petites cases où restent les prêtres doivent être renforcées dans l’immédiat par une cuisine, un magasin et une chambre de visiteur. [Diapositives] Le Père évêque et sa suite regagnent Muanda Ville où le Père évêque, après une petite sieste, reçoit quelques personnes avant de rejoindre dans la soirée les jeunes en fête à la Tribune de la foi : chants individuels, déclamation, chorales et concours sur des questions de connaissance religieuse. De belles retrouvailles qui se clôturent par un mot et la bénédiction du Père évêque. [Diapositives] Le lundi 27-03-2017, le Père évêque, sa suite ainsi que l’équipe de Muanda Ville se retrouvent au couvent des Sœurs de la Charité pour les laudes, la messe ainsi que le petit déjeuner. [Diapositives] Après le petit déjeuner, sans tarder, le Père évêque et sa suite se mettent en route pour le retour à Boma en passant par la base de la société pétrolière PERENCO pour une petite séance de travail et ensuite au GSCOM où ils sont accueillis chaleureusement par le Complexe scolaire. Sur la route de retour, une brève escale à Kai-Tshinionga pour se rendre compte de l’avancement des travaux de la maternité en construction à cette quasi-paroisse. [Diapositives]

RIP : Décès à Kinshasa de la maman de la sœur Adeline MBUNGU ZIMBALA, SSP, ce vendredi 17 mars 2017. Le programme sera annoncé ultérieurement. Nos sincères condoléances.

19-03-2017 : La famille joséphite en fête. Chaque année la famille « joséphite » de Boma [les Frères de Saint Joseph de Boma, les chorales Saint Joseph et Sainte Joséphine, les élèves du complexe scolaire Saint Joseph ainsi que les membres du Mouvement d’Action Catholique « Joséphite »] se retrouvent à deux grandes occasions : aux professions et jubilaires religieux des Frères ainsi qu’à la fête patronale, Saint Joseph, le 19 mars. Bien que la fête ait été placée au lundi 20 mars, temps de carême oblige, la famille joséphite de Boma a préféré se retrouver le 19, car c’est plus facile dans la mesure où plusieurs membres travaillent ou sont à l’école. La messe a eu lieu à la paroisse Christ-Roi, Boma I, siège habituel de cette famille spirituelle. Troisième dimanche du temps de carême, la messe, animée par une des chorales de la famille « joséphite », a été célébrée par le Père évêque avec une concélébration de quelques prêtres dont l’abbé aumônier diocésain des « Joséphites », l’abbé Chancelier et les prêtres de la communauté de Christ-Roi. Avant la bénédiction finale, toute l’assistance s’est rendue à la grotte pour sa « re-consécration » étant donné que et la statue de la Vierge ainsi que le lieu ont été profanés par des inciviques anti-chrétiens. C’est après cette « re-consécration » qu’a eu lieu la bénédiction finale. Un repas de famille a été servi dans la cour du Généralat des Frères de Saint Joseph de Boma. [Diapositives]

7/11-03-2017 : Concours des élèves « Génie-Chrétien ». Sous le haut patronage de Son Excellence Mgr Cyprien MBUKA, Évêque de Boma, la RTDN a encore organisé le concours des élèves évoluant dans des écoles conventionnées catholiques de Boma du mardi 07 au samedi 11 mars 2017. Dénommé «Génie-Chrétien», ce concours a mis l’accent sur la Religion (Bible, Catéchèse, Église Universelle et Locale) et la culture générale. Au total, 16 écoles ont répondu à l’invitation. De 32 élèves sélectionnés, 31 ont commencé le concours dont 14 filles et 17 garçons. Le Père Évêque étant empêché, les activités ont été lancées par le Coordinateur des Écoles Conventionnées Catholiques du Diocèse de Boma, l’Abbé Floribert MAVUNGU-ma-NLANDU. L’animation était assurée par Vital NLANDU et Élysée KEMBE, tous deux journalistes à la RTDN coordonnée par l’Abbé Édouard MAKOKO, Directeur ai. Les Abbés Éric MASUANGI et Landry DINANDI avaient constitué le jury. Il sied de signaler que tous les candidats étaient soumis aux mêmes questions et passaient à tour de rôle. Ils étaient tous dans une salle d’isolement pour les empêcher de suivre en avance les questions posées. L’activité était retransmise en direct à la télévision tout comme à la radio grâce à l’équipe technique de la chaîne diocésaine. Enseignants, parents, Chefs d’établissements et les autres élèves venaient chaque jour dans la salle Jean-Paul II  pour soutenir leurs candidats. Pendant cinq jours, il fallait éliminer des candidats partant du 16ème de finale jusqu’en finale. 15 candidats ont été éliminés le premier jour, 8 le deuxième jour et 4 le troisième jour. En demi-finale, au quatrième jour, on a retenu les deux premiers qui devaient jouer la grande finale et les deux perdants devaient se disputer la troisième place au cinquième jour. Contrairement aux autres jours, la salle Jean-Paul II était pleine à craquer le samedi 11 mars 2017, jour de deux face à face. Après avoir répondu aux questions et après délibération du jury le classement de réussite s’est présenté de la manière suivante : L’Élève Aristote UMBA MATIABA de la 3ème année Commerciale et Gestion de l’Institut 2 Kiveve est sorti premier, suivi de Rodrigue LUKOMBO TOKO (5ème année Latin-Philo, Lycée Marial), Bénédicte MAYANGO MASANGU (6ème année biochimie, Lycée Marial) puis Jean KIA MUKELENGE (5ème année Latin-Philo, Institut Boma Mungu 2). C’est donc l’Élève Aristote UMBA MATIABA de la 3ème année Commerciale et Gestion de l’Institut 2 Kiveve, une nouvelle direction encore ignorée dans la ville, qui a été couronné champion du concours Génie-Chrétien 2017. Après la remise des prix, bien avant la fin, le Coordinateur des Écoles Conventionnées Catholiques a dit un mot de clôture. [Diapositives……….(a)          ………………..(b)          ………………..(c)]

11/12-03-2017 : Enfance missionnaire à Lukula. Chaque année, les enfants et les jeunes se retrouvent avec le Père évêque pour célébrer l’enfance missionnaire, exigence de l’Église universelle. Normalement cela se fait le 06 janvier, à l’épiphanie. Mais comme cette année l’épiphanie a eu lieu durant le congé scolaire, la célébration a été reportée au 2è dimanche de carême. Lukula, siège diocésain des écoles primaires et secondaires, a été retenu pour abriter les jeunes des doyennés de Kangu, Mbata-Mbenge, Tseke-Mbanza et Lukula. Les autres doyennés ont déjà eu leur tour : Kuimba, Maduda et Tshela à Mbata-Ntombo ; Boma à Boma ; Muanda à Muanda. Le Père évêque s’est rendu à Lukula dans l’après-midi de ce samedi 11 mars en compagnie de l’abbé Chancelier. L’accueil est assuré par la fanfare diocésaine déjà présente sur le lieu depuis la veille. Il est 15h30. Tous sont déjà en place, à la cour du collège saint Charles Lwanga : élèves, professeurs, enseignants, chefs d’établissements et leurs adjoints. Avant de passer à la prière dite par l’abbé Préfet du Collège, abbé Raphael MAKUELA, les enfants de l’école primaire de Lufiamu  exécute un chant de bienvenue.  L’après-midi connaît trois séquences : d’abord des poèmes, chants et saynètes par divers élèves de différentes écoles. Ensuite deux conférences, la première sur la colonisation et la première évangélisation par un des Conseillers résidents, et la deuxième par l’abbé Jean-Liévin Malonda, aumônier diocésain des jeunes, sur les Œuvres Pontificales Missionnaires. Enfin, encore des poèmes, chants et saynètes par divers élèves de différentes écoles. Le Père évêque clôture par une petite adresse suivie de la prière et de la bénédiction. Les uns et les autres rejoignent leurs lieux d’accueil pour la nuit; le Père évêque se rend à Makuku Matatu pour le souper et le repos de la nuit. Le dimanche 12-03-2017, à 07h15 : Laudes suivies du petit déjeuner. À 08h30, à la cour du collège, les élèves, selon les écoles, démarrent la procession vers la paroisse sous les pas de la fanfare. Le Père évêque a rejoint la procession au passage devant la résidence Makuku Matatu. La messe commence à 10h30 : toute l’église est prise d’assaut par les écoles, certaines étant dehors. Heureusement, une première messe avait eu lieu à 06h30 pour les fidèles de la paroisse. Les élèves de Lufiamu et du Collège constituent la chorale qui animé. Après l’homélie, envoi en mission des jeunes avec comme thème : les jeunes évangélisent les jeunes. Avant le chant d’action de grâce, remise au Père évêque de la collecte des fonds pour la sainte enfance ; des délégués de chaque école selon le doyenné font une procession, l’enveloppe à la main. Avant la bénédiction finale, les montants perçus sont proclamés : la première école, le collège avec 600.000,00 FC ; la deuxième, ESEKA avec 256.000,000 FC ; la troisième, Petit Séminaire de Mbata-Kiela avec 208.500,00 FC ; la quatrième, ITAV-Luangu avec 199.000,00 FC. Un repas fraternel clôture ce beau weekend. [Diapositives]

11-03-2017 : Récollection des prêtres, religieux et religieuses du doyenné de Boma. Au temps fort liturgique, des récollections sont généralement organisées dans les paroisses pour les fidèles laïcs. Les prêtres et les religieux et religieuses se retrouvent souvent ensemble pour leur récollection. En ce temps de carême, les prêtres et religieux du doyenné de Boma ont choisi de faire leur récollection ce samedi 11 mars ; c’était dans salle Jean Paul II au Centre Pastoral. La récollection a commencé à 09h00, prêchée par l’abbé Bruno Bowa, vicaire à Bon Pasteur, Boma Km8. Après la récollection, messe à la cathédrale et enfin repas fraternel. [Diapositives]

11-03-2017 : À la paroisse Mama ya Luzingu /Boma Mbangu, obsèques de papa Joseph Olenga, père de feu Abbé Gabriel Olenga. Il était engagé dans la Fraternité des Joséphites. La messe d’enterrement était célébrée par l’abbé José-Claude MBIMBI MBAMBA, vicaire épiscopal chargé de l’Apostolat des laïcs et délégué de l’évêque. Cette messe s’est déroulée avec la concélébration de quelques prêtres, dont Mgr Jean-Basile MAVUNGU KHOTO, vicaire général,  et avec la participation des membres Joséphites de Boma, des élèves et des fidèles de la paroisse, ainsi que des membres de la famille, des amis et connaissances venus de partout. [Diapositives]

-03-2017 : À la Mairie de Boma, Sensibilisation sur les élections. Comme on le sait, en RDC on se prépare aux élections dans un cycle de deux ans : 2017-2018. L’heure est actuellement à la sensibilisation. Trois mots d’ordre : enrôlement, faire un bon choix, penser à la parité. Le nombre des candidats à élire dans une circonscription électorale est pro rata au nombre d’enrôler dans cette circonscriptions : sur 80.000 enrôlés un candidat à élire. Par ailleurs, s’il est faut se préoccuper d’avoir beaucoup d’élus (Kuziami kutuama waku…), encore faut-il que ces élus soient bons, soucieux du peuple. Enfin, il faut penser aux femmes, parité oblige : 50/50. Tel est le message qu’adresse S. Exc. Mr Jacques MBADU, Gouverneur de la Province du Kongo Central à la population de Boma après Muanda, ce samedi 11-03-2017, devant la Mairie de Boma, à partir de 09h00. [Diapositives]

09-03-2017 : Ce jeudi, à  la paroisse Saint Luc /Nsioni, Obsèques de Khaka Agnès PHUKUTA KHONDE, maman de la Sœur Véronique NGOMA NSASI (SSM/Boma). Maman Agnès est décédée à Nsioni le 28 février 2017, à l’âge de 94 ans. Restée veuve pendant près de 40 ans, elle laisse une grande famille d’enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants. Elle était engagée dans le Groupe de l’Espérance (Nkangu Vuvu) et elle laisse un témoignage édifiant de vie chrétienne. La messe d’enterrement, célébrée par l’abbé José-Claude MBIMBI MBAMBA, vicaire épiscopal chargé de l’Apostolat de laïcs et délégué de l’évêque pour la circonstance, a connu la participation de nombreux prêtres, religieux et religieuses et une foule immense de fidèles. [Diapositives]

08-03-2017 : Messe avec les mamans catholiques à la quasi-paroisse saint Sacrement, Boma-Saïco. Aujourd’hui, ce mercredi 08-03-2017, le coup d’envoi a été donné à Boma pour la célébration du mois de mars, mois de la femme. À 16h30, à la quasi-paroisse saint Sacrement les mamans étaient là malgré la pluie. En effet, la messe a dû être retardée d’une demi-heure à cause de la pluie. Célébrée par le Père évêque, la messe a connu une concélébration de quelques curés de la ville, de l’aumônier diocésain des mamans catholiques, de l’abbé chancelier et de l’équpe sacerdotale de la quasi-paroisse saint Sacrement. Une messe de carême mais bien animée par la chorale sélectionnée de la quasi-paroisse. La RTDN était présente ainsi que Madame le Maire. Les mamans catholiques du doyenné de Boma ont fait don de 81 sacs de ciment à la quasi-paroisse saint Sacrement. Un repas fraternel a clôturée cette rencontre de prière. Profitant de l’occasion de la journée de la femme, le Père évêque, dans son homélie, a, entre autres, rappeler ceci : «Mutindu betu mezaba yawu, na mvula yayi betu kekuiza pona bamfumu ke kekuiza-tuadisa insi ya betu mpe bamphovi ya betu na bamvula tanu ke kuiza. Na luzolo ya betu ya kumona babakala na banketo vuanda 50-50 (parité), betu zona ti na Mbanza ya betu banketo lamuka na yina metadila politique mpe luyalu. Ya  kieleka, dans notre ville de Boma nous sommes heureux de la bénédiction de Dieu qui fait de cette ville un “Règne des femmes” : Maman Mère, n° 1; parmi les deux Députés Nationaux élus de Boma, une : nketo; Recteure de l’Université Président Joseph Kasa Vubu, nketo; Directrice Hôpital Général de Référence de Boma, nketo; Directrice ai de la CVM, nketo; Directrice de l’OGEFREM, nketo; Directrice de l’Aéroport de Boma, nketo; Souproved, nketo; Directrice de la CENI Boma, nketo; Chef du Service Urbain du Genre, de la famille et de l’enfant, nketo. Kansi, attention « pila mosi…Keba ». Awa na kizunga ya betu, na ba enrôlement samu na ba votes (ba élections), betu kevuandaka madidi. Betu zimbana ve ti kupona bamfumu kekuiza yadila betu ya kele diambu  mosi ya mfunu na konso muana ya insi mpe na konso mukristu. Samu ti ya kele mutindu yina : kana ba enrôlement ke ya fiote na mbanza ya betu, na territoire ya betu, ba députés lenda vuanda mingi ve. Yina zona tuba ti: kana ba enrôlement vuandaka fiote, bamphovi pia ke vuanda fiote. Na mutindu yayi, banani ke kuiza vovila betu kuna na sika ba nsiku mpe bamambu kediatisa insi ya betu kekuiza salama ? Mbala yayi betu zona ti na kati ya benu banketo, bamama ya betu kekuiza bima ba député mingi. Yawu yina, benu bamama benu  kuenda, betu kele na manima ya benu ; mpe betu kelandakana benu na bisambu ya betu. Lokola salomon, benu lomba na Nzambi bunzumbi mpe mayele samu na kutuadisa mbote nkangu. (Cfr 2 Ch 1,11).» [Diapositives]

4/5-03-2017 : Ce samedi 04-03-2017, le Père évêque en visite pastorale à la paroisse Sainte Anne, Luangu. Partis de Boma autour des 10h00, le Père évêque et sa suite font escale à Kidima pour voir l’abbé Romain LULA ; ils arrivent à Luangu à 13h00, accueillis par les élèves et quelques membres de la paroisse. Visite au saint Sacrement et ensuite repas. Après le repas, un moment de repos avant de se rendre à Tseke-Temba pour la visite de la communauté. Sur place, l’accueil est assuré par les quelques élèves internes. On y trouve aussi les finalistes du Lycée de Kangu en recollection, animée par l’abbé Hippolyte, vicaire à Kangu. Les lycéennes sont accompagnées des sœurs Martine LULENGO NGUANGUA et Jacqueline MAKAYA KINI, ssmb. Avec les trois membres de l’équipe sacerdotale, d’abord rencontre individuelle et ensuite rencontre avec tous les trois ensemble. De Tseke-Temba, le Père évêque regagne Luangu pour rencontre les membres de divers conseils : chefs catéchistes, membres de CPAE, CPP pastorale et école ; représentants des jeunes, des Mac et des Chorales. Une réunion très participative. Après la réunion : repas et repos de la nuit. Le lendemain matin, dimanche 05-03-2017 : laudes, petit déjeuner, rencontre avec les membres de l’équipe sacerdotale de Luangu, d’abord individuellement et ensuite tous les trois ensemble, messe, à 10h30, repas dans la cour intérieur du presbytère et enfin le retour. La messe, 1er dimanche du temps de carême, a connu une petite cérémonie d’ouverture du mois de femme, cérémonie organisée par les mamans catholiques de la paroisse ; cérémonie de la lumière avec une courte monition du Père évêque. [Diapositives]

28-01-2017 au 28-02-2017 : rétrospectives. Les nouvelles de votre Site Web se sont arrêtées avec le Jubilé d’argent du Complexe scolaire Confiance I, Institut Mgr Ndudi II, le 25-01-2017. N’y aurait-il  plus rien eu à communiquer ? BIEN SÛR QUE SI ! Avant de rattraper le temps perdu, nous voudrions vous donner l’occasion de passer rapidement en revue quelques faits survenus durant cette période. Les voici en sommaire : Messes de funérailles et de Suffrage. 28-01-2017, Inhumation à Tsanga Nord, dans la paroisse Notre Dame Médiatrice  Kuimba, de Papa Joachim Luemba Maphutu Wola, père de la sœur Pauline Luemba, Servantes des Pauvres. L'illustre disparu est né en 1925 à Kuimba et laisse une grande progéniture, au moins 27 enfants dont certains sont déjà morts, et plusieurs petits fils et petites filles. Papa Joachim Luemba aura été un chrétien catholique engagé. Pendant les obsèques, plusieurs n'ont pas manqué de souligner les grandes qualités de l'illustre disparu :homme de vérité, épris d'esprit de liberté, homme d'une grande sagesse et d'une grande tempérance, rassembleur, altruiste, soucieux de préparer l'avenir de ses enfants, amoureux de son village natal, humoriste... Aussi a-t-il été beaucoup pleuré, surtout par ses enfants, ses petites filles et ses petits-fils. Papa Joachim a choisi d'être inhumé à côté de sa maison pour que les enfants s'y recréent souvent. De nombreux ecclésiastiques ont marqué leur présence à ces obsèques. Papa Joachim a été enterré sous une bonne pluie précédée d'un orage. Paix à son âme ! [Diapositives]  01-02-2017 : décédée à Boma le 21 janvier 2017, Maman Caroline Malonda Ngimbi, mère de l’abbé César Tumbula, a été enterrée à Boma le 01-02-2017 ; l’accueil à la morgue a été assurée par Mgr le Vicaire Général, la messe des funérailles célébrée par le Père évêque en l’église paroissiale saint Charles Lwanga de Kabondo.  [Diapositives] 10-02-2017 : Messe de suffrage de maman Eulalie Masanga Mvemba, épouse de papa Sylvère Masevo, décédée à la Clinique Croix Rouge de Boma le 25-05-2016 ; elle a laissé un veuf et 5 enfants dont Jean-Daudet Phaka Masevo, ancien Capucin ; la messe de suffrage, qui a eu lieu à la paroisse Sacré-Cœur, Boma II, a été célébrée par l’abbé Chancelier et la prédication assurée par le curé, Abbé Roger Nkuanga. [Diapositives] 16-02-2017 : Messe des funérailles du frère Jean Pierre  Kimbindi, décédé à la PDS (Polyclinique Diocésaine de Secours) le dimanche 12-02-2017 ; sortie du corps de la morgue de Boma le mercredi 15-02-2017 ; une messe vespérale et l’enterrement à Kangu après la messe des funérailles en l’église paroissiale saint Charles Lwanga, Boma-Kabondo, célébrée par le Père évêque ; la cérémonie de l’enterrement à Kangu présidée par Mgr le Vicaire Général. [Diapositives] 21-02-2017 : Messe des funérailles de Madame Clotilde Umba Ntumba, maman de la Sœur François Vuna et de l’abbé Albert Vuna ; décédée le 11-02-2017 au Centre Mère et Enfants à Kiveve, Boma, la dépouille mortelle, placée à la morgue, est sortie le 20-02-2017 ; la messe des funérailles et l’enterrement ont été assurés par Mgr le Vicaire Général. [Diapositives] Échange des vœux. 12-02-2017 : échange des vœux dans la salle de conseil de l’évêché avec les mamans catholiques représentant les neuf doyennés du diocèse ; c’était après leur retraite. Une belle rencontre, très familiale et affectueuse. [Diapositives] 19-02-2017 : échange des vœux à Nzo Dikanda. C’est aussi l’occasion d’offrir à l’évêque de Boma la collecte des fonds recueillis auprès des originaires de son diocèse en vue de soutenir la contribution du diocèse de Boma aux Œuvres Pontificales Missionnaires. Moment d’action de grâce pour les biens reçus du Seigneur au cours de l’année 2016, moment d’implorer l’accompagnement du Seigneur au cours de l’année 2017 ; c’est aussi une opportunité de prier les uns pour les autres, particulièrement pour les sinistrés de Boma de suite des inondations du 26 au 27 décembre 2017. À cause de la pluie, la messe a commencé vers 13h00 ; mais la population était très nombreuse. Dans l’assistance on a noté la présence de quelques honorables sénateurs et députés, quelques notables, notamment Maman Daddie Minaku, l’épouse de l’Honrable Aubin Minaku, Président de l’Assemblée nationale et S. Exc. Luzolo Bambi, Conseiller du Chef de l’État. [Diapositives a] [Diapositives b28-02-2016 : Messe et échange des vœux avec les travailleurs. Comme de coutume, toutes les entités étaient présentes : Procure, RTDN, Caritas-Développement, Justice & Paix, PDS, Florentia, Complexe Scolaire Kisito. Après la messe célébrée par le Père évêque, un mot du Chef du personnel, un mot de l’économe, un de l’évêque et repas. Belle et fraternelle soirée dans la salle Jean-Paul II. [Diapositives] Solidarité avec les sinistrés de Boma. Pendant  cette période on a accueilli plusieurs délégations venues manifester leur solidarité envers les sinistrés de Boma des inondations du 26 au 27 décembre 2016. Parmi elles on note, entre autres : la société pétrolière PERENCO ; [Diapositives] la paroisse militaire de Mbotama-Boma ; [Diapositives] l’Agence Congolaise des grands travaux/Boma ;[Diapositives] Madame Daddie Minaku, épouse du Président de l’Assemblée Nationale (une fille de Kizu); [Diapositives] Maman Olive Lembe Kabila, Première Dame de la RDC, fille de Kai-Mbaku. La Première Dame est restée à Boma du vendredi 17 au dimanche 19 février 2017 ; elle a apporté plusieurs tonnes de biens en vivres et en vêtements ainsi qu’une somme importante d’argent pour le travail lié à la distribution des biens mais aussi en vue d’aménager le site de la délocalisation. Le premier jour, elle a remis symboliquement les biens, visité les dépôts et participer personnellement à la distribution des vivres ; [Diapositives] ; le deuxième jour elle a visité le site de la délocalisation et rencontré les ayant-droit ; [Diapositives] et enfin, le troième jour, le dimanche, elle a participé au culte à Sinaï, chez les Protestants. [Diapositives]. Autres événements. 29-02-2017 : Fête patronale de l’ETI Phatu (Institut Technique Industriel de Phatu) chez les Frères de saint Joseph de Boma. Au cours de la messe, célébrée par le curé, Abbé Jean-Paul Ngulu, trois aspirants ont été admis chez les Frères entre les mains du Supérieur Général, le Frère Bruno. [Diapositives] 09-02-2017 : Conférence panel organisé à Kinshasa par le CGAT (Centre de Gestion des risques et d’Accompagnement Technique des mutuelles de santé). Le Père évêque, Président du Conseil d’Administration du CGAT-National y a fait une conférence sur « la déontologie professionnelle médicale, gage pour une bonne réussite des mutuelles de santé ». Deux ministres nationaux étaient présents : celui de la santé et celui du travail et de la prévoyance sociale, ainsi qu’une délégation européenne des mutuelles de santé. Cela s’est passé au Centre Caritas, Kinshasa. [Diapositives] 11-02-2017 : Messe des malades à la Cathédrale avec administration de l’onction des malades ; messe présidée par le curé doyen, Abbé Pamphile Mbadu. [Diapositives]  18-02-2017 : la samedi, 18-02-2017 à 16h00, le Père évêque a béni un mariage à la paroisse saint Laurent de Lemba, Kinshasa, un jeune couple dont la mariée est une fille d’un honorable du Mayombe ; le Père évêque y était accompagné des abbés Vital Ngimbi (c’est lui qui a préparé le couple et prêché en lingala) ainsi que l’abbé Joseph Mabonzo, cérémoniaire épiscopal de Boma et d’autres prêtres de Boma résidant Nzo Dikanda Kinshasa. [Diapositives] 20/25-02-2017 : Conférence Épiscopale Nationale au Centre Caritas. Réunis principalement pour une formation sur les finances, les évêques ont dû échanger sur la situation sociopolitique et sécuritaire du pays. Un Message a été adressé aux fidèles et hommes et femmes de bonne volonté [Lire le Message] [Diapositives] 20-02-2017 : 75è de la mort de l’abbé Philippe Ngidi. Des activités ont été organisées : une pièce de théâtre à la salle saint Antoine le dimanche 19-02-2017 [Diapositives], le lundi 20-02-2017 une messe dans la chapelle du séminaire avec bénédiction des tombes, messe présidée par le Vicaire Général [Diapositives] et une journée culturelle avec des conférences dans salle saint Jean Paul II du Centre Pastoral Diocésain ; cette journée avortée le samedi 18 février à cause de la pluie, a eu lieu le samedi suivant, le 25-02-2017. [Diapositives], c’était sur des questions autour de la nouvelle éthique mondiale. 22-02-2017 : Session à la paroisse Notre Dame de Fatima à Tseke-Mbanza sur la dot animée par les couples missionnaires de la famille sous la houlette de Mgr le Vicaire Général ; a eu aussi lieu au même endroit une rencontre des prêtres ordonnés en 2013 avec le Vicaire Général. [Diapositives] 26-02-2017 : Confirmations à la Cathédrale Notre Dame de l’Assomption, Boma, présidées par le curé doyen. [Diapositives]

25-01-2017 : Jubilé d’argent du Complexe scolaire Confiance I, Institut Mgr Ndudi II. Ce jour a été choisi pour la fête patronale et le jubilé de 25 ans de ce complexe scolaire, coïncidant ainsi avec la fête de la conversion de saint Paul, journée de clôture de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Qu’on se le rappelle, le Complexe scolaire Confiance I, Institut Mgr Ndudi II est une œuvre des Sœurs Servantes de Marie de Boma de vieille maintenant de 27 ans. Tout a commencé à Kokolo par  une maternelle avec la récupération des enfants abandonnés; c’était alors un petit noyau. De Kokolo, le petit noyau, devenant un peu plus important, sera accueilli, à titre d’hébergement gratuit, à l’Institut Maman Tsimba (SUKABEM) avant de se fixer en face de la grotte centrale où le complexe se trouve actuellement sur son site propre. Il s’agit d’un Institut privé catholique, propriété des SSMB. Le complexe scolaire est sous le patronat de S. Exc. Mgr Raymond Ndudi, premier évêque autochtone de Boma, d’heureuse mémoire. À l’heure actuelle, le Complexe scolaire, Institut Mgr Ndudi II comporte une maternelle, une école primaire et un Institut secondaire avec 5 options : Latin-Philo, Chimie-Biologie, Commerciale-Informatique, Radio-Transmission et Électricité Générale. Rendant grâce à Dieu, c’était aussi l’occasion de dire merci aux SSMB, au personnel engagé à l’école, aux bienfaiteurs de l’école et surtout à la sœur Marie-Jean NTUMBA, promotrice de l’œuvre. Elle était présente. Les festivités ont commencé par une messe célébrée par le Père évêque dans l’église paroissiale saint Charles Lwanga de Kabondo ; la messe a commencé à 10h00 et animée par les élèves du Complexe scolaire Confiance I, Institut Mgr Ndudi. Après la prière post-communion, le traditionnel rite de clôture d’un jubilé d’Institution a eu lieu : lavement des mains, lancement des colombes, extinction du cierge jubilaire et remise du diplôme. Les festivités se sont poursuivies dans l’enceinte du dépôt de Papa Keba-Keba, une parcelle juste à côté du Complexe scolaire Confiance I. Un repas fraternel y a été organisé. C’était l’occasion de danser et de remettre des cadeaux à l’école. [Voir diapositives]

24-01-2017 : Rencontre avec les Supérieurs Majeurs ou leurs délégués des congrégations œuvrant dans le diocèse. C’est une tradition que le Père évêque rencontre, généralement au début de l’année, les supérieurs majeurs des congrégations religieuses travaillant dans le diocèse. Cette année cela a eu lieu le 24-01-2017, au Centre Pastoral Diocésain Jean Paul II. La réunion a commencé à 10h00. Étaient présents comme membres : la Mère Générale des Sœurs Servantes de Marie de Boma, le Vicaire Général des Frères de Saint Joseph de Boma, la Mère Provinciale des Sœurs de Saint Vincent de Paul, Servantes des pauvres, deux déléguée des Sœurs de la Charité de Jésus et de Marie, la Déléguée des Sœurs du Cœur Immaculée de Marie (ICM), la Déléguée des Franciscaines Missionnaires de Marie, le  Délégué des Frères des Écoles chrétiennes, la Déléguée des Sœurs de la Sainte Famille de Bordeaux. Avec le Père évêque : Mgr le Vicaire Général, la Sœur Déléguée Épiscopale à la vie consacrée, l’Abbé Vicaire Épiscopal en charge des œuvres, l’Abbé Chancelier, la Directrice du BDOM et le Coordinateur des Écoles. Les Pères passionistes étaient empêchés car endeuillés (un confrère décédé à Kinshasa) et les CICM sont pratiquement réduits à une présence d’une personne. La réunion a porté sur des informations générales, la collaboration dans les œuvres médicales, scolaires et sociales, dans la pastorale et dans le fonctionnement de la délégation épiscopale à la vie consacrée. Après le repos, un repas a été servi au réfectoire du Centre d’accueil jean Paul II. Il était 15h30. [Voir diapositives]

20-01-2017 : Funérailles de la Sœur MALONDA NDEMBE Clémentine, ssmb. Pour mémoire, la Soeur Clémentine est décédée au Centre de Santé Saint Ramond à Kinshasa à 16h48 de suite d’une longue maladie qui l’avait pratiquement paralysée. La dépouille mortelle, placée à la morgue de saint Joseph, Kinshasa, a été acheminée à Boma le jeudi 19-01-2017. Ce jeudi 19-01-2017, la dépouille quitte Kinshasa à 05h00 et est accueillie à Lovo (Manterne) : il est 15h00 ; le convoi arrive à la paroisse Mama ya Luzingu où le Père évêque avec quelques prêtres, religieux, religieuses et fidèles laïcs l’accueillent à l’entrée de l’église.  Peu de temps après est célébré le rite d’accueil : lumière, croix, objet symbolique. Par la suite : Office des défunts, messe à 20h30 [Voir diapositives] et enfin veillée mortuaire avec l’animation par les chorales et la musique religieuse. Vendredi 20-01-2017 à 06h00 : Laudes (Office des défunts) et à 10h30, Messe des funérailles. Après la messe : dépôt des gerbes des fleurs, rafraîchissement dans la salle paroissiale et départ pour Kangu. [Voir diapositives] Arrivés à Kangu : recueillement dans l’église paroissiale Sainte Marie de Kangu, il est 16h30. Le recueillement fini ainsi que la lecture du curriculum vitae : Inhumation au cimetière des SSMB à Kangu. [Voir diapositives] Le dimanche 22-01-2017, une messe est organisée à l’orphélinat des SSMB, dernier où la Sœur Clémentine a demeuré. C’est Mgr le Vicaire Général qui a célébré cette messe. [Voir diapositives]

17-01-2017 : Consacrés du doyenné de Boma, échange des vœux. La messe commence à 17h00, animée par la communauté des Sœurs Servantes des Pauvres. Le Père évêque célèbre avec à ses côtés les abbés Chancelier et le Secrétaire du Centre Pastoral, Joachim. Le Vicaire Général est à Mayidi pour les enseignements. Plusieurs membres sont absents, sans doute à cause du deuil de la sœur Clémentine Malonda. Après la messe, rendez-vous dans la salle saint Antoine. Tout commence par le mot du curé doyen, ensuite le secrétaire du doyenné, abbé Fidèle, vicaire à la Cathédrale, annonce le déroulement de la remise des cadeaux aux amis secrets. Cette fois-ci les choses sont simplifiées : on appelle communauté par communauté ; les membres de la communauté appelée remettent, sans trop de tralala, leurs cadeaux à leurs amis secrets. La communauté de l’évêché a ouvert la porte. Après l’échange des cadeaux, on est passé au rafraîchissement. La soirée a pris fin avec un petit mot du Père évêque suivi de la prière. [Voir diapositives]

16-01-2017 : Échange des vœux chez les consacrés au doyenné de Kangu. Ce 16 janvier 2017, les consacrés du doyenné de Kangu ont procédé à la cérémonie d'échange des vœux, sous la conduite de l'abbé Emmanuel Phaka Nlenzo, curé doyen. Les prêtres, les religieux et religieuses, les demoiselles auxiliaires de l'apostolat, les séminaristes stagiaires, tous, venus de toutes les composantes du doyenné, ont répondu présent à cette cérémonie. Le doyenné de Kangu comprend actuellement : 5 paroisses  (Kangu, ste Marie , Nsioni, St Luc, Loangu Mavuadi, ste Anne, Bula-Naku, Sacré-Coeur et Mbata Makongo, St Esprit. 4 instituts : Petit séminaire de Mbata-Kiela,  St François Xavier ; Propédeutique, St Jean-Marie Vianney ; ESEKA ( École Secondaire de Kangu ) ; ITAV ( l'Institut Technique Agro-Vétérinaire) Loangu. 2 noviciats : celui des Frères St Joseph de Boma et celui des sœurs servantes de marie de Boma. 2 communautés des sœurs ( Mamvuamvu et Béthanie ). 1 communauté des frères et 1 résidence des pères de scheut ( ex maison provinciale ). La cérémonie a débuté à 11h45 par une messe d'action de grâce, célébrée dans l'église paroissiale et présidée par l'abbé Ernest Vangu ki Phemba, recteur de la propédeutique St Jean-Marie Vianney. Partant de l'évangile du jour, (Mc 2, 18-22), l’officiant, dans son exhortation, a rappelé le sens du jeûne chez les juifs. Le jeûne était un moyen, et non un but en soi. Un moyen pour s'approcher de Dieu, pour atteindre Dieu, pour se réconcilier avec Dieu et rétablir les relations brisées. Aussi, a-t-il souligné, notre cérémonie d'échange des vœux aujourd'hui n'est qu'un moyen pour nous rapprocher davantage les uns des autres, renforcer nos liens de fraternité et raffermir  notre solidarité. Après la messe, tout le monde s'est dirigé dans la salle de fête paroissiale appelée communément " Nzo bingimbula ". Après avoir invité l'assistance à garder une minute de silence en mémoire de la sœur Clémentine Malonda, décédée à Kinshasa le jeudi 12 janvier 2017, et qui sera enterrée ici à Kangu le vendredi prochain 20 janvier, le curé doyen, l'abbé Emmanuel Phaka Nlenzo, a fait remarquer, dans son mot de circonstance, que terminer une année, comme commencer une autre  année, nous invité à rendre grâce à Dieu. Certes, a-t-il poursuivi, des événements tristes et même violents nous ont sans doute secoués collectivement ou individuellement. Parmi les cas tristes évoqués,  le curé doyen a rappelé la mort brutale de l'abbé Edgard Mambuene, dont la disparition tragique n'a pas encore totalement pansé la plaie ouverte dans nos cœurs. Mais des moments de faveur de la part du Seigneur ont été certainement les plus nombreux.  À nous qui sommes présents ici, le Seigneur a gardé la vie.  Il s'est appuyé sur une citation de madame Swetchine : « si l'homme se met à remercier Dieu pour toutes les grâces qu'il reçoit, il n'aura plus de temps pour se plaindre.» L'abbé Emmanuel a terminé son mot en souhaitant à chacun et à chacune une heureuse année 2017, pleine de santé. Un service d'un repas copieux, riche et varié, a permis à chacun de manger à sa faim . Le moment le plus animé de cette cérémonie d'échange des vœux a été, sans conteste, l'échange des cadeaux. Par un tirage au sort réalisé depuis quelques mois, chacun a retiré un papier sur lequel est inscrit le nom de celui ou de celle qui, désormais, devient l'ami en fonction duquel on paiera le cadeau, dans le secret et la discrétion totale. C'est ce cadeau que chacun, au rythme d'une musique bien sélectionnée, va remettre à l'ami(e) avec une grande surprise agréable, provoquant, à la remise de chaque cadeau-surprise, la grande joie de tout le monde. C'est à 16h00 que cette cérémonie d'échange de vœux, édition 2017, a pris fin.  On pouvait lire sur le visage de tout le monde la joie d'avoir fraternisé. Chacun est rentré chez lui, tout joyeux, emportant son cadeau-surprise. Une magnifique expérience à encourager. Rdv pris pour l'édition 2018. [Voir diapositives]

Sr MALONDA NDEMBE Clémentine : Programme des funérailles

14/15-01-2017 : Jubilé de 125 ans de la présence missionnaire des Sœurs de la Charité de Jésus et de Marie au diocèse de Boma et en RDC. Dès l’arrivée à Banana le 10-01-1892, les dix premières sœurs se sont données corps et âme à répondre à l’appel et à la mission que le Seigneur leur avait adressés par la voie du Père Pierre-Joseph Triest, fondateur de leur congrégation, et celle de Marie-Thérèse Van der Gauwen, devenue Mère Place, co-fondatrice. Elles avaient continuellement à l’esprit cette Bonne Nouvelle : « Deus est Caritas » (Dieu est amour). Dans leurs oreilles résonnaient sans cesse ce message : consoler l’infortune du monde, essuyer les larmes des affligés, soigner les aliénés, faire parler les muets, faire marcher les boiteux, éduquer les enfants et les jeunes. Dans notre diocèse : Mbuetete ya Mbu, l’Hôpital général de Référence de Muanda ainsi que tant d’autres engagements dans la pastorale, dans le social, dans le développement et dans la vie spirituelle témoignent à suffisance les traces missionnaires de cette Congrégation. La graine du charisme des Sœurs de la Charité de Jésus et de Marie semée à Muanda a germé, fleuri et porté des fruits en abondance, qui se sont manifestés premièrement par l’extension de ce premier noyau : de Banana, elles seront à Muanda, puis à Boma, à Kinkanda (Matadi), à Kinshasa avant d’aller plus loin dans le pays et de s’entendre à l’intérieur du diocèse de Matadi. Deuxièmement, cette graine s’est développée à travers les œuvres multiformes auprès des malades, des orphelins, des handicapés, des jeunes abandonnés et non instruits. Amies et servantes des pauvres, elles étaient leurs compagnes et leurs interlocutrices. Enfin, cette graine s’est développée par l’éclosion des vocations locales que nous pouvons admirer aujourd’hui ; elles sont jeunes, moins jeunes et les autres avancées en âge. L’évènement de ces 125 ans de présence missionnaire des Sœurs de la Charité de Jésus et de Marie a été célébré particulièrement à Muanda. Le samedi 14-01-2017 dans l’avant-midi a eu lieu un pèlerinage à Kinlao, lieu qui a historiquement abrité les premiers missionnaires et où certains et certaines ont été enterrés. Le Père évêque, retenu encore à Kinshasa, n’a pas pu prendre part à cet exercice spirituel. Revenus de Kinlao, les Sœurs et les prêtres qui les ont accompagnées se sont joints au Père évêque arrivé à Muanda autour de Midi ; ensemble ils se sont rendus au cimetière des Sœurs de la Charité de Jésus et de Marie, juste derrière leur couvent. C’était une occasion de prier avec et pour toutes les personnes pionnières qui y ont été enterrées. Ce programme a été suivi du repas pris à la cour du couvent des Sœurs. [Voir diapositives] Dans l’après-midi de ce samedi 14-01-2017 à 17h00 : messe des confirmations à Banana saint Christophe. Messe animée par la chorale de Banana ; l’abbé Lieutenant-Colonel, Jean-Pierre Bononga Limambe, aumônier à Baki sainte Barbe, en l’absence actuelle d’un aumônier à Banana, s’est chargé de préparer les fidèles ainsi que les jeunes qui ont accédé au sacrement de confirmation. [Voir diapositives] Le pèlerinage de Kinlao, la visite du cimetière des Sœurs et la visite des maisons de Banana lors de la messe des confirmations, maisons qui ont accueilli les sœurs à leurs premières nuits ici à la côte atlantique congolaise, ont été des occasions de regarder le passé de l’histoire des Sœurs de la Charité de Jésus et de Marie dans le diocèse de Boma et en RDC avec reconnaissance. Tous ont été frappés par la jeunesse des Sœurs qui sont venues en RDC ; malgré la fragilité des conditions de vie, en dépit des maladies, malgré le dépaysement, malgré la mort qui frappait plusieurs d’entre elles, les suivantes n’avaient pas craint de prendre le bateau, elles n’avaient pas reculé devant les menaces de la souffrance et de la mort ; elles ont répondu généreusement à l’appel que le Seigneur leur avait adressé ; elles sont parties ; elles se sont consumées pour la cause du Christ et des populations congolaises; elles ont mené le bon combat (cf. 2 Ti 4, 7); elles ont bien mérité d’entrer dans la joie de leur Maître (cf. 25, 21). Le dimanche 15-01-2017, à 09h00 : début de la messe dans l’église de la paroisse Notre Dame de grâce. Beaucoup de monde, pleins de gens même dehors. Beaucoup de Sœurs de la Charité venues des autres communautés, voire d’autres Provinces religieuses et pays ; la Mère provinciale de la Province de Kinshasa ainsi que ses conseillères étaient présentes. Messe bien animée, au cours de laquelle on a célébré aussi des jubilés religieux de diverses Sœurs de la Charité allant de  70 à 25 ans de vie religieuse. Comme d’habitude, après la prière postcommunion ont eu lieu les rites jubilaires : les Sœurs jubilaires et les 125 ans depuis l’arrivée des premières Sœurs à Muanda : rite de la lumière, rite de la colombe (paix), remise des diplômes (un pour la communauté de Muanda, un pour chacune des deux Provinces des Sœurs de la Charité de Jésus et de Marie de la RDC et un quatrième pour la Direction générale de l’Institut). Les Mamans catholiques de Muanda ont remis aussi aux Sœurs un cadeau (une toile). Le Père évêque, dans le cadre des offrandes, a eu également sa part des cadeaux. [Voir Diapositives].Après la messe : repas sur la tribune de la foi ; les élèves de Mbuetete ya Mbu ont agrémenté les convives par quelques chants, saynètes et poèmes. Avant de quitter la foule et les Sœurs en liesse et en danse, le Père évêque a fait le tour de différentes communautés disséminées à la cour de l’église pour un bain de foule. [Voir diapositives] À 17h00 de ce même dimanche 15-01-2017, rencontre de Père évêque avec les enfants de chœur (servants de messe et majorettes) du doyenné de Muanda ; ils étaient près de 300 ; toutes les paroisses étaient présentes, sauf Sainte Famille (Muanda Pika-Pende) pour raisons de malentendus, et Saint Kizito Kai-Tshinionga à cause de la distance. Les entretiens ont tourné autour de questions de connaissance de leurs paroisses, leurs pasteurs, l’organisation de leurs paroisses, les thèmes pastoraux annuels 2016-2017 du diocèse et celui des écoles, ainsi qu’une brève formation sur leur ministère propre. Le Père évêque était entouré des abbés : Dieudonné Luzolo, chancelier, Joseph Mabonzo, cérémoniaire et Jean Liévin Malonda, aumônier diocésain des jeunes. Un chapelet, un pain et une bouteille de « sucré » ont été donné à chacun. Belle et sympathique rencontre. [Voir diapositives] Le lendemain matin, lundi 16-01-2017, le Père évêque a célébré la messe dans l’église paroissiale avec les sœurs et la concélébration des prêtres de la paroisse, messe qui a été suivie d’un repas pris à la cour du couvent des Sœurs. Avant de quitter Muanda, le Père évêque a participé à une partie de la réunion du conseil provincial des Sœurs. Il n’a pas manqué d’inviter les Sœurs à envisager une présence missionnaire dans la partie nord du diocèse, dans le Mayombe. [Voir diapositives]

13-01-2017 : Visite de soutien et de réconfort du Gouvernement aux sinistrés de Boma. Comme on le sait, les inondations dans la ville de Boma le ledemain de Noël, la nuit du 26 au 27 décembre, ont entraîné plusieurs décès, des personnes disparues, des maisons détruites, beaucoup de biens détruits ou emportés par l’eau, beaucoup de sans abris, beaucoup de malades et de maladies. Une forte mobilisation a été organisée par le Gouverneur de la Province, S. Exc. Mr Jacques Mbadu; plusieurs personnes, communautés, institutions, “humanitaires” se sont manifestées et continuent de se manifester; la semaine qui vient de s’achever on peut noter: Honorable Adrien Phoba [Voir diapositives] et les nos frères Protestants de Boma (CEAC). [Voir diapositives] Le Gouvernement a dépêché aussi trois ministers pour apporter consoler, réconforter et apporter des biens aux sinistrés, il s’agit de: Ministre des Affaires sociales (chef de la delegation), Ministre de la santé et Ministre de l’environnement. [Voir diapositives]. La distribution a déjà commencé [Voir Diapositives].

12-01-2017 : Sœur MALONDA NDEMBE Clémentine, ssmb, nous quitte ! Alors que nos larmes sont encore fraiches sur les joues et nos coeurs pleins d’amertume devant les inondations survenues à Boma dans la nuit du 26 décembre dernier, ce jeudi 12 janvier 2017 le Seigneur vient une fois de plus frapper à la porte du diocèse de Boma pour lui demander une de ses servantes, la Sr MALONDA NDEMBE Clémentine. Elle meurt au Centre de Santé Saint Ramond à Kinshasa à 16h48 de suite d’une longue maladie qui l’avait pratiquement paralysée. On s’apprêtait à la ramener à Boma où on attend des médecins qui viendront des USA pour des opérations spécialisées. Et voilà que les voies du Seigneur ne sont pas les nôtres. Sœur Clémentine, revenue de l’Afrique du Sud, où elle a travaillé comme missionnaire pendant quelques années, elle a d’abord été à la paroisse de Bula avant d’être nommée à l’orphélinat il y a deux ans comme Supérieure locale, 1ère responsable des orphelins, prof à l’institut St François  Xavier / Confiance II. La dépouille mortelle, placée à la morgue de saint Joseph, Kinshasa, sera acheminée à Boma le jeudi 19-012017 ; la messe des funérailles sera célébrée à la paroisse de Mama ya Luzingu le vendredi 20-01-2017, puis l’enterrement au cimetière des sœurs à Kangu. Que son âme repose en paix. [Voir quelques photos d’elle avec Mgr Sandri, évêque de Witbank en Afrique du sud, lors des ordinations de 2015 à Lukula]

04-01-2017 : Conseil épiscopal. C’est mensuel, le Conseil épiscopal se retrouve autour de Père évêque dans la salle de Conseil de l’évêché. Au menu, rien de spécial ; informations générales et tour de table. La Délégation épiscopale à la vie consacrée a fait un premier briefing de sa participation en octobre dernier à la rencontre internationale organisée à Rome par le saint Siège sur la vie consacrée ; elle a, entre autres, fait part du message du saint Père. [Voir diapositives]

03-01-2017 : Rencontre des Curés et Administrateurs paroissiaux. En ce début d’une année nouvelle, le Père évêque a estimé important de convoquer tous les curés et administrateurs paroissiaux pour une consultation et mise au point sur des questions pastorales de l’heure, notamment : 1) la pastorale de la Fixation de la croix dans les villages et Cités ; 2) mutualisation des chefs catéchistes ; 3) collecte des fonds des MAC et Chorales ; 4)  caisse de Solidarité Diocésaine ; Contrôle financier des entités paroissiales. La réunion a commencé à 10h00 et a pris fin à 20h00 avec le repas du soir. Bonne ambiance, participation active, franchise et vérité. [Voir diapositives]

01-01-2017 : Bonne Année à la Communauté Mgr NSUMBU. En ce premier jour du premier mois de l’an 2017 le Père Évêque et l’Abbé Chancelier ont rejoint la communauté Mgr NSUMBU pour l’eucharistie et le repas de midi. Une fois de plus, S. Exc. Mr le Gouverneur Jacques MBADU et sa famille étaient présents. Il y a eu un peu plus de fidèles que d’habitude. La messe, quelque peu solennisée, a été animée par une Chorale de la paroisse saint Charles Lwanga, Boma-Kabondo. La messe a commencé à 11h00. La messe terminée, tous sont passés au parloir d’accueil pour l’apéritif avant de se rendre au réfectoire pour le repas. C’était un moment agréable de fraternisation. Dans son homélie, quelques jours après les inondations de Boma, le Père Évêque n’a pas manqué d’en dire un mot [Lire l’homélie…]. Après le repas, chacun a regagné son domicile. [Voir diapositives]

30-12-2016 : Réunion du Conseil Urbain élargi de Sécurité sur les inondations de Boma. Comme on le sait, Boma a connu des inondations dévastatrices dans la nuit du 26 au 27 décembre 2016. Convoquée par le Gouverneur S. Exc. Jacques MBADU, la réunion, qui s’est tenue dans la salle Jean-Paul à partir de 11h30 ce vendredi 30-12-2016, a rassemblé les membres politico-administratifs, de la société civile, des entreprises, des services de l’État à divers niveaux, des Chefs des confessions religieuses et des Autorités des entités décentralisées, des représentants des sinistrés. La presse locale et celle venue de Kinshasa étaient présentes. Au menu, un seul point [La situation provoquée par les inondations à Boma] mais abordé en trois chapitres : 1) évaluation de dernières mesures [a) Décès ; b) enterrement ; c) listes des sinistres ; d) assainissement de la ville ; e) réparation des infrastructures ; f) réinsertion des sinistrés ; g) interventions de diverses entreprises] ; 2) aides attendues ; 3) mise en place d’un Comité de distribution d’aides. [Voir diapositives] Le 02-01-2017 une autre réunion convoquée par le Gouverneur, cette fois-ci dans la salle des réunions de la Mairie, avec comme ordre du jour : 1) Communication de S. Exc. Mr le Gouverneur, 2) Mise en place des structures de secours, 3) État des lieux de la situation globale, 4) chronogramme du travail de chaque Commission. La même journée du 02-01-2017, des biens ont été réceptionnés à l’Hôpital Général de Référence de Boma (Médicaments) [Voir diapositives], des vivres et non vivre à la Procure de Boma [Voir diapositives] et des biens scolaires à la Sous-division provinciale de l’enseignement primaire, secondaire et professionnelle [Voir diapositives].  Concernant les structures : 1) une Coordination ; 2) Un Comité de gestion et de suivi ; 3) des Commissions (5) pour les opérations. Le lendemain a été donné un coup d’envoi à l’assainissement de la ville et a aussi lieu la visite du Site prévu pour l’installation des personnes qui seront délocalisées, notamment tous ceux habitant le long des cours d’eau de la ville et cité [Voir diapositives]. Le 04-01-2017 aura lieu, dans la salle des réunions de la Mairie, une autre réunion convoquée par le Gouverneur de la Province : réunion de suivi et de mise au point [Voir diapositives]. À cette réunion ont été accueillis les représentants des « humanitaires » et des Ambassades, ONU et Communauté Européenne ainsi que les Églises, notamment la Caritas. Le 07-01-2017, une autre réunion convoquée par le Gouverneur, dans la salle Jean Paul II. Ordre du jour : 1) Communication du Gouverneur, 2) Publication du Rapport définitif sur la calamité, 3) Recommandation pour la mise en œuvre des actions à entreprendre. [Lire les conclusions du rapport……] Concernant les événements autour des inondations de Boma, votre Site préfère être branché sur le rapport officiel dans la mesure où ce travail est fait en lien avec les professionnels de l’ « humanitaire » et les agences internations (ONU, Communauté européenne, Caritas, Ambassades…). Nous profitons de cette page pour remercier tous ceux qui s’activent pour venir en aide à nos frères et sœurs sinistrés. Prochainement des informations officielles seront fournies relatives à l’envoi des colis par rapport au dédouanement ainsi qu’à l’envoi des fonds en espèces.

30-30-2016 : Lancement du mini-congrès sur le mariage et famille. Dans le cadre de la troisième année consacrée au thème pastoral sur la famille, un mini-congrès sur le mariage et famille est prévu au mois de juin en guise de clôture. Le lancement de ce mini-congrès, qui durera deux à trois jours, a eu lieu le 30-12-2016, fête de la sainte famille. La messe, en l’église cathédrale, a commencé à 16h30, célébrée par le Père évêque avec la concélébration des prêtres du plateau et de tous les curés de la ville Boma. Au cours de cette messe, solennisée, une cérémonie d’envoi des « missionnaires de la famille » a eu lieu après le credo [Voir diapositives]. Neuf couples, pris des neuf paroisses de la ville et représentant les neuf doyennés du diocèse, ont été appelés et envoyés avec une mission particulière, celle d’être, auprès des autres doyennés, des messagers de la Bonne Nouvelle de la famille. Les couples seront sous la houlette de Mgr le Vicaire Général, que chaque couple accompagnera dans chaque doyenné pour une catéchèse et formation relatives à la famille, avec un accent particulier sur la dot. Une croix a été remise à l’équipe, source de notre foi ; un cierge du mini-congrès a été allumé, et à partir de ce cierge d’autres cierges, remis à chaque couple, ont été allumés, cierges à transmettre aux divers doyennés, chacun un cierge. Ce dernier illuminera toutes les rencontres décanales sur le mariage, et il fera aussi le tour des paroisses du doyenné, où il illuminera aussi les réunions paroissiales sur le mariage. Chaque cierge décanal devra revenir à la participation de la célébration du mini-congrès. Belle messe, animée par la Chorale sélectionnée [Voir diapositives]. Après la messe, un repas fraternel a été servi dans la salle saint Antoine [Voir diapositives]

28-12-2016 : Funérailles de papa Joseph TSUEKILA PHEZO et de Maman Astrid VUNDIKA NZUZI. Comme annoncé dans nos éditions antérieures, la maman de l’Abbé Richard MAVUNGU THONYA, Astrid….et le papa de la Sœur Béatrice MAYANAMA TSUEKILA, SSMB, Joseph TSUEKILA, devaient être inhumés à Nsioni ce mercredi 28-12-2016. Commencée à 13h00, la messe d’enterrement a eu lieu dans l’église de la paroisse saint Luc de Nsioni avec plus de 100 prêtres concélébrant autour de Père évêque. L’homélie a été assurée par l’A. Floribert MAVUNGU, Coordinateur des écoles conventionnées catholiques. Une forte délégation des sœurs était présente. Une belle messe, très bien animée avec une très grande participation. Après la messe, maman Astrid a été enterrée au cimetière de Kangu, juste à côté de l’ancien cimetière des prêtres, tandis que papa Joseph à la cour de sa résidence, juste à la sortie de Nsioni en direction de Mbata-Kiela. Un repas fraternel a été service à la cour de la paroisse de Nsioni pour les consacrés, les Officiels et tous les délégués venus d’ailleurs. Papa Joseph est décédé à l’âge de 83 ans et il laisse une veuve, tandis que maman Astrid est morte à l’âge de 72 ans et elle laisse un veuf. [Voir diapositives]

27-12-2016 : Déluge à Boma ! Parole d’un témoin : « Il est 21 h lorsqu'une pluie commence à tomber. On en était content car depuis une semaine la chaleur devenait presque insupportable. C'est le bon moment d'aller faire dodo. Alors que je ronfle déjà, 1 h plus tard, je suis réveillé par des cris d'appels que lance mon voisin, l'abbé Édouard Makoko, à ses collaborateurs qui travaillent la nuit à la RTDN. L'abbé Édouard conseillait ceux qui devaient rentrer à la maison, particulièrement ceux qui restent à Simu Mbangu, de faire attention ou carrément de rester dormir au plateau de l'évêché car la rivière Mbangu venait de sortir de son lit. Ayant plusieurs amis et connaissances à Mbangu, cette alerte de l'abbé Édouard me laisse en état de réveil. Mais je reste encore bien confortablement couché dans mon lit. Quelques minutes après l'abbé Édouard m'appelle avec insistance, mais je fais la sourde oreille, prenant ses appels pour des taquineries,- il a, en effet, l'habitude de me taquiner. Mais quand il insiste en criant et en disant que l'eau pénétrait dans la maison, je me résous enfin de me lever. Je constate avec horreur et désolation que ma chambre était pénétrée par l'eau qui atteignait déjà 1/2 m. Mes chaussures, mon linge à laver qui était au sol ainsi que beaucoup d'autres petits objets flottaient. Tous mes livres rangés dans des cartons et dans des sacs couchés au sol se sont retrouvés sous eau. Mes deux valises debout au sol sur leurs roulettes, étaient presque totalement submergées dans l'eau. Moi-même en quittant le lit, j'ai plongé dans l'eau qui atteignait mes genoux. L'eau continuait à entrer. Il fallait que je sorte, sous l'insistance de l'abbé Édouard qui continuait à hurler en m'appelant. En ouvrant la porte, l'eau qui était retenue dans le couloir intérieur s'était brutalement ruée dans la chambre ramenant la hauteur de l'eau de 1/2 à 1 m. Mon lit s'est mis à flotter. Du jamais vu. En nous réfugiant dans la grande maison en étage, debout au balcon qui donne à la grande route, nous découvrons alors un spectacle désolant : la route est devenue un fleuve et sur l'eau qui coule à grands flots flottent toutes sortes d'objets, mousses, matelas, chaises, appareils électroménagers, pneus, portes et fenêtres détachées, etc.. L'année passée, en 2015, le 12 décembre, un déluge presque analogue avait plongé Boma dans un véritable deuil. Au moment où j'écris ces quelques lignes, presque encore sous émotion, il est 03h08'. Il fait noir, car on a coupé, heureusement, l'électricité. Quand le jour va se lever, quelle sera l'ampleur des dégâts que nous découvrirons ?  Il faut craindre que des maisons s'écroulent et qu’il y ait morts d'hommes. Pour revenir à notre communauté du centre-ville (évêché 2 ), les chambres de l'annexe, la cour intérieure et la chapelle sont sinistrées. Nous les prêtres qui habitons ces chambres : l'abbé Édouard, l'abbé fidèle Sambu et moi-même venons de voir presque tous nos effets abîmés, trempés dans un bain d'eau boueuse. C'est triste ! Oui, c'est tout simplement triste ! Environnement, réchauffement climatique, effet de serre, écologie, écosystème, constructions anarchiques, bouchage des caniveaux, non curetage de nos cours d'eau, etc. Finalement, l'homme n'est-il pas en partie responsable de telles catastrophes ? ». La situation décrite ci-dessus révèle le matin de ce mardi 27 décembre 2016 un spectacle terrifiant…une véritable catastrophe. Après les 19 et 20 décembre, voilà un autre deuil plus grave encore ; quantité de maisons détruites, des biens emportés par l’eau, plusieurs personnes décédées (déjà ce soir on parle de 40 morts ; le bilan pourrait être plus lourd !). Tous les cours d’eau de la ville se sont déchaînés, d’où des dégâts partout. Tellement forte que l’eau a pu déplacer des contenairs entiers à plus de 100m. Les photos vous permettront de bien comprendre cette description. Photos de la ville vers le Cité jusqu’à la hauteur du port en suivant l’itinéraire : pont ville, Commune (Kalamu), Rond-point, Dumbi, Km8, Florentia, Mama ya Luzingu, route-railles, Matsoba, Mont Kinsundi par la route vers Ngidi [Voir diapositives]. L’autre circuit : la Communauté presbytérale du Centre Vielle (évêché 2), Librairie du Centre-Ville, Cyber café, petit port. Morts, blessés, familles sans abri, immeubles et maisons écroulés, biens emportés : tel est le bilan de quelques heures. [Voir diapositives] [Voir diapositives]. Chers frères et sœurs de Boma ainsi que les hommes et femmes de bonne volonté, la situation est sérieuse : manifestez votre générosité. Le Gouverneur du Kongo Central, S. Exc. Mr Jacques Mbadu et plusieurs de ses collaborateurs sont déjà dans Boma depuis l’avant-midi de ce 27 décembre 2016.

24/25-12-2016 : Noël à Boma. « Gloire à Dieu dans les cieux, et sur la terre paix aux hommes, car il les prend en grâce. » (Lc 2, 14) Grâce à Dieu, contre toute attente, ce message de l’ange s’est réalisé même à Boma. La nuit a été calme et la journée du 25 décembre mêmement. Rendons gloire à Dieu. 24-12-2016, à la cathédrale, la messe de la veillée de Noël a  commencé cette année à 18h30 à cause de la situation d’insécurité. Les gens étaient au rendez-vous ; la chorale a bien animé, les gens ont bien participé. Dans son Message, le Père évêque n’a pas manqué d’évoquer de façon claire les événements des 19 et 20 décembre à Boma. Après la messe, un repas a été servi à la cure de la Cathédrale pour les consacrés présents et quelques membres des Conseils paroissiaux ; discrétion l’oblige. [Voir diapositives] Le 25-12-2016, jour de Noël, le Père évêque a prié avec les orphelins de Boma rassemblés dans l’enceinte de la Communauté des Disciples et Filles de Jérusalem au Km8. La messe a commencé à 10h30, animée par une chorale et des enfants de chœur de la paroisse Bon Pasteur, Boma Km8. Il y avait beaucoup de monde : frères de saint Joseph de Boma, Sœurs Servantes de Marie de Boma, les Oblates, les Disciples et Filles de Jérusalem ; quatre orphelinats y été représentés ; des fidèles de la paroisse Bon Pasteur. À la concélébration : l’abbé chancelier, le curé de Bon Pasteur ainsi que l’aumônier de la commission diocésaine des jeunes. Au cours de la messe, un orphelin a été baptisé. À la procession d’entrée, une douzaine d’orphelins fleurs et bougies allumées à la main, précédés d’une majorette avec un cierge de la sainte famille se sont joints : ces bougies et fleurs ont été placées devant l’image « crèche ». Après la messe une photo de famille avec les orphelins aux pieds de la Croix de la miséricorde. La messe est suivie d’un repas fraternel pris dans la cour intérieure de la communauté des Filles et Disciples de Jérusalem : les orphelins et les consacrés. Une belle rencontre de famille. Merci aux divers orphelinats ; à la Caritas Diocésaine, au BDOM ainsi qu’à la Commission diocésaine des jeunes. Des cadeaux ont été donnés discrètement aux orphelinats. Nous nous séparions sous une petite pluie. [Voir diapositives]

19/20-12-2016 : La ville de Boma agitée ! La date du 19 décembre 2016 était, du moins en RDC, attendue comme un véritable « avènement ». Personne ne savait comment les choses allaient se passer, mais tous étaient apparemment unanimes pour dire qu’il y aurait quelque chose d’important. Dans la perspective d’un éveil de conscience, les Chefs spirituels des confessions religieuses de Boma avaient adressé à leurs fidèles et hommes et femmes de bonne volonté un message les invitant à la paix et au calme, évitant ainsi tout pillage, destruction, vandalisme, vol et paroles injurieuses et provocatrices. Cela a été fait à travers un point de presse le vendredi 16 décembre 2016 et le message commenté dans toutes les églises le dimanche 17 décembre 2016. Des chaînes de TV de Kinshasa, notamment la Télé 50 et Digital Congo, ont relayé une partie significative de ce message. La Journée du 19 décembre s’est finalement passée dans le calme, mais tout de même inquiétant car trop beau pour être vrai. C’est dans la nuit du 19 au 20 décembre 2016 que la ville va connaître un revirement : des coups de tire de la part des hommes en armes dispersant des inciviques dans certains points chauds de la ville : Dinalo, Dumbi, Rond-point, Nkondo, Km8…Le matin du 20 décembre, après la messe, la paroisse de Bon Pasteur, au Km8, est progressivement envahie par des jeunes décidés à piller voire incendier église et presbytère ; les prêtres de la paroisse sont menacés. En un premier temps, des négociations s’engagent, mais la pression ne s’arrête pas; les fidèles s’organisent, résistent, mais finalement la sauvagerie des assaillants l’emporte ; les prêtres sont obligés de se réfugier dans des familles voisines, sauf l’abbé André Lelo qui reste sur place jusqu’à ce que des éléments des forces armées y arrivent une heure et demie après l’alerte. Une des portes latérales de l’église (du côté de la route vers le presbytère) est arrachée et cassée ; deux chambres du presbytère (celles des abbés Martin Phuati, curé et Bruno Bowa, vicaire) sont forcées et pillées, des biens de valeurs emportés ; le bureau de la paroisse pillé et certains biens incendiés ; des chaises volées. Tout cela au vu et au su des paroissiens voisins. L’armée arrivera trop tard, car l’accès rendu difficile par des barricades dressées sur la route : pneus incendiés, carcasses de voitures, pierres, sable, ordure placés au milieu de la route de l’axe Km8 au Rond-point, voire plus loin vers Saico et vers la Commune. À Dumbi : quelques magasins des Chinois pillés ! C’est dans l’après-midi, à partir de 16h00 que le Père évêque accompagné du Vicaire Général, de l’abbé Chancelier, de l’Abbé Aumônier militaire, Déogratias et de l’abbé André Lelo, avec quelques militaires, qu’il fera un tour pour constater les dégâts. Outre la paroisse Bon Pasteur, les Sœurs Servantes des Pauvres au Km8 se sont vues les ampoules de leur couvent arrachées avec menace de pillage et d’incendie du couvent ; elles ont dû se réfugier auprès des voisins. Après cette visite, une stratégie a été mise en place ensemble avec l’autorité urbaine : protection des paroisses avec quelques fidèles et surveillance ciblée par les forces armées. Dans les couvents : une certaine présence permanente, au moins la nuit. Ailleurs, dans l’ensemble, le calme a régné ; Muanda annonçait dans l’après-midi une menace d’attaque de la part des membres de BDK, mais les fidèles et personnes de bonne volonté, auxquels a été associée l’armée, se sont organisés pour contrer sérieusement l’éventuelle attaque. Grâce à Dieu, rien ne s’est passé. Ce matin du 21 décembre 2016 il fait calme, la nuit aussi a été calme. Peu à peu la vie reprend, même si la circulation est encore très rare. Mais tout n’est pas fini ; pour beaucoup, le coup décisif sera donné aux termes du mini-dialogue facilité par la CENCO. En bref, le comportement de Boma a surpris…Apparemment, on ne voit aucune main politique derrière ; faudrait-il lier le fait aux églises telles que ASEKA, église des Noirs…concentrées au Km8 ? Ailleurs, par exemple Muanda on parle des membres de BDK. Des commentaires circulent aussi dans le sens que c’est à cause du fait que l’Église catholique ferait traîner le départ du Président J. Kabila. Outre les badauds, des membres de certaines églises, certaines personnes mal intentionnées, les éléments de la police ne se sont pas abstenus du pillage, surtout des magasins. On déplore à Boma, à présent du moins, en vies humaines : 7 décès et 9 blessés (pour la plupart par balles perdues); en matériels (sans compter les vols ordinaires) : 5 magasins pillés dont 3 des Chinois et 2 des Compatriotes ; pillés aussi : 1 chambre froide, 1 Bureau de l’ANR à Kabondo et le Tribunal de paix. Continuons de prier pour la paix dans le monde, en RDC et dans notre province et ville de Boma. [Voir quelques diapositives]

17/18-12-2016 : Le Père évêque à la cote atlantique. Comme indiqué dans le calendrier épiscopal, ce weekend du 17 au 18 décembre 2016, le Père évêque s’est rendu à Muanda pour diverses célébrations. Après avoir fait une brève escale à Khanzi et à Kai-Tshinionga, le convoi est accueilli au plateau de BAKI à 12h10 par une délégation décanale dans les trois « makuku » confondus. Sous escorte d’honneur, le convoi épiscopal fait une rapide halte à la paroisse sainte famille de Muanda Pika-Pende pour visiter les travaux en cours : construction de l’église et des boutiques ainsi que d’un cyber-café. De Pika-Pende, le convoi épiscopal, toujours escorté, se rend au Centre Spirituel, à la paroisse Muanda Notre Dame de grâce. Relaxe, apéritif et diner. [Voir diapositives] Après un temps de repos, le Père évêque, sa suite ainsi que quelques membres des paroisses de la cote se rendent à Banana saint Christophe pour la bénédiction de la nouvelle chapelle. À l’arrivée, un accueil mi- militaire mi- civil. Une belle messe animée par la chorale des jeunes de la Base de Banana ; une forte participation, l’église est trop petite. Après la messe, un repas fraternel à la cour de l’église. Le Père évêque profite de cette occasion pour rencontrer et s’entretenir avec des représentants de divers Conseils de la paroisse. Pour l’heure, la paroisse se trouve encore sans curé. [Voir diapositives] Le lendemain, dimanche 18-12-2016, après les laudes, petit déjeuner. La messe commence à 09h30. Quatre événements en ce 4è dimanche de l’Avent : Jubilés d’argent matrimoniaux, Jubilé d’argent d’une Vierge consacrée, Remise des enveloppes de la collecte des fonds des MAC et Chorales du doyenné de Muanda et enfin Clôture de l’année sainte de la miséricorde autour de la porte sainte de Muanda. Les choses se passent comme d’habitude dans de cérémonies de ce genre. La messe a lieu à la grotte Notre Dame de Fatima toujours en extension et en fignolage. C’est aussi là que se  trouve la chapelle de la miséricorde. Une belle messe, animée par la chorale sélectionnée de la paroisse Notre Dame de grâce, Muanda Ville. Une forte participation des fidèles, même ceux des autres paroisses du doyenné. De toutes les façons, tous les curés du doyenné sont présentés pour accompagner leurs fidèles des MAC et Chorales pour la remise des enveloppes de la collecte des fonds mais aussi pour la Clôture de l’année sainte. Après la messe, un repas très familial les uns sur la tribune de la foi et les autres à la cour de l’église. Le Père évêque a la joie de faire un bain de foule auprès de diverses communautés réunies en CEV pour le repas. Les gens ont continué la fête pendant que le Père évêque et sa suite reprenaient la route pour Boma, escortés par quelques fidèles laïcs et consacrés jusqu’au plateau de BAKI. [Voir diapositives]

16-12-2016 : Messe de funérailles de Mr Jean-Marie MABIALA NSASI. Jean-Marie était un agent du diocèse, engagé d’abord à l’hôpital de Kizu puis affecté au BDOM comme un Animateur et Superviseur médical. Alors qu’il devait se rendre à Kai-Mbaku dans le cadre de son service, le 10-12-2016, il fera un accident de Moto à Tshela ; il était seul ; acheminé tout de suite à l’hôpital de Mimvanza, il succombera peu de temps après de suite d’une hémorragie interne. Placé à la morgue de Lukula, la dépouille est sortie le jeudi 15-12-2016 et acheminée à Boma pour la veillée funèbre. C’est le vendredi 16-12-2016 qu’il a été inhumé après une messe célébrée à la paroisse de Mama ya Luzingu, Boma-Mbangu, par le Père évêque dont l’homélie a été assurée par le Vicaire Général. Une nombreuse participation a été notée. [Voir diapositives]

14-12-2016 : Rencontre avec le personnel de Caritas-Développement et Justice&Paix. C’est rare qu’une telle rencontre ait lieu. Habituellement le Père évêque rencontre les deux Services techniques de la pastorale sociale de façon séparée. Cette fois-ci les deux ont été réunis ensemble pour susciter une synergie et une dynamique entre les deux. Autour du Père évêque il y avait le Vicaire Général et Le Vicaire Épiscopal en charge des Institutions et Coordonnateur de Caritas-Développement. Il y avait aussi le personnel du complexe scolaire Kisito (CSK) et celui de la pharmacie diocésaine. Outre la connaissance mutuelle, la rencontre a porté sur le fonctionnement des deux Services, la synergie entre les deux, la solidarité fraternelle et spirituelle. Tous ont reconnu le bienfait d’une telle rencontre. C’est une expérience à maintenir. [Voir diapositives]

13-12-2016 : Rencontre des Chefs spirituels des Confessions religieuses de Boma. Les Pères spirituels des églises chrétiennes et de la communauté musulmane de Boma se retrouvent assez régulièrement pour prier, échanger et fraterniser. Il leur arrive, surtout à des moments forts de l’année ou autres circonstances importantes, d’adresser un message à leurs fidèles. En janvier dernier, ils ont adressé un message sur paix à leurs fidèles, mais aussi à tous ceux qui croient en Dieu comme Créateur et Père, origine de notre vie et finalité de notre marche sur terre et à tout homme et à toute femme de bonne volonté, pour soutenir leur espérance souvent éprouvée. À l’occasion de la fin de l’année 2016 et aux approches de l’année 2017, ils ont estimé impérieux d’adresser, une fois de plus, à leurs fidèles et aux hommes et femmes de bonne volonté un message sur la paix, car un amour jaloux pour eux les dévore. Conscients de leur mission de pasteurs choisis et envoyés pour guider leurs fidèles, comme le recommande la Parole de Dieu, il est de leur devoir de redresser les mains défaillantes et les genoux chancelants, afin que le boiteux ne s'estropie pas, mais plutôt guérisse. Pour les Pères spirituels, respirant le même air, illuminés par le même soleil, arrosés par la même pluie, au-delà de divergences diverses et légitimes, le vivre ensemble en frères et sœurs, nous condamne à partager nos joies et nos peines ; nous n'avons pas d'autre choix que de bâtir une paix durable. Commencé le mardi 13-12-2016 dans l’après-midi dans la grande salle de l’évêché, [Voir diapositives] le travail d’élaboration de ce message en quatre pages a continué le vendredi 15-12-2016 dans l’après dans la grande salle de l’évêché d’abord et par la suite dans la grande salle Jean Paul II pour un point de presse avec les journalistes des chaînes locales. Tout s’est clôturé par un rafraîchissement au réfectoire du Centre Jean Paul II. [Voir diapositives]

11/12-12-2016 : Visite pastorale à Nganda Tsundi Saint Paul Apôtre des Nations. 16h00, le convoi épiscopal quitte l’évêché pour Nganda-Tsundi ; une brève escale à Tshela Mbata Ntombo pour déposer du courrier. De Tshela à Nganda Tsundi : un voyage freiné par la mauvaise route. La route est en train d’être retravaillée, mais malheureusement c’est aussi la saison des pluies, et dans cette région il pleut fréquemment et abondamment. Du coup, la route est, dans plusieurs endroits, pleine de boue ! Par deux fois, le véhicule s’est embourbé ; grâce à Dieu, un camion de passage (la SCAM) a aidé pour sortir la Jeep épiscopale du bourbier et par la suite les passagers de ce camion ont aidé à dégager les endroits difficiles pour permettre au Père évêque et à sa suite de passer. Il est 23h00 quand le convoi épiscopal arrive à Nganda Tsundi : cloches et cris de joie ; plusieurs fidèles sont encore debout, car il y a un concert de musique religieuse. Le dimanche 11-12-2016, après les laudes et le petit déjeuner, la messe à 10h15. Une belle messe, pieuse, bien animée et beaucoup de monde. Trois événements célébrés à Nganda Tsundi en ce 3è dimanche du temps de l’Avent : Institution d’un Chef Catéchiste, Jubilés matrimoniaux (argent et or) et Jubilé d’or de la Chorale Christ-Roi. Les cérémonies se passent bien avec beaucoup de joie et d’exubérance. Après la messe : repas fraternel dans la salle paroissiale. À 17h30 : le Père évêque rencontre les membres de divers Conseils de la paroisse, ensuite il rencontre l’équipe des sœurs (elles ne sont que trois) et enfin : souper. Le lundi 12-12-2016, à 06h30 : laudes et messe au couvent des sœurs, suivies du petit déjeuner. Après le petit déjeuner, le Père évêque rencontre l’équipe sacerdotale. Avant de quitter la paroisse, le Père évêque fait le tour de la paroisse : les élèves des deux écoles primaires ainsi que l’hôpital. Il en profite aussi donner déjà quelques directives relatives aux prochaines ordinations diaconales et presbytérales qui auront lieu à Nganda Tsundi en juillet prochain. Il est 11h30 quand le convoi épiscopal quitte Nganda Tsundi pour Boma. Il fera escale à la paroisse sainte Anne de Loangu pour le repas de midi [Voir diapositives].

10-12-2016 : Récollection pour les consacrés du doyenné de Boma. Aux temps forts de l’année liturgique, notamment Avent et Carême, généralement les divers doyennés du diocèse organisent des récollections en paroisses mais aussi  pour tous les prêtres, religieux et religieuses œuvrant au sein du doyenné. Le 10-12-20016, c’était le tour des consacrés du doyenné de Boma. La récollection, animée par le Père évêque, a eu lieu dans la salle Jean Paul II du Centre Pastoral ; elle a commencé à 10h30. Pour la méditation, le Père évêque a choisi de parler de Jean Baptiste. Car, a-t-il souligné, non seulement Jean-Baptiste invite les gens à se préparer à accueillir le Seigneur, mais il est lui-même la figure prototype de ceux qui sont nourris de l'espérance en 'a venue du Fils de Dieu. Jean Baptiste peut aider à prendre conscience des attitudes qu'il nous faut acquérir durant le temps de l'Avent. L’intervention a eu deux volets. En un premier temps, première instruction, l’Orateur a parlé du personnage de Jean Baptiste. Ensuite, deuxième instruction, il a relevé quelques leçons que suggère la personne de Jean Baptiste en ce temps de l’Avent. Après les deux instructions, les participants ont eu une réunion communautaire pour des questions pratiques du fonctionnement des consacrés dans le doyenné, notamment la prochaine rencontre d’échange des vœux avec le choix des amis secrets. Après la réunion : messe à la Cathédrale et enfin repas dans la salle Jean Paul II. [Voir diapositives]

08-12-2016 : Solennité de l’Immaculée Conception ; célébration avec les Légionnaires du doyenné de Boma à la grotte Centrale. En cette solennité de l’Immaculée Conception, les Légionnaires du doyenné de Boma se sont retrouvés à la Grotte Centrale de Boma pour leur évaluation annuelle, pour le rosaire, pour l’eucharistie. C’était aussi pour eux l’occasion de rendre grâce à Dieu pour les travaux effectués à cette grotte et de dire merci à la Fondation Mambimbi, qui a aidé à réaliser ces travaux : clôture en mur, réfection des bâtiments, aménagement de la grotte et nettoyage du site. La messe, présidée par le Père évêque et avec la concélébration de quelques curés de la ville et l’animation par la chorale des Légionnaires, a commencé à 15h45. Notons que c’est ce même jour que l’on enterrait à Boma le petit frère de l’abbé Vital Nlandu Balenda, Mr Steve Tsasa Nlandu ; Mgr le Vicaire Général était plutôt à ce deuil pour qui une messe des funérailles avait déjà était célébrée à la Cathédrale la veille, 07-12-2016, juste après la sortie de la morgue, messe présidée par le Père évêque. Madame le Maire, Marie-José NIONGO NSUAMI était présente à la grotte avec les Légionnaires. Après la messe une petite visite guidée des activités réalisées sur le site de la grotte et enfin un repas fraternel de tous les participants à la messe. [Voir diapositives]

04-12-2016 : Clôture de l’année sainte de la Miséricorde pour le doyenné de Boma. Après Kangu pour les paroisses et quasi-paroisses des doyennés du nord [Kangu, Mbata-Mbenge, Lukula, Tseke-Mbanza, Maduda, Tshela et Kuimba], c’est le doyenné de Boma qui clôture l’année de la miséricorde et cela se fait à la porte sainte à Lovo. Ce deuxième dimanche de l’avent coïncide aussi pour Lovo avec sa fête patronale, Bienheureuse Anuarite.  La messe commence à 09h15 par une procession de tous les fidèles à travers la porte sainte. Tous les Curés et AP du doyenné de Boma, paroisses liées à la porte sainte de Lovo, sont invités à participer à cette eucharistie ; ils sont tous là. L’église est comble ; la chorale sélectionnée anime merveilleusement bien ; une ambiance festive et le ciel est serein, doux et paisible. La messe prévoit une double cérémonie : la remise des enveloppes de la collecte des fonds des MAC et Chorales provenant des paroisses du doyenné de Boma et la clôture de l’année de la Miséricorde. Ainsi les cérémonies se déroulent comme cela s’est fait à Kangu précédemment : Prière après la communion ; Prière du diocèse ; Remise des enveloppes MAC et Chorales ; Invitation des curés, AP, Recteur du Séminaire A. Ngidi à s’approcher de l’autel ; Prière d’action de grâce pour la clôture de l’Année de la miséricorde par le Père évêque (tous debout) ; Chant de Magnificat ; Rite de la remise des images de la miséricorde et de la croix aux Curés, AP, Recteur du Séminaire; Allumage des bougies de tous les fidèles à partir du Cierge jubilaire, tous les fidèles étant debout ; Rite symbolique de clôture : (lavement des mains, lancement des colombes et extinction du Cierge jubilaire) ; Bénédiction solennelle ; Sortie de l’église en procession, bougies allumées, en chantant l’hymne de la Miséricorde. Avant la bénédiction finale, le Père évêque présente les Disciples et Filles de Jérusalem dont la spiritualité est la « Compassion et Miséricorde divines ». Notons en passant que tous les grands Séminaristes de Ngidi sont là aussi. Un repas fraternel a lieu à la cure dedans et dehors. [Voir les diapositives].

03-12-2016 : Au Petit Séminaire de Mbata-Kiela, fête patronale. Parti de Mbata-Nlundu, le Père évêque arrive à Mbata-Kiela ce vendredi 02-12-2016 dans l’après-midi. C’est dans la salle d’étude que l’accueil traditionnel se fait : discours du président des élèves et mot de circonstance de l’ordinaire diocésain. Le Père évêque aura le temps, avant la tombée du soir, de faire le tour des lieux pour se rendre compte de la vie et de la température de cette prestigieuse Institution. La soirée sera agrémentée par une pièce de théâtre ainsi que des poèmes et récitations. La pièce de théâtre « Le voyage de Mr Perrichon » de Mr Eugène Lebiche, est une comédie en quatre actes. Les ESEKiens et Lycéennes ainsi que les Propédeutes et quelques autres amis et connaissances sont au rendez-vous. Le lendemain matin, 03-12-2016 : fête patronale, saint François Xavier. Il pleut depuis très tôt le matin. La messe, à 09h50, commence sous la pluie. Grâce à Dieu, progressivement, la pluie cesse et le soleil remet les choses en place. Les petits séminaristes animent bien la messe et l’assistance, sans être grande foule, est cependant présente. Après la messe, procession vers la grotte pour sa bénédiction. Notons que cette grotte, désacralisée au temps de la politique tumultueuse, n’était plus en usage ; elle vient d’être refaite et très bien. Après les cérémonies religieuses, interviendront, dans la salle d’étude, la cérémonie de l’accueil des nouveaux étudiants et l’ouverture officielle de l’année scolaire. Les choses se passent comme d’habitude : mot du président des élèves, mot du Recteur, proclamation des résultats du test des examens pour ceux de la première année, exclusion de ceux qui ont échoué, intervention du Père évêque, réintégration des exclus, baptême de tous les nouveaux et ouverture officielle de l’année scolaire par le Père évêque. L’ouverture de l’année scolaire suit, pour l’ensemble de nos écoles secondaires et primaires, un calendrier particulier et unique ; cela se fait par les curés doyens et relayés par les curés ; c’est à cette occasion qu’est lu et commenté le Message annuel du Père évêque au monde scolaire. Pour cette année, Mbata-Kiela a eu la chose d’entendre le Père évêque lui-même leur commenter ce Message [Lire le Message]. Après ces diverses cérémonies, repas dans la véranda extérieure de la résidence des professeurs, face à la cour des classes. Finalement la journée est belle avec un soleil doux. [Voir diapositives]

01/02-12-2016 : À Mbata-Nlundu, la Croix au cœur du débat. Qu’on se rappelle, le 25 novembre 2016, en route vers Mbata-Ntombo, le Père évêque s’est arrêté à Phatu pour rencontrer des fidèles de cette Cité qui avait sollicité d’échanger avec lui autour de l’implantation de la Croix chez eux. Ce 1er décembre, c’était le tour des fidèles de la paroisse de Mbata-Nlundu de s’entretenir avec le Père évêque sur la même question : l’implantation de la Croix dans leurs villages. Il est 11h30 lorsque le Père évêque débarque sur le plateau de Mbata-Nlundu : un accueil chaleureux, surtout les élèves. Déjà au passage, surtout à Kiphata, c’était l’allégresse : La Croix…la Croix…la Croix : tel était les cris de la foule en liesse. Notons que l’équipe sacerdotale de Mbata-Nlundu avait dû quitter la paroisse sous pression des fidèles qui la soupçonnait d’empêcher l’abbé Albert à aller implantation la Croix dans leurs villages. Certaines églises des sous-postes ont été fermées dans ce contexte. La présence de l’évêque était devenue nécessaire. C’est donc le même jour, ce jeudi 1er décembre 2016 que les trois prêtres de l’équipe sacerdotale arrivent sur le lieu, venant tous les trois de Mbata-Mbenge, lieu de leur « exil ». Le curé doyen de Mbenge était arrivé premier sur le lieu, suivi de l’équipe sacerdotale et enfin de Père évêque. C’est à 14h45, après le repas de midi et la sieste, que le tête-à-tête commence. Comme à Phatu, la préoccupation principale des fidèles c’est : que l’abbé Albert NDIBU aille implanter la Croix dans leurs villages. Les fidèles, venus de plusieurs villages de Mbata-Nlundu et Mbata-Mbenge, sont tous unanimes là-dessus. Mais, comme à Phatu, le Père évêque n’a pas cédé. C’est donc dans cette divergence que s’est clôturée la rencontre avec l’espoir d’une rencontre ultérieure. Quelques personnes, surtout adultes, ont compris la position du Père évêque, mais beaucoup restent convaincus que l’Abbé Albert a une mission spéciale qui fait que la Croix qu’il implante a des effets originaux. Dans la soirée les gens ont regagné leurs villages. Le lendemain, vendredi 20 décembre 2016, plusieurs sont revenus pour la messe présidée par le Père évêque et animée par la chorale de l’Institut Mbata-Nlundu ; une belle messe, très participative et animée. Après le repas, le Père évêque et sa suite ont quitté la Paroisse en s’arrêtant un moment au dispensaire de Mbata-Nlundu pour saluer les malades. L’équipe sacerdotale est restée courageusement sur place dans l’espoir que les fidèles se remettront sous leur houlette. [Voir diapositives]

«Les Juifs attendent des miracles et les Grecs veulent de la sagesse,  nous proclamons un Messie crucifié… » (1 Co 1, 22-23). Le 27 septembre 2016, le Père évêque a adressé une lettre pastorale à tous les fidèles du diocèse sur « Fixation des Croix dans les Villages et Cités ». Vu l’actualité de la question au sein de la communauté diocésaine, surtout dans plusieurs villages, notre Site offre à ses lecteurs et lectrices la possibilité de lire cette lettre : [Lettre pastorale du Père évêque]

25/27-11-2016 : Weekend à la paroisse saint Jean apôtre de Mbata-Ntombo. Ce Weekend a été fort chargé pour le Père évêque. Le vendredi 25-11-2016, après la réunion de la MC2-Boma, à 16h00, le convoi épiscopal a quitté Boma pour Tshela via Phatu. L’arrêt de Phatu était prévu pour rencontrer des fidèles de cette Cité qui avaient sollicité d’échanger avec le Père évêque autour de l’implantation de la Croix chez eux. Chose curieuse, une immense foule attendait le Père évêque, en majorité jeune;  arrivé sur le lieu le Père évêque recevait un accueil chargé d’une attente fiévreuse, mêlée de craintes et d’espoirs. Il a fallu s’imposer : dans le salon du presbytère n’était admis que les adultes choisis ; tous les autres attendaient dehors à la manière du « brigandage d’Éphèse ». Plus le temps passait plus cris devenaient plus forts : nous voulons la Croix. Pour la population intéressée : oui à la Croix, comme le soutient le Père évêque, mais celle que vient planter l’abbé Albert NDIBU. Sur ce dernier point, le Père évêque n’a pas cédé. C’est donc dans cette divergence que se clôturée la rencontre avec l’espoir d’une rencontre ultérieure. Quelques personnes, surtout adultes, ont compris la position du Père évêque, mais beaucoup restent convaincus que l’Abbé Albert a une mission spéciale qui fait que la Croix qu’il plante a des effets originaux. On a craint que l’équipe sacerdotale ne soit lynchée après le départ du Père évêque, mais grâce à Dieu, finalement la population s’est progressivement dégonflée. De Phatu le convoi épiscopal s’est dirigé vers Tshela Mbata-Ntombo : souper et repos de la nuit. Le samedi 26-11-2016 fête patronale pour l’ITP par anticipation : messe à 09h30, animée par les ITPiens avec 28 enfants pour la confirmation. Après la messe : bénédiction des bâtiments dont la toiture, ravagée par la tempête, venait d’être refaite grâce aux efforts des parents, de quelques amis de l’ITP, de la Coordination et aussi de la Province du Kongo Central. Comme d’habitude, après les cérémonies religieuses : apéritif, manifestations diverses de la part des élèves, discours divers et enfin repas fraternel dans la grande salle de l’ITP. La fanfare kimbanguiste est intervenue plus d’une fois, exécutant même certains chants catholiques notamment le célèbre chant de « Makuku matatu » dans la composition de l’Abbé Alexandre Thamba. Dans la soirée du samedi 26-11-2016, tous les prêtres présents à Mbata-Ntombo (certains sont venus des paroisses des doyennés voisins) ainsi que l’équipe du Père évêque ont été invités à souper dans une famille d’un paroissien, pas loin de la paroisse. Le dimanche 27-11-2016 : premier dimanche du temps de l’Avent, messe animée par la Chorale sélectionnée de la place ; c’est au cours de cette messe que le Père évêque a reçu la collecte des fonds des MAC et Chorales des paroisses des doyennés de Kuimba, Tshela et Maduda. C’était aussi l’occasion de remettre aux paroisses concernées par la porte sainte de Kangu, qui n’étaient pas présentes à la clôture de cette porte, de recevoir, comme les autres, l’Image de Jésus miséricordieux et la Croix, symboles de la continuation de la pratique de la miséricorde. Comme on l’avait dit antérieurement, en reprenant les termes du pape François dans sa Lettre ‘Miséricorde et pitié’ : « Le Jubilé s'achève et la porte sainte se ferme. Mais la porte de la miséricorde de notre cœur demeure toujours grande ouverte ». Les autorités politico-administratives, militaires et policières locales ont accompagné le Père évêque jusqu’au poste de police après le parquet. La RTDN a accompagné toutes ces actions. [Voir diapositives]

25-11-2016 : Assemblée générale MC2-Boma. Qu’on se rappelle, nos précédentes éditions ont déjà parlé de MC2. En effet, le 15-09-2016 a eu lieu, à Muanda, l’Assemblée Générale de la MC2 Muanda et le 16-09-2016 c’était le tour de celle de Boma. Dans notre édition du 15 septembre 2016 nous avions parlé longuement de la MC2 : sa nature, ses objectifs, ses membres et enfin les avantages qu’on peut en tirer. La première Assemblée générale de la MC2 de Boma, qui a eu lieu à Boma le 16 septembre 2016, n’a pas atteint ses objectifs. C’est ainsi qu’une autre Assemblée générale avait été projetée ; elle vient d’avoir lieu ce vendredi 25-11-2016 à Boma dans la grande salle de l’évêché. Commencée à 10h30, la réunion a pris fin à 14h30. Près de deux cents membres étaient présents : hommes et femmes, jeunes et adultes. Les initiateurs : le diocèse de Boma, la Société MENIMEX ainsi que la banque  Afriland First Bank CD étaient présents. La rencontre a porté sur l’adoption des statuts ainsi que l’approbation des Organes directeurs : Conseil d’Administration et Conseil des sages. Ça y est, la MC2-Boma existe désormais. Il ne reste plus qu’à se mettre au travail pour une véritable Croissance Communautaire. FELICITATIONS. [Voir diapositives]

24-11-2016 : Clôture de la pratique « 24 heures pour le Seigneur ». Dans le cadre de l’année de la Miséricorde, la pratique de « 24 heures pour le Seigneur », recommandée par le saint Père François, a été organisée dans la chapelle de la Communauté Mgr Nsumbu, Boma-Kabondo. Chaque jeudi à partir du mois de février une adoration silencieuse, des instructions, des célébrations pénitentielles et une eucharistie ont été assurées par les paroisses de la ville à tour de rôle. La messe, qui a commencé à 17h00 avec une forte concélébration et une abondante participation des fidèles, a été célébrée par le Père évêque, l’homélie assurée par l’abbé Roger-Delphin MATANDU, Administrateur paroissial de la quasi-paroisse saint Sacrement, quasi-paroisse chargée de conduire la pratique de l’adoration perpétuelle. Le Vicaire Général, l’Abbé Chancelier et Madame le Maire étaient présents. Dans l’avant-midi, le Père évêque a présidé le Conseil épiscopal dans la salle de Conseil. Après la messe, un repas fraternel a été organisé au réfectoire de la communauté presbytérale Mgr Nsumbu. [Voir diapositives]

20-11-2016 : Clôture de l’année de la miséricorde. Officiellement, les diocèses ont clôturé l’année de la miséricorde le 13 novembre, tandis que le saint Père, au niveau de l’Église universelle le 20-11-2016 en la fête du Christ Roi de l’Univers. Au diocèse de Boma, l’autorité épiscopale a estimé significatif de faire participer à cet événement un plus grand nombre de fidèles et d’une façon plus engageante. C’est ainsi que le Père évêque avait programmé trois célébrations de clôture liée chacune à la porte sainte. Ce 20-11-2016 c’était Kangu sainte Marie pour toutes les paroisses liées à la porte sainte de Kangu (les doyennés de Kangu, Mbata-Mbenge, Lukula, Tseke-Mbanza, Maduda, Tshela et Kuimba). Arrivé déjà la veille, le 19-11-2016, le Père évêque a passé la nuit à Kangu. 20-11-2016, la journée commence avec les Laudes dans l’église sainte Marie de Kangu. Le matin du 20-11-2016 la journée est plutôt maussade ; une forte pluie s’est abattue depuis 4h15 ; une heure après la pluie a cessé mais le ciel restait couvert avec une pluie fine. Prévue pour 08h30, la messe ne commence qu’à 09h30, mais grâce à Dieu le ciel est plus éclairci et l’on peut se stationner sur la cour de l’église pour la procession d’entrée de tous les fidèles à travers la porte sainte. Cette procession prend du temps, mais très digne et pieuse. Tous les Curés et AP des paroisses liées à la porte sainte de Kangu étaient invités à participer à cette eucharistie ; sept paroisses n’ont pas pu, sans doute à cause de la route, car il pleut beaucoup à cette période ; ce sont précisément les paroisses du grand nord : Kai-Mbaku, Maduda, Mbata-Siala, Nganda-Tsundi, Kisama, Kuimba et Mbata-Banga. L’église est comble ; deux chorales animent la messe : sainte Trinité de Kangu et saint Philippe de Nsioni ; une ambiance festive et le ciel finalement serein, doux et paisible. La messe prévoyait une double cérémonie : la remise des enveloppes de la collecte des fonds des MAC et Chorales provenant des paroisses liées à la porte sainte de Kangu, et la clôture de l’année de la Miséricorde. C’est ainsi que les cérémonies se sont déroulées de la manière suivante : Prière après la communion ; Prière du diocèse ; Remise des enveloppes MAC et Chorales ; Invitation des curés, AP, Recteurs des Séminaires, Maîtres et Maîtresses des novices et postulants et postulantes concernés par la porte sainte de Kangu ou leurs délégués à s’approcher de l’autel ; Prière d’action de grâce pour la clôture de l’Année de la miséricorde par le Père évêque (tous debout) ; Chant de Magnificat ; Rite de la remise des images de la miséricorde et de la croix aux Curés, AP, Recteurs des Séminaires, Maîtres et Maîtresses des novices et postulants et postulantes  ou leurs délégués ; Allumage des bougies de tous les fidèles à partir du Cierge jubilaire, tous les fidèles étant debout ; Rite symbolique de clôture : (lavement des mains, lancement des colombes et extinction du Cierge jubilaire) ; Bénédiction solennelle ; Sortie de l’église en procession, bougies allumées, en chantant l’hymne de la Miséricorde. Comme le dit le pape Fraçois dans sa Lettre ‘Miséricorde et pitié’ : « Le Jubilé s'achève et la porte sainte se ferme. Mais la porte de la miséricorde de notre coeur demeure toujours grande ouverte ». En remettant à chaque paroisse, quasi-paroisse, supérieur (e) de communauté de formation une image de la miséricorde et une croix c’est pour les placer dans les églises paroissiales et chapelles respectives en vue de continuer à nourrir les fidèles de la miséricorde divine. Les fidèles et les jeunes en formation initiale au presbytérat et à la vie consacrée doivent être vaillants dans la vénération de cette image et cette croix comme une manière d’implorer le Seigneur de les aider à être miséricordieux comme lui-même est miséricordieux.  Toujours dans le rite de conclusion, avant d’éteindre le Cierge Jubilaire de la Miséricorde, les Curés, AP, Recteurs des Séminaires, Maîtres et Maîtresses des novices et postulants et postulantes  ont allumé, à partir du Cierge Jubilaire, les bougies des fidèles. Le Cierge Jubilaire lui-même a été éteint juste juste avant la lecture par le Père évêque du décret de clôture de l’année de la Miséricorde ; puis la bénédiction solennelle suivie de la procession avec les bougies allumée en chantant l’Hymne de la Miséricorde. Ces bougies emportées par les fidèles aideront à garder la flamme de la miséricorde allumée dans leurs cœurs. La journée s’est clôturée par un repas fraternel dans la salle « Nzo Bingumbula ». [Voir diapositives……….(a)          ……………(b)          ……………(c)]

13-11-2016 : Présentation du nouvel AP à Nzobe par le VG, dimanche 13 novembre. Il est 17h passé quand le samedi 12 novembre le Vicaire général arrive au bas de la colline de la jeune paroisse St Cyprien de Nzobe, après plus de 8h de route, le tronçon Nsioni-Mbata Mbenge-Nzobe étant dans un mauvais piteux. Il est accueilli par les jeunes scouts et KA, les membres des conseils paroissiaux et quelques fidèles. Adoration à l’oratoire, dîner retardé puis réunion avec les chefs catéchistes. La soirée est arrosée par les champs des chorales venus de tous les sous-postes, jusqu’à 1h du matin. Le dimanche 13 novembre, au programme les laudes, le déjeuner, la messe, de 10h à 13h30, le dîner-réception, la réunion avec les membres des conseils paroissiaux, les audiences avec les prêtres, la récréation, le souper, dodo. C’est lundi 14 que Mgr le VG a regagné Boma, après une escale à Mbata Mbenge et à Nsioni St Luc. Heureux et Fructueux ministère au nouvel Administrateur de Nzobe où le plus grand défis d’actualité est la construction de l’église paroissiale pour laquelle est sollicité la générosité des fidèles et des originaires de ce coin du diocèse ! [Voir diapositives]

02-11-2016 : Montligeon à Kangu et à Nsioni. Le 02 novembre 2016, en  la commémoration de tous les fidèles défunts, les membres de la Fraternité Notre Dame de Montligeon /Diocèse de Boma et leurs aumôniers se sont retrouvés ensemble à  la paroisse Sainte Marie de Kangu pour un pèlerinage dans le cadre de l’année de la miséricorde et pour la messe en mémoire des fidèles défunts (messe célébrée par Mgr le Vicaire Général) et à la paroisse Saint Luc /Nsioni pour l’assemblée générale. Au cours de cette assemblée, les membres ont bénéficié entre autres de deux conférences prévues pour la circonstance. La première conférence était animée par l’abbé Jean Jacques MASIALA BAZOLA (diacre en ministère à Nsioni). Cette première conférence était axée sur les prolégomènes à la spiritualité de la Fraternité Notre Dame de Montligeon. La seconde conférence, animée par Mgr Jean Basile MAVUNGU KHOTO, avait pour objectif principal d’expliquer l’origine et l’importance de la pratique d’Intentions de messe pour l’Église en général et pour les défunts en particulier. À la fin de l’assemblée, un repas fraternel a été partagé. [Voir diapositives]

29/30-10-2016 : Mgr le Vicaire Général  à Muanda/Nsiamfumu. Le samedi 29 octobre, Mgr le Vicaire général arrivait à la nouvelle paroisse Saint Jacques autour de midi. Après une minute d’adoration à l’église, il a directement commencé à s’entretenir avec les deux prêtres affectés à cette paroisse, le vicaire Raymond, puis le nouveau curé Vincent de Paul Mayemba Ngimbi qui vient de Nzobe où il a conduit la paroisse pendant 6 ans. Après les entretiens, ce fut le repas. Dimanche 30, la messe, qui a connu une très grande affluence des fidèles de Nsiamfumu et d’autres paroisses de Muanda, a commencé à 9h30 pour se terminer à 13h. C’est au cours de cette messe qu’a eu lieu la cérémonie d’installation du nouveau curé et que 63 jeunes ont reçu le sacrement de confirmation. Après la messe, la réception des invités a été offerte à l’école. Mgr le Vicaire général est rentré dans l’église pour s’entretenir avec les membres des conseils paroissiaux sur les défis qui restent de taille dans cette nouvelle paroissiale et qui font partie des charges que Mgr l’évêque a confiées au nouveau curé (achever la résidence provisoire des prêtres, achever l’église paroissiale et la meubler, mieux organiser les sous-postes, dynamiser la pastorale des jeunes). Tous ont promis de se mettre au travail, sous la houlette du nouveau curé et du curé Doyen, vu leur retard par rapport aux autres dernières nouvelles fondations paroissiales. Sont vivement sollicités la générosité et le soutien des autres paroisses de Muanda ainsi que des originaires de Nsiamfumu vivant ailleurs en RDC ou à l’étranger. Fructueuse mission au nouveau Curé ! [Voir diapositives] 

29-10-2016 : Mariage de Simon TSIMBA NLANDU et Paula-Juliette MATSUELA NGEBO à Moanda. Le 29 octobre 2016, en l’église paroissiale de Muanda/Sainte Trinité, Monsieur Simon TSIMBA NLANDU, ophtalmologue à la Polyclinique Diocésaine de Secours (ex Mabaku) et madame Paula-Juliette MATSUELA NGEBO, se sont unis dans le sacrement de mariage. C’est au cours de la messe, célébrée par l’abbé Dieudonné LUZOLO LAU, secrétaire-Chancelier, que ce mariage a été béni ensemble avec  celui d’un autre couple de la même paroisse (le couple Auguste MABIALA MALUNDAMA et Jacqueline MANENE MANANGA). Tous nos souhaits d’un mariage heureux à ces deux couples. [Voir diapositives]

23-10-2016 : Mgr le Vicaire Général à Kilengi saint Pierre Claver. Samedi 22 octobre, Mgr le VG arrivait à Kilengi à 15h30, après un arrêt-dîner à Tseke Mbanza. Dans la soirée, il a rencontré les membres du conseil paroissial provisoire, puis les prêtres. Le dimanche, journée de la mission universelle, laudes, déjeuner et eucharistie au cours de laquelle le nouvel Administrateur paroissial, Jean Marie Nsoki Mananga, a été présenté au peuple de Dieu et quinze enfants ont été baptisés. Après la messe et le dîner, Mgr le VG s’est entretenu avec les chefs catéchistes pour quelques points de rappel quant à la mise en œuvre du thème pastoral et à leur mission spécifique. C’est à 17h00 que Mgr quittait Kilengi pour Boma. Les fidèles de ce coin encore enclavé du diocèse sont venus nombreux accueillir leur nouveau pasteur. Qu’il soit bon Missionnaire ! [Voir diapositives]

22-10-2016 : Ouverture de l’année académique à Ngidi. Les cérémonies d’ouverture de l’année académique en date du 22 octobre 2016 au Grand Séminaire Abbé Ngidi étaient présidées par l’abbé Pamphile MBADU KUMBU, vicaire épiscopal chargé de la pastorale. Outre les séminaristes, quelques invités y ont pris part. Après la célébration eucharistique, une séance académique était prévue. Cette séance a connu cinq étapes , à savoir :  l’hymne du séminaire, le discours du président des séminaristes, le discours du recteur, la leçon inaugurale par monsieur Rigobert MATALANGA , DG de l’ISAM/Kidima et la prononciation de la formule d’ouverture officielle de l’année académique par l’abbé Vicaire épiscopal chargé de la pastorale. Un repas fraternel a conclu lesdites cérémonies. [Voir diapositives] Le même jour, l’abbé Dieudonné LUZOLO LAU, Secrétaire Chancelier, a célébré la messe d’ouverture officielle de l’année académique 2016 – 2017 au Séminaire Propédeutique saint Jean -Marie Vianney à Kangu le samedi 22 octobre 2016. Pour  la circonstance la messe à l’Esprit Saint  était célébrée.  La présence de plusieurs concélébrants  et  autres fidèles à cette célébration manifeste l’intérêt accordé à cette activité liturgique  prévue dans le calendrier académique du séminaire et aux jeunes dans la Formation initiale.  Après la messe, une séance académique était organisée ; séance au cours de laquelle le recteur et le délégué épiscopal (l’abbé secrétaire-Chancelier) ont exhorté les séminaristes, à la lumière des directives et orientations de Mgr l’évêque,  à  se préparer en conséquence à vivre la déontologie presbytérale  et à incarner les caractéristiques d’un manager. Le mot d’ouverture solennelle de l’année académique a, par la suite, été prononcé par l’abbé secrétaire-chancelier et un repas fraternel a été partagé pour clôturer la séance. [Voir diapositives]

18-10-2016 : Session des nouveaux Administrateurs paroissiaux, édition 2016-2017. Le mardi 18 octobre, Mgr le VG a présidé la session des nouveaux administrateurs paroissiaux, auxquels s’est joint le nouveau Doyen de Lukula, sous le thème « De Bons et Fidèles Administrateurs paroissiaux ». Le programme, assez chargé, prévoyait les activités ci-après : 9h30 : Prière d’ouverture (par le plus jeune AP) ; 9h35 : Mot de bienvenue (par Mgr le VG) ; 9h45 : Différence entre Curé et Administrateur paroissial (par le VG) ; 10h30 : L’Administrateur paroissial, Bon Pasteur du troupeau des fidèles laïcs (par le VE–L) ; 11h30 : L’Administrateur paroissial, Gestionnaire des biens et de l’argent, un agent de développement (par le VE–O) ; 12h00 : Échanges ; 13h00 : Repas ; 14h30 : L’Administrateur paroissial, Maître de la liturgie paroissiale (par le Président Commission liturgique) ; 15h00 : L’Administrateur paroissial en paroisse rurale, Organisateur de la pastorale de proximité (par Directeur du CPD) ; 15h30 : L’Administrateur paroissial, Homme de bureau (par A. Chancelier) ; 16h00 : L’Administrateur paroissial, Responsable de communauté sacerdotale (par A. Président Commission du clergé) ; 16h30 : Échanges ; 17h30 : Conclusion (par Mgr VG) ; 17h45 : Prière de clôture (par le plus âgé des AP). Nous leur souhaitons un fructueux apostolat ! [Voir diapositives]

16-10-2016 : Installation du Curé Doyen de Lukula par Mgr le Vicaire Général. Mgr le Vicaire général est arrivé dimanche 16 octobre à la paroisse de Lukula Ste Thérèse pour l’installation du nouveau curé-Doyen. La belle messe très participée a débuté à 8h30. Le nouveau Curé Doyen Ferdinand Makoko a été accueilli avec enthousiasme et optimisme par les fidèles. Après la messe et le dîner, Mgr le Vicaire général a rencontré les membres des trois Conseils paroissiaux, puis les prêtres, pour échanger sur les missions confiées au nouveau curé et les responsabilités de chacun (nouvelle fondation paroissiale, réfection cure et église, finition travaux maison de passage, salle des réunions, patrimoine domanial,…). Il y’ a de l’espoir. Le travail à faire est immense. Ils vont programmer à court, moyen et long terme, dès les prochaines réunions, ont-ils promis. La mission continue. [Voir diapositives]

16-10-2016 : Saint Charles Lwanga Kabondo : Installation du nouveau curé et action de grâce pour le 20è anniversaire du GIRAC/Missionnaire. La messe commence, comme prévu, à 08h30 ; l’église est pleine à craquer, des gens sont obligés de rester dehors. La chorale sélectionnée fait vibrer l’édifice religieux ; GIRAC/Missionnaire anime les offrandes, en style « charismatique » qui fait bouger toute l’église. Madame le Maire, Marie Nsuami, réinstallée est présente ; Mgr le Vicaire Général ainsi que l’Abbé Chancelier sont parmi les concélébrants ; le Père évêque célèbre. L’abbé Edmond Nganga Mbuta, ancien curé de Bula, est maintenant curé de saint Charles Lwanga, Boma-Kabondo. Il est installé au cours de cette belle et participative célébration eucharistique. Après la communion, prière sur les membres du GIRAC/Missionnaire avec cérémonie de lumière. En ce dimanche du mois des missions, dimanche d’entrée dans la semaine conduisant au dimanche des missions universelles, l’occasion est donnée aux fidèles de Boma de rendre grâce à Dieu pour tant de bienfaits accordés par ses serviteurs et servantes de GIRAC/Missionnaire durant 20 ans. Vingt ans de campagne d’évangélisation, de prière, de chants et de témoignage de vie chrétienne par le Groupe Instrumental les rachetés du Christ Missionnaire. Pour mémoire, GIRAC/Missionnaire (Groupe Instrumental les rachetés du Christ Missionnaire) a été fondé par Maman Françoise Masota en 1996 avec l’encouragement et la bénédiction de S. Exc. Mgr Mbadu Joachim, alors évêque de Boma. Depuis lors, ce Groupe n’a cessé de soutenir l’action pastorale de notre diocèse par l'évangélisation par la musique religieuse chrétienne ; la louange et l’adoration ; la prédication des âmes à la conversion, la consolation des cœurs brisés, abattus ; l'interpellation et L'éducation de différentes couches sociales à l'amour du pays, au rejet des orphelins et des autres enfants en situation défavorable ; l'encadrement des enfants en situation défavorable qui est encore un projet ; la sensibilisation de la population sur certaines maladies, notamment les infections sexuellement transmissibles ; l'initiation à la musique religieuse chrétienne. C’est à juste titre qu’ensemble, nous nous sommes tournés vers le Seigneur avec tous les groupes de prières de notre diocèse et en particulier avec GIRAC/MISSIONNAIRE pour élever la coupe du salut  en appelant le nom de Yahvé (cf. Ps 116, 13). Un repas fraternel a été organisé après la messe à la cour du Centre des handicapés « Luzolo » avec l’animation du GIRAC/Missionnaire. Plus tard, dans une des salles de fête de Boma, GIRAC/Missionnaire a offert un concert musical religieux. [Voir diapositives]

13-10-2016 : Rentrée 2016-2017 de nos grands Séminaristes. Comme de coutume, avant de gagner leurs séminaires respectifs, les grands séminaristes du diocèse se retrouvent autour du Père évêque pour une rencontre. Habituellement, la rencontre est organisée par le Chargé de la Formation Initiale. Étant donné que ce dernier n’est pas encore sur place, c’est l’Abbé Dieudonné, Secrétaire-Chancelier, qui s’en est occupé. Cette année cette rencontre a eu lieu le jeudi 13-10-2016. Trois exposés ont été assurés : le premier par l’abbé Ernest Vangu, Recteur de la Propédeutique et Président de la Commission du Clergé, le deuxième par le Mgr le Vicaire Général et le troisième par le Père évêque. L’Abbé Dieudonné, Secrétaire Chancelier, a eu à rencontrer chaque séminariste dans l’après-midi pour faire le point. Entre eux, les séminaristes ont eu à travailler en carrefours pour l’échange autour des évaluations du ministère des vacances. Le vendredi 14-10-2016 était réservé à embarquer et apprêter le bus, du moins pour ceux de Mayidi. Le samedi matin à 06h30 : messe dans la grande salle du Centre Pastoral Jean Paul II. À 08h15 départ pour ceux de Mayidi ; les autres (Ngidi et Propédeutique) quittaient aussi l’évêché pour rejoindre leur séminaire respectif. [Voir Diapositives]

8/9-10-2016 : Visite pastorale à Kai-Mbaku saint Quirin. Le Père évêque, en compagnie de l’abbé Chancelier et du Cérémoniaire, arrivent le soir à Maduda ce vendredi 07-10-2016 après s’être arrêté à Tshela Mbata-Ntombo pour le repas de midi et la sieste. À Maduda, c’est juste pour le repas du soir et passer la nuit. Le samedi 08-10-2016, messe à la paroisse à 06h15, célébrée par le Père évêque. À la sortie de la messe, salutations fraternelles. C’est après le petit déjeuner que le convoi épiscopal s’engager sur le chemin vers Kai-Mbaku (Mbusa Masaka) ; la route, en cette saison, encore passable ; il est 11h30 lorsque le convoi épiscopal est accueilli à Kai-Mbaku. Visite au saint Sacrement, repas de midi, sieste, rencontre de divers groupes, ouverture du mois marial à la grotte, souper, concert musical religieux et enfin : repos de la nuit. [Voir diapositives] Le dimanche 09-10-2016, laudes à 07h30 suivies du petit déjeuner ; la messe commence à 10h30. Au cours de la messe : présentation et accueil du nouveau Curé doyen de Maduda en la personne de l’Abbé Claude Nsitu Mbizi, Curé de Kai-Mbaku. Claude remplace l’Abbé Vital Ngimbi à la fonction de Curé doyen. Beaucoup de fidèles. Le Curé de Mbata-Siala, Dieudonné Mbuinga Lukinzu, est présent et quelques amis et connaissances dont l’Abbé Richard Mavungu Thonya et Sœur Élisabeth Lukinzu Ngoma, ssmb (communauté de Kangu-Béthanie). Une belle messe animée par la chorale sélectionnée ; beaucoup de monde et beaucoup de joie et d’enthousiasme. [Voir diapositives] Après la messe, repas fraternel dans la cour du presbytère. [Voir diapositives] L’après-midi : sieste ; entretien individuel avec les membres de l’équipe presbytérale et ensuite ensemble ; visite de l’hôpital. Dans la soirée : vêpres et souper au couvent des sœurs. Pour le moment, sur les quatre sœurs de la communauté, elles ne sont que deux (Élisabeth Matsuela Phanzu, supérieure locale et Rose Nzuzi Vuvu), les autres étant encore en congé (Marie Ntoto Ntoto et Georgette Pembe Isomi). [Voir diapositives] C’est le lendemain matin, le lundi 10-10-2016, après les laudes, la messe et le petit déjeuner au couvent des sœurs que le convoi épiscopal quitte Kai-Mbaku. L’évêque prend la route de Nsumbi. Sur le passage, le convoi épiscopal est accueilli par une école succursale de Kai-Mbaku. [Voir diapositives] Il 12h10 lors que le Père évêque et son équipe arrivent à Nsumbi, accueilli par des notables du Sous-Poste, des Mamans Légionnaires, les élèves primaires et secondaires et quelques notables du lieu ; le Curé de Mbata-Siala est déjà sur place depuis la veille. Un accueil délirant : visite au saint Sacrement, discours, entretien, repas, voilà le menu du jour. À Nsumbi, les fidèles désirent avoir une paroisse ; c’est un souhait de longue date. [Voir diapositives] De Nsumbi, le convoi épiscopal prend la route de retour en faisant une brève escale à Mbata-Siala où il est accueilli par les élèves et quelques notables ; une brève visite au saint sacrement et un rapide tour au presbytère. C’est ici que s’achève cette longue visite pastorale. [Voir diapositives]  

01/02-10-2016 : Ouverture du mois du rosaire à Nsioni Saint Luc.  Dans le cadre de l’année de la miséricorde, le mois d’octobre a été dédié à Notre Dame du rosaire : organiser des visites aux sanctuaires, surtout par les mouvements et associations de spiritualité mariale (congrégations, légionnaires, Nkangu Vuvu, Mamans catholiques, chorales, etc. Le dimanche 02-10-2016 a été retenu comme date du lancement du mois, et cela à la paroisse saint Luc de Nsioni. Le Père évêque, en compagnie de l’abbé Chancelier et de l’abbé Cérémoniaire, arrive à Nsioni ce vendredi 30-09-2016 à 19h30 ; quelques Mamans catholiques de Boma, notamment celles du Bureau diocésain, sont arrivées un peu avant lui. Tout de suite le souper. Le lendemain matin, samedi 01-10-2016, après les laudes, messe paroissiale à 06h15. [Voir diapositives] Dans la journée : quelques audiences avec le Père évêque. Dans l’après-midi : visite des Sœurs aînées à la communauté des SSMB de Béthanie [Voir diapositives] et à partir de 16h00 pèlerinage et bénédiction d’une nouvelle chapelle au Quartier ecclésial André-Jacques/Mabiemba, don d’une maman du quartier. [Voir diapositives] Le dimanche 02-10-2016, la messe commence à 07h45 ; belle messe ; beaucoup de monde. Au cours de la messe plusieurs événements célébrés : confirmations ; institution de 8 Chefs catéchistes dont 2 femmes ; jubilés d’or et d’argent matrimoniaux, dont les parents de l’abbé Moïse Binda Ndami (60 ans) ; ouverture du mois du rosaire ; ouverture du mois missionnaire ; installation du Comité paroissial des Mamans catholiques. [Voir diapositives] Les festivités officielles se clôturent par un repas de famille dans la véranda et la cour de la paroisse. [Voir diapositives]

01/02-10-2016 : à Muanda Pika pende, enterrements parents des consacrées. Le samedi 1 octobre, Mgr le Vicaire Général s’est rendu à Muanda Pika Pende pour l’enterrement de papa Enoch, père de la sœur Aurore, SSM préfète du lycée de Kangu, et de papa Alois, père de la sœur Charlotte, SSP aux soins médicaux à Kinshasa. Nos deux parents étant protestants, c’est dimanche 2 octobre qu’une messe a été célébrée à leur intention à la paroisse Ste famille où la célébration était par ailleurs haute en couleur à l’occasion de l’ouverture de l’année pastorale et l’envoi en mission des agents pastoraux et responsables des MAC et chorales. C’était l’occasion pour Mgr le VG de relayer le message épiscopal sur le thème de cette année pastoral, davantage à cette paroisse dédiée à la sainte famille de Nazareth, et d’encourager les fidèles pour les travaux de construction de l’église paroissiale et des boutiques. Que nos chers pères reposent en paix et que l’année pastorale dans cette paroisse produise beaucoup de fruits dans les familles ! [Voir diapositives]

24-09-2016 : Messe des funérailles de papa Aloïs MBUMBA. Papa Aloïs MBUMBA, grand frère de Me Fabrice MBUNGU, est décédé le samedi 17-09-2016, fusillé à la forêt par erreur par un collègue de chasse. Il est mort sur le champ. Il laisse une veuve et 8 orphelins. Placée à la morgue de Lukula, la dépouille mortelle est sortie le vendredi 23-09-2016 et acheminée au village (Mandu/Mbata-Mbenge) pour la veillée. La messe d’enterrement, célébrée par Mgr le Vicaire Général, a eu lieu le samedi 24-09-2016. La nature même du décès a drainé beaucoup de monde. Que son âme repose en paix. [Voir diapositives]

24/25-09-2016 : Visite pastorale et célébration de l’institution et de la retraite des chefs catéchistes à la paroisse Mater Dei/Mbata-Nlundu. Il est 12h50 ce samedi 24-09-2016  lorsque le Père évêque, l’abbé Chancelier et l’abbé Cérémoniaire des Célébrations épiscopales sont accueillis à Mbata-Nlundu. Les trois membres de l’équipe sacerdotale sont présents. D’abord une visite au saint sacrement avant toute autre activité. Les mamans sont déjà à l’œuvre depuis le matin ; sans tarder, c’est le repas suivi du repos. À partir de 16h00, le Père évêque rencontre les divers membres selon les regroupements habituels : chefs catéchistes, les trois conseils paroissiaux, les MAC, les Chorales, les Jeunes, etc. Comme faisant partie de cette rencontre : la visite du terrain projeté pour la future cure…Mais c’est encore en discussion ; vraisemblablement ils devront la construire du côté de la cure actuelle qui, elle, restera comme bâtiment à multiples services. La soirée se clôture par l’animation assurée par diverses chorales de la paroisse ; on est allé jusqu’à 02h00 du matin. [Voir diapositives] Dimanche 25-09-2016 : la messe commence à 09h00 ; belle messe avec une belle animation et une forte et active participation. Deux cérémonies : institution de quatre chefs catéchistes et retraite de trois. La messe prend fin dans une ambiance joyeuse, festive et fraternelle. [Voir diapositives]  La visite pastorale c’est aussi l’occasion pour le Père évêque de rencontrer chaque prêtre et tous ensemble, de prier avec eux, de partager le repas avec les paroissiens et aussi de visiter les malades là il y a un Centre de santé, c’est le cas de Mbata-Nlundu. [Voir diapositives]  

22-09-2016 : Célébration eucharistique au Lycée Maman Clare MAYELA. On connaît déjà cette Institution. Ce jeudi 22-09-2016 à 18h00 une messe a été célébrée dans la chapelle de cette école, au cours de laquelle ont été bénies et placées des reliques des martyrs de saint Maurice. Profitant de la fête de saint Maurice, l’abbé Innocent Futi, Fondateur de cette œuvre, a voulu honorer la mémoire des membres de l’abbaye de saint Maurice en Suisse décédés récemment notamment Mgr Joseph Roduit, Père Abbé émérite. Cette communauté « abbaye territoriale » est parmi les grands bienfaiteurs de cette belle œuvre. Le Père évêque, accompagné de l’abbé Chancelier, a célébré la messe. Les élèves de l’école ainsi que des amis et connaissances étaient présents. Un repas fraternel a clôturé la soirée. [Voir diapositives]

13/18-09-2016 : Célébration de l’année de la miséricorde avec les couples et familles. En cette année consacrée à la Miséricorde divine, notre Calendrier diocésain prévoit au mois de septembre le Jubilé des familles, avec célébration des mariages religieux, des jubilés matrimoniaux. Pour préparer les chrétiens de la paroisse Notre Dame des pauvres de Mbanga à mieux célébrer la beauté de l’amour, du mariage et de la famille le dimanche 18 septembre, une session a été organisée pendant trois jours, du mardi 13 au jeudi 15 septembre. Tous les après-midi, de 16h à 19h30, Mgr le Vicaire général les a conduits à l’écoute de la Parole de Dieu, aux échanges mutuels et aux prières. Partant de la pratique de la dot qui est en grande partie cause de la diminution du nombre de mariages religieux, vu la surenchère et les abus actuels, les chrétiens de Mbanga ont eu l’opportunité de redécouvrir la valeur de l’amour (qui est communion, don gratuit, miséricorde), la dignité de la femme (créée, comme l’homme, à l’image et à la ressemblance de Dieu) et l’importance du mariage et de la famille (cellule de base pour l’église et la société) en vue de mieux se conformer à la volonté du Créateur, devant les nombreux et complexes défis de la société d’aujourd’hui. Sur ces défis est principalement intervenue Mme Gertrude Nsoka, chrétienne de la Cathédrale de Boma, qui a accompagné Mgr le Vicaire général, pour rendre compte aux fidèles de Mbanga des conclusions du congrès sur la famille organisé par la CENCO à Kinshasa en février dernier, congrès auquel le couple Nsoka a participé comme délégué de notre Diocèse, aux côtés de Père Évêque et de l’Abbé Pamphile Mbadu. [Voir diapositives] C’est riche de ces enseignements suivis avec assiduité par une chrétienté assoiffée de la Parole de Dieu qu’un bon groupe s’est rendu en pèlerinage à la Porte Sainte de la miséricorde au sanctuaire Notre Dame des croyants à la paroisse de Kangu le vendredi 16 où ils ont encore été nourris par une conférence spirituelle et une eucharistie assurées par l’Abbé Pamphile Mbadu, Curé doyen de Boma et Vicaire Épiscopal en charge de la pastorale. [Voir diapositives] Le dimanche 18-09-2016, grande célébration eucharistique avec 8 couples pour la bénédiction nuptiale et 15 pour les jubilés d’or et d’argent. En réalité, un seul couple (les parents de Mgr le Vicaire Général) célébrait ses 50 ans, par contre les autres c’était soit entre 25 et 50 ans soit au-delà de 50 ans. En effet, pour favoriser les célébrations jubilaires matrimoniales, il a été retenu que les couples qui n’ont pas eu l’occasion de célébrer leur jubilé en diocèse (c’est-à-dire à 25 ou 50 ans) pouvaient le demander et le faire. Comme on peut le deviner, l’ambiance était au zénith ; immense foule jusqu’au dehors ; l’animation bien faite par la chorale sélectionnée ; plusieurs prêtres et sœurs. Outre le jubilé d’or des parents du Vicaire Général, les parents de l’abbé Désiré Mvumbi étaient parmi les couples au-delà de 50 ans. La messe, commencée à 08h45 et célébrée par le Père évêque, qui est arrivé à Tshela la veille, a connu une importante concélébration. Un repas copieux de fête a été servi dans la salle paroissiale avec plusieurs invités dont les consacrés, les couples en honneur et plusieurs amis, familiers et connaissances. [Voir diapositives……….(a)     ……………(b)      ……………(6)] Après ce repas communautaire, d’autres célébrations par couple ont eu lieu dans divers lieu du Centre et de la Cité. Plusieurs consacrés, dont le Père évêque et l’Abbé Chancelier, se sont retrouvés au Bar Nkongo pour la réception organisée par les membres de famille  de Mgr le Vicaire Général en honneur de leurs parents jubilaires d’or. [Voir diapositives] Plaise au Ciel que la paroisse de Mbanga et notre diocèse en cueillent beaucoup de fruits, déjà en cette 3e année pastorale dédiée au thème de la famille.

15-09-2016 : Assemblée Générale MC2 Muanda. 16-09-2016 : Assemblée Générale MC2 Boma. La MC2 [Mutuelle de Croissance Communautaire] est une microbanque de développement rural. C’est une Association de secours mutuel qui vise le développement rural par l’amélioration des conditions socio-économiques des membres. Elle est la propriété exclusive de la communauté constituante, créée par la communauté, gérée par la communauté et au service de la communauté. Elle a pour objectifs : 1) Développer différents types de services financiers notamment l’épargne et le crédit populaire au service de la communauté ; 2) promouvoir par l’entraide, le bien-être économique et social des adhérents ; 3) favoriser le développement du crédit nécessaire pour accroitre les capacités de production agropastorales et artisanales ; 4) soutenir la création et le développement des projets présentés par les mutualistes. Qui peut être membre de la MC2 ? 1) Toutes les personnes (hommes ou femmes) résidant le lieu de son implantation et de ses environs ; 2) tous les ressortissants de ce lieu en vivant en RDC ou à l’étranger ; 3) toutes personnes morales résidantes dans ce lieu et dans ses environs ; 4) toutes Associations ou groupements constitués par les résidents ou originaires de ce lieu et de ses environs. Il y a deux catégories de membres : 1) les membres actifs (être majeur, être de bonne moralité, jouir de ses droits civiques, payer ses droits d’adhésion, souscrire au moins à dix (10) parts sociales, contribuer au fonds de solidarité, accepter d’approvisionner son compte, accepter la responsabilité solidaire, accepter les statuts ; 2) Les membres associés (soit être mineur ou personne physique ou morale n’obéissant pas aux dispositions relatives à la qualité de membre actif, souscrire au moins à une part sociale). Les avantages de la MC2 sont : 1) Mettre de l’argent de côté pour économiser ; 2) mettre de l’argent en sécurité contre le vol et les incendies ; 3) bénéficier de prêts afin de réaliser vos projets ; 4) aider des personnes à entreprendre, 5) aider des personnes à augmenter la superficie de leurs plantations et améliorer la qualité de leur production, 6) permettre aux plus démunis de bénéficier de prêts afin de sortir de la précarité ; 7) contribuer à l’essor socio-économique de ses origines grâce à la réalisation de projets communautaires ; 8) transfert d’argent aussi bien au interne qu’externe. La différence dans les cotisations ne crée pas une différence d’avantage quelconque. Il s’agit d’une banque fondée sur la solidarité, la proximité et la promotion collective éthiquement assurée. La MC2 comporte trois niveaux d’organisation : l’Assemblée générale (tous les membres et ont chacun une voix), le Conseil des Sages (régulation des conflits ou des questions d’ordre éthique) et le Comité de Gestion pour la gestion quotidienne. Dans tout cela, le diocèse, comme Co-promoteur détient l’autorité morale. Toutes les MC2 qui vont être créées vont constituer le Réseau Diocésain MC2. Frères et Sœurs, vous qui habitez le territoire du diocèse de Boma (toute confession religieuse et appartenance sociale et politique confondue) et qui êtes originaires de ce territoire, souscrivez-vous. Les deux premières MC2 du réseau viennent d’avoir leur Assemblée constituante ; le 15-09-2016 pour Muanda [Voir diapositives] et le 16-09-2016 pour Boma [Voir diapositives]. Le Père évêque était présent dans aux deux rencontres. Les Abbés André Lelo, Matthieu Kimbuende et Landry-Philippe Dinandi ainsi que Monsieur Apollinaire Nsoka constituent la Coordination du Projet Intégré du Diocèse de Boma. Le Diocèse de Boma, par son service de la Coordination du PI-DIOBO, accompagne la MC2 par la sensibilisation de ses membres, leur mise en réseau et leur structuration et organisation, et leur mise en réseau. Le Diocèse de Boma sert aussi d’interface entre la MC2 et ses partenaires, notamment les Opérateurs Économiques (ex.MINIMEX) et Afriland First Bank CD ; le Diocèse de Boma, par son service de la Coordination du PI-DIOBO, assure l’organisation des interventions des partenaires auprès de la MC2 ; l’Opérateur Économique (ex.MINIMEX) s’engage à renforcer les capacités managériales et de gestion économique des membres de la MC2 ; Afriland First Bank CD s’engage à renforcer les capacités en organisation et en gestion financières et bancaires des membres de la MC2 ; le Diocèse de Boma, par son service de la Coordination du PI-DIOBO, veille au respect des dispositions prescrites dans les divers contrats signés avec les partenaires de la MC2.

14-09-2016 : Exaltation de la Sainte Croix. Les Disciples et Filles de Jérusalem, une Union pieuse dans le diocèse de Boma, ont comme spiritualité la compassion, la miséricorde, la Sainte Croix. Ainsi l’Exaltation de la Sainte Croix est leur fête patronale. Chaque année, le 14 septembre, une messe est organisée soit dans l’église paroissiale d’implantation de la communauté (Bon Pasteur, Boma Km8) soit au sein même de la communauté, dans l’enceinte. Ce mercredi 14-09-2016 était spéciale car elle se passait en pleine année consacrée à la Miséricorde divine et donc la fête de l’Exaltation de la Sainte Croix pour ces personnes dont la spiritualité est la Compassion et la miséricorde devait être marquée par un signal fort avec une empreinte durable. Une grande Croix a été plantée dans l’enceinte de la parcelle de la communauté avec aux pieds de la Croix : Marie, mère de Jésus ; saint Jean et Marie Madeleine. Ce mercredi 14-09-2016 le Père évêque et l’A. Chancelier arrivent à la communauté, située au Km8 à 16h40 ; la chorale est déjà là avec quelques sympathisants : hommes et femmes, religieux, religieuses et laïcs ; les acolytes et lecteurs sont aussi déjà prêts. Avant de commencer la messe, le Père évêque bénit le nouveau réfectoire de la communauté et autres salles connexes ainsi que la Sainte Croix, plantée dans une belle maisonnette avec devant des bancs pour la prière et la méditation. Au terme de ces bénédictions la messe commence, célébrée par le Père évêque avec la concélébration de l’équipe sacerdotale de la paroisse ainsi que de l’abbé Chancelier. La messe a lieu dans l’enceinte de la parcelle de la communauté devant la Sainte Croix ; elle est bien animée par une chorale de la paroisse. Un repas fraternel clôture la rencontre. La communauté ne manque pas d’offrir le produit de ses mains au Père évêque. Rendons grâce à Dieu, qui est MISERICORDIEUX. [Voir diapositives]

11-09-2016 : Jubilé d’argent religieux, Sr Rita Kieyele, SSFB. La série des jubilés religieux se clôture ce dimanche 11-09-2016 pour le compte de l’année pastorale 2015-2016. C’était le tour de la Sœur Rita KIEYELE, des Sœurs de la Sainte Famille de Bordeaux, communauté de Phatu. La Sr Rita a célébré son jubilé d’argent à Idiofa il y a plus de deux mois ensemble avec ses consœurs, mais il fallait aussi quelque chose au diocèse de Boma où elle vient de travailler depuis 2014. Le Père évêque est arrivé à Phatu ce matin du dimanche 11-09-2016 venant de Lukula où il avait passé la nuit en compagnie de l’abbé Chancelier. Par contre, Mgr le Vicaire Général est arrivé de Boma ce même matin. La messe commence à 0845. L’église du sous-poste de Phatu ne parvient pas à contenir la foule de fidèles, plusieurs sont obligés de rester dehors. Religieux et surtout religieuses et fidèles laïcs sont nombreux ; quelques prêtres concélèbrent autour de Père évêque. Parmi les fidèles il y a aussi des membres de famille de la Sœur Rita. Notons en passant que le Frère Bonaventure KINGIELA PHAMBU, des Frères de Saint Joseph de Boma, qui avait célébré son jubilé d’argent religieux à Saint Charles Lwanga, Boma-Kabondo, avec son confrère Jean-Benoît MABUMBI MUAKA le 04 septembre 2016 s’est joint à la Sœur Rita pour son action de grâce étant donné que Phatu est sa communauté de vie, même si dans les récentes nominations il est prévu qu’il doit se rendre à Tseke-Mbanza. Une messe bien animée par la chorale sélectionnée de Phatu ; la cérémonie jubilaire se déroule comme de coutume : rite de la lumière et remise du diplôme, et tout est assaisonné par des gestes  rythmiques et de pas de danse de joie et d’action de grâce. Avant la bénédiction, la Sœur Rita a adressé un mot émouvant de remerciement ; elle en a profité pour présenter aussi à la communauté chrétienne la Congrégation des Sœurs de la Sainte Famille de Bordeaux dans sa diversité d’engagements, de lieux et du nombre ; elle a également présenté les trois nouveaux membres de la communauté : deux religieuses et une laïque consacrée. Pour la Sœur Rita, cette messe est aussi l’occasion de faire ses adieux au diocèse de Boma,  puisqu’elle vient d’être nommée pour Kikwit. Un repas fraternel, dans la salle de conseil du territoire, clôture ces belles, heureuses et religieuses retrouvailles. [Voir diapositives]

08/09-09-2016 : Funérailles de S.E. Mgr KEMBO MAMPUTU, évêque émérite de Matadi. Comme nous l’avons annoncé dans nos précédentes éditions, S.E. Mgr Gabriel Kembo, évêque émérite de Matadi, nous a quittés ce vendredi 26 août 2016 à Lukala. La dépouille mortelle a été déposée à la morgue de l’Hôpital Général de Référence de Kisantu. Ce jeudi, 08-09-2016, après la levée du corps de l’illustre défunt de la morgue, une foule nombreuse s’est pressée à la cathédrale de Kisantu pour une prière présidée par S.E. Mgr Fidèle NSIELE, évêque de Kisantu, avant de laisser entreprendre le voyage pour Matadi. Kisantu, Mbanza-Ngungu, Kimpese, Luka et Matadi…tout au long de la route Nationale N° 1, les populations émues se sont massées au passage du cortège funèbre, en brandissant rameaux et pagnes, en hommage au bon pasteur disparu. À chaque étape, le corps a été exposé à l’église de la place pour permettre aux autorités locales, aux ecclésiastiques, prêtres, religieux, religieuses, ainsi qu’aux fidèles laïcs de s’incliner devant la dépouille mortelle et d’adresser au Seigneur des prières pour le repos de l’âme de leur bon berger. À Matadi, la dépouille a été installée dans l’église Notre Dame de Fatima où le Père évêque, Mgr Mbuka Cyprien, cicm, à 20h30, a célébré l’eucharistie de la veillée en présence de son collègue S.E. Mgr Daniel Nlandu, évêque de Matadi, avec une foule de prêtres à la concélébration; plusieurs prêtres de Boma y étaient présents, dont Mgr le Vicaire Général et l’A. Chancelier, sans oublier plusieurs religieux, religieuses et laïcs. Tout au début de la messe, un rite de lumière et de fleurs a été présidé par S.E. Mgr Daniel Nlandu, qui a aussi esquissé quelques traits historiques et qualités de l’illustre défunt. S.E. Mgr Fidèle Nsielele, évêque de Kisantu, est arrivé à la fin de la messe. S.E. Mr le Gouverneur Jacques MBADU et plusieurs de ses collaborateurs étaient présents, ainsi que le parlement provincial. Dans la nuit même certaines personnalités, dont Mr le Gouverneur et le Vice-Gouverneur, ont signé le livre d’or ouvert dans l’église même. Le lendemain matin, le vendredi 09-09-2016, après l’office des défunts dirigé par les Grands Séminaristes, est intervenu le dépôt des gerbes de fleurs. La messe de suffrage a commencé à 10h30, célébrée par S.E. Mgr Daniel Nlandu, évêque de Matadi, avec à ses côtés ses collègues de Kisantu, Mgr Nsielele et celui de Boma Mgr Mbuka, ainsi que près de 150 prêtres à la concélébration venus de Kinshasa, Kisantu, Boma, Mbanza Kongo et de toutes les paroisses de Matadi. La grande église de Notre Dame de Fatima n’était pas suffisante pour contenir tant de monde, même dehors la foule n’avait pas suffisamment de place. Ils sont venus de diocèses voisins : Boma, Kisantu, Mbanza Kongo et de Kinshasa…Tout le corps administratif et politique du Kongo Central était présent. Après la messe, juste avant les absoutes, deux interventions : les petits séminaristes qui ont chanté l’hymne du petit séminaire autour de la dépouille mortelle, chant qui a ému et emballé toute l’église, et le mot de la famille biologique de Mgr Kembo. Les absoutes terminées, le corps a été acheminé par les grands séminaristes de l’église jusqu’au corbillard, les novices et postulantes des sœurs de sainte Marie de Matadi transportant les gerbes de fleurs. De la cour de l’église jusqu’à la cathédrale une longue et émouvante procession à pieds sous le pas de la fanfare de la police nationale, encadrant le corbillard. Toute la ville de Matadi, du moins sur le passage du cortège funèbre, était dans la rue, émue et compatissante avec de gestes de gratitude et d’action de grâce. Un groupe réduit a été admis dans la cathédrale, trop petite pour une telle foule. Les cérémonies d’enterrement ont été présidées par S.E. Mgr Daniel Nlandu, en présence de ses collègues évêques du Kongo Central. Après l’inhumation, un bain de consolation a été servi dans plusieurs endroits selon les délégations. Quant aux « dignitaires de la Province », civils comme ecclésiastiques, leur bain de consolation a eu lieu dans les jardins de la Résidence officielle du Gouverneur, un véritable repas de famille. Oui, il faut le dire, S.E. Mgr Gabriel KEMBO a eu des funérailles dignes du Serviteur bon et fidèle. Ses frères et sœurs du Kongo Central particulièrement l’ont dignement et familialement accompagné à sa dernière demeure terrestre. Le diocèse de Boma y était officiellement représenté par un groupe assez important dans la diversité de Makuku matatu. S.E. Mgr Kembo meurt à l'âge de 81ans. Que son âme repose en paix. [Diapositives la veille]   [Diapositives le jour]

08-09-2016 : A la maison généralice SSMB, messe de vêture. L’année dernière la messe de vêture pour les SSMB a eu lieu à Maduda-Bruxelles, cette année elle s’est passée à la maison généralice SSMB. C’était dans la stricte intimité. Plusieurs sœurs servantes de Marie de Boma, surtout des communautés de la ville, étaient cependant là. La messe, célébrée par le Père évêque, a connu la concélébration de : Mgr le Vicaire Général, l’A. Chancelier, le Curé de Mama ya Luzingu, Abbé Maurice Phambu, les Abbés José-Claude Mbimbi et Roger Phoba du grand Séminaire Abbé Ngidi, et les abbés Roger Kifu et Floribert Mananga vicaires de Mama ya Luzingu. Trois candidates ont été admises à la vêture et donc aussi à commencer, dès ce soir, le noviciat : Rosette Ndonda Nguba de Kuimba, Gertrude Khumba Tona de Bula Naku et Innocente Ngoma Mbadu de Kizu. La messe a commencé à 09h10, animée merveilleusement par les sœurs elles-mêmes avec le concours de quelques-unes de leurs aspirantes. Le Frère Général des FSJB, Bruno Nkambu, et quelques-uns de ses confrères y étaient aussi. C’est par un repas fraternel, pris à la terrasse de la cour du Généralat, que tout s’est clôturé. Notons que la veille au soir, c’est-à-dire le mercredi 07-09-2016, toujours à la maison généralice, a eu lieu une messe pour l’entrée des trois aspirantes au postulat. [Voir Diapositives]

07-09-2016 : Messe d’action de grâce pour 30 ans de mariage religieux. Au diocèse, les jubilés matrimoniaux (25, 50, 75 ans…) sont encouragés et célébrés en communauté diocésaine, surtout en ces années dédiées au thème de la famille. À cette occasion, un diplôme diocésain est donné en guise d’encouragement et de remerciement. Ce soir du 07-09-2016, à son domicile, le couple papa Baudouin Tumilali Yakusu et Maman Antoinette Tshimpi Kumbu a eu la joie d’inviter membres de famille, amis et connaissances à une messe d’action de grâce, célébrée par le Père évêque, pour ses 30 ans de mariage religieux. Papa Baudouin, un retraité de la DGDA est bien connu à Boma surtout à la Cathédrale sous l’appellation de « Papa Mabidi ». Ce dernier étant actuellement fragile de santé (de suite d’un AVC), la cérémonie a dû se passer à domicile, à la cour de la résidence. C’était aussi l’occasion de rendre grâce à Dieu pour les 56 ans d’âge de naissance de maman Antoinette, l’épouse du couple en honneur. Il y avait également en présence pour cette action de grâce les 25 couples que le couple en honneur a eu a parrainé (témoin de mariage) durant ces 30 ans. Et enfin, le couple en honneur rendait aussi grâce à Dieu pour ses enfants devenus grands et plusieurs diplômés récemment. Belle rencontre de famille. Messe animée par une bonne partie de la chorale « Voix des anges » de la cathédrale. La fanfare kimbanguiste était là aussi pour la soirée. Le Père évêque a concélébré avec Mgr le Vicaire Général, l’A. Chancelier ainsi que l’équipe sacerdotale de la cathédrale. Une petite cérémonie de remise du Cierge et de diplôme jubilaire. Deux diplômes : l’un papal et l’autre diocésain. La messe a commencé à 16h45. [Voir diapos]

04-09-2015 : Ouverture de l’année pastorale 2016-2017. L’ouverture de l’année pastorale au diocèse de Boma se fait en deux temps : en diocèse puis en paroisse, pour permettre aux curés et aux administrateurs paroissiaux d’être présents autour de l’évêque lors de l’ouverture en diocèse, et dans leurs paroisses respectives pour l’ouverture en paroisse. Le dimanche d’ouverture est le point d’arrivée de tout un processus d’activités et aussi un point de départ de tout un programme. Cette année l’ouverture en paroisse a été retenue pour le dimanche 18 septembre. Dimanche 04 septembre 2016 : à 08h25, accueil du Père évêque à Saint Charles Lwanga, Boma Kabondo par la fanfare diocésaine ; les fidèles et plusieurs prêtres sont déjà là, la messe étant prévue pour 08h30. Après les salutations de notables et de la foule déjà en attente, le Père évêque et sa suite rejoignent les autres ministres pour s’habiller et sans tarder la procession démarre. La foule est immense. La RTDN fait le direct à la Radio comme à la Télé. La concélébration est bien fournie : beaucoup de prêtres ; on y remarque la présence du Vicaire général et de l’A. Chancelier. La messe est haute en couleurs. La chorale sélectionnée s’exécute merveilleusement bien. ‘au cours de la messe il y a aussi professions perpétuelles et jubilés d’argent religieux des Frères de Saint Joseph de Boma. Il s’agit de : 1) professions perpétuelles [Frère Augustin SUMA TUNGA et Frère Romain MALONDA MALONDA] et pour les Jubilés religieux [Frère Bonaventure KINGIELA PHAMBU et Frère Jean-Benoît MABUMBI MUAKA]. Le décret de l’ouverture de l’année pastorale a été lu comme de coutume, avant la bénédiction finale et avant les communiqués, discours et protocole. Comme il fallait s’y attendre, c’est par un repas fraternel que s’est terminée la journée : consacrés, délégués des paroisses venus pour l’ouverture de l’année pastorale, chorale, acolytes, majorettes, fanfare, protocoles, lecteurs, chacun a eu sa part : c’était beau et fraternel. [Diapos]    [Diapos]

03-09-2015 : Mise au point et fixation du thème pastoral. Le travail de l’évaluation du thème de l’année pastorale commence dans les communautés paroissiales et dans les commissions diocésaines. Les divers rapports de ces entités arrivent au Centre Pastoral où l’équipe permanente du Centre Pastoral fait une première synthèse. Ensuite, l’Équipe Diocésaine de Coordination pastorale travaille sur base de cette synthèse et propose un thème pour l’année nouvelle pastorale avec un argumentaire. Enfin, le Père évêque réunit, le samedi qui précède le dimanche de l’ouverture de l’année pastorale en diocèse, le vicaire général, les vicaires épiscopaux, la déléguée à la vie consacrée, le vicaire judiciaire, les curés et administrateurs paroissiaux, les aumôniers diocésains et leurs adjoints, deux représentants des M.A.C. par paroisse (un homme et une femme), les présidents et vice-présidents des commissions diocésaines, l'Équipe permanente du Centre Pastoral, l'Équipe diocésaine de coordination pastorale, le Coordinateur des ECC, l'Économe diocésain, les Recteurs des séminaires, les Supérieur(e)s majeur(e)s ou leurs délégués, le chargé des questions juridiques et domaniales. Comme on vient de le dire plus haut, pour cette année, c’était ce samedi 03 septembre ; c’était dans la salle saint Antoine. La réunion a commencé à 10h45, sous la présidence de Père évêque ; Mgr le Vicaire Général ainsi que l’A. Chancelier étaient autour de lui. Après la prière introductive, le mot de bienvenue et la présentation de l’ordre du jour par le Père évêque, la parole a été donnée à l’abbé Pamphile Mbadu, Vicaire épiscopal chargé de la pastorale, pour présenter le rapport sur la mise en œuvre du Thème Pastoral durant l’année écoulée 2015-2016 ainsi que la proposition du thème pastoral pour la prochaine année. Au terme de ce rapport, la parole a été donnée à l’assemblée pour échanger autour du thème pastoral proposé. Comme pour chaque année, les échanges, bien nourris et impliquant la participation de tous, ont conduit à préciser les articulations du thème, le thème lui-même étant retenu, puisqu’il est triennal, mais avec une légère retouche, l’ajout de « vérité » : « Makuku matatu matelimina nzungu. Dans la foi, dans la vérité et dans la joie, reconstruisons notre famille » ; «  Makuku matatu matelimina nzungu. Na lukuikinu, na bukieleka mpe na kiese, betu buela tunga dikanda ya betu » ;  « Makuku matatu matelimina nzungu. Mu luwiluku, mu bukiedika ayi mu kiese, tu-bue tunganu dikanda dietu ». Après la fixation du thème pastoral, on est passé aux divers. Il était 12h00. Un repas fraternel a clôturé le tout. [Voir diapos]    [Diapos]

01/02-09-2016 : Rencontre des curés, administrateurs paroissiaux et responsables des communautés presbytérales extraparoissiales. Comme pour chaque année, la semaine qui précède le dimanche de l’ouverture de l’année pastorale connaît une intense activité pastorale : diverses rencontres des agents pastoraux. La rencontre des curés, administrateurs paroissiaux et des responsables des communautés presbytérales extraparoissiales est une occasion de formation permanente aussi, de fraternisation, d’échange et d’écoute mutuels ; une opportunité, pour les prêtres, de conseils et d’interpellations mutuels. Cette année, cette rencontre a eu lieu du jeudi 01 au vendredi 02 septembre. La plupart des concernés étaient présents ; quelques-uns sont encore sur la route de retour du ministère de vacances à l’étranger. Cette année, les participants se sont proposé de faire une démarche qui s’inspire de la devise socratique : connais-toi toi-même. À côté du suivi des décisions prises lors de la dernière rencontre (dossier présenté par l’A. Chancelier) et des informations diocésaines importantes échangées entre les membres, la session s’est consacrée essentiellement sur l’identité profonde des membres comme curé, administrateur paroissial, supérieur de communauté presbytérale, équipe ou communauté presbytérale face à la mission confiée à eux. Ainsi, après avoir parcouru rapidement le travail en chantier dans le diocèse (par une projection des diapositives assurée par le Père évêque), l’assemblée est passée à une deuxième étape au cours laquelle les membres ont eu à répondre, en carrefours, aux questions suivantes : face au fonctionnement diocésain actuel, quelles sont nos forces, nos faiblesses, nos opportunités, nos résistances et nos menaces. Mais nous ne nous arrêterons pas là, il nous faudra, et c’est la troisième étape, bâtir et le présent et l’avenir et cela en répondant à ces questions : quelles propositions faisons-nous pour accroître nos forces, nous attaquer à nos faiblesses, capitaliser nos opportunités, réduire nos résistances, contourner ou neutraliser nos menaces ? La première journée a été réservée à ce travail en carrefours et à la mise en commun. La deuxième journée a été consacrée aux échanges et à la formulation des recommandations. Un moment d’échange sur le nouveau thème pastoral a eu lieu, échangés introduits par un exposé de l’A. Pamphile Mbadu, Vicaire Épiscopal chargé de la Pastorale. En guise de conclusion, les interventions du Vicaire général et de l’Évêque ont abordé respectivement les exposés suivants : « la déontologie presbytérale » et éla dimension managériale du ministère pastoral du prêtre ». C’est par un repas fraternel que ces journées se sont clôturées. Il était 20h30. [Diapos]

28-08-2016 : Professions religieuses et Jubilés d’argent et d’or religieux chez les Sœurs de saint Vincent de Paul, Servantes des Pauvres. La coutume n’a pas été abrogée : la veille des professions et des Jubilés des consacrés, le Père évêque procède à la visite canonique des concernés. Ce vendredi 26-08-2016, le convoi épiscopal arrive à Lukula dans la nuit, accueilli à Makuku Matatu. Le lendemain matin, à 08h40, les concernées par la profession et le jubilé rejoignent le Père évêque à Makuku Matatu, conduites par leur Mère Provinciale, Sœur Sylvie NZUZI PHANZU. Après une brève causerie avec celle-ci, le Père évêque rencontre individuellement les sœurs en honneur dans le salon de la résidence Makuku Matatu. Elles sont au nombre de 11 : 1 jubilaire d’or : Sr Henriette PHEMBA BAMBA ; 6 jubilaires d’argent : Sr Jacqueline BAZABA MUANDA, Sr Berthe KHONDE PHOBA KIUSI, Sr Anne-Marie KHONDE NSOKI, Sr Alexandrine MAMBU MBINDA, Sr Florienne NIATI MALUNDA et Sr Jeanne-Françoise TUMBA MANTUBA ; 3 professes perpétuelles : Sr Esther BULA NKANU, Sr Madeleine NLANDU MAKETAMA et Sr Marie-Jeanne UMBA MBODO ; 1 première professe : Sr Gérardine MAHATA MASEKA. C’est une rencontre de prière, de prise de contacts, de félicitation, d’encouragement et de conseil. Cette rencontre est suivie de la messe à la cour même de la résidence Makuku Matatu et après la messe, le Père évêque et sa suite partagent le repas dans la véranda avec les sœurs accompagnées de leur Mère provinciale. Pendant ce temps et tout l’après-midi voire la nuit à la Maison provinciale des SSP tout respire les préparatifs de la fête. [Diapos] Le dimanche 28-08-2016, JJ, la messe commence à 09h00. Comme d’habitude, en pareilles circonstances, la participation est massive et active : beaucoup de prêtres, de religieux et religieuses ainsi que de laïcs, non seulement du diocèse mais même venus d’ailleurs. L’église est pleine ; des gens sont obligés de rester dehors. La journée, saison sèche, est douce. La chorale sélectionnée est à la hauteur de sa tâche. La messe est radiodiffusée en direct par la RTD. La cérémonie des jubilaires a suivi le rythme devenu habituel avec la procession de la lumière et la remise du diplôme. Une couronne de 25 bougies et une autre de 50 bougies sont portées du fond de l’église en pas de danse par des novices et postulantes SSP tandis que d’autres apportent des cierges allumés à remettre à aux diverses jubilaires. Mettant ensemble la cérémonie religieuse des professions et des Jubilés, la communauté chrétienne de Lukula, en communion avec tous les fidèles du diocèse et du monde entier, a eu un avant-goût des joies du ciel par une certaine participation à la liturgie céleste autour de l’Agneau. C’est là un des signes manifestant la « pastorale de p roximité » prônée par notre diocèse : une Église toute entière missionnaire, « en sortie » et « en partance » pour annoncer la Bonne Nouvelle ; une Église de solidarité, de concertation, de coresponsabilité et de sens du bien commun. [Diapos] La fête s’est poursuivie avec le repas dans le jardin de la Maison provinciale ; et c’est là aussi que s’est passée la remise des cadeaux. [Diapos] [Diapos] Par la suite, chacune des sœurs en honneur a eu son rassemblement festif dans la cité. Rendons grâce à Dieu.

22-08-2016 : SSMB, messe d’envoi en mission. Une tradition s’installe tout doucement : en guise d’ouverture de l’année pastorale nouvelle pour les Sœurs Servantes de Marie de Boma et dans le cadre des nominations, une messe d’envoi en mission a lieu le lundi qui suit immédiatement la profession religieuse des SSMB. C’est la troisième année que cette expérience est vécue. La messe est présidée par le Père évêque. Comme cette année la profession religieuse a eu lieu à Kangu, le dimanche 21-08-2016, cette messe a été célébrée ce lundi 22-08-2016 dans l’église paroissiale de Kangu. Une foule de Sœurs Servantes de Marie de Boma (celles qui sont venues aux vœux) était présente ainsi que leurs novices, postulantes et quelques aspirantes.  Quelques prêtres présents à Kangu ont concélébré ainsi que l’abbé Chancelier. Une messe bien animée par les sœurs elles-mêmes avec acte d’engagement pour la mission. La messe a été suivie d’un repas fraternel. Les jubilaires, les premières professes et les nouvelles professes perpétuelles étaient encore en honneur ; elles ont mangé ensemble avec le Père évêque au réfectoire de la communauté de Mamvuamvu pendant que les autres sœurs étaient dans le réfectoire et couloirs du bâtiment en étage. C’est par la visite des sœurs aînées à la communauté de Béthanie qu’a pris fin ce long weekend du Père évêque avec les Sœurs Servantes de Marie de Boma, à Kangu. [Diapos]

21-08-2016 : SSMB, messe des professions religieuses et des jubilés d’argent religieux.  Il est 09h20 lorsque la longue procession se met en branle ; les Sœurs concernées ainsi que la Mère Générale et sa Vicaire Générale sont aussi dans la procession. Un nombre assez important de prêtres concélèbrent ; quelques prêtres venus d’ailleurs sont aussi présents. Une belle messe ; une église archicomble, dehors aussi beaucoup de monde ; la RTDN est présente, la Radio diffuse en direct. La chorale sélectionnée anime merveilleusement bien. La cérémonie des vœux se déroule sans faille. Comme on le sait déjà, il y a 3 pour les premiers vœux, 9 pour les vœux perpétuels, 3 jubilaires d’argent dont une en dehors du pays, la Sr Angèle BILA MBUMBA actuellement en formation au Canada. La cérémonie des jubilaires suit le rythme devenu habituel avec la procession de la lumière et la remise du diplôme. Une couronne de 25 bougies est portée du fond de l’église en pas de danse par deux novices tandis que les majorettes apportent deux cierges allumés à remettre à chaque jubilaire. La fête se poursuivra avec le repas à la cour du Lycée avec une foule d’invités. C’est là aussi qu’a lieu la remise des cadeaux. [Diapos]

20-08-2016 : SSMB, Visite canonique en vue des professions et jubilés d’argent religieux. Depuis deux ans la Cathédrale a récupéré sa fête patronale, l’Assomption ; les Sœurs Servantes de Marie de Boma célèbrent leurs professions et jubilés religieux le dimanche qui suit immédiatement l’Assomption. Cette année, cela a eu lieu le dimanche 21 août. Ainsi, comme d’habitude, le Père évêque a rencontré les concernées pour un entretien fraternel avec encouragements la veille des professions religieuses et des jubilés religieux, ce samedi 20 août. C’est déjà depuis le vendredi 19 août soir que le Père évêque et l’abbé chancelier sont à Kangu. Le samedi 20 août la visite canonique commence à 10h10, et cela se passe à la maison CICM de Kangu. Accompagnées de la Supérieure Générale, Mère Colette MALONDA, les sœurs franchissent le portail de la maison ; elles sont accueillies par le Père évêque et l’abbé chancelier. Les Sœurs sont installées à la paillotte. Le Père évêque commence par s’entretenir dans le salon de la maison avec la Mère Générale en guise d’introduction. Ensuite, il rencontre chacune des 14 sœurs : deux Jubilaires d'argent (25 ans de vie religieuse) : Sr Charlotte Phemba Malonda (maîtresse des novices), Sr Viviane BAVENGA MBADU (maîtresse des postulantes). Neuf vœux perpétuels : Sr Geneviève TSIMBA LULENDO, Sr Pauline NZAU LUEMBA, Sr Nicole NDULU MBUINGA, Sr Agnès BUKU MBAMBI, Sr Rita NLANDU KHIEBI, Sr Joséphine MALEMBE NGOMA, Sr Bernadette LUVUEZOLO MABIALA, Sr Marie NZAU NYIMI et Sr Véronique MASIALA TSASA. 9 professes perpétuelles issues de cinq promotions. Trois premiers Vœux : Sr. Jacqueline MAKAYA KINI, Sr Véronique PHAMBU MUANDA et Sr Rosalie LUBONGO KIONGA. Au terme de cette rencontre, messe dans la chapelle de la maison CICM suivie du repas toujours chez les CICM, mais repas offert par les Sœurs. [Diapos] Dans la soirée, à partir de 19h15 : pièce de théâtre à Nzo Bingimbula, présentée par les novices et postulantes. La pièce, composée par La Comtesse de Ségur,  s’intitule : « On ne prend pas les mouches avec du vinaigre » ; une pièce en deux actes. Une belle soirée très bien animée ; la pièce de théâtre est entrecoupée par des chants, des poèmes et de la danse. La soirée se termine par la bénédiction du Père évêque. [Diapos]

15-08-2016 : Le Père évêque rencontre les jubilaires d’argent presbytéraux. C’est devenu une tradition que le Père évêque rencontre à l’évêché les prêtres jubilaires pour un entretien, une eucharistie et un repas. Habituellement cela se fait le samedi qui précède le dimanche où l’on célèbre ce jubilé. Mais des empêchements peuvent faire modifier le jour ; c’est le cas pour cette année ; cette rencontre a eu lieu ce lundi 15-08-2016, le lendemain de la célébration jubilaire. Tout a commencé par l’entretien dans la salle de Conseil de l’évêché ; les neuf jubilaires du dimanche 14-08-2016 étaient tous là ; le Père évêque était entouré du Vicaire Général et de l’Abbé Chancelier. Après avoir donné quelques informations sur la vie du diocèse : pastorale, personnel, social, économie, divers, un échange s’en est suivi. Les jubilaires n’ont pas manqué de donner quelques informations relatives à leur fraternité et posé des questions au Père évêque. Ce dernier a remercié les jubilaires et les a encouragés dans leur ministère. Après l’entretien, l’assemblée est passée à l’eucharistie dans la chapelle de l’évêché, présidée par le Père évêque avec la concélébration de Mgr le Vicaire général et de l’Abbé Chancelier. Après la messe, le souper dans la salle de conseil de l’évêché. Avant de se séparer, le Père évêque a remis à chacun des jubilaires une petite brochure publiée à Médiaspaul en 2008 : « Le sacerdoce, chemin de non-retour ». Commencées à 16h40, les retrouvailles ont pris fin à 22h10. [Diapos]

14-08-2014 : Fête patronale de la Cathédrale N.-D. de l’Assomption et Jubilé presbytéral d’argent. En ce dimanche 14 août 2014, jour où l’Église de Notre pays célèbre l’Assomption de la Vierge Marie, notre diocèse de Boma est triplement en fête. En effet, à la liesse de ce grand événement de l’Église universelle, deux grandes célébrations viennent augmenter sa joie, à savoir : La fête patronale de la paroisse Notre Dame de l’Assomption, Église Cathédrale de Boma : événement paroissial de grande importance parce que s’inscrivant dans la perspective de la pastorale de proximité. Plus encore, cela fait longtemps que la paroisse-mère de Boma n’a plus jamais connu cette mémoire de la fête patronale. Le jubilé d’argent presbytéral de la promotion de 1991. La promotion qui fête ses vingt-cinq ans de vie presbytérale aujourd’hui a été ordonnée à la paroisse sainte Marie de Kangu, le dimanche 25 août 1991 des mains de Son Excellence Mgr Mbadu-Kikhela Kupika Joachim. Ce jour-là, à Kangu, malgré que la journée était maussade (disala), tout le diocèse était dans l’action de grâce. Ils étaient 14 diacres à être ordonnés prêtres, 11 au compte du diocèse de Boma [les Abbés MAKANDA ma NGANGA Alphonse, MAMBU MAMBU Marc, MALONDA NZAU Gustave, MAMBUENE YABU André-Jacques, MBADU KUMBU Pamphile, MBUMBA KHONDE JEAN Arthur, NDIBU PHOBA Albert, NKUANGA NGOMA Jean-Cornelis, NSAFU NSAFU Georges, PHAMBU PHAMBU Maurice, VANGU VANGU Emmanuel et MVIOKI NDUNDU Adrien (décédé le 19 janvier 1997) ; 1 CICM (l’actuel évêque de Budjala, S.E. Mgr Philibert TEMBO NLADU) et 1 Spiritain (Père Innocent NZEMBA MUANDA actuellement en mission au Gabon). C’était une grande joie pour le diocèse de compter tous ces ouvriers dans sa vigne. En ce dimanche 14 août 2016 : ils sont neuf présents : MAMBU MAMBU Marc, MALONDA NZAU Gustave, MBADU KUMBU Pamphile, MBUMBA KHONDE JEAN Arthur, NDIBU PHOBA Albert, NKUANGA NGOMA Jean-Cornelis, NSAFU NSAFU Georges, PHAMBU PHAMBU Maurice, VANGU VANGU Emmanuel. La messe commence à 0840 par une longue procession qui débute à la cour de la petite cathédrale, après l’accueil du Père évêque et du Chancelier par la fanfare diocésaine. Beaucoup de prêtres concélèbrent ; une foule immense de fidèles : religieux, religieuses et laïcs, venus de près et de loin, voire même de l’étranger ; l’église est pleine ainsi que la tribune voire dehors. Une messe très bien animée par la chorale regroupée de la Cathédrale. La cérémonie jubilaire se déroule comme d’habitude, sauf qu’il n’y a qu’une une couronne de 25 bougies, mais à chacun est remis un cierge allumé à partir de cette couronne ;  évidemment le diplôme du diocèse ne manque pas. La couronne des bougies ainsi que les cierges individuels sont acheminés du fond de l’église par deux jeunes et les majorettes. Le rite de la lumière se passe après une prière du Père évêque sur les jubilaires. Après la remise des diplômes et les félicitations par des fidèles choisis parmi les trois « makuku »,  les jubilaires défilent en pas de danse à travers l’allée principale, encadrés par les majorettes, du bas de l’autel vers le fond de l’église aller-retour. Avant la bénédiction finale, deux personnes font des adresses : un représentant des jubilaires et le vice-président du Conseil Paroissial pour les Affaires Économiques. Un repas est organisé dans la salle saint Antoine, et les paroissiens de la Cathédrale se retrouvent sur l’Esplanade de la cathédrale et à Bethléem pour leur repas en quartier ecclésial. À ces rassemblements officiels font suite d’autres rassemblements ci et là dans la ville selon les familles des jubilaires. Avant de se retirer, le Père évêque fait le tour et de la salle saint Antoine et de Bethléem ainsi de l’esplanade de la Cathédrale pour saluer les divers convives. La RTDN a diffusé les cérémonies en direct à la Radio et à la Télévision. Nous rendons grâce à Dieu pour ces occasions qu’il nous donne de mettre en œuvre notre projet ecclésial de pastorale de proximité. Aux jubilaires : Ad multos annos ! À la Cathédrale : à l’année prochaine pour la fête patronale ! [Diapos]

13-08-2016 : Dibundu, triple événement. Parti de Boma à 16h00 avec les abbés Chancelier et le Maître des cérémonies épiscopales, le Père évêque est arrivé à Tshela Mbata-Ntombo où il était attendu à souper à 19h30. Sitôt arrivés, les hôtes venus de Boma se sont retrouvés à table avec les autres convives de la maison et d’autres de passage. Après le souper, le Père évêque s’est retiré pour dormir. Le lendemain matin, samedi 13-08-2016 : 07h00 laudes suivies du petit déjeuner, 07h55 départ pour Dibindu, un sous-poste de la paroisse de Nganda-Tsundi. L’abbé Vital Ngimbi, dit « Vangelos », s’est ajouté dans la jeep du Père évêque. Il est 08h55 quand la Jeep épiscopale arrive à Dibindu ; l’accueil est chaleureux ; plusieurs consacrés du coin sont déjà sur place et les fidèles attendent aussi. Une heure du temps pour aller de Tshela à Dibindu. Le culte a commencé par la bénédiction du nouveau Centre de santé Maman Emérence ; un Centre très bien construit avec un équipement très moderne. Ce sont les Frères de Saint Joseph de Boma qui vont le gérer. Après la bénédiction du Centre on est passé à la bénédiction de la maison où vont habiter les Frères. Ils seront trois essentiellement pour la pastorale, l’école et le Centre de santé. Après la bénédiction du couvent a commencé la messe. Une messe très bien animée par la chorale du sous-poste ; beaucoup de monde. Au cours de la messe le Père Manu Tsasa, originaire de Konde di Dibindu, a rendu grâce au Seigneur pour ses 50 ans de ministère presbytéral. Il y a eu également le mandat donné par le Père évêque à deux Frères pour la distribution de la sainte eucharistie comme ministres extraordinaires. La RTDN, présente sur place dès vendredi soir pour l’animation, a diffusé la messe en direct. La journée a terminé par un repas fraternel. Le Père évêque et sa suite ont regagné Boma dans la soirée. À titre de rappel : les trois œuvres admirées à Dibindu : Institut saint Pierre, Couvent et Centre de santé ont été rendues possibles grâce à l’appui et à la générosité des amis suisses introduits par l’abbé Willy Mbuinga. À l’abbé Willy et aux bienfaiteurs le diocèse de Boma exprime ses sincères remerciements, ainsi qu’aux Frères de Saint Joseph de Boma qui ont accepté de gérer présentement cet ensemble. À l’abbé Georges Khita, préfet sortant de l’Institut : merci. [Diapos]

07-08-2016 : A la quasi-paroisse Bx Isidore Bakanja, Boma-Seka Mbote, journée des laïcs. Au 12 août 2016 le calendrier de la CENCO indique la fête de Bienheureux Isidore Bakanja, Patron des laïcs. Le diocèse de Boma a choisi de célébrer cette fête le dimanche 07 août 2016. À cette même occasion de la fête patronale il y a eu aussi jubilé de la miséricorde pour les agents pastoraux et institution des chefs catéchistes du doyenné de Boma. La messe, célébrée par le Père évêque, a commencé à 08h30. Quatre chefs catéchistes, de diverses paroisses de la ville, dont une femme, ont été institués. Les différents représentants des Mouvements d’Action Catholique et des Chorales ont été bénis après la prière postcommunion. Une importante participation des fidèles à cette messe, très animée et bien chantée par la chorale sélectionnée. La fanfare diocésaine était présente, la RTDN a diffusé la messe en direct pour la Radio. Après la messe, qui a duré jusqu’à 12h30 : photos de famille avec non seulement les nouveaux chefs catéchistes mais aussi les anciens ainsi que les délégués de divers MAC et Chorales. Un repas fraternel a clôturé ces retrouvailles fraternelles. Le Père évêque a visité les travaux de la cure avant de regagner l’évêché. [Diapos]

06-08-2016 : Pèlerinage à la quasi-paroisse Isidore Bakanja, Boma-Seka Mbote. Le calendrier de l’année de la miséricorde se poursuit comme prévu. Ce samedi, la veille de la fête patronale de la quasi-paroisse Bienheureux Isidore Bakanja, Boma-Seka Mbote, a eu lieu un pèlerinage consacré particulièrement aux laïcs, car ce mois leur est dédié en RDC et au diocèse de Boma dans le cadre de l’année de la miséricorde. Tout a commencé à 15h00, sous la présidence de Père évêque avec quelques prêtres de la ville dont l’abbé Chancelier, le Curé doyen et l’Administrateur paroissial de Seka Mbote. La procession a commencé sur le terrain de l’école de Yolombo, puis on est passé par le marché de Nkondo Seka Mbote pour enfin terminer dans l’église. Le dernier mystère du Rosaire s’est fait dans l’église. Après le rosaire on a enchaîné avec l’adoration au saint Sacrement. Pour les consacrés présents, la soirée a terminé par un repas fraternel à la résidence des prêtres. La RTDN a accompagné le pèlerinage par une diffusion en direct sur les ondes de la Radio. [Diapos]

31-07-2016 : Grande fiesta à Mama ya Luzingu, Boma-Mbangu. La messe du 18ème dimanche du temps  ordinaire C a été célébrée avec faste à la paroisse Mama ya Luzingu/ Boma Mbangu. Deux particularités au cours de cette messe : le 30 ème anniversaire du Groupe vocal Major / Mama ya Luzingu et le jubilé d’argent de mariage du couple  Joachim NKUANGA et Marcelline PHEMBA. L’abbé José-Claude MBIMBI MBAMBA , vicaire épiscopal chargé de l’Apostolat des laïcs a été le  délégué de Monseigneur l’évêque qui a célébré cette eucharistie. Éclairé par la parole de Dieu, particulièrement par l’évangile du jour, a loué le dynamisme de la chorale en fête ; c’était aussi l’occasion pour  l’officiant de rappeler  aux fidèles que le but de la vie de l’homme n’est pas sur cette terre. En vue d’aider les choristes à se rappeler leur mission dans l’Église,  il  a relevé entre autres les aspects ci-après : la fonction liturgique de la chorale et sa mission d’aider les fidèles à bien prier ;  la chorale n’est pas à identifier à une ONG mais plutôt à un groupe ecclésial qui doit fonctionner selon les normes de l’Église… Le couple jubilaire a, quant à lui, été félicité et recommandé entre les mains du Seigneur pour qu’il continue de les bénir. Au cours de la même célébration, des encadreurs de la Légion de petites âmes ont été présentés à l’assemblée des fidèles. De fait, la Légion de petites âmes s’implante à la paroisse Mama ya Luzingu.  Il faut noter par ailleurs que la veille, ces festivités ont été précédées par une soirée musicale animée par  plusieurs  chorales venues de Kakongo (Menge), de Tsanga Nord, de Muanda, de Nzobe, de Cabinda, de Matadi et de Kinshasa qui étaient invitées pour la circonstance. Un repas fraternel a clôturé cette belle journée. [Diapos]

30-07-2017 : Nouveau Gouvernement provincial chez les Sœurs de Saint Vincent de Paul, Servantes des pauvres. Comme déjà rapporté dans nos éditions antérieures, les Sœurs Servantes des pauvres étaient en chapitre provincial depuis le samedi 23 juillet, au grand Séminaire Abbé Ngidi de Boma. Le chapitre avait entre autres mission d’élire les Conseillères provinciales et les déléguées au prochain chapitre général 2017. Le chapitre s’est clôturé ce samedi 30 juillet par une messe célébrée par le Père évêque avec la concélébration de l’abbé Chancelier et de l’abbé Recteur de Ngidi. La messe a commencé à 11h00 et a été suivie par un repas fraternel. Dans son mot avant la bénédiction finale à la messe, la Soeur Sylvie, Supérieure provinciale, n'a pas manqué de remercier pour le Père Baudouin Mukabi, svd, Modérateur du Chapitre. Le Père évêque avait déjà fait de même durant son homélie. Comme on le sait, la Sœur Sylvie Nzuzi avait déjà été élue et nommée pour un troisième mandat de trois ans. Ce chapitre provincial a élu les Conseillères : Sr Antoinette Masanga Thuadi (première conseillère et vice-provinciale), Sr Mélanie Mambu Tshiozi, Sr Berthe Khonde Phoba Kiusi et Sr Florentine Nsafu Nzebo. Comme déléguées au chapitre général : Sr Brigitte Phemba Ndudi, Sr Victorine Phola Mabiala et Sr Florentine Nsafu Nzebo ; comme suppléantes : Sr Mélanie Mambu Tshiozi et Sr Raymonde Nkongo Thende. [diapos]

30-07-2016 : IST/B, Collation des grades. La date ultime dans l’ensemble du pays pour la collation des grades académiques a été fixée par le ministère de tutelle au 31 juillet. Ainsi plusieurs Instituts Supérieurs et Universités ont programmé cette activité au cours de la semaine du 25 au 31 juillet. L’Institut Supérieur Technique de Boma, ex-ISCIA, l’a programmé pour le samedi 30 juillet. Cela a effectivement eu lieu. Tout a commencé par la messe célébrée dans la cathédrale Notre Dame de l’Assomption, sous la présidence de l’Abbé Pamphile Mbadu, Curé doyen de Boma et Vicaire Épiscopal en charge de la pastorale, délégué personnel de Père évêque. La messe a été animée par la chorale de l’Institut. La fanfare diocésaine était présente. Les cérémonies de collation ont eu lieu sur l’esplanade de la cathédrale, bien ornée et équipée pour la circonstance. Tout était haut en couleurs. Le Directeur Général, Abbé Placide Khonde, étant à l’étranger, le Secrétaire Général Académique, l’Abbé Pamphile Masuangi, a assuré la direction des cérémonies. Il a, tour à tour, prononcé le discours de politique générale et aussi présenté le Rapport académique de l’année écoulée. À titre de rappel, l’IST/B organise pour le Graduat : 1) Sciences Infirmières option hospitalière, 2) Technique de laboratoire, 3) Industrie du pétrole, 4) Chimie et Industrie alimentaire, 5) Gestion informatique et financière ; pour la Licence : 1) EASI, 2) Sant